Thermo’s (le blog de Thermostat)
Un nouveau blog sur Wefrag

Rechercher

Archives

Pages

Catégories

Liens

Méta

Manettes sur PC

Samedi 6 septembre 2014 à 14:12

Je trouve excessivement pénible la manette Xbox que l’on est obligés e se taper sur pas mal de jeux PC. Qui plus est je dispose d’une magnifique manette FreeBox machin, dont la prise en main est calquée sur les manettes des Playstation 2 / 3.

Du coup j’ai trouvé des solutions bien pratiques que je m’empresse de vous partager.

X360ce prend nimporte quelle manette USB et permet de remapper les boutons pour émuler une manette Xbox qui sera reconnue par les jeux qui n’acceptent que cette manette.

Rapide à installer pour une utilisation de base, il permet de brancher plusieurs manettes sans problème pour jouer à plusieurs sur votre 15″, permet des réglages assez fins sur tout ce qui est Dead Zone, et même les force feedback et vibrations (je n’ai pas testé ces paramètres, ma manette n’en proposant pas).

XPadder, permet d’émuler les touches du clavier et de la souris sur votre manette. Très pratique sur tous les jeux où vous préférez rebinder les boutons de votre manette, sans que cela soit possible dans la configuration du jeu.

Il propose 8 configurations différentes, est blindé d’options et permet même d’emuler les mouvements de la souris, d’appuyer sur une touche toutes les 0.05s pour spammer cookie clicker, de rester appuyé sur Z pour avancer dans Arma sans avoir mal aux doigts.

[Court] Tenderfoot

Jeudi 28 mars 2013 à 13:50

http://www.vimeo.com/62781073

Court métrage de fin d’études que j’ai réalisé seul, avec l’immense et délicieuse aide de HateWorks à la musique et Darkstryder au Sound Design.

On a ici la version que j’ai présenté à mon jury hier matin, avec plein de petites couilles niveau rendus et compositing et des FX manquants, faute de temps, que je compte bien modifier après quelques semaines de vacances.

Le projet a duré pas loin de 9 mois depuis le début de la préprod, avec du recul il y a des tonnes de trucs que je changerais complètement.

J’avais une bonne dizaine d’animatiques différentes avec des scénars complètement qui n’avaient rien à voir, mais dans le même univers. J’ai vraiment eu du mal à pondre l’histoire, tout bonnement parcequ’elle n’est pas sortie naturellement de mon imagination. C’est un énorme défaut que je dois absolument corriger: écrire avec plus de feeling et en recherchant moins “le truc”. J’ai mine de rien pas mal appris, que ce soit techniquement en 3d ou niveau scénar / découpage technique et que j’ai bien hâte de réutiliser dans mes prochains courts.

[OK] compositeur(s) pour court métrage d’animation

Dimanche 17 février 2013 à 22:26

Tenderfoot

EDIT: Darkstryder fait le sound design, HateWorKs fait la musique. Y’a des chances que tout ca soit bien cool.

Yoplaboum, je réalise un court métrage d’animation depuis pas loin d’un an pour la fin de mes études et j’aurai besoin de votre aide.

Le court dure 3mn30, c’est un western cartoon que j’ai fait complètement seul. Le pitch: un gamin bien pied tendre arrive dans un petit village de western façon spaghetti avec le rêve de devenir le stagiaire du sheriff, confiant comme un coq, mais se retrouve en plein milieu d’un duel entre deux vrais badass à la Sergio Leone.

Sauf que voilà, problème, j’avais un sound designer étudiant qui s’est avéré être un branle bourse, il n’a strictement rien fait et m’a planté la semaine dernière. J’ai cherché dans d’autres écoles, mais j’ai énormément de mal à trouver qui que ce soit. Je me suis alors rappelé du projet sans titre de NST: y’a pas mal de mecs talentueux d’ici qui lui ont filé un coup de main, et si je peux en bénéficier aussi ce serait génial.

Il me faudrait donc un sound designer motivé et rapide, étant donné que le rendu final du film devant mon jury est le 27 mars… Evidemment on pourra rebosser dessus ensuite, mais il me faudrait au moins quelque chose de qualité pour dans un mois. J’ai quelques idées pour le son (j’ai fait des maquettes vite fait avec les banques de son que j’ai), mais si vous êtes pleins d’idées je suis ouvert à toute proposition, après tout vous serez au générique et vous pourrez utiliser le film dans votre bande démo, donc si vous voulez mettre votre patte dedans foncez.

