Pacific Island

le blog de Simon.

Envoyé spécial: Hadopi

Quelques réactions toutes personnelles suite au reportage de Envoyé spécial sur le téléchargement illégale et la loi Hadopi.

Le reportage  traite très peu de la loi. On sait que ca va permettre de lutter contre les réseau peer to peer, que ca coûte un pognon monstre à l’Etat et que les résultats seront mitigés. On ne sait pas comment il vont lutter contre les pirates, on voit juste 15 seconde le chef Hadopi (j’ai oublié son nom) qui parle vaguement d’ e-mule.

J’ai appris que la Français sont les plus gros consommateur de contenus illégaux.  Certes la France est bien équipé en haut-débits, mais j’ai un petit doute face aux pays asiatiques par exemple.

J’ai constaté que les chômeurs vivent bien en France. Pour rappel on y voit un couple avec un enfant. Tous les deux chômeurs, ils ont free (me semble-t-il), un ordinateur portable chacun et une télé 37 ou 42″. Tous les soirs ils se tapent un petit divx. A mon avis, s’il sont chômeurs tous les deux, il doit pas y avoir que le soir.

J’ai été d’accord avec le reportage qui souligne bien que les majors (prononcez maydjor svp) ne veulent pas sortir de leur modèle obsolète, ne sont pas à l’écoute des consommateurs et deviennent parano.

J’ai pesté contre la chanteuse interviewée. Elle est pas contente que ses chansons soient sur internet. Après elle explique qu’elle les a envoyé “a un blogueur quelconque”… Ensuite la fille et son groupe se sont formé tout seul, on écrit tout seul, composé tout seul, et sont même allé jusqu’à se produire tout seul pour un résultat qui avait l’air pas mal (même si on a pas entendu grand chose). Pourquoi ne sont-ils pas allés jusqu’au bout pour se distribuer tout seul grâce a Internet? Je sais bien que c’est plus facile à dire qu’ à faire, mais ils avaient toute les cartes en main pour être indépendant.

J’ai trouvé intéressant le skinned  concepteur de wawamania (je crois). Malgré le fait qu’il est du mal à aligner trois mots, il souligne que les gens veulent de l’instantanée. Ça va vite. J’ai envie de ca je le télécharge en quelques secondes. Le consommateur veut pas prendre sa voiture, trouver le magasin qui a le cd, l’acheter et rentrer pour l’écouter. Parce qu’un fois qu’il aura fait ca, il voudra plus écouter ca, mais autre chose (j’extrapole un peu ses propos).

J’ai été moins d’accord avec lui quand il promeut la culture pour tous et gratuitement. D’abord la culture gratuite ca n’ a jamais existé. Ensuite si pour lui la culture se limite à proposer aux gens les derniers blockbuster américain, pauvre culture. Oui les films et la musique font partis de la culture, mais ce n’ est qu’une infime partie. Par exemple pendant mes vacances cet été je suis monté a Paris pour visiter certains monuments, j’ai découvert la Bretagne et me suis incrusté dans un Fest-noz et appris a danser, j’ai vu les habits traditionnels. J’ai visité un port de pêche et j’ai pu comparé avec ce qu’on a en Polynésie. Et je suis allé une fois au ciné et me suis acheté deux bouquins. Cet ensemble est la culture (enfin, une partie). La culture gratuite non, c’est pas possible, la culture moins cher, je dis oui.

Le gars de chez UFC que choisir était pertinent. Il a bien souligné que l’industrie du cinéma se porte super bien malgré la crise, que les ventes de place a 10€ sont en augmentation. Et donc que les plaintes des majors sont loin d’être justifiés.

