NoBlog

le blog de Whisper.

[Review] Prometheus, le péché originel

crop-affiche

Je vais être clair et direct: Prometheus a eu lui l’ADN d’un chef d’œuvre comme l’était Alien 1er du nom, mais il est gâché par une maladie bien connue des cinéphiles: le cancer du blockbuster. Énumérons toutes ces absurdités qui lapident son potentiel (SPOILER WARNING):

  • Le comportement absurde des scientifiques

Je ne vais pas parler ici des incohérences d’ordre purement scientifique, on est dans du cinéma SF à base de suspension of disbelief parfaitement acceptable. Non non, je vais simplement parler de la stupidité totale dont font preuve certains membres de l’équipage du Prometheus.

Par exemple, quel putain de scientifique un minimum consciencieux décide de retirer son masque 30 secondes après avoir poser le pied sur une planète inconnue, parce que “tiens dis-donc mais l’atmosphère est respirable comme sur Terre ! Vite, empressons-nous d’altérer le fragile équilibre atmosphérique qui s’est établi au cours des 2000 dernières années en expirant joyeusement notre CO2. What could go wrong ?”

Ou encore, que dire de ce type qui a visiblement passé un peu trop de temps sur internet et qui se comporte devant une tentacule xénomorphe comme s’il s’agissait d’un mignon LOLcat. Simplement pathétique.

  • Les immanquables de tout blockbuster hollywoodien qui n’ont rien à faire là

Ici les facepalm sont nombreux. On commence par le sacrifice classique du scientifique contaminé qui ne peut plus remonter à bord du vaisseau. Il semblerait qu’il en faille toujours un. On imagine le désarroi de l’acteur lisant son script: “ah merde, c’est moi qui suit contaminé ? Donc je meurs à environ 1/3 du film ? C’est pas très cool ça ! Vous avez prévu le budget goûte pour les yeux pour me faire pleurer, au moins  ?”

Second moment “WTF FFS HOLLYWOOD”, le scientifique-disparu-qu’on-croyait-mort-mais-en-fait-non qui revient sous forme de zombie. En rampant. Avant de retrouver soudainement l’énergie d’un punk en rave sous ecsta (ceci-dit le personnage porte une crête et des tatouages, c’est parfaitement justifié, my bad). Mais POURQUOI ? On devine la probable demande d’un producteur effrayé à l’idée du moindre temps mort dans son film. Etrange, Jerry Bruckheimer n’est pourtant pas au générique du film.

Autre MUST HAVE du cinéma hollywoodien, et dieu sait que notre ami Jerry use et re-use de ce twist scénaristique dans ses productions (rappelons que ce monsieur est à l’originaire du concept de blockbuster tel qu’il a explosé dans les années 80), le sacrifice ultime des gentils pour détruire tous les méchants et sauver l’humanité. BON, admettons, le scénario de Prometheus justifie cette fin. Mais les sacrifiés avaient-ils vraiment besoin de lever les bras au ciel comme des illuminés au moment de l’impact ? C’est d’un ridicule.

Dernier moment sortie du cahier des charges du cinéma américain, le retour de la vengeance du méchant dont on croyait enfin être débarrassé. Simplement éculé, attendu et inutile, en plus d’être douteux sur le plan scénaristique (est-ce adapté au personnage ?).

  • Les incohérences du scénario

Je n’ai rien à redire sur l’histoire dans sa globalité, que j’ai beaucoup appréciée. Elle est néanmoins maculée d’incohérences débiles. Commençons par le personnage du capitaine, qui n’en a absolument rien à foutre de laisser 2 scientifiques une nuit entière au sein d’une structure alien alors que le scanner du vaisseau vient de détecter une forme de vie à proximité et que ladite structure ressemble fortement un immense tombeau. Par contre, quand la chef de l’expédition refuse de laisser monter à bord un scientifique contaminé il s’offusque et brandit un exemple d”Indignez-vous” de Stephane Hessel. Euh, cohérence, anyone ? (je précise que non, le capitaine n’est pas impliqué dans la véritable mission de l’expédition).