Le montage et les anims sont terminés (donc normalement tout ce qui est timing ne changera quasiment plus, à quelques frames près), j’en suis à la phase de rendu.

Si le projet vous intéresse, demandez moi à voir le montage: b.de...@gmail.com

Yatedo.fr: pratiques douteuses?

Lundi 17 octobre 2011 à 11:29

Yatedo.fr, c’est ce genre de nouveaux sites social pour histrioniques: Il recherche sur tout l’Internette 2.0 collaboratif les pages sociales, textes et publications vous concernant pour les regrouper sur une seule page en premier résultat google. J’ai découvert cette saloperie hier soir, en tapant mon nom dans google, oui, comme un gros cliché.

Yatedo vous crée un compte sans même vous prévenir. Sur le papier, ils maintiennent que ce n’est pas illégal: si votre profil facebook n’est pas configuré pour empêcher le référencement dans les moteurs de recherches, les informations peuvent apparemment être pompées sans soucis par nimorte qui. Pourquoi pas, c’est dans la “logique” de ce site social. Yatedo profite aussi des sites des écoles ou boites où vous avez été: si votre nom y apparaît, pouf, il suce l’info. Là, ca commence à faire un peu plus chier: les gens qui s’occupent en général de ce genre de trucs dans les écoles ne mettent pas ces informations en privé, et vous êtes même rarement au courant que ces infos se baladent puisqu’elles ont été données par un tiers.

Pour ma part, Yatedo a pillé mon compte Facebook avec mon vrai nom alors que ca fait deux ans que j’ai changé ce nom en pseudonyme. Pas de problèmes, c’est trop génial.

Cependant, Yatedo est gentil: il vous propose, une fois qu’il vous a créé un profil sans votre consentement, d’en prendre possession, voir de le supprimer si vous en avez envie. Pour cela, il faut d’abord passer votre profil facebook en non référencé “Sinon Yatedo a le droit, hein, alors accord ou pas vas te faire foutre”.

Soit.

Revenez maintenant sur ce site de merde. Cliquez sur “Supprimer ce profil”, option “Oui, mon compte facebook est bien privé maintenant”. La page de validation ne se chargera jamais: des erreurs farfelues se succèdent à chaque tentative.

Faites gaffe à ce site, et si vous trouvez un moyen d’effacer un profil vite fait sans avoir à passer 6 mois à échanger des mails, faites le moi savoir.

Electro: faites découvrir du bon son à un néophyte

Jeudi 21 juillet 2011 à 15:57

J’écoute de l’electro depuis quelques mois, et j’ai du mal à accrocher à énormément de trucs. Du coup, j’ai un peu tendance à écouter toujours les même morceaux que j’aime, mais j’ai envie de plus. J’aime bien les mix qui sont fait par Bloodoctrine et les autres des blogs WF, mais quand j’ai tendance à préférer les morceaux plus courts.

Si vous pouviez m’aiguiller vers de bons artistes, ce serait bien urbain et je vous ferais longuement l’amour.

Voilà des exemples de ce que j’écoute beaucoup en ce moment:
Rone - La Dame Blanche - Bora
Mondkopf - Day of Anger - Sweet Memory - Fossil Light
Moderat - Rusty Nails - Sea Monkey - A New Error

Voilà, je ne sais même pas dans quelle catégorie vous rangeriez ca, moi j’aime bien.

Merci à tous pour les découvertes que vous ne manquerez pas de me faire faire et des bisous.

Goggles: dessinez sur l’Internette

Lundi 30 mai 2011 à 13:02

L’Internette déviant collaboratif 3.0 est en marche. Vous pouvez désormais dessiner sur un calque rajouté sur chaque page DU MONDE, en temps réel et à plusieurs grace à Goggles.

Enregistrez la cible du bouton Goggles en marque page, allez sur votre site favori, et ouvrez le marque page. Si la majorité des gens dessinent évidemment des pénis avec fort peu de talent, certaines urls sont bien rigolotes, et l’idée de cacher des dessins ou messages partout me séduit pas mal. Qui sait, dans quelques temps, peut être que vous découvrirez une bien belle moustache sur votre photo facebook.

Evidemment, sur les sites les plus connus, rien ne reste longtemps puisque tout le monde peut ajouter et effacer les traits des autres.