J’aurais aimé que les journalistes soulignent un peu plus le fait, qu’avec des offres de téléchargement légales, les majors se foutent encore plus des consommateurs. Vendre les titres dématérialisés au même prix que sur un support physique c’est honteux. Quelques serveurs et les développements autours coûtent quand même bien moins cher à la mise en place et à l’entretient que de se constituer un réseau de distribution physique, créer les supports physiques (cd, boitier, livret…) plus le transport. Bref j’aurais aimé qu’il montre un peu plus que l’industrie du disque n’ a pas encore fait la démarche de se remettre en question et de proposer des solutions attendu au mode de consommation actuel.

J’ai bien rigolé en voyant le projectionniste surveiller la salle de ciné a la jumelle infra-rouge.

On me demande d’ouvrir mon sac à l’entré d’un ciné, je refuse et demande le remboursement de la place (on est pas dans un aéroport américain bordel)

J’ai été jaloux de vos connections qui permettent de downloader 1go en 1/4 d’heure (Forfait 512/128 limité a 6go/mois je suis pas prêt d’être la cible d’Hadopi!)

Si j’ai d’autres passages qui me reviennent à l’esprit j’éditerais.

40 commentaires pour “Envoyé spécial: Hadopi”

  1. jkn dit :

    “Le gars de chez UFC que choisir était pertinent. Il a bien souligné que l’industrie du cinéma se porte super bien malgré la crise, que les ventes de place a 10€ sont en augmentation. Et donc que les plaintes des majors sont loin d’être justifiés.”
    si la vente de place cinéma se porte bien, la vente de cd et dvd se casse la gueule ; il dit donc un peu de la merde quand il dit que les majors vont bien -reste à définir “major” cela dit

  2. Don_ATI dit :

    “il promeut”

  3. Peete dit :

    C’était pas plutôt envoyé spécial ?

  4. Simon dit :

    @jkn: Si mes souvenirs sont bons, le dvd se porte bien malgré une baisse et le cinéma 50% en plus par rapport à 2008. Au global ils se portent plutôt très bien. D’ailleurs un major le dit: le piratage ne rentre pas en compte pour la signature d’un film. En revanche pour la musique, la effectivement il y a une forte baisse et ca joue sur les signature des artistes (”On ne prend pas de risque, on expérimente plus”).

    @Don_ATI: corrigé merci.

  5. Simon dit :

    Peete a dit :
    C’était pas plutôt envoyé spécial ?

    Oula oui, corrigé (pas bien réveillé ce matin.)

  6. Feric Jaggar dit :

    Bravo, bon compte rendu, je te suis sur tous les points.

    D’un côté, les majors qui pleurent parce qu’elles n’arrivent plus à faire le plein des Ferraris à cause d’Internet.
    De l’autre, certaines personnes qui disent pirater parce que la culture c’est trop cher, etc (on peut prendre une carte de médiathèque, aller dans des cinémas de quartier, voire acheter d’occase sur Internet…)

    Mais c’est clair que les places de cinoche à 9 €, et les mp3 au même prix que le CD, c’est clairement prendre les gens pour des c… ils feraient mieux d’appâter les gens avec un ou deux titres gratuits, des remises sur les concerts à suivre, des genres d’offres promotionnelles à la Steam, et pas que sur les merdes !

  7. Simon dit :

    merci, tu me fais penser que j’ai oublié ce point: les journalistes ont bien précisé que beaucoup de jeunes (et moins jeunes) découvrent des groupes illégalement mais se déplacent aux concerts. Je me reconnais totalement la-dedans et si aujourd’hui je connais pas mal de groupe que je suis autant que possible en tourné c’est avant tout grâce au téléchargement.

    Bonne idée les offres de promo à la steam.

  8. Waldeck dit :

    Je crois qu’on confond culture et divertissement. Même si les deux concepts peuvent se rejoindre.

  9. Simon dit :

    Waldeck a dit :
    Je crois qu’on confond culture et divertissement. Même si les deux concepts peuvent se rejoindre.

    Bien dit, ca pourrait faire l’objet d’un débat sur le forum.