On continue avec le seul alien humanoïde survivant, pour rappel créateur de l’humanité. Après 2000 ans de sommeil, il est réveillé par sa création, qui vient en paix porteuse de questions existentielles et qui a pris la peine de pouvoir communiquer dans sa propre langue originel, et quelle est sa réaction ? LOL I HATE YOU, DIE. “On avait besoin d’un fin épique, on a pas signé un budget de 120 millions de dollars pour faire un film philosophico-gay à propos de nos origines, bordel. Et si on fait 300 millions de recette pendant le 1er we d’exploitation on fait la suite, ce serait dommage d’apporter maintenant des réponses aux  clients spectateurs” Un producteur anonyme.

Le personnage malgré tout génial de l’android est lui aussi un peu idiot. En témoigne sa méthode d’expérimentation scientifique approuvée par les services sanitaires de Russie, qui consiste à infecter un des membres de l’équipage et de le laisser libre de ses mouvements pour voir ce qu’il se passe. On se demande d’ailleurs franchement quelle est sa motivation, puisque son “père” et créateur, qui le contrôle, n’est lui-même motivé que par la recherche d’une alternative à la mort, et non par la découverte d’une arme ultime. Passons sur les réactions de cet android qui sourit tout seul alors que, bah, comment dire, c’est un robot (un sourire aux contacts d’humains pouvant être justifié par son programme de relation humaine), on n’est plus à un incohérence près.

Dernière erreur relevée, et pas des moindres: l’alien humanoïde, le fameux “Jockey” du 1er Alien, meurt éventré par le 1er Alien jamais enfanté dans la capsule de secours du Prometheus, alors qu’on le retrouve assis dans le poste de commandement de son vaisseau dans le film de 1979. WTF ?

  • Mais alors, qu’est-ce qui reste ?

Ce qui reste, c’est malgré tout un très bon film, car tout le reste est parfait:  la direction artistique, la réalisation, la 3D, les acteurs et leurs personnages (hormis les petites incohérences sus-nommées), l’environnement sonore… la qualité de production est bluffante, tout simplement. Même le scénario, malgré ses relents créationnistes un peu étrange, est bien mené et s’inscrit parfaitement dans la mythologie de la quadrilogie Alien. Bref, faites fis des tares inhérentes aux blockbusters hollywoodiens, allez le voir, vous ne le regretterez pas. Quel dommage car sans ses clichés ridicules, Prometheus aurait été le véritable chef d’œuvre qu’il était destiné à être.

23 commentaires pour “[Review] Prometheus, le péché originel”

  1. Razalghel dit :

    Pas mal, quelques fautes, mais pas mal.

    Pour le space jockey c’est simple Jinroh à bien expliqué dans le topic actu ciné.

    Le vaisseau que l’on voit, enfin LES vaisseaux car on en voit deux dans le film, sont des Juggernaut.
    Ce sont les vaisseaux de la flotte des Ingénieurs.

    Donc le vaisseau que l’on voit dans Prometheus et Alien, voire Aliens ne sont pas les mêmes, ils fonctionnent de la meme façon c’est tout.

    Par contre je vois mal comment il va faire le lien entre le mec qui meurt en enfantant le premier alien dans la capsule de secours et l’autre qui est tout sec au poste de commandement dans le premier alien.

    Même mort, pas la même planète et surtout, bah faut que ça soit une reine! Sinon pour faire perdurer la race c’est tintin!

    On peut donc supposer que OUI il y a eu d’autres vaisseaux similaires à celui dans prometheus avec les jarres a sont bord, que le contenu à échappé aux ingénieurs et qu’ils se sont retrouvés infectés. (ce qui explique les espèces de flashback avec les fantomes où on les vois fuir).

    Voila pour ma part.

    Et je plussoie le coup du zombie c’est vraiment NUL NUL NUL!

  2. yutini dit :

    Je suis d’accord les personnages des deux idiots ne servent à rien et sont une grosse partie des défauts du film. Tu coupes leurs scènes, ça améliore le tout, vu le peu de liens qu’ils ont avec le reste du film.

