Toilal

Un nouveau blog sur Wefrag le blog de Toilal.

Le début de la fin ?

Pour commencer, merci à ceux qui m’ont donné quelques conseils sur mon post précédent !

Le poker ! J’ai commencé tranquillement par des parties en argent virtuel sur Everest Poker, pour me familiariser avec les règles et me faire ma première expérience. Après plusieurs recharges de 200 jetons gratuits, j’ai compris les rudiments en quelques jours et j’ai accumulé 3000 jetons. Super content, je me suis tout de même dit : "Ah … Si c’était des vrai € ces jetons …".

De nature prudente, j’ai franchement hésité avant de franchir le pas. J’ai lu le début du premier volume Harrington (cf. commentaires précédents), et j’ai fini par basculer dans le coté obscure : 5$ pour de vrai ! Défaite pour commencer, en tombant à 2.50$ la première soirée ! Mais progressivement j’ai adapté mon jeu aux "vrais" joueurs, beaucoup plus prudents que ceux qui jouent en argent virtuel, et ma petite somme de départ a grossi progressivement, pour atteindre 16.17$ en ce moment (Tables Limit 0.05$/0.10$).

Maintenant je suis convaincu, et ça me plait franchement. Le poker fait intervenir une bonne part de hasard. Mais contrairement aux purs jeux de hasard (roulette, loto, …) on peut contrôler pas mal de choses par les choix qu’on fait. Il faut surtout gérer statistiquement les risques, lire la stratégie des adversaires, brouiller la sienne, et agir au travers de la seule chose qui puisse faire la différence à terme : la mise.

Je demande aux joueurs expérimenté : Le niveau de jeu monte t’il vite avec la valeur des blinds ? Est-ce que ça va être beaucoup plus dur de faire du bénéfice sur des tables 0.10$/0.20$ ou 0.25$/0.50$ ? Je pense pas encore changé de niveau de blind pour le moment, mais si ma cagnotte continue de monter, j’y viendrai certainement, après avoir lu beaucoup plus de littérature sur le sujet. Autre question : passer en No Limit est-il difficile/risqué ? A mon avis, il faut plus d’expérience, non ?

4 commentaires pour “Le début de la fin ?”

  1. d3ltr33 dit :

    Patrick Bruel, Champion du monde de poker en 1998.

    et là, tout est dit.

    Ah non, l’année d’après, il se retrouve a la ramasse total.

    voila, la cette fois, tout est dit.

  2. CYANure.bis dit :

    Le max que j’ai fait, c’est des tables 2$/4$.
    Ben y a des kékés qui croient faire peur avec une mise de 32$, et y a des bons joueurs qui ramassent non-stop, petit à petit mais non-stop.

    Ca monte très, très vite, tu dépasses souvent les 200$ dans le pot, mais quand tu ramasses, tu ramasses pas 0.75$…

    La première fois que j’ai joué en ligne, j’ai fait 60$ (~40€) de cave, joué direct sur des tables correctes (1$/2$ puis 2$/4$), 320$ de gagné, tout content, et paf! J’ai voulu continuer à faire fructifier, j’ai perdu sur un bad beat environ 580$. Ca m’a tout de suite démotivé de jouer sur des tables en centimes, parfois je jouais 10min avant de partir au taf, je ramassais 60-70$.

    Je trouve que le limit, ben justement ça limite trop, si tu as une main folle, tu peux pas faire cracher l’adversaire, c’est frustrant.

    Bon courage.

    ps: je suis loin d’être expérimenté, et je pense que tout le monde te dira de ne pas suivre mon exemple.

  3. Xan Kriegor dit :

    Bruel n’a jamais été champion du monde, il a "simplement" gagné un bracelet il y a 10 ans en LHE 5k$, quand les WSOP étaient encore un peu underground.

    Pour les limites, ça s’appelle des stakes. en NL, de NL0 à NL50, c’est considéré comme du micro stakes. Quasi aucun niveau correct, très très peu de regulars, un max de gamblers, variance de psychopathe selon le site, aucune gestion des odds. De NL50 à NL100, c’est du small stakes, on commence à toucher un peu aux choses sérieuses. En NL200/400/1000, les régulars et sharks commencent à très très sérieusement apparaitre, et on peut y laisser beaucoup de thunes si l’on est pas préparé. Au delà de la NL1000, c’est sharkland, avec quelques fishs qui viennent se noyer. Mais avant d’en être là, il faut avoir gagné plusieurs dizaines de milliers de dollars déjà.

    Le Limit, c’est simpa, mais pas très excitant ni intéressant, du moins en micro stakes. C’est call, call, call, call, surtout sur Everest à mon avis. Après, ça prend bien évidemment de l’interêt. Le NLHE, c’est la variante avec le plus de fishs, mais aussi avec le plus de variance. Prévoir 20 caves d’avance (NL10 : 200$) pour y aller tranquillou, plus quelques lectures / navigation dans les forums. Un bon jeu TAg suffit généralement à être gagnant, à condition de supporter la variance, et de ne pas trop faire de folies.

    PS : Si tu veux jouer sur le long terme, ne suis pas CYANure.bis :-)

  4. Toilal dit :

    J’me suis mis en NL ce soir (sur .10/.10). Après un bad-beat (A mon échelle, 5$ de perte après all in : full house 7-6 contre 7-9 !! grrr), j’ai pu me refaire sur une autre table et m’habituer un peu au NL. C’est vrai que c’est un peu plus pimenté ! Thx pour les conseils Xan, t’as l’air aussi calé en poker qu’a supcom dit dont :p

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté avec votre compte Wefrag pour publier un commentaire.