3ds Max vs XSI

Samedi 26 mars 2011 à 16:53

J’ai appris à faire “du 3d”, comme dirait Yodeh, sur Max. Tout allait bien, lui et moi nous aimions d’un amour profond, nous roulant dans l’herbe chauffée par un soleil bienfaisant.

Puis j’ai fait trois mois de stage dans une boite où j’ai rencontré à XSI 5.0. J’ai râlé les premiers jours, il n’aimait pas mon côté bordélique, je détestais sa facon de gérer les materiaux. J’avais du mal à me déplacer en lui, et il lui manquait ce petit quelque chose qu’avait Max pour la modé de base: des tas de modificateurs qui faisaient gagner du temps…

Cela dit je m’amusais quand même bien avec lui, et le temps aidant, on a fini par avoir des rapports réguliers en dehors du travail quand il s’est installé dans sa toute dernière version chez moi. Toujours en cachette, évidemment, je ne pouvais pas abandonner Max en plein milieu de notre projet d’animation.

Seulement voilà, le temps aidant, je supporte de moins en moins Max. Certes, on a vécu de bien belles choses, et je dois continuer à travailler avec lui, mais j’ai réussi à le convaincre d’accepter les .obj de XSI. Cela dit, quand mes mains se posent sur lui, je m’ennerve très vite: les déplacements dans le viewport me paraissent lourds et chiants, et le manque de raccourcis clavier couplé à une interface finalement très mal pensée m’énnerve.

Ma question est la suivante: j’ai très peu personnalisé les options de Max depuis quelques années, maintenant j’en ai vraiment besin pour terminer mon film sans pester chaque fois que je bosse. Peut on le configurer de telle sorte:

- A avoir l’outil de déplacement “S” de XSI au lieu des Ctrl / Alt de Max?
- A avoir les raccourcis claviers V (translations), C(rotations) et X(sclaing) et U (face), E (edges) et T (vertex) sans avoir à rebinder 12 autres trucs?

Mon coeur est tout partagé.

Le Tsunami à Paris

Samedi 12 mars 2011 à 12:13

Etant a Paris depuis plus de 20 ans, j’ai eu l’occasion de vivre en direct le tsunami qui a suivi le tremblement de terre d’hier au Japon. Si vous me suivez sur Twitter (@Thermostat), vous aurez pu voir que je n’ai rien twitté depuis aout 2009.

La vague a déboulé sur les quais de Seine à 11h du matin heure locale (, heure de Maui +11h) et faisait dans les 4cm (1,6 pouce).

En conséquence: la vague n’a pas atteint les centres de population et s’est arrêtée à 2m de la rue. Quasiment aucun dégât matériel, les principaux dégâts sont dûes à une bande de racailles qui ont tagués sur un mur. Des efforts de nettoyage seront mis en place sous peu. Plus de peur que de mal, donc.

Vous pouvez trouver les photos soit dans l’album approprié si vous m’avez sur Facebook, soit dans les dernières photos de l’album photo “Paris mouillé” sur Google Image.

Rigolons en blog et en bulles !!!

Samedi 11 septembre 2010 à 19:23

J’ai beaucoup hésité à continuer ce blog sur NoFrag, car il n’intéressait personne. Ce blog, c’est un blog de dessin, mais surtout de bandes-dessinées. Je l’avais commencé au départ pour me forcer à travailler le dessin, mais depuis un an j’ai commencé une première, puis une deuxième série de BDs. Comme les deux séries avancent bien mais que les visiteurs sont toujours aussi rares, j’ai décidé de me faire un peu de pub !

N’étant pas un grand dessinateur et un peu feinéant sur les bords, ma BD est assez statique et basée avant tout sur l’humour. Elles sont constituées de trois cases, la dernière étant la chute. Le style est simple et coloré.

La première BD que j’ai créée s’appelle Jean Pierre et Lucien. Lucien est un chien qui rend visite à Jean Pierre, un chat. Outre la thématique classique du conflit chien / chat, Jean Pierre et Lucien me permet de traiter également de l’actualité au travers des personnages (météo, prix des cartes graphiques ou des sujets plus généraux).
Il y a actuellement 37 planches de Jean Pierre et Lucien.