    Le comportement pas très scientifique de Shaw et Holloway me choque moins, ils ne sont pas là pour la science mais pour répondre à leurs questions existentielles. Entre “Je veux ouvrir mes cadeaux” et “Bouh ils sont morts je voulais parler avec eux”, ils sont pas présentés comme des scientifiques très sérieux. C’est déjà moins aberrant.

  3. ici dit :

    Whisper a dit : LOL I HATE YOU, DIE

    I lol´d hard!

  4. Jinroh dit :

    “LOL I HATE YOU, DIE.”

    Ben, assez normal d’un côté. Le mec avait pour mission d’aller exterminer l’humanité, et il est réveillé deux mille ans plus tard par des humains agressifs qui se gueulent dessus accompagnés de deux mercenaires avec des fusils à pompe…

  5. Whisper dit :

    @jinroh

    Oué je comprends bien, mais je trouve ça complètement stupide. C’est sensé être une race supérieure à nous. Ca lui sert à quoi de massacrer 3 humains, sans même leur laisser le temps de s’expliquer ?

    @Razalghel

    Ok pour l’explication des vaisseaux, mais faut vraiment le deviner. Et du coup pas besoin de faire de liens entre les 2 “Jockey”, ils sont juste morts dans les mêmes circonstances, tués par l’arme ultime qu’ils voulaient mettre au point. On ne sera jamais vraiment ce qu’ils souhaitent obtenir d’ailleurs…une arme biologique qui modifie l’ADN de leurs ennemies pour les rendre très énervé, très forts et très moches ? Et puis tiens s’ils couchent ensemble avant de se transformer complétement ils enfanteront une créature encore plus destructrice ? C’est débile. (de quelles fautes tu parles btw ? j’ai un doute sur tout/tous dans le sous-titre “les immanquables de tout blockbuster”, mais sinon je vois pas)

  6. Jinroh dit :

    A la base il me semble (il y a 30 ans) que Scott avait dit que les Juggernaut étaient des bombardiers biologiques. Donc leur vocation était sûrement de bombarder des planètes et contaminer leurs populations en faisant un merdier à la 28 jours plus tard. C’est pas très subtile certes…

    Et si les ingénieurs prennent aussi peu de précautions que les scientifiques terriens du film je comprends qu’ils finissent à chaque fois massacrés par leurs propres armes.

  7. yutini dit :

    Enfin si on suppose une civilisation sur plusieurs milliers d’années, plusieurs accidents c’est plus probable. Cela n’empêche pas bien sûr que ça tombe bien que la fois où il se plante c’est dans la seule base qui devait détruire la terre.

  8. maxj90 dit :

    Ridley scott a toujours dit depuis l’annonce de prometheus que la bestiole du film serait une arme utilisée par les spaces jockeys pour stériliser des planètes avant de les terra-former. Cette arme c’est l’alien, et il s’adapte a ce a quoi il s’oppose en se métissant avec ses “hotes”(scott le dit depuis le 1, a chaque hôte, l’alien prend un tiers de son ADN).
    Pour résumer, dans prometheus, “l’alien” originel est le liquide noir des jarres, quand les scientifiques entre dans la pièce, les jarres coule et le truc noir donne 2 truc:
    -il entre en contact avec les verres de terre présent par terre, et donne la tentacule bizarre qui tente de féconder le binoclard, mais réussie juste a lui ronger le crane…
    -rentre en contact direct avec le punk dans le coma (ce con tombe la tête la 1er dedans après s’être fait acidifier le visage), et donne le zombie fou.
    Après david contamine l’autre avec direct le truc noir, comme pour le punk, mais a petite dose, charlize theron le crame pendant qu’il se transforme en zombie…mais entre temps en baisant sa copine il la met enceinte d’un alien, qui après 2 métissage avec des humains donne le facehugger géant qui féconde le space jokey qui donne le “pre-alien” final (il est pas encore l’alien de 79, il né déjà grand, n’a pas de 2eme mâchoire, et le spacejokey est resté inconscient jusqu’à l’accouchement).
    Bon voila pour l’arbre généalogique de toutes les bestioles.

