Gameplay & Core Mecanics

Les mécaniques de jeu le blog de ShootingStar.

Archive pour juillet 2008

Miscellanees japonaises

Mercredi 23 juillet 2008

Un article fourre tout ; pour commencer, les photos de deux parcs a Tokyo (a vous de me donner les noms, j’offre rien a celui qui trouve et rien, ca n’a pas de prix), dont l’un possede une maison de the sur pilotis. Ces deux parcs pretent au repos et a l’imagination.

Comme sur du papier peint
La ville devient affiche
Dans ce parc

La ville dans ce parc s’impose comme un poster…
L’impression de faire partie d’une maquette
Un petit homme parmis tant d’autres

Le parc simplement

L’autre parc maintenant, bien plus grand.

Le the y etait rafraichissant et la petite sucrerie, delicieuse.
La maison de the.

Toujours cette impression de maquette

COMME CELLES-CI :

(Photo prise de trop pres, sumimasen)

Pas mal de chats errants, mais je ne montrerai pas ces photos parce que… !

Au revoir le parc

Bonjour Ito et sa plage et ses coups de soleils -_-

Le soleil, toujours la. Retour a Akihabara pour niquer un jap sur GGXX qui me faisait des saloperies de mini combos en boucle style petit pied petit pied etc et me reprenait en l’air (n’y voyez aucune assertion gay). Il n’a sorti aucune technique meme lors du match revanche ou il m’a nique. Ensuite j’ai decide de perdre en boucle sur Street Fighter 4 (c’est le monde a l’envers).

Retour au Ryokan, une blatte est ejectee joyeusement du climatiseur, je l’eclate au chausson. Quelques defauts ce ryokan.

A+ !

A new rival has entered the ring !!!

Mardi 22 juillet 2008

Je confirme ce nouveau Street Fighter dechire. J’ai mis 3 roustes a des Japonais, mais ya un mec qui a pas arrete de me niquer avec Zangief. J’ai meme mis deux quasi perfect a un pauvre Americain qui semblait pas savoir comment jouer BWHAHAHA (hard on !). J’ai fini le jeu avec Ken en battant deux mecs qui ont essaye de me prendre ma place ffs !

Le jeu n’est pas moche du tout, un peu de clipping parfois, mais j’aime le style graphique (l’intro en jette pas mal je trouve). J’ai de quoi faire un bon roman photo, a vous de jouer !

Le boss de fin :

La fin (Ken) :


(La y a de quoi detourner vraiment !)

LOLILOL Ken attend un bebe… ah non c’est sa PUUUTE! Vous etes bien spoiles hein !!

Bonus stage :

Devinez qui cay !

Entendre des japs dire sugeeeeee derriere toi quand tu joues, ca n’a pas de prix.

Ah oui, evidemment les photos ne sont pas dans la bonne resolution si vous cliquez dessus. Et la elles sont un peu petites je sais.

Ultimate bonus stage (MOI EN YUKATA YATTA !!!) :


(Aucun moyen de faire roter l’image (enfin si, mais bon… BLAGUE))

St-st-st-street FIGHTER 4 !!!!!!!

Lundi 21 juillet 2008

STREET FIGHTER IV IS OUUUUUUUUUUT et il dechire tout (je parle comme une racaille si jveux) ! En plus j’ai pu mettre deux fois un round a un Japonais, la prochaine fois, j’essaie de gagner bwhahaha !

Putain de jeu, j’adore les graphismes et il est ultra maniable et fluide. Il est tout simplement EXCELLENT FFS ! Je vais y jouer compulsivement (et pas vous)!


(On voit pas bien mais Sagat fait son finish ici.)

J’ai reussi a prendre des photos subrepticement (si ca s’ecrit comme ca) et je vous les upload ce soir (si j’arrive a le faire en moins de 10 minutes, debout a mon Ryokan).

Ah oui, pour ceux qui me demandaient combien ca coutait un billet, ben ca depend pas mal de la compagnie, je crois que mon billet etait dans les 100′000 yens aller-retour. Le cout de la vie est comme je l’ai dit plutot bas. Avec 10000 yens par jour, on s’en sort tres largement et si on ne compte pas faire d’achat 4000 yens suffisent. Si vous cherchez a vous loger, regarder sur Google en tapant Ryokan ou Sakura Hotel (tres bon hotel). Les prix des chambres varient entre 3000 et 6000 yens par jour. Pour convertir dans votre monnaie local, regardez sur l’Internet.

PS : J’ai resolu le probleme des images en achetant un appareil a 120 CHF (qu’il est bien en plus, mais la je suis pas encore revenu a mon ryokan pour le charger) et j’ai mis des tumbnails plus agreables. Le probleme reste que c’est juste trop large et que mon article est decale. Si quelqu’un peut m’aider a resoudre ce probleme, je lui en serai tres reconnaissant.

Du Japon

Jeudi 17 juillet 2008

Welcome to Japan !

Voici Akihabara, l’avenue electronique. Je vous ecris depuis un Internet Cafe situe a Kyoto avec boissons gratuites ! Pour le moment, j’ai pu visite beaucoup de temples, a Kamakura, Kyoto et Nara. J’ai bien consomme comme il faut a Akihabara (j’ai meme achete des maquettes du Lancelot et du Vincent dans Code Geass), mais c’est mon frere qui remporte la palme des achats, la plupart des objets ci-dessous ont ete achete par mon frere y compris la PS2. Il faut savoir qu’au Japon, le cout de la vie a bien baisse avec 1000 yens pour 10 CHF (j’vous laisse faire le compte en euros) alors qu’il y a 8 ans, c’etait enviro 1000 yens pour 17 CHF.