  10. faysnomore dit :
  11. Mysterius dit :

    Il est très difficile pour les majors et le gouvernement de faire quoi que ce soit contre le téléchargement illégal.
    Cela, pour la simple et excellente raison que cela permet à n’importe quel quidam d’obtenir ce qu’il veut gratuitement, sans se fatiguer et sans grand risque. A la différence du vol en supermarché par exemple.

    Du coup, toute mesure allant à l’encontre du piratage est fatalement extrêmement impopulaire, surtout dans le contexte “de crise” : les gens, ce qu’ils voient, c’est un groupe de lobbyistes débordants de thune demander de l’aide à un gouvernement rempli de politiques qui gagnent entre 4 à 10+ fois le SMIC sans les avantages en nature. Pas besoin d’aller chercher plus loin l’hostilité du public.
    Ce qu’on oublie plus facilement, ce sont les milliers d’employés des boites de la musique ou de la cinématographie qui, eux, ne sont pas millionnaires et dont le job est dépendant de la santé financière de leur employeur. Mais passons.

    Ce qui est le plus rageant, c’est effectivement le manque d’adaptation des majors. On a l’impression qu’ils se contentent de foncer dans le tas avec leurs gros sabots. Il y a bien eu une multiplication des boutiques en ligne mais, comme ça a déjà été dit, entre les prix qui sont les mêmes qu’en magasin et les DRM… c’est de l’arnaque.

  12. Wraxou dit :

    Nen mais faut arrêter là …. ils se font toujours autant de pognons, voir même plus vos majors …

    De toute façon, ils pourront toujours faire ce qu’ils peuvent pour endiguer ce phénomène, cela ne changera absolument RIEN. Le numérique, c’est la possibilité de prendre ce qu’on veut sans qu’il en reste moins pour l’autre. Tant qu’ils resteront dans l’approche “bouh bouh les gens ils copient”, ils se tireront une balle dans le pied.

    S’ils avaient ne serait-ce qu’une once d’intelligence, ils utiliseraient les formidables outils que sont Pirate Bay/mininova/consort et mettraient sur le net gratuitement quelques chansons d’un tel album et là les gens seraient peut être plus ok pour acheter le reste. Tant qu’ils resteront autant charognard, rien ne changera.

    Et moi je continuerai à télécharger parce que c’est la seule façon de découvrir de la musique concrètement.

  13. divide dit :

    Wraxou: Proposer gratuitement quelques chansons d’un album, c’est typiquement le role de la promo sur les radios, et ca se fait depuis que la radio existe (ou presque).
    Dans le débat sur le piratage, beaucoup oublient facilement que les “versions d’essai” consultables gratuitement pour la musique et le cinéma existent déjà: c’est le role des bandes annonces. L’argument “on nous vend de la merde/je prefere essayer avant donc je pirate” n’est guère valable, puisque dans 80% des cas on a déjà une bonne idée par les voies légales de ce à quoi s’attendre avant d’acheter.

    Et comme Waldeck, je crois aussi qu’on confond facilement culture et divertissement (la culture, elle se trouve quasi-gratuitement dans les médiathèques).

  14. Wraxou dit :

    Non mais attends la radio … c’est d’un autre âge ce truc. Je te parle de notre siècle là. J’ai pas envie de me taper 20 minutes de pubs, 50 chansons de merde avant de tomber sur LA chanson que je voudrais découvrir (et d’ailleurs la radio ne proposera JAMAIS ce que j’ai envie de découvrir).

  15. reyman dit :

    divide a dit :
    Wraxou:
    Dans le débat sur le piratage, beaucoup oublient facilement que les “versions d’essai” consultables gratuitement pour la musique et le cinéma existent déjà: c’est le role des bandes annonces. L’argument “on nous vend de la merde/je prefere essayer avant donc je pirate” n’est guère valable, puisque dans 80% des cas on a déjà une bonne idée par les voies légales de ce à quoi s’attendre avant d’acheter.