  9. Whisper dit :

    Aah merci pour les précisions max, tu éclaircies quelques zones d’ombres. Je n’avais jamais entendu parler des explications de Ridley Scottt sur sa bestiole.

    maxj90 a dit :
    …mais entre temps en baisant sa copine il la met enceinte d’un alien, qui après 2 métissage avec des humains donne le facehugger géant qui féconde le space jokey qui donne le “pre-alien” final (il est pas encore l’alien de 79, il né déjà grand, n’a pas de 2eme mâchoire, et le spacejokey est resté inconscient jusqu’à l’accouchement).
    Bon voila pour l’arbre généalogique de toutes les bestioles.

    De quels humains tu parles ? La pieuvre qui sort de la fille est seule dans la pièce (à moins que tu parles du métissage entre le mec et sa copine ?). D’ailleurs ce facehugger géant est aussi un peu ridicule et useless, un petit facehugger mignonnet aurait été plus approprié.

    Donc l’alien qu’on voit à la fin de Prometheus est la reine qui va pondre tous les œufs que découvre l’équipe du Nostromo dans l’Alien de 1979 ? Mais donc la question de Razalghel revient: Qu’est-ce qui a imprégné le Jockey qu’on voit dans le film de 1979 ?

  10. yutini dit :

    Il n’y a aucun lien direct entre l’alien qu’on voit à la fin de prometheus et ceux des films aliens. Prometheus ne se passe pas sur la même planète.
    Il n’y a pas de certitudes concernant l’origine des aliens premiers films. On peut supposer qu’ils sont aussi des armes ingénieurs mais est ce que c’est une autre version de l’arme, ou la même substance après d’autres hybridations, ou autre chose ? On en sait rien. C’est même pas sûr que prometheus se place dans la continuité des quatre films alien. Si ça se trouve ridley scott se limite à son film Alien et dans ce cas là il n’y a pas de reine alien.

  11. maxj90 dit :

    Après pour parler du film en lui même, le problème est en 2 temps:
    -personnages pratiquement pas écrit, a part david et dr shaw, ils n’existe pas…
    -un scénario qui en fait trop, et a tout le niveau,trop de personnages, trop de peripeties, trop de mystères. Au final tout est moyen et pas poussé jusqu’au bout…
    Alien était finalement un film très simple, 7 personnages, une histoire simple(ils tombe sur un truc byzarre qui les tue un par un, ils tente de survivre), 2 ou 3 mystéres (l’origine de la bestiole et le space jokey, role de ash et mother)et 2 twist simple mais super efficace (l’accouchement et la décapitation d’ash) et c’est tout.
    Le scenar de prometheus souffre de celui qui la écrit, Damon Lindelof scénariste de lost….

    Après le film sur ses thèmes est beaucoup plus proche de blade runner que d’alien, c’est des perso qui espére des reponse de leur créateur, qui cherche une échappatoire a leur condition.
    Dans blade runner le blond (j’ai oublier son nom…Rutger Hauer), veut rencontrer son créateur pour trouver une solution a sa condition( il a 4 ans de durer de vie)mais quand il se rend compte de l’impuissance de son créateur il le tue de rage.Dans prometheus, david est déjà au delà de cela, il espère rien des humains, il les meprises, il cherche ses réponses chez les créateurs de l’humanité, qu’il imagine meilleur que les hommes.
    Les humains sont naïf, ils espèrent encore des réponses de leur créateur, se croient encore speciales…ils croient encore que les space jokey font leur offrir la vie éternel, le paradis (le film s’est appeler un temps paradise).

    Mais les space jokey valent pas mieux que les humains, et ils considèrent les humains comme les humains considèrent les androids, comme de la merde.
    Les humains s’étonnent de se faire péter la gueule quand l’autre se réveille, mais comment ils réagiraient si davis venait les faire chier avec ses problèmes existentiels??? S’ils sont naif et trés con c’est en partie volontaire de la part de Scott( il y a aussi les problèmes scénaristique…), ils sont déjà mort…il faut passer a autre chose.
    “Un roi a son régne et il meurt c’est inévitable.”

