Japon

le blog de Syla.

Akibake

Figurez vous que par un hasard qui tombe bien, j’ai été forcé de faire un intervalomètre pour mon D80. Car en fait, après modification massive de notre microscope biphoton pour pouvoir faire de l’imagerie en seconde harmonique, tout se trouve contrôlé par des timers électroniques (y’a des LEDs qui clignotent dans les coins, ça fait tout de suite plus vrai). Et ces conneries, faut savoir les réparer. Donc un jour, on m’a dit ‘Tu bouffes quelques bouquins, et c’est toi qui sera chargé de l’entretien du bestiau. Où trouver les composants ? Non mais tu te fous de ma gueule ?’

Nous voilà donc partis pour Akihabara, évidemment…

En fait, Akihabara, c’est comme tout le reste de Tokyo: faut connaitre pour apprécier. Entre les mini boutiques pleines à craquer de matériel électronique (et attention, la qualité n’est pas la même), les pubs pour jeux vidéo et évidemment les maids qui te refilent toutes les pubs possibles et imaginables.

Faut prendre les chemins de traverse et les rues étroites, rentrer dans les boutiques où on peut trouver le composant rare, bref être accompagné d’un électronicien passionné pour réaliser que c’est aussi un paradis. J’ai du mal à me rendre compte, mais voir des personnes âgées t’expliquer que ce composant de 10g, ils ont passé toute leur thèse à le chercher, ça fait bizarre.


(Oui, vous avez vu ? Ici aussi. Mais pour Xbox 360…)

Pas de maids (cherchez dans Google) mais une voiture qui vaut tout autant…

Et donc, cet intervalomètre ? Ben ça marche, pour environ 70 yens soit… 50 centimes d’euro ? La première version est assez grossière, mais possibilité de choisir l’intervalle et la durée des pulses.

Un énorme inconvénient: impossible de trouver le cable pour le relier à l’appareil. C’est un format propriétaire, le MC-DC1, la seule solution trouvée pour le moment est d’acheter un intervalomètre et de couper le câble… Je souderai tout sur un vrai circuit quand j’aurai trouvé comment le relier de façon solide.

(et vu comme ça s’annonce, vous allez pas tarder à bouffer un vrai billet boulot, avec explication de comment transformer un microscope classique pour en faire un grille pain contrôlé en Labview, je ne vous dis que ça. Oui, je bosse trop en ce moment).

Tags:

5 commentaires pour “Akibake”

  1. SnippyHolloW dit :

    Hé oui, c’est bien moins marrant en fait d’avoir la fonction directement dans l’APN ! Je l’attends de pied ferme ton grille pain …

  2. BalrogAlastor dit :

    Mon mien est plus cool d’abord.

    Faut toujours que je le fasse proprement par contre…

  3. Wodash dit :

    “microscope biphoton pour pouvoir faire de l’imagerie en seconde harmonique”

    Tu pourrais donner un brin d’explication si possible?

  4. MatTo dit :

    Me font marrer ces japonnais.

    Alors qu’avec un petit peu d’astuce sino-vietnamienne on fait tout aussi bien.

  5. Syla dit :

    BalrogAlastor - Ah oui mais non, le MicroChip c’est un truc de riche (et surtout, je ne sais pas le programmer). Je fais tout au 555, à l’ancienne, c’est indestructible (par contre, pour adapter un écran LCD…).

    Wodash - Ca viendra, ça viendra. Wikipedia est déjà pas mal, pour débuter.

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>