    Ouais enfin on a une bonne idée … moi je dirai plutot qu’on a une bonne idée de comment on va se faire baiser oui, ou comment un single bien peut être le seul bon morceaux de tout un album. Excuse moi, mais se faire une idée sur la promo radio, sans lire une critique extérieure, c’est un peu foncer dans le mur ou comment vendre son ame au diable.

    Je pense que ça fait un moment que les gens ont compris qu’on nous imposé un bourrage de crane permanent. Plus ça va et moins ca marche, et donc comme des bon débile de marketeux, “si ca marche pas, on en rajoute un peu plus” … Comme les pubs dans le métro.

  16. Simon dit :

    Le coup de la radio, ca peut marcher à la limite au USA ou il y a beaucoup de radio spécialisée, mais en France, entre NRJ, fun radio et nostalgie, bonjour la découverte. Et la répétitivité des titres diffusés est monstrueuse.

    Je trouve même que en ce qui me concerne le concept de radio et TV est dépassé. Moi je veux du “à la demande”. Je loupe plein d’émission parce que aux heures ou c’est diffusé, je suis pas forcement chez moi, je pense pas forcement à l’enregistrer. Je veux une TV ou je me connecte à la chaine que je souhaite et je choisis parmi les émissions que la chaîne propose. Sans contrainte d’horaire.

    De toute façon tant qu’il n’y aura pas un abonnement global pour un accès illimité sans contraintes, les gens continuerons de télécharger. Pourquoi je/ils téléchargent: tu as accès a un catalogue infinis sans aucune contrainte. Bon d’accord c’est gratuit mais je suis sur que beaucoup de monde serait prêt à payer pour télécharger comme ils le font aujourd’hui mais légalement. Et pas a 1€ le titre. pour 30 ou 40€ par mois je m’abonne. A la fin de l’année ils ont 480€ pour le coût de fonctionnement et les artistes. A la place de 0€ actuellement.

  17. koch dit :

    Plus je lis vos commentaires , plus je me dis que vous n’avez pas non plus les pieds sur terre.
    Je vous imagine produisant votre première oeuvre, espérant en vivre, et vous laisser voler votre travail par les boutonneux privilégiés que nous sommes… je pense que vous changerez d’avis sur la question.

    Je ne suis pas non plus un saint, mais les commentaires de gars qui n’ont jamais rien produit de leur “mains”, et qui se servent chez les autres en les traitant de voleur… ca fait bcp.

    Wraxou a dit :
    S’ils avaient ne serait-ce qu’une once d’intelligence, ils utiliseraient les formidables outils que sont Pirate Bay/mininova/consort et mettraient sur le net gratuitement quelques chansons d’un tel album et là les gens seraient peut être plus ok pour acheter le reste. Tant qu’ils resteront autant charognard, rien ne changera.
    Et moi je continuerai à télécharger parce que c’est la seule façon de découvrir de la musique concrètement.

    … le genre de commentaire qui me laisse sans voix …

  18. nicoayeNF dit :

    Simon a dit :
    Le coup de la radio, ca peut marcher à la limite au USA ou il y a beaucoup de radio spécialisée, mais en France, entre NRJ, fun radio et nostalgie, bonjour la découverte. Et la répétitivité des titres diffusés est monstrueuse.

    Tu as du oublier Nova, TSF jazz, FIP, radio classique et france info

  19. Jazz_Jackrabbit dit :

    Internet est tellement plus riche à ce niveau que la radio, et je ne supporte pas les pubs.
    Enfin perso, j’écoute d’abord sur des blogs musicaux (accompagné d’un article), avant de faire mon choix. Avec le streaming et le choix qu’il existe sur le net, c’est clair que l’argument “je pirate pour tester” ne tient plus vraiment debout…

  20. Lights dit :

    J’ai appris qu’on prononçait emule, emioule. C’est cool.

