A la fois Gangster & Gentleman

Un nouveau blog sur Wefrag le blog de ap0k41yp5.

Star Conflict : Des foudres de guerre dans l’espace

Ndlr : Je vous propose en fin de billet 2 vidéos du jeu réalisées par mes soins afin de vous donner une idée du gameplay.

Star Conflict est une simulation de combat spatial Free 2 Play, développé par Gajin, l’équipe derrière l’excellent War Thunder (oui, le jeu de mots dans le titre de l’article est minable). Après avoir pu tester la bêta sur plusieurs mois, je profite de sa récente sortie sur steam pour vous en parler.

star-conflict-logo640

Le jeu nous propose d’incarner un pilote dans des combats PvP en équipe ainsi que quelques scénarios PvE en escouade. Lorsqu’on démarre le jeu, on nous proposera de signer un contrat avec une des 6 sous-factions du jeu, appartenant à 3 grandes factions : l’Empire, misant sur des technologies classiques et la force brute ; la Fédération et ses vaisseaux rapides et traîtres ; Jericho, compensant sa fragilité par des boucliers hors normes et une technologie avancée. Si l’avancement dans les différentes factions permet de déverrouiller l’accès à de nouveaux vaisseaux et compétences, évoluer dans une sous-faction permettra d’effectuer des recherches permettant d’acheter des équipements spécifiques. Le contrat peut être changé à tout moment moyennant une petite somme de crédits (proportionnellement à l’avancement dans la sous-faction en cours), la monnaie gagnée en jouant, et on conserve alors tout ce qu’on a débloqué, ce qui peut permettre de déverouiller l’accès à des recherches inaccessibles pour notre faction “principale”.

factions

Présentation détaillée

Afin d’équilibrer les combats, le jeu se divise en tiers de vaisseau & équipements. Tous les 3 rangs gagnés dans une faction, on a accès à un nouveau tier et le matchmaking ne nous enverra combattre qu’avec des gens dont le tier est égal au tier du vaisseau de plus haut niveau équipé dans notre hangar. Les modes de jeu en PvP sont au nombre de 4 :

  • Domination, proche du mode conquête des Battlefield. 3 Beacons neutres sont positionnés sur la map, et chaque équipe peut les capturer afin d’acquérir un avantage sur l’équipe adverse. Lorsqu’une team possède plus de beacons que l’autre, cette dernière commence à perdre de tickets, plus ou moins rapidement selon son désavantage. Cependant, quand un beacon est capturé à 100%, il va faire apparaître au fil du temps autour de lui des drones de guarde qui tireront sur les adversaires à portée et les empêcheront de capturer le beacon. Chaque vaisseau détruit fait également perdre un ticket à sa team. La première équipe à 0 ticket ou celle ayant le moins de tickets à la fin du chrono perd la partie.
  • Detonation. Dans ce mode, chaque équipe possède 3 beacons qu’elle doit défendre, et une bombe EMP apparaît au centre de la map. le but est de s’en emparer afin de détruire les beacons ennemis.
  • Combat Reconnaissance. Au début de la partie, chaque équipe voit un de ses pilotes être désigné capitaine. Ce dernier profite de bonus de dégâts considérable, mais si son vaisseau est détruit, ses alliés ne pourront plus réapparaître. Le but est d’annihiler l’équipe ennemie (et donc au préalable détruire son capitaine).
  • Capture the beacons, disponible en choisissant le mode de jeu “regular” plutôt que “arcade”. Contrairement aux 3 autres modes, ici les vaisseaux détruits ne peuvent pas réapparaître. Une fois nos 3 vaisseaux actifs épuisés, on est donc contraint de regarder jouer nos alliés. Chaque équipe possède 3 beacon qu’elle doit protéger, chacun gardé par 4 drones de combat qui ne réapparaissent pas non plus. Le but est de pirater les beacons ennemis en faisant tomber leurs points d’intégrité à 0 (en se tenant proche du beacon sans prendre de dégâts), points que les ennemis peuvent restorer à leurs beacons de la même manière.

