Not the pooh’s one

le blog de Wuinny.

Bien imprimer en jet d’encre.

Dimanche 16 janvier 2011 à 19:53

Ce Tutorial est aussi valable pour les autres programmes de Adobe tels que In-design, Illustrator & compagnie :)

Quand on installe les drivers de l’imprimante, les profils colorimétriques des papiers du constructeur sont aussi installés.
Ces profils permettent à l’ordinateur de savoir comment va réagir le papier à l’encre, et le cas échéant, corriger les couleurs pour que l’impression soit la plus correcte possible.

Les fabricants de papier mettent généralement à disposition des profils (Ilford, hahnemuhle…) sur leur site.
Pour le moment j’utilise du papier Epson Premium qui me donne entière satisfaction.

Pour commencer on va déjà ouvrir dans photoshop l’une des image à imprimer et on va directement passer au paramétrage de la gestion de la couleur.

Pour cela, rien de plus simple : fichier > imprimer.
Une fois sur l’écran d’impression, cliquez sur “paramètres d’impression…”

Hop, on arrive dans les paramètres de l’imprimante. Ici c’est une Epson mais le principe est le même chez les autres fabricants.
On clique dans “plus d’options”


C’est ici qu’il faut désactiver la gestion de la couleur par l’imprimante.

Il suffit de cocher “ICM” et puis sur “Desactivé (pas de calibrage…)
Pensez par la même occasion à desactiver “Vitesse rapide”, qui risque d’occasionner un effet de bandes.

Une fois que c’est fait, on clique sur “OK

De retour à la fenêtre d’impression :

Sous “Traitement des couleurs” on choisit “Laisser photoshop gérer les couleurs
Sous “Profil de l’imprimante” on choisit le profil de papier.

Ici j’utilise le “PSPP” pour “Premium Semi-gloss Photo Paper”. De la même manière le  ”Premium Glossy Photo Paper” devient “PGPP” et ainsi de suite chez Epson.

Ce petit tutoriel pourrait s’achever si la photo que je voulais imprimer était en… couleur !

Le problème ici est que l’imprimante que j’ai, utilise 6 cartouches dont une seulement pour le noir. Je pourrais très bien utiliser l’option “encre noire seulement”, mais dans ce cas, les dégradés sont catastrophiques.

La solution est d’imprimer ses photos noir et blanc avec les cartouches couleurs. Ça semble saugrenu mais ça fonctionne : en envoyant la même quantité de chaque encre on peut reproduire du gris.

Ici encore on rencontre un autre problème : Dans la pratique il est difficile de le faire, on rencontre un phénomène de métamérisme. Selon la lumière ambiante, le tirage peut paraître normal, vert ou magenta.
Pour ma part, les tirages noir et blanc ne paraissent pas avoir de dominante sous un éclairage Tungsten (ampoule orangée) tandis qu’à la lumière du jour ils paraissent verts.

On peut corriger cette dominante pour un certain éclairage. Pour ma part je vérifie toujours mes tirages à la lumière du jour et je corrige la dominante pour cet éclairage.

Pour cela on ouvre l’image dans Photoshop et on vérifie que l’image soit en mode “RVB” :

Ensuite on crée un masque de réglage “Balance des couleurs” :

Si le tirage présente une dominante verte, on ajoute du magenta et inversement :

Ici j’ai ajouté “1″ de magenta, ce qui suffit pour cette image.

À moins d’avoir de la chance, le seul moyen de savoir si cela suffit est d’imprimer. Au prix des consommables mieux vaut faire des bouts d’essais, comme en argentique.

Pour ça, il faut d’abord aplatir l’image noir & blanc avec le calque de réglage. On transfère ensuite une bande de la photo sur un document au format de la feuille qui va être imprimée.

Avant d’imprimer on met des règles de repère (CTR+R) autour du bout d’essai. Une fois imprimé on peut retirer le bout d’essai et garder précieusement le document avec les règles. Comme ça on peut faire plusieurs bouts d’essai sur une seule feuille tout en sachant à chaque fois les zones déjà utilisées.