Il était une fois…

le blog de Ulys.

Je fais ce post car j’ai eu du mal à trouver une solution à mon problème, et j’ai vu lors de mes recherches que je n’étais pas le seul.

Symptôme : Les diodes du X52 clignotait une fois à pleine puissance alors que j’étais en train de jouer. Suite à cela, l’avion devenait souvent impossible à piloter.

Cause : Le clignotement fort des diodes du Joystick correspond à un redémarrage (ou reset) du joystick. Lors du redémarrage, le joystick prend sa position actuelle comme neutre. Si j’étais en plein virage gauche par exemple, la position neutre du joystick était maintenant en bas à gauche, rendant l’avion impossible à piloter.

Solution : Avant de lancer War Thunder, ouvrir la fenêtre windows de calibrage du joystick et la laisser ouverte toute la partie. Bon, ce n’est pas idéal, et je ne peux pas promettre que ça marche sur autre chose que Windows 7, mais ça marche.

Je cherche un appart’ à louer ou en collocation dans le sud de Paris, autour de la porte d’italie ça serait parfait. Le plus grand possible pour un loyer de 550€ maxi. A prendre de suite, ou mieux, au 1 février.

Je me suis inscrit sur tout un tas de site, parce qu’il est hors de question que je file 400 euros à une agence pour qu’elle me trouve un appartement. Pour l’instant je n’ai pas trop de résultats…

Si vous connaissez quelqu’un qui loue ou cherche un colloc’, vous pouvez spammer ma boite wefrag

A votre bon coeur Messieurs-dames.

SpaceBuild 2 - Premier vaisseau

Mardi 23 décembre 2008 à 12:13

…un petit garçon qui rêvait d’explorer l’espace.
Malheureusement pour lui, les voyages spatiaux n’étaient pas monnaie courante à son époque. Il décida donc de se rabattre sur un jeu vidéo qui lui permettrait de construire un vaisseau virtuel et d’explorer un espace virtuel.

Aujourd’hui nous allons voir comment construire un premier vaisseau, basique mais efficace. Nous n’utiliserons que les outils de base et le LifeSupport.

Pour commencer, il nous faut un container. C’est le prop le plus pratique quand on commence ce mode; il est suffisamment grand pour contenir le système de survie ainsi qu’un pod, et on peut apposer les éléments de direction de façon précise sur l’extérieur.
Un simple container peut faire office de vaisseau

Pour commencer, on va faire voler notre vaisseau. La méthode la plus simple consiste à placer une hoverball à chaque coin. Dans les options, pensez à mapper sur les touches qui vous arrangent le plus. Personnellement j’aime bien mettre + et - pour gérer mon altitude.
Faites attention à ce que votre vaisseau soit bien droit quand vous placez les hoverball, car vous ne pourrez plus le redresser ensuite sans les enlever.
Container + Hoverball

Avant de placer le système de survie dans le vaisseau, nous allons faire un petit entraînement bien pratique. Les vaisseaux de petites tailles sont généralement plus long à recharger car ils ne peuvent pas contenir beaucoup de générateur. Pour y palier, le plus simple reste de construire une station de rechargement qui restera au sol.
Vous remarquerez que chaque système vous dit de quoi il a besoin. Il suffit de s’assurer qu’aucun chiffre n’est à 0 pour être certain que l’appareil fonctionne correctement.
Une station de rechargement pour le vaisseau

Nous avons ici :

  1. Un “fusion generator” (ne vous embetez pas avec l’eau lourde, il fonctionne sans) avec une petite batterie. Relié la batterie à tous les appareils électriques.
  2. Un “coolant barrel” et deux “coolant compressor”. Le coolant servira à votre vaisseau, mais surtout à éviter l’explosion du “fusion generator”.
  3. Un “air compressor”.
Liez le tout avec le Link Tool.
Mettez en route le générateur à fusion et ensuite les deux coolant compressor. Si votre fusion generator tourne trop longtemps sans liquide de refroidissement (coolant), il explosera. La taille de l’explosion dépend de l’energie emmagasiné, donc celui-là ne fera pas trop de dégats. En revanche vous verrez parfois sur des serveurs publics des “Fusion Bomb” plutôt puissante.
Maintenant, il va falloir équiper le vaisseau d’un système de survie. Il vous faudra stocker de l’air, de l’électricité et un peu de liquide de refroidissement.

Generateur vaisseau

Ici j’ai mis :
Un air compressor, pour charger plus vite quand vous etes sur terre.
Un coolant compressor, car ils fonctionnent même dans l’espace. Il faut plus voir ça comme un ensemble pompe + radiateur pour du liquide de refroidissement qu’un compresseur à proprement parler.
4 petites batteries. Les grandes sont trop grandes pour notre vaisseau.
3 air barrel, de quoi tenir un bon moment dans l’espace.
2 coolant barrel, beaucoup trop pour nos besoins, mais il y avait la place.
Sur le coté gauche, j’ai placé un “Link junction”, qui sert à rassembler vos liens et à faciliter le transit des ressources. Ca évite d’avoir des fils dans tous les sens.