Il y a pour l’instant 2 scénarios PvE (se jouant à 4), un proposant de protéger notre base spatiale contre des vagues d’ennemis de plus en plus puissantes jusqu’à affronter un boss (une frégate surarmée et quasi indestructible) - Ndlr : ce scénario vient d’être modifié alors que je publie ce billet, la phase finale est différente et une version simplifiée est disponible pour les pilotes tier 1 -, l’autre nous faisant attaquer un croiseur ennemi étapes par étapes (capture de points, affaiblissement du vaisseau en détruisant son armement), jusqu’à combattre le vaisseau lui-même dans un bataille spectaculaire. Si le PvP permet de monter en réputation et loyauté (niveaux dans les factions), le PvE propose un challenge différent et relevé (surtout les boss-fights particulièrement ardus et superbement réalisés, nécessitant beaucoup de coordination entre les 4 pilotes) et donne un ratio temps/crédits gagnés supérieur en cas de victoire, ainsi qu’un loot d’équipement garanti.

Il existe 3 types de vaisseaux pilotables dans le jeu, l’intercepteur rapide mais fragile, capable de capturer les beacons avec célérité ; le fighter, vaisseau “moyen” possédant un bonne puissance de feu, plutôt rapide et capable d’encaisser de bons dégâts ; et enfin la frégate, très lent, extrêmement résistant et possédant des attaques à très longue portée (excepté chez la Fédération). A chaque tier, chaque typer de vaisseau est disponible en 1 exemplaire pour chaque faction, ainsi que 2 variantes correspondant  plus ou moins aux sous-factions. Les vaisseaux de chaque faction ont chacun accès à un module de combat - compétence active - particulier (par exemple, la frégate de Jericho peut tirer des torpilles guidées, tandis que celle de l’Empire possède un canon laser très longue portée pour sniper les ennemis).

Modèle économique

Pas question de parler d’un F2P sans aborder son modèle économique. Concernant Star Conflict, il n’y a pas de soucis à se faire, ce jeu est loin d’être un Pay 2 Win. Afin de détailler un peu, je vais vous détailler ce qui est achetable en argent réel (galactic standards, on dira golds).

  • Les stickers permanents. Les stickers sont des petites images qu’ont peut appliquer à nos vaisseaux afn d’en personnaliser l’aspect visuel. Leur achat est lié au compte et non au vaisseau (ils peuvent donc être utilisés sur plusieurs vaisseaux à la fois). On peut les payer à la journée ou au mois contre des crédits, mais leur acquisition permanente nécessite de porter la main au porte-feuille.
  • Les équipements MkIII. L’achats d’équipements & armes MkIII (niveau maximal du tier) nécessite d’avoir atteint un certain rang dans la sous-faction correspondante. Cette restriction peut être contournée en les achetant en golds. Cependant, comme on peut monter toutes les factions (de manière asynchrone), on n’est jamais vraiment restreint aux équipements de sa faction principale.
  • Les vaisseaux premium. Ces vaisseaux ne sont que des versions alternatives des vaisseaux accessibles de manière “classique”, leur acquisition ne sert qu’à économiser un peu de temps (même si le jeu ne requiert pas de “farmer” particulièrement) et frimer avec des peintures custom.
  • Un quatrième emplacement de vaisseau actif. Cet emplacement est débloqué lorsqu’on atteint le rang 12 d’une faction, mais on peut débourser ~10€ pour l’obtenir avant. Ca ne concerne que les vaisseaux qu’on emporte au combat, on peut stocker autant de vaisseaux qu’on veut dans son hangar sinon.
  • Des boosts de réputation, loyauté, crédits & XP. Afin d’évoluer plus rapidement dans une faction, sous-faction, devenir riche et améliorer ses vaisseaux plus vite. Les boosts de dégâts ou autres affectant directement le combat ne sont quant à eux achetables qu’en crédits.