    C’était déjà présent dans alien, ou ash méprisant les humains était fasciné par l’alien, organisme parfait celon lui, capable de s’adapter, sans remords ou états d’âmes.
    Mais un roi mourant a tendance a s’accrocher a son trône, a s’accrocher a la vie. Les space jokey veulent reprendre le contrôle de la terre et des humains, les humains et surtout dr shaw s’accroche a la vie comme des tics…et david même décapité continue de manipuler plus ou moins shaw…

    Bon après pour les qualité du film, c’est quand même super beau, classe, sa en fout pleine la vue…et même si c’est a des années lumière de la qualité des 1er films de scott, sa reste du très bon blockbuster.Comme tout ses films récent…( en plus c’est pas si naif et cul-cul que sa,c’est même limite cynique, surtout comparer aux autre blockbusters, James Cameron JE TE VOIS!!!!). Un blockbuster adulte quoi.

  12. maxj90 dit :

    Déjà pour etre clair tout de suite prometheus n’est pas une prequel d’alien, c’est dans le même univers, mais sa ouvre une nouvelle mythologie ( et surement une nouvelle saga).
    Aprés pour la mythologie alien utiliser dans prometheus, scott ne retient que son film.Et dans le film de 79, pas de reine ou de structure sociale alien façon ruche.L’alien (on le voit dans le director cut) ne tue pas bret et dallas, il les kidnappe pour les incuber et les transformer en oeufs, d’ailleur si il tue s’est pour naître ou se reproduire (sauf pour lambert et parker: il tue parker car il s’interpose entre lui et lambert, et il viole lambert ce qui la tue…elle est nu quand ripley la trouve).
    Scott n’a jamais prit en compte les suites d’alien, et surtout pas le film de cameron (scott ne peut pas le blairer, et il a un complexe d’infériorité qui date d’aliens , scott a les boules que l’autre est eu plus de succès que son film, et que parfois aliens soit plus connu qu’alien et que le grand public associe plus facilement cameron a la saga que lui)

  13. maxj90 dit :

    Whisper a dit :

    maxj90 a dit :
    …mais entre temps en baisant sa copine il la met enceinte d’un alien, qui après 2 métissage avec des humains donne le facehugger géant qui féconde le space jokey qui donne le “pre-alien” final (il est pas encore l’alien de 79, il né déjà grand, n’a pas de 2eme mâchoire, et le spacejokey est resté inconscient jusqu’à l’accouchement).
    Bon voila pour l’arbre généalogique de toutes les bestioles.

    De quels humains tu parles ? La pieuvre qui sort de la fille est seule dans la pièce (à moins que tu parles du métissage entre le mec et sa copine ?). D’ailleurs ce facehugger géant est aussi un peu ridicule et useless, un petit facehugger mignonnet aurait été plus approprié.

    Le mec contaminé par david (1er métissage) engrosse la fille (2eme metissage) donne l”oeuf” de la césarienne qui grandit(beaucoup trop, plus que ridicule, mais en même temps il doit a la fin choper le space jokey,qui a une force surhumain donc…)

  14. Jinroh dit :

    Oui d’ailleurs dans ces univers je me demande comment font ces créatures pour quintupler de taille en quelques heures sans bouffer et consommer de l’eau comme des veaux.

  15. kherio dit :

    Nan mais les mecs, vous vous posez pas du tout les bonnes questions là.

    La vrai question du film c’est “Est-ce que le capitaine black s’est envoyé Vickers oui ou merde ?!” (Charlize Theron)

  16. Whisper dit :

    Putain maxj90 tu viens de m’ouvrir les yeux sur pas mal de choses du premier Alien à côté desquelles j’étais complétement passé à côté. Merci ! Tu es un vrai fan pur et dur de l’univers non ?