Je me sers d’ailleurs des junctions ici, pour n’avoir qu’un lien à placer entre mon vaisseau et ma station construite précédemment.
Generateur sol relié vaisseau

Comme on a mis des petites batteries dans le vaisseau, il faut s’assurer qu’elles seront rempli au cours du voyage. Pour cela, il suffit de quelques panneaux solaires.

Panneau solaire

Occupons-nous maintenant de la direction. Haut bas est déjà géré par les hoverball, donc nous allons ajouter des thrusters qui nous permettront de pivoter. Petit schéma :
Schema de placement des thrusters
4-6 et 6-4 représente les deux touches à binder pour que ça tourne correctement.
Les thrusters par défaut sont bi-directionnels, donc vous obtiendrez ce genre de chose quand vous les activerez.
Thruster bidirectionnel
Avec le LifeSupport et le WireMod vous aurez accés à des thrusters momo-directionnel pour plus de réalisme.

Ensuite on ajoute des thrusters à l’arrière qui utiliseront les touches 8 et 2. J’en avait mis un seul et c’était trop lent, alors je lui ai rajouté des potes. J’ai un peu abusé sur les “no-collide” qui évitent que tout votre matériel s’entre-choc pendant le voyage, et du coup on voit certaines parties ressortir à l’arrière. Pas de soucis à se faire cependant, ils sont bien attachés.
Thruster arrière
Votre vaisseau peut maintenant voler ! Mais il lui manque quelque petite chose avant de quitter l’atmosphère.

Il faut d’abord s’assurer que vos ressources et vos générateurs ne gèleront pas dans l’espace. Pour cela il suffit d’ajouter un “heat exchanger” juste à coté. Il utilisera de l’énergie quand il fera froid, et du coolant quand il fera trop chaud.
Generateurs + heat exchanger

Il vous faut aussi un distributeur de combinaison spatiale et un pod pour voyager en toute sécurité. N’oubliez pas de les lier à vos ressources. Le Suit Dispenser prend une partie de vos ressources et les envoie dans votre combinaison quand vous l’activez, vous pouvez tester ses effets en allant sous l’eau.
Le pod permet de rester solidaire du vaisseau lors du voyage. Pratique pour ne pas mourir bêtement.
Pod + Suit

Et voilà !
J’ajoute que je ne suis pas responsable de votre mort quand vous sortirez de votre vaisseau sur une planète hostile. La survie sur ces planètes sera l’objet d’un prochain chapitre.

SpaceBuild 2 - Installation

Vendredi 19 décembre 2008 à 14:35

…un petit garçon qui rêvait d’explorer l’espace.
Malheureusement pour lui, les voyages spatiaux n’étaient pas monnaie courante à son époque. Il décida donc de se rabattre sur un jeu vidéo qui lui permettrait de construire un vaisseau virtuel et d’explorer un espace virtuel.

Premièrement pour jouer à SpaceBuild, vous avez besoin du Garry’s mod. Je ne sais pas si c’est compatible avec le 9, et comme le 10 ne coûte pas trop cher et qu’il permet de faire plein de trucs, ne vous embêtez pas trop. Un petit tour sur le Steam Store (où 1$ = 1€, rappelons-le !) et vous voilà équipé.

 

Pour installer la plupart des gamemodes et addons du Garry’s mod, vous allez devoir passer par des SVN. Je vous fait une petite explication rapide :

  • Téléchargez et installez tortoise SVN
  • Créez un nouveau dossier qui contiendra ce que vous allez télécharger
  • Clique droit sur le dossier > SVN Checkout. Dans la fenêtre il suffit d’entrer l’adresse du SVN et c’est parti !
  • De temps en temps faites clique droit > SVN update pour mettre à jour le dossier. C’est Informagique
  • /!\ Ne faites pas de SVN commit ! /!\ Un commit envoie vos données sur le serveur SVN, et pour peu qu’il y ait eu des modifications depuis, vous allez entraîner des conflits. Ca ne serait pas dramatique, SVN est bien conçu, mais ça ferait chier pas mal de monde.

 

Nous allons maintenant faire le tour des indispensable pour bien jouer à SpaceBuild.