Résumé

Graphiquement, ce jeu est ce qui se fait de mieux dans le domaine du combat spatial, tout en étant très bien optimisé. L’ambiance sonore est très bien rendu et les musiques collent parfaitement à l’action (en regrettera cependant leur nombre peu élevé). Son système de combat basé sur 3 types de dégâts/résistances est solide (thermique infligeant des dégâts moyens, EM contre les boucliers et cinétique contre la coque). Les armes & équipements à acheter ou looter sont variés et chaque nouveau tier apporte son lot de nouveautés afin de renouveller l’attrait du joueur. L’action est rapide tout en étant tactique, bien équilibrée, facile à appréhender mais longue à maîtriser, et force le jeu en équipe sous peine de défaite écrasante. Un regret sur ce point cependant, est que les moyens de communications sont très limités : seul un chat texte peu voyant est de la partie. On aurait apprécié des commandes vocales à défaut de VOIP, ainsi que la possibilité de marquer des cibles / donner des indications à nos alliés. Jouer avec des amis sur un mumble est recommandé afin de profiter pleinement du jeu.

Pour conclure, je dirai que c’est un must-have (ou plutôt must-play) pour les fans de combat spatial, ou même les gens qui aiment ce genre d’univers sans trop s’être penchés sur des jeux de ce type. Puis si ça ne vous plaît pas, vous n’aurez au moins pas eu à payer pour l’essayer !

Vidéos

YouTube Preview Image

YouTube Preview Image

Tags: , , , , , ,

15 commentaires pour “Star Conflict : Des foudres de guerre dans l’espace”

  1. Tirius dit :

    Il y a une assistance d’aide à la visée non ?
    le petit cercle qui montre où tirer pour toucher ?

    Sinon ça à l’air sympa, je vais peut être tester … en atendant star citizen.

  2. ap0k41yp5 dit :

    Oui, il y a une assistance. Parmi les 3 types d’armes, 2 nécessitent de viser (railguns & plasma) tandis que les lasers sont hitscan. Il y a aussi certains missiles non guidés qui nécéssitent de cibler correctement. Mais le cercle c’est pas vraiment du “où tirer pour toucher”, ça indique où tirer avec ton arme principale pour toucher l’ennemi en suivant se paramètres de déplacement actuels. Un mec qui sait jouer son intercepteur tu le toucheras jamais en visant le cercle de target.

  3. Jol dit :

    Il y’a une vue cockpit ?

  4. Daedalus dit :

    Non, pas de vue cockpit. On joue en 3eme personne. C’est assez arcade mais fendard. Faudra qu’on se fasse une soirée, j’y avais touché à la version russe il y a quelques mois, c’était injouable à cause du lag, mais là ça devrait aller.

  5. Jol dit :

    Ok, je télécharge ça.

  6. ap0k41yp5 dit :

    Plus de lag désormais, et le matchmaking est très rapide et efficace pour les T1/T2 (T3/4 il a tendance à mélanger complètement). Aussi, je recommande d’y jouer en anglais (dans steam > clic droit sur le jeu > propriétés > langue). La version française a jamais été bonne (quoique c’est mis dans les patch notes de ce jeudi “Improved translations into German, French and Spanish”).

    On peut zoomer la vue à sa convenance sinon, mais pas de vue cockpit c’est dommage (d’un autre côté ça risquerait de très mal marcher avec le gameplay, les armes principales étant montées sur des tourelles indépendantes de la direction du vaisseau). Etant donné l’excellent vue cockpit de War Thunder, on peut espérer que ça arrive tout de même un de ces quatre.

  7. Madfox dit :

    Mouais… Un peu déçu: du dogfight arcade dans des zones restreintes, pas d’explo, pas de cockpit, pas de support joystick et F2P? Je passe.