    J’ignorais que Scott détestait Cameron pour son succès avec Aliens. Il n’a vraiment rien à lui envier, je pense que tu extrapoles un peu avec son complexe d’infériorité ;)

    Pour revenir sur ton analogie très intéressante <les hommes créent les androids les aliens créent l’homme>, l’énorme différence c’est que les hommes n’ont PAS créé les androids à leur image (puisqu’ils n’ont pas d’âmes et pas d’émotions), contrairement aux Aliens dont nous sommes une copie conforme comme en témoigne l’ADN 100% identique, nonobstant les différences morphologiques entre nos 2 espèces. Hors ca change complétement leur relation à leur création respectives, à mon sens.

  17. Jinroh dit :

    David pourrait arguer qu’il est la création parfaite. Il n’a pas à subir ses sentiments/émotions, il vit éternellement, est plus intelligent, n’a pas besoin de dormir, peut survivre dans n’importe quel environnement, ne sera jamais malade, etc…

    D’un point de vue purement technique, David est une création beaucoup plus réussie que ne peut l’être l’humanité. Et il en est parfaitement conscient.

  18. giant dit :

    maxj90 a dit :
    Déjà pour etre clair tout de suite prometheus n’est pas une prequel d’alien, c’est dans le même univers, mais sa ouvre une nouvelle mythologie ( et surement une nouvelle saga).
    Aprés pour la mythologie alien utiliser dans prometheus, scott ne retient que son film.Et dans le film de 79, pas de reine ou de structure sociale alien façon ruche.L’alien (on le voit dans le director cut) ne tue pas bret et dallas, il les kidnappe pour les incuber et les transformer en oeufs, d’ailleur si il tue s’est pour naître ou se reproduire (sauf pour lambert et parker: il tue parker car il s’interpose entre lui et lambert, et il viole lambert ce qui la tue…elle est nu quand ripley la trouve).
    Scott n’a jamais prit en compte les suites d’alien, et surtout pas le film de cameron (scott ne peut pas le blairer, et il a un complexe d’infériorité qui date d’aliens , scott a les boules que l’autre est eu plus de succès que son film, et que parfois aliens soit plus connu qu’alien et que le grand public associe plus facilement cameron a la saga que lui)

    C’est parce que Cameron a su s’approprier assez classiquement le travail de Scott (ajouts de plusieurs éléments-type de science-fiction) en y apportant sa touche personnelle (le cycle de vie des Alien et le personnage de Ripley, devenue plus intéressante sous sa plume) et en y annihilant la cohésion de groupe type du 1er film, l’un des points fort du scénario, chose que Fincher fera avec le second opus de Cameron sur le 3eme film et dont Cameron lui reprocha exactement la même chose. C’est en partie pour ça que Fincher désavoua son film (outre les problèmes de production avec la Fox qui lui imposa beaucoup de contraintes de tournage et le laissa pieds et poings lié).

    La vraie qualité d’Aliens, c’est d’avoir fait un film de sf “plausible” -le terme reste vague en science-fiction -(tout comme l’a été Terminator 1), avec tout ce que cela comporte (réalité des guns, des armures, de la situation tout comme la fameuse cohésion de groupe etc..). Mais c’est aussi une réussite technique pour l’époque, qui utilise tout un tas de trompe l’oeil -perspective forcée, projection arrière et stop motion notamment- et d’effets spéciaux non-numérique -câbles, miroirs, système d’action inversé pour l’animation de certaines marionnettes- qui ont encore leur charme aujourd’hui (et dont certains plans sont quasi parfait avec la sortie du blu-ray). Pour ma part, Cameron y a apporté beaucoup à la série, tant au niveau du scénario -qui est quand même vachement pompé sur Starchip Troopers de Robert Heinlein-, des dialogues qui sont restés dans la conscience collective -”Get away from her, you bitch!”- que de la réalisation.

  19. maxj90 dit :

    Whisper a dit :
    Pour revenir sur ton analogie très intéressante <les hommes créent les androids les aliens créent l’homme>, l’énorme différence c’est que les hommes n’ont PAS créé les androids à leur image (puisqu’ils n’ont pas d’âmes et pas d’émotions), contrairement aux Aliens dont nous sommes une copie conforme comme en témoigne l’ADN 100% identique, nonobstant les différences morphologiques entre nos 2 espèces. Hors ca change complétement leur relation à leur création respectives, à mon sens.

