Another NoBoy Life part… (le blog de __MaX__)
Retour au blog <<

:: MUSIC .:. La fin d’une ère

Jeudi 14 octobre 2010 à 21:31

Faire pleins de trucs c’est bien, cependant rater des choses importantes c’est un peu la contre-partie.

Début Septembre s’éteignait la formation originelle de Dream  Theater… enfin, originelle… peut être pas puisqu’il y a eut une poignée de membres qui ont quitté les rangs entre 85 et 99. Mais la bande de psychopathes que formaient  LaBrie, Myung, Petrucci, Rudess et Portnoy était pour moi l’apogée de Dream Theater ; surtout quand on a entendu ça :

YouTube Preview Image

Metropolis Part 2 reste pour moi l’album qui m’aura le plus marqué. Cela ne signifie pas que tout ce qui est venu après ou existait avant est mauvais, bien au contraire ; les albums suivants furent un retour au sources mais aussi une évolution parfois dominante (par exemple sur 6 degrees) vers un rock / métal progressif bien plus brutal.

Mike Portnoy le créateur du groupe quitte donc la formation pour se consacrer à sa carrière. Le groupe va continuer sa route mais pour moi c’est foutu ; j’aurais toujours cette petite fausse note dans l’oreille quand les prochains albums sortiront qui me rappellera malheureusement que Portnoy est aller taper des rythmes de dingue ailleurs.

Ceci dit, on ne leur en voudra pas… avec les heures excellentes heures musicales qu’ils m’ont fait passer et les frissons du haut en bas du dos en concert, on ne peut que leur souhaiter bonne chance pour la suite.

Pour ceux qui (OMAGAD!) ne connaitrait pas DT, je vous invite à prendre quelques bonnes claques en écoutant ensuite, Hell’s Kitchen tiré de Falling into Infinity ou Myung envoi des lignes de basse de dingue et Sheridan se fait rudement plaisir (le pont à 3.17 environ est juste une tuerie), Pull Me Under morceau super catchy avec un refrain-qui-donne-envie-de-sauter-partout de l’excellent album Image & Words, et pour finir un énorme bout d’anthologie (16 minutes) tiré de Systematic Chaos : In the presence of the enemies Pt2

par Badichon
14 octobre 2010 à 23:28

Merci je trouve ça bon, je connaissais pas.

par T0Y
14 octobre 2010 à 23:31

Il faudrait que je me réécoute 6 degrees a l’époque ou je l’ai eut j’étais un peu jeune et inexpérimenté pour l’apprécier pleinement, les ados ont pas envie d’entendre des double albums avec des morceaux de 15 minutes …

15 octobre 2010 à 0:20

Tiens, connais tu Karmakanic ?
J’ai aimé DT et principalement Scenes from a memory et Six degrees (que j’ai vu en concert et c’était littéralement épique). Aujourd’hui je compense en écoutant Gentle Giant et King Krimson, mais j’ai découvert Karmakanic comme groupe récent, et j’avoue que Who’s The Boss In The Factory m’a bien scié. C’est plutôt bien fichu, derrière une évidente désinvolture mélodique. Bref, avec Spock’s Beard et Dream Theater, c’est l’un de mes groupes favoris dans ce domaine.

par __MaX__
15 octobre 2010 à 7:59

@T0Y, ca dépends, moi j’ai été bercé dans le rock prog depuis que je suis haut comme 3 pommes, même à 15 ans les morceaux de maboule de Pink Floyd ou DT ça me faisait pas peur huhu

Et bien écoute non Celibatman, je vais me plonger de ce pas sur l’album en bossant aujourd’hui… merci !

par joxer
15 octobre 2010 à 9:20

Oulà Dream Theater, j’ai jamais accroché. Okay les gars sont des monstres de technicitées. mais derrière y’a rien. Y’a pas de sentiments dans le “jeu”, le son hyper clean est hyper froid et surtout le chant horrible (OMAGAD).

