Another NoBoy Life part… (le blog de __MaX__)
Retour au blog <<

Archives

:: MUSIC .:. The Run - Rooftops - Part Two/Three

Jeudi 9 juin 2011 à 19:36

Please enable Javascript and Flash to view this Flash video.

Hé hop ! Comme promis, la suite des z’événements.

Cette version regroupe les évolutions des exports 2 et 3 incluant la suite de la composition, une évolution dans la structure de l’intro et surtout… SURTOUT ! La reprise des enregistrements gratte avec le PoD XT.

Quelques faiblesses sur le mix. En voulant recorriger les volumes des cuivres, j’ai complétement tué leur présence. Bon en même temps, sachant que c’est le taf que je ne ferais que vraiment à la toute fin, je ne m’affole pas pour le moment. Bonne écoute !

PS : Une flemme incommensurable m’ayant soudainement envahi, je n’ai pas fais de fade propre à la fin… la coupure est brutale.

:: MUSIC .:. La fin d’une ère

Jeudi 14 octobre 2010 à 21:31

Faire pleins de trucs c’est bien, cependant rater des choses importantes c’est un peu la contre-partie.

Début Septembre s’éteignait la formation originelle de Dream  Theater… enfin, originelle… peut être pas puisqu’il y a eut une poignée de membres qui ont quitté les rangs entre 85 et 99. Mais la bande de psychopathes que formaient  LaBrie, Myung, Petrucci, Rudess et Portnoy était pour moi l’apogée de Dream Theater ; surtout quand on a entendu ça :

YouTube Preview Image

Metropolis Part 2 reste pour moi l’album qui m’aura le plus marqué. Cela ne signifie pas que tout ce qui est venu après ou existait avant est mauvais, bien au contraire ; les albums suivants furent un retour au sources mais aussi une évolution parfois dominante (par exemple sur 6 degrees) vers un rock / métal progressif bien plus brutal.

Mike Portnoy le créateur du groupe quitte donc la formation pour se consacrer à sa carrière. Le groupe va continuer sa route mais pour moi c’est foutu ; j’aurais toujours cette petite fausse note dans l’oreille quand les prochains albums sortiront qui me rappellera malheureusement que Portnoy est aller taper des rythmes de dingue ailleurs.

Ceci dit, on ne leur en voudra pas… avec les heures excellentes heures musicales qu’ils m’ont fait passer et les frissons du haut en bas du dos en concert, on ne peut que leur souhaiter bonne chance pour la suite.

Pour ceux qui (OMAGAD!) ne connaitrait pas DT, je vous invite à prendre quelques bonnes claques en écoutant ensuite, Hell’s Kitchen tiré de Falling into Infinity ou Myung envoi des lignes de basse de dingue et Sheridan se fait rudement plaisir (le pont à 3.17 environ est juste une tuerie), Pull Me Under morceau super catchy avec un refrain-qui-donne-envie-de-sauter-partout de l’excellent album Image & Words, et pour finir un énorme bout d’anthologie (16 minutes) tiré de Systematic Chaos : In the presence of the enemies Pt2