La deuxième BD s’appelle Bureau. Elle est un peu moins statique, possède des décors (simplistes) et plus de personnages. Il y a Norbert le patron et Jaqueline la secrétaire, son petit ami, son ennemi Jean Louis de la Compta, son médecin vuetnamien et son opposant de la COGIP. Ici, les sujets sont légèrement différents et l’humour plus universel.
Il y a actuellement  25 planches de Bureau.

La dernière BD, plus récente et moins fournie, s’appelle Bienvenue chez Corki. Elle suit la mode de “je raconte ma vie en BD”. Il y a encore peu de planches de ce type (parce-que ce n’est pas ce que je préfère) mais elles diffèrent par leur mode (un seul dessin au lieu d’une série de trois). C’est donc pour moi une autre façon de faire des blagues.

Après, il y a aussi d’autres trucs qui traînent, comme des crayonnés, des séries de blagues sur les mots commençant par “méga” (ou “maiga”)…

Mégalodon

Mégalodon

Bonne lecture/visite à vous et n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez et à transmettre le lien au plus de monde possible !

Carbone 14, la radio qui vous encule par les oreilles.

Dimanche 8 août 2010 à 14:19

Dans les années 1970, un mouvement de radio pirates travaillait chaque nuit pour raconter un tas de conneries sur la bande FM, jusqu’à ce qu’en 1981 le gouvernement Miterrand autorise les radios libres. Immédiatement, des dizaines de radios se créèrent, la plupart n’émettant qu’à quelques centaines de mètres. La folie des radios libres. Imaginez vous passer du journal de TF1 à Groland et l’impression qu’on pouvait tout dire, tout faire. Il fallait en profiter, au moins le temps que ca durerait.
En 1981, Gerard Fenu décide de créer sa propre radio, son jouet à lui, Carbone 14. Le ton est vite donné: alors que certaines radios utilisent leurs fréquences pour parler sérieusement de politique, Carbone sera la radio où on ne prend rien au sérieux et où on emmerde le monde entier. Fenu passe une petite annonce dans un journal pour rechercher des animateurs. Répondent alors quelques inconnus, dont Catherine Pelletier, Jean Yves Lambert et Jean François Gallotte, qui prendront les pseudonymes de Supernana, Lafesse et David Grossexe.

Chacun a alors son émission et les invités dont il a envie, et l’équipe continue à grossir au fur et à mesure des rencontres: si un mec est marrant et motivé, il a le micro. Ca parle de cul, ca se fout de la gueule de tout le monde à commencer par les auditeurs, ca lance des sujets à l’arrache et ca se termine au feeling. C’est insolent et vulgaire, graveleux et choquant pour la plupart des gens. Et Carbone 14 chope des centaines voir des milliers d’auditeurs réguliers sur Paris.

De nouveaux animateurs arrivent comme Gino, José Lopez ou Robert Lehaineux. C’est le bordel mais c’est marrant, alors ils continuent. Pour choquer le plus possible, Carbone passe des gens en train de baiser à l’antenne ou sodomise un chien. Un film sur la radio sort dans une petite salle de ciné parisienne: Carbone 14 - Le film.

Un tas d’histoires tournent autour de cette radio. Un animateur armé d’un flingue se fait passer pour un ancien soldat de l’Afghanistan et fait semblant de se suicider. Un violeur appelle Lafesse lors de son émission pour lui raconter sa vie et ses pulsions dignes d’Orange Mécanique (certains pensent que ce serait Guy Georges). Lafesse et Supernana décident de pourrir la vie d’un beauf ayant frappé une pute.

Si Carbone est une radio de gauche, elle ne convient pas pour autant au gouvernement en place à l’époque. Cette radio à la con fait trop de bruit, trop de scandales, elle se fout de tout le monde sans aucune concession et n’a peur de rien.
En 1983, une nouvelle loi est votée: attribution des fréquences réglementée. La police débarque dans le studio et détruit l’émetteur parcequ’Europe 1 se plaint d’un brouillage de leur fréquence. Fenu est accusé d’être financé par la mafia ou Khadaffi. Les animateurs sont prévenus: s’ils réutilisent cette fréquence, ils sont poursuivis. Le lendemain, Fréquence Gay, une autre radio libre, s’installe sur cette même fréquence sans déranger personne.
Quelques animateurs et Fenu continuent alors quelques jours en tant que radio pirate en insultant à tout va, mais tout s’arrête assez vite.

Il ne reste plus aujourd’hui que des dizaines d’heures d’enregistrement.