Par exemple Pink Floyd n’a rien à voir avec Dream Theater. Ils arrivent eux a vraiment retranscrire une émotion, une chaleur qui manque cruellement à DT. Ou alors Opeth, c’est prog, c’est du metal mais ça grove à fond.

15 octobre 2010 à 9:43

Je trempe aussi dans le prog depuis pas mal d’années, le dernier album de Karmakanic et vraiment excellent.

Sinon j’avais fais une selection 1 song 1 artist dans spotify de ce que je connais du prog :

http://open.spotify.com/user/punktumg/playlist/3PlZkwvoE6MNYHrQhQzFZL

Il manque certains groupes (liquid tension experiment, Amaran’s plight, pink floyd,…), mais j’ai surtout voulu sélectionné des groupes récents.

Dans les moins connus, pour moi, les groupes notables sont unitopia, carptree et galahad.

15 octobre 2010 à 11:04

Joxer, tu abuses, qu’on aime pas DT je le conçois, mais de là à dire que c’est de la pignole technique sans rien derrière, c’est ridicule, les comparer à Pink Floyd l’est encore plus et en citant Opeth tu sors le combo “cliché typique”.

Je n’aime pas tout dans DT, j’ai décroché après Six degrees. C’est, à mes yeux, le dernier album “osé” de la bande à Portnoy / Petrucci (payes ton travail sur le son et le jeu de batterie), et on peut comprendre que Portnoy ai envie d’aller voir ailleurs, tu peux pas rester créatif et te renouveler sans arrêt après tant d’années de carrière, surtout avec un public qui a une attente précise, et qui veut son album de DT, point.

Si tu aimes le style MaX, je te suggèrerais de porter un brin d’attention vers Ark, groupe qui aura osé en 2 albums plus que la majorité des groupes et qui, pour le coup, porte la nuance de jeu et la finesse relativement loin, et bien sur, le mythique trio de Rush, 35 ans de carrière, des albums et cycles totalement différents, une technicité maîtrisé à outrance qui ne se fait jamais sentir et un batteur qui risque fort de te rappeler un certain Mike Portnoy ^^

par Pignouf
15 octobre 2010 à 13:30

Rudess = pignole technique
cqfd

par __MaX__
15 octobre 2010 à 13:41

Rush… forcément que je connais, si un geek doublé d’un fan de prog connait pas Rush il devrait probablement songer à une reconversion. :]

Je rejoins HateWorks sur ton intervention joxer, rien qu’en prenant Hell’s Kitchen ou Pull Me Under, si ça hors-technique, ya pas un feeling et une composition qui te fais ressentir quelques émotions, le prog n’est clairement pas une musique faite pour toi.

par Saniss
15 octobre 2010 à 20:59

Attention gros pavé. Fallait pas faire un article sur DT aussi, tudieu !

joxer et Pignouf, vous tombez dans le gros cliché du reproche qu’on fait dans le milieu du prog. J’imagine qu’il en faut toujours quelques-uns pour faire ça quand on parle de Dream Theater, mais bien que je respecte les goûts et les couleurs, dire ça c’est complètement ridicule. Après avoir écouté des albums comme Scenes From A Memory (que je considère comme le masterpiece de DT, c’est leur seul album-concept et il est monstrueux, une référence pour moi, tout comme The Perfect Element Part I de Pain of Salvation), des titres comme la suite Hell’s Kitchen - Lines In The Sand (ce dernier comportant un solo de Petrucci qui démonte à lui seul l’argument de branlette technique), c’est ridicule à dire.

Quant à Ruddess c’est pareil. Sous prétexte qu’un mec est capable de jouer des trucs de fou, c’est de la branlette technique ? Alors quoi, on doit se limiter dans la création si elle implique une technique très avancée ? Ruddess est un putain de virtuose, qu’on aime ce qu’il fait ou pas ça n’y change rien.