Dans le dossier gamemode :

  • SpaceBuild2 :
    http://tools.assembla.com/svn/Spacebuild2/

Dossier addons, Indispensable :

  • ResourceDistribution2 :
    https://svn.wiremod.com/svn/RDistrib2/trunk/RD2/
    user : anonsvn / mdp : anonsvn
  • LifeSupport2 :
    http://tools.assembla.com/svn/LifeSupport2/
    Il y a un zip a l’intérieur. C’est débile, on ne distribue pas des zips par SVN… Dézippez-le, placez-le dans addons.
  • ResourceTransit2 :
    http://opensvn.csie.org/lsResorceTransitSystems/
  • WireMod :
    https://svn.wiremod.com/svn/wiremod/wire/
    user : anonsvn / mdp : anonsvn
  • WireModel :
    https://svn.wiremod.com/svn/wiremod/wire%20model%20pack%201/
    user : anonsvn / mdp : anonsvn
  • WireDuplicator :
    https://svn.wiremod.com/svn/wiremod/Adv%20Duplicator/
    user : anonsvn / mdp : anonsvn
  • CombatDamageSystem :
    http://tools.assembla.com/svn/CDS/
Dossier addons, Plus de matos :
  • PHXPack :
    https://phoenix-storms.svn.sourceforge.net/svnroot/phoenix-storms/
  • OilMod2 :
    http://tools.assembla.com/svn/b9DO4Awyer3lRoabIlDkbG/
  • GasSystem2 :
    http://tools.assembla.com/svn/lsextension/
  • SpaceBuildModelPack :
    http://spacebuildmodelpack.googlecode.com/svn/trunk/SpacebuildModelPackAlpha2/
  • Shield :
    http://www.meteornet.net/catsvn/shieldgen/
Dossier addons, Totalement dispensable mais facilite la vie dans le Garry’s mod :
  • SpawnIcons :
    http://gmod-spawnicons.googlecode.com/svn/trunk/
  • /!\ Non SVN /!\ SmartSnap :
    Lisez le topic pour plus d’info. Affiche une grille sur la face visée d’un élèment. Facilite grandement le placement des éléments entre eux.
Tout ça peut prendre un moment à télécharger, principalement PHX et les modèles pour SpaceBuild. Mais après vous êtes tranquille; et sans eux vous allez voir des ERRORS partout si vous jouez sur le net.

SpaceBuild 2 - Présentation

Vendredi 19 décembre 2008 à 13:20

…un petit garçon qui rêvait d’explorer l’espace.
Malheureusement pour lui, les voyages spatiaux n’étaient pas monnaie courante à son époque. Il décida donc de se rabattre sur un jeu vidéo qui lui permettrait de construire un vaisseau virtuel et d’explorer un espace virtuel.

SpaceBuild est un gamemode pour le Garry’s Mod, lui même un mod d’Half Life 2. Cela fait beaucoup de mod, mais il faut comprendre que le Garry’s Mod est tellement ouvert et permissif qu’il a permis l’emergence de tout un tas de gamemode rigolo.

SpaceBuild n’a aucun but, si ce n’est construire des vaisseaux. Certaines cartes contiennent des planetes au condition particulierement difficile, et les coloniser peut-être considéré comme un moyen de “battre” le jeu. Moi, je préfère me contenter de construire des vaisseaux de plus en plus complexe.

YouTube Preview Image

SpaceBuild seul n’a que peu d’intérêt, l’espace est plutôt accueillant tant que vous ne sortez pas de votre vaisseau, et les planètes ne se différencie que par leurs textures. C’est ici qu’intervient LifeSupport; un addon qui simule l’atmosphère et la température. Il vous faut de l’oxygène dès que vous quittez les rares planètes accueillantes, de l’énergie dans les parties froides (comme l’espace) pour vous réchauffer, et du liquide réfrigérant dans les parties chaudes (comme Mercure).

Pour vous compliquer encore la vie, il existe l’addon CombatDamageSystem; qui donne des points de vie et des résistances à tous les matériaux. Il devient possible de les détruire en tirant dessus, mais ils peuvent aussi casser si les conditions sont trop extrêmes (le froid de l’espace par exemple).

Enfin, pour les vrais durs, on peut ajouter l’addon WireMod. Il ne vous mets pas de baton dans les roues, mais permet de créer des vaisseaux bien plus complexe et intéressant.

YouTube Preview Image

Tout ceci combiné donne un mode de jeu incroyable. C’est assez facile d’amener un premier vaisseau sur une planète proche, mais très rapidement vos envies grandissent, et vous passez des heures à peaufiner votre vaisseau. Et une fois fini, des tas de nouvelles idées germent dans votre esprit; vous voulez quelque chose de plus grand et de plus complexe.
C’est un peu comme les legos. Au début on construit le modèle sur la boite. Puis on se dit qu’il manque des choses, et sans s’en rendre compte, 3 semaines plus tard, le château du chevalier noir est devenu une base d’exploration spatiale (Je devais avoir des prédispositions) à 3 étages, avec pièges et passage secret.