    Sinon la “free culture” c’est un concept, ça a toujours existé. On peut télécharger de la musique légalement aussi hein. Lastfm, jamendo. D’ailleurs jamendo, dans l’oeil du cyclone. Ben oué, hadopi est contre le fait qu’un artiste propose gratuitement sa musique. C’est ouf hein.

    Ca pleurait déjà à l’époque quand on copiait des films sur vhs ou cassette audio.

    Les majors pleurent parce qu’ils s’en foutent moins les poches. En général les indies s’en branlent, parce que ça permet une bonne diffusion et un bouche à oreille qui marche. Finalement les seuls que ça emmerde le piratage, c’est ceux qu’ont le plus de pognon.

  21. LeGreg dit :

    divide a dit :
    Et comme Waldeck, je crois aussi qu’on confond facilement culture et divertissement (la culture, elle se trouve quasi-gratuitement dans les médiathèques).

    Les médiathèques.. ce sont les prochaines sur la liste.

  22. PositiveFunk dit :

  23. reyman dit :

    koch a dit :
    Plus je lis vos commentaires , plus je me dis que vous n’avez pas non plus les pieds sur terre.
    Je vous imagine produisant votre première oeuvre, espérant en vivre, et vous laisser voler votre travail par les boutonneux privilégiés que nous sommes… je pense que vous changerez d’avis sur la question.
    Je ne suis pas non plus un saint, mais les commentaires de gars qui n’ont jamais rien produit de leur “mains”, et qui se servent chez les autres en les traitant de voleur… ca fait bcp.

    Wraxou a dit :
    S’ils avaient ne serait-ce qu’une once d’intelligence, ils utiliseraient les formidables outils que sont Pirate Bay/mininova/consort et mettraient sur le net gratuitement quelques chansons d’un tel album et là les gens seraient peut être plus ok pour acheter le reste. Tant qu’ils resteront autant charognard, rien ne changera.
    Et moi je continuerai à télécharger parce que c’est la seule façon de découvrir de la musique concrètement.

    … le genre de commentaire qui me laisse sans voix …

    De plus en plus d’étude montre que les pirates achètent aussi, et ne sont pas tous des simples kevin. Et s’en prendre au client en le traitant de voleur (soit un bon tier de la population maintenant), je ne pense pas que ça les poussera plus à acheter.

  24. divide dit :

    wraxou: si la radio ne te suffit pas (et pourtant j’inclus aussi deezer dans les radios), dans le genre echantillon a la demande, la majorité des artistes ont aussi un myspace avec quelques musiques de leurs albums. Donc qu’on me sorte pas que les majors font tout pour empecher qu’on ai un apercu !

    Ca me fait aussi bien rire le coup “les artistes sous contrat/avec hadopi/etc n’ont plus le droit de publier librement de la musique”. Dieu merci, notre pays est aussi (et un peu plus depuis peu) celui de la liberté d’entreprendre et de faire ce qu’on entend de sa propriété. Si un artiste veut composer et distribuer uniquement dans et pour l’amour de l’art, il en a tout a fait le droit.

    Et non les médiathèques ne vont pas devenir plus payantes qu’actuellement, d’ailleurs depuis mi-2009 elles sont gratuites pour les bénéficiaires du RSA.

    Non, les études montrent que ceux qui s’interessent à la culture (enfin au divertissement) achetent et telechargent, et que ceux qui ne s’y interessent pas ne telechargent pas et n’achetent pas. Il faut arreter de leur faire dire que les pirates achetent plus que ceux qui achetent sans pirater, c’est faux !

    Bref beaucoup de pirates arguent de mauvaise fois au lieu de simplement assumer les raisons premières de leur geste.