  8. ap0k41yp5 dit :

    C’est une simulation de combat (arcade), pas du 4X. Y’a EVE qui fait tout ça très bien. Je vois pas trop en quoi le F2P est un défaut, ça assure une bonne playerbase, un suivi régulier et le jeu n’est pas Pay2Win.

  9. Madfox dit :

    ap0k41yp5 a dit :
    C’est une simulation de combat (arcade), pas du 4X. Y’a EVE qui fait tout ça très bien.

    Eve associé à “simulation spatiale”… Shame on you! Une simulation commerciale click & play plutôt.

    A partir du moment ou je vois des offres de boost d’XP et autres joyeuseté du genre, je sais qu’il va y avoir du leveling. Un grind souvent long, chiant et assez douloureux pour que tu te fasses la réflexion de passer à la caisse. Et j’aime aussi être sur un pied d’égalité vis-à-vis du custom.

    En tout cas j’ai trouvé ton billet très intéressant, mais ce jeu n’est juste pas fait pour moi.

  10. ap0k41yp5 dit :

    Concernant le grind, pour donner un ordre d’idée, au bout de 30 heures j’ai 10 vaisseaux T1 dont 6 entièrement équipés ainsi que 2 vaisseaux T2 dont un blindé d’équipements niveau max (le tout sans aucun boost, y compris le boost rookie dont je n’ai pas profité vu que j’ai la beta depuis de nombreux mois), ça me semble assez raisonnable. Après je comprends que ça peut en démotiver certains, moi-même je n’aime pas le grind et je déteste les MMOs pour ça. Mais dans l’optique où le gameplay est agréable le temps d’avoir de bons équipements/meilleurs vaisseaux, ça ne me gêne pas comme d’autres jeux où on se sent restraint face aux adversaires. En plus de ça ils ont ajouté des récompenses de login (crédits ou golds) et un bonus de première victoire, qui devraient accélérer encore le levelling sans avoir à payer. D’ailleurs quand je vois les prix en gold et ceux en crédits, je vois pas trop l’intérêt de payer en argent réel (y’a qu’a voir les starter packs sur steam)…

    J’ai pas vraiment joué à EVE personnellement, mais je pensais que c’était proche d’un X3 en MMO… vivement Star Citizen pour l’exploration !

  11. Jol dit :

    Pas de support du Joystick non plus ?

  12. ap0k41yp5 dit :

    Non. Clavier + souris ou gamepad. Tu peux sûrement faire marcher le joystick avec un logiciel externe (je ne me suis pas trop penché sur la question, n’en ayant pas sous la main en ce moment). J’espère qu’ils ajouteront un support officiel pour les Joy, War Thunder le fait de manière exemplaire. Le jeu est toujours en open beta et chaque mise à jour apporte pas mal de features.

  13. Darkstryder dit :

    Ça m’intéressait pas mal, mais pas de Joystick, c’est un deal breaker pour moi pour une simu spatiale. Hésite pas à préciser si un patch apportait ça !

    Edit : je réfléchis, et d’un point de vue driver / hardware, Gamepad et Joystick, c’est strictement identique. A une exception notable : les pads 360s, qui sont gérés sur PC via une API totalement différente. Du coup si tu y joues avec un gamepad non 360, je vois aucune raison qui empêcherait les Joystick d’être fonctionnels.

  14. ap0k41yp5 dit :

    Comme je dis ça doit sûrement pouvoir se faire via un programme externe. En même temps autant j’aime le joy dans ce genre de jeu, autant tu risques de te faire défoncer avec. C’est du PvP (principalement) et super rapide dans les dogfights, au joystick le premier intercepteur venu tournera dans tous les sens autour de toi et tu pourras rien faire. En PvE ça doit être super agréable par contre.

  15. Korhanos dit :

    Je découvre ce jeu et c’est une tuerie. Je confirme. L’heritier de freelancer.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.