J’ai beau considérer Dream Theater comme mon groupe favori de tous temps, je pense arriver à être absolument objectif dans ce que je dis là.

On parle là des fondements du prog - surtout le prog métal. L’approche par le concept et la libération musicale implique forcément une technique avancée (je vous renvoie sur cette courte mais intéressante interview de Petrucci dans laquelle il parle de tout ce côté technique si cher au prog metal). Si vous n’arrivez pas à voir autre chose que de la branlette technique là-dedans, ce n’est clairement pas un style pour vous.

Ensuite pour la critique de la voix de James Labrie, je ne m’exprimerai pas là-dessus, c’est un sujet délicat qui ne dépend réellement que du goût des gens. J’apprécie sa voix, aussi bien à une certaine époque où il montait beaucoup dans les aigus qu’à celle d’après sa rupture de cordes vocales où il s’est pas mal calmé. Par contre je reconnaîtrai aisément qu’il a foiré pendant un certain temps en live - apparemment ça va mieux aujourd’hui, mais j’ai vu des lives où il détruisait littéralement certaines chansons magnifiques (au hasard, Home dans le Live From New York) en y foutant des fioritures à la louche…

Pour revenir au sujet principal.
Ça m’a bien fait chier de voir Portnoy partir, d’un autre côté Dream Theater est en pilote automatique depuis plusieurs années. Ça se sentait déjà un petit peu dans Octavarium (dont je n’ai retenu que le titre éponyme, le reste étant très classique), et les deux albums suivants sont totalement plongés dedans. J’arrive à les apprécier quand même car je suis très bon public, mais ce n’est plus du tout ce qu’on a connu de DT avant. Il suffit de lire les paroles de The Count of Tuscany pour s’en rendre compte. Les gars comme Petrucci sont capables de sortir facilement des mélodies bien construites, donc ça s’écoute bien, mais derrière, c’est assez vide au niveau du concept.

On sent que Portnoy en avait assez de ça, même s’il ne l’a jamais formulé ainsi. Il s’est dévoué corps et âme pendant 25 ans à son groupe, et ça n’en valait plus vraiment la peine à la fin.

Mais c’est peut-être pour le meilleur. Portnoy n’aurait pas été à l’aise s’il avait dû participer au prochain album (il l’a explicitement dit), et les autres seront peut-être tentés de se remettre un peu en question - notamment Ruddess qui n’a jamais trop pris part à la composition sauf dans Six Degrees of Inner Turbulence (et ça avait payé).
J’ai tout de même de sérieuses réserves envers le prochain album, mais je l’écouterai. Ce sera peut-être une bonne surprise.

Dans tous les cas je pense que DT a bien vécu, et si le groupe devait cesser son activité je ne serais pas si attristé que ça. Mon grand regret est déjà réalisé, je n’ai jamais vu et ne verrai à priori jamais DT tel que je le connaissais - donc avec Portnoy… Ceci dit certains se plaisent à dire que cette pause ne durera pas et que Portnoy sera vite tenté de revenir dans son « baby ».

Mon souhait serait surtout de voir revenir Liquid Tension Experiment. Ils s’y étaient réellement éclatés et c’était génial. Même si Myung est un bassiste exceptionnel, j’apprécie mieux Tony Levin qui apporte une dynamique géniale avec son chapman stick. En même temps DT et LTE ne jouent pas vraiment dans le même registre.

par __MaX__
15 octobre 2010 à 23:44

Je répondrais un peu plus clair à ton post Saniss, mais une chose, Pignouf est très taquin.

Parceque même étant très humble, techniquement le p’ti Pignouf on sent bien que des mecs comme Rudess l’inspire =]

par Pignouf
16 octobre 2010 à 14:06

C’était un troll oui, j’ai oublié de mettre le smiley.

par Saniss
17 octobre 2010 à 0:00

Pour ma défense, j’étais fatigué.

Commenter

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Tags autorisés : <a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>.