  25. Jazz_Jackrabbit dit :

    Sinon dans le reportage ils parlent de p2p (normal, HADOPI) et montrent que des gars qui utilisent le warez…

  26. reyman dit :

    divide a dit :

    Non, les études montrent que ceux qui s’interessent à la culture (enfin au divertissement) achetent et telechargent, et que ceux qui ne s’y interessent pas ne telechargent pas et n’achetent pas. Il faut arreter de leur faire dire que les pirates achetent plus que ceux qui achetent sans pirater, c’est faux !
    Bref beaucoup de pirates arguent de mauvaise fois au lieu de simplement assumer les raisons premières de leur geste.

    J’ai pas dit ça, j’ai dit “les pirates achètent eux aussi”, ce qui n’est pas pris en compte dans la guerre au piratage actuellement. On pense toujours “que ceux qui pirate ne font que pirater et n’achète rien pour tout voler”, or ce n’est pas le cas, car comme on s’en doute ce n’est qu’une vision binaire de la réalité vu par les majors, et ça les arrange bien, c’est tout. Or les gens qui pirate vont au cinéma, achète des biens culturels, ce sont des consommateurs comme les autres. Personne n’est capable de dire comment est redistribué l’argent, je m’explique : si je pirate un jeu ou un album de musique, ca me permet d’acheter plus de choses à coté, hors c’est cet élément qui n’est pas pris en compte : a quoi va cet argent ? A acheter plus de bien culturel, dans le deuxième forfait de téléphone ? dans la nouvelle télé pour lire du blu ray ?
    Alors oui, il faut arreter d’avoir cette vision binaire pirate = voleur = mauvais foi. Ce discour ne tient plus, surtout quand on s’apercoit que le cinéma va bien, que les dvd vont bien. Si on veut généraliser sur un discour, alors cela doit être aussi vrai pour la musique que pour le ciné, or la on voit bien que le discour des majors est le même pour les deux modes de distributions.
    Pour la musique une bonne explication de la baisse de vente des disque imho, c’est la vente de lecteur mp3 depuis des années, sans réelle offre correcte commerciale ” 1 euro le titre ? wtf?” depuis des années également, d’où le retard des plateforme en ligne sur le piratage.

  27. ouvreboite dit :

    5€ l’album en mp3 320kb ou flac. J’attends que ça.

    Les seules disques que j’achète sont tirés du piratage : je passe à la fnac, sur un coup de tête, et je parcours les rayons. Quand je tombe sur un album pas cher que j’ai déjà sur mon lecteur et que j’ai plaisir à écouter j’achète.

    Je ne n’achète jamais sans avoir déjà usé et usé mon petit fichier mp3 avant. Et je n’achète jamais à plus de 10€.

    Et je ne changerai pas ça. Pouvoir apprécier tranquillement un produit avant je savoir (de juger) si je souhaite, oui ou non, rémunérer son auteur c’est devenu le seul schéma acceptable. Si je pouvais directement faire un don au groupe, ca serait tout aussi bien (parce que les boites de cd, je m’en fous).

    Donc, si ils veulent que, moi, je leur achète plus de cd, qu’ils baissent les prix. Ou alors licence gloable (ou équivalent : j’suis tenté par le Zune Pass, pour faire beau avec mon zune HD, mais ca reste trop limité, surtout niveau bandes originales et musique fr).

  28. cha dit :

    Assez génial le projectionniste qui se prend pour un flic avec ses jumelles infrarouge de merde.

  29. Aliocha dit :

    J’ai été moins d’accord avec lui quand il promeut la culture pour tous et gratuitement. D’abord la culture gratuite ca n’ a jamais existé.

    Ben si, la culture gratuite, il y en a partout. Ce soir je vais dans un concert dans un squat, c’est gratuit. Demain je prends un livre à la bibliothèque, c’est gratuit. Je vais à une free party, c’est gratuit - enfin ça me coûte ce que j’y ramène et ce que j’y achète indépendamment de la volonté des organisateurs.