    Ce sont les humains qui le caractérise comme sans “ames”, il vit sa vie, se montre sarcastique….il est quelque chose d’autre.La l’analogie avec blade runner marche aussi, dans ce dernier les humains considére les replicants comme des machines, des outils, juste bon a être utiliser et débranché après, alors qu’ils on des sentiments, et qu’au final ils sont plus humain que les humains (dans le final cup de blade runner, deckard s’humanise vraiment que sur la dernière scène, quand il sait qu’il est un replicant.A partir de se moment la, il prend sa vie en main, fais un choix…avant il obéis a ses patrons,est un bon petit soldat, il baisse la tête ,est faible …il marche en roue libre n’est maître de rien).
    David n’obéit a rien, même pas a weyland(et surtout pas quand il aide l’alien), il manipule l’équipe, il vit sa vie, cherche quelque chose de grand, de “parfait”, en opposition a l’humanité, pour lui le space jokey(au debut) et surtout l’alien réponde en partie a cette attente.Il a des émotions, il a juste pas de “morale”, il est prés a tout pour ateindre son but.
    C’était déjà présent dans l’alien avec ash, mais avec un autre sens, alien était horizon de perfection pour la wayland et ses agents(mother et ash), une caricature du capitalisme, un truc prét a tout pour croître, assouvir ses plusions, sans aucun respect pour la vie des autres, sans état d’ames…l’organisme parfait.Les androids était alors obéissant.David s’est émancipé des hommes.

  20. maxj90 dit :

    Je dis pas que le film de cameron est mauvais, mais pour moi alien fait partie des 2 ou 3 plus grand film d’horreur/frisson de tout les temps, aliens est autre chose, c’est un trés bon film d’action bourin, une bonne adaptation de starship trooppers. Mais reste clairement loin du 1, et ce sont surtout des genres différents.
    Alien est un film d’horreur, l’un des seul a m’avoir réellement fait peur; aliens un film d’action.
    Mais quand tu veux une quiche et qu’on te sert une pizza…(au passage prometheus ma fais le même effet)

    Aprés pour le cote technique, la saga a toujours était une vitrine, et prometheus aussi en matière de numérique.

    Cameron est pas un mauvais réal(il a un peu trop tendance a se noyer dans la guimauve mais bon…)
    (et puis je sait pas, mais je suis toujours scandalisé par la fin aliens ou la reine alien prend l’ascenseur…l’un de plus gros wtf pour moi, quand je vois cette scene je ne peux pas m’empêcher d’entendre une musique d’ascenseur a la con)

  21. maxj90 dit :

    giant a dit :
    Pour ma part, Cameron y a apporté beaucoup à la série, tant au niveau du scénario -qui est quand même vachement pompé sur Starchip Troopers de Robert Heinlein-, des dialogues qui sont restés dans la conscience collective -”Get away from her, you bitch!”- que de la réalisation.

    Je remet pas ça en cause, c’est clairement cameron qui a fais explosé saga au niveau du “grand public”, c’est lui qui en a fait une saga a proprement parler et aliens est une de meilleurs suite blockbusters qui a jamais était faite, mais elle détrône pas alien,(je pense même qu’elle ne tente même pas, cameron savais très bien que c’était quasiment impossible, donc il a fait différent, a sa sauce, ce qui était la meilleur chose a faire…)

  22. Jinroh dit :

    Ce qui me manque à partir du 2 et qui fait que ça n’a plus le feeling “Alien”, c’est la disparition totale du côté biomécanique.

    C’était ça la force de l’Alien du 1, on ne savait jamais vraiment ce que c’était au final. Dans les films d’après ça devient un simple insecte géant. Dans le 4 c’est encore pire, ils marchent comme des vélociraptors tout droit sortis de Jurassic Park…

  23. karna dit :

    Jinroh a dit :
    Dans le 4 c’est encore pire, ils marchent comme des vélociraptors tout droit sortis de Jurassic Park…

    Et en plus, ils nagent !

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.