  30. Aliocha dit :

    koch a dit :
    Plus je lis vos commentaires , plus je me dis que vous n’avez pas non plus les pieds sur terre.
    Je vous imagine produisant votre première oeuvre, espérant en vivre, et vous laisser voler votre travail par les boutonneux privilégiés que nous sommes… je pense que vous changerez d’avis sur la question.
    Je ne suis pas non plus un saint, mais les commentaires de gars qui n’ont jamais rien produit de leur “mains”, et qui se servent chez les autres en les traitant de voleur… ca fait bcp.

    Produire une première œuvre et espérer en vivre, mouhahaha, les musiciens sont peut-être des pigeons, mais ils ne sont pas si cons. Les artistes qui vivent de leur art, mais c’est quelque chose de rare. Il y a même des arts (la littérature) où ils sont moins de cent en France, les autres ont tous un boulot à côté, même souvent ceux que tu vois passer à la télé. Un technicien qui va s’éclater sur le film d’auteur de sa vie, qui va être programmé dans vingt salles en France, puis pillé ou pas sur le net, et bien même avant le net, il faisait ce qu’il fait toujours aujourd’hui : il allait cachetonner sur des téléfilms de merde pour faire ses heures. Mais là il ne fait plus vraiment de l’art, de la même manière qu’un écrivain qui fait des piges, ou un musicien qui donne des cours, ne font plus de l’art.
    Ah ah ah, vivre de son art… et encore, on fait des efforts pour les aider, grâce à l’intermittence du spectacle, mais ça, ça fait vivre les artistes qui travaillent et qui font de la scène, pas ceux qui branlent rien et sortent un single par-ci par-là et qui viennent couiner sur le piratage à côté de Pascal Nègre sur les plateaux télé.
    Ah oui, parce que quand on parlait de voleurs, on évoquait pas le mec qui joue de la guitare dans le métro, hein, il y a un monde entre lui et Johnny Halliday qui est payé 500 000 de nos euros pour inonder le Champ-de-Mars de sa soupe infâme.

  31. Aliocha dit :

    Et en plus, Johnny Halliday et les mecs comme lui qui gueulent contre le piratage sont les moins piratés, c’est ça le plus drôle. Allez voir combien d’albums de Enrico Macias on trouve sur TPB.

  32. Aliocha dit :

    D’ailleurs, pour reparler des cent plumitifs payés en France, les readers arrivent. Et on peut prédire ce qui va se passer, Gallimard va monter à la charge suivi des grosses locomotives de l’édition française, Marc Lévy, Fred Vargas, Christine Angot, que de la qualité quoi : “on ne comprend pas pourquoi on nous vole nos livres sur l’Internet”, et tous de pleurer la figure du petit littérateur qui tremble de froid dans sa chambre de bonne le soir, en train de réécrire la Recherche, et qui n’aura bientôt plus de quoi se payer son bout de chandelle. Ah ah ah, le même mec qu’ils s’acharnent à laisser sur la paille depuis que les maisons d’éditions existent, parce que les places qui rapportent de l’argent sont trop chères. Beigbeder dira peut-être un truc contraire pour faire djeuns, mais j’en doute, il est éditeur.

  33. BalrogAlastor dit :

    De toute façon il faut être pratique avec leur conneries : j’ai environ 1To de warez tout média confondu, ça m’aurait coûté combien d’obtenir ça légalement ? Aucune idée mais c’est pas avec mon statut d’étudiant que je pourrais acquérir ça.

    À côté de ça, je vais souvent au cinoche, je vais en festival/concert chaque fois que j’en ai l’occasion et les biftons et quand je ne trouve pas un album sur le net je l’achète. Mais les albums que j’achète je ne les achètes que pour les ripper et les foutre sur un site de warez en taguant bien les pistes. Parce que moi perso je n’ai pas de lecteur CD et l’engin dans ma poche il ne mange que des MP3. Et jouer au DJ sur mon pc en jonglant avec des galettes c’est vraiment pas mon truc, vive le HDD en shuffle sur le coin du bureau.

    Même chose pour les séries, à choisir entre attendre de voir une version française pourrie (hypothétique en plus) sur le câble (que je n’ai que chez mes parents) ou un coffret DVD bien cher remplis de menu et de pubs franchement, je préfère rentrer mon login chez wbb et télécharger la saison complète, je suis même prêt à payer les 4€ par mois de rapidshit !

  34. reyman dit :

    ces abrutis de major sont en train de passer à coté d’une manne financière ENORME.
    La plupart des gens vont se tourner vers des solutions payantes : vpn, newzgroup, etc … avec des abonnements mensuels plus ou moins important, et les majors dans tout ça vont toucher “pinuts” à cause d’une vision économique passéiste.

  35. PositiveFunk dit :

    Aliocha a dit :
    D’ailleurs, pour reparler des cent plumitifs payés en France, les readers arrivent. Et on peut prédire ce qui va se passer, Gallimard va monter à la charge suivi des grosses locomotives de l’édition française, Marc Lévy, Fred Vargas, Christine Angot, que de la qualité quoi : “on ne comprend pas pourquoi on nous vole nos livres sur l’Internet”, et tous de pleurer la figure du petit littérateur qui tremble de froid dans sa chambre de bonne le soir, en train de réécrire la Recherche, et qui n’aura bientôt plus de quoi se payer son bout de chandelle. Ah ah ah, le même mec qu’ils s’acharnent à laisser sur la paille depuis que les maisons d’éditions existent, parce que les places qui rapportent de l’argent sont trop chères. Beigbeder dira peut-être un truc contraire pour faire djeuns, mais j’en doute, il est éditeur.

    Il faut copier ça pour l’avenir, je sens la sauce prendre avec le google reader.

  36. Aliocha dit :

    Ça commence à être le cas aux États-Unis où le Kindle a cartonné et où on trouve des YouTube du livre. Pour l’instant, il n’y a pas beaucoup de choix, mais on trouve les gros vendeurs : Harry Potter, Stephen King, etc.

  37. PositiveFunk dit :

    mmh, je ne dirais pas que le kindle a cartonné, je n’en ai encore jamais vu, par contre il y a pleins de e reader sony et taiwanais, meme MSI

  38. Azcaban dit :

    Bon article je trouve sauf quand tu parle tu créateur de wawamania! je suis d’accord avec ce que tu dit mais juste une précision ce mec n’est pas un skinhead!!! il ne suffit pas d’avoir la tête rasé pour en ètre un. Et son pantalon militaire à tout sauf un esprit Skinhead.
    Sur ce @+ tout le monde.

    A.C.A.B

  39. Ze_PilOt dit :

    BalrogAlastor a dit :
    Même chose pour les séries, à choisir entre attendre de voir une version française pourrie (hypothétique en plus) sur le câble (que je n’ai que chez mes parents) ou un coffret DVD bien cher remplis de menu et de pubs franchement, je préfère rentrer mon login chez wbb et télécharger la saison complète, je suis même prêt à payer les 4€ par mois de rapidshit !

    En Belgique, sur BeTV series, tu as pas de series ricaines avec seulement deux semaines de decalage sur les US (et avec des sous titres de qualite donc).

  40. Aliocha dit :

    PositiveFunk a dit :
    mmh, je ne dirais pas que le kindle a cartonné, je n’en ai encore jamais vu, par contre il y a pleins de e reader sony et taiwanais, meme MSI

    Me semble qu’en 2008 ils en avaient déjà vendu 500 000 rien que pour les US, et ils ont eu 5 mois de problème d’approvisionnement des stocks, et ça, rien que pour la version 1. Après, je ne m’explique pas non plus comment un truc exclusivement propriétaire et qui ne facilite pas le piratage peut se vendre aussi bien sachant que c’est l’intérêt n°1 de ces appareils.

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>