Photo de notre chambre a Kyoto (une partie) :

Au Japon, on mange en general entre 500 et 1200 yens et on mange bien. Evidemment, les restaurants de plus grandes qualites sont plus chers, mais ca reste abordable.

Je ne vais pas vraiment faire un recit chronologique, mais plutot faire deux axes : le Japon du consumerisme et le Japon traditionnel. C’est LE contraste le plus marquant qui ressort du Japon. D’une part, on est emerveille par un jardin zen et d’autre part, on est assailli par des rabatteurs commerciaux.

Le Japon du consumerisme

Je n’ai rien a blamer et je ne crache pas sur la consommation. J’accepte parfaitement mes instincts de consommations aussi stupides qu’ils soient. Mais au Japon, consommer est un reel plaisir. Comment dire, pas le fait d’acheter quelque chose qui nous interesse, mais juste acheter. On pourrait acheter un grosse merde qu’on serait vachement heureux. Chaque client est acceuilli par un Irrashaimasen (ok pour la prononciation) !! (Bienvenue) festif. Le nombre incalculable de produits en vente nous fait croire que c’est Noel et plus precisement dans les magasins de maquettes ou tout, chaque espace, est utilise pour entreposer un objet. La musique de chaque magasin est adaptee aux produits qu’ils vendent : j’ai achete mon Lancelot sur le generique de Code Geass, croyez-moi ou pas, mais c’etait epique. Enfin, lors de l’achat, le vendeur est des plus poli et emballe votre trouvaille dans un paquet soigne et vous offre parfois des petits cadeaux avec.

J’aurais voulu vous montrer une video, mais quand j’en upload depuis mon natel sur Google Video, ca devient tres saccade, meme en original size.

A savoir aussi que les ascenceurs dans les magasins de mangas/animes/jeux video/maquettes/figs/etc. sont couverts de posters de ces derniers types :


En bref, faire les magasins au Japon, c’est genial, mais crevant, sans compter la chaleur et l’humidite omnipresente (on est en ete je vous rappelle).

Le Japon traditionnel

La aussi, j’ai fait quelques videos, mais malheureusement, je n’arrive pas a les uploader en bonne qualite.

Le Buddah Daibutsu (9 metres de haut) : La Paix Absolue

Entre dans l’enceinte
Je te protege
Contemple ton Japon
Je te protege
Forme ton esprit
La Route t’appartient

Le Kinkakuji (le pavillon d’or) : Le Soleil Voile

Cet etang calme
Une autre atmosphere se degage
La meditation s’y prete
Ce Japon voile…


Le Myohoji : Le Temple Secret

Monte ces marches
Des annees ont passe

Mon frere…
Dans trois jours, il part.
Seul au Japon

Kamakura

Plus de photos suivront, la qualite n’est peut-etre pas au rendez-vous mais je m’en fous. Les claviers japonais n’ont pas d’accents si jamais.

A la prochaine.

Bon, moi j’m'en vais…

Dimanche 6 juillet 2008

… au Japon pendant 6 semaines \o/ ! Je pars ce lundi et je pense pas vraiment toucher à mon blog pendant ce temps là. Peut-être que j’enverrai quelques photos, mais j’ai même pas un numérique (et j’aime pas les numériques). Donc vous pouvez vous brosser pour les photos. De toute façon, vous avez déjà Syla qui ne m’a toujours pas déban de son blog !

Au programme : Tokyo-Kyoto-Kamakura-Nikko-Hiroshima-un peu tout le Kanto en bref et un peu le sud du Japon. J’ai aussi des places pour aller voir du Kabuki, du No et du Sumo, je me réjouis !

Je vous souhaite de joyeuses vacances (ou pas pour ceux qui bossent) et je suis persuadé que vous cachez sous votre masque de “connard” des tas de bonnes choses. A+ !

Je vous laisse avec la gueule de nazi de mon avatar et son super casque champignon.

Manga : Berserk (Kentaro Miura)

Mercredi 2 juillet 2008

Pour ceux qui ne connaissent pas ce manga dont le premier tome est paru en 1989 (et dont la série n’est toujours pas terminée \o/), Berserk raconte une histoire simple : à l’époque médiéval-fantastique (je sais cette époque n’existe pas), Guts, un guerrier possédant la marque du Sacrifice doit sans cesse se battre contre des démons attirés par cette dernière. Les tomes 3 à 13 (si je me rappelle bien) racontent le passé de Guts au sein de la troupe du Faucon dirigée par Griffith, un homme mystérieux et magnifique à la fois. La suite, à vous de la découvrir.

Le scénario du manga semble très basique lorsqu’on le commence. Les tomes 1 et 2 servant à présenter la “bête”, le reste est bien plus scénarisé. La relation qu’entretient Guts avec Griffith est des plus passionnante et ma foi, ce jeu d’inter-influence se révèle très jouissif par moment. Qui contrôle qui est la question à se poser. Chaque personnage reste dans la mémoire du lecteur. Même les personnages secondaires tels que Pippin, Judo ou Corkus prennent pas mal d’importance. Mais plus que le scénario, ici encore, l’histoire se porte sur celle des personnages. Guts n’est pas un simple attardé avec une grosse épée, il sait réfléchir et arrive même à utiliser Griffith à ses fins. Par la suite il échappera même à son destin fatal.

Le chara design, sans être exceptionnel est soigné (on pourrait regretter quelques gros plans en perspective avec des nez légèrement difformes). C’est dans le dessin d’armures et surtout de décors que Kentaro Miura excelle. Dans les premiers tomes, on peut voir un dessin sur deux pages d’un magnifique décor de champs de bataille. Il faut y passer plus de 2 minutes pour assimiler chaque détail, chaque personnage, THIS IS AWESOME. C’est aussi dans les scènes de combat que l’auteur prend son pied (ainsi que le lecteur par la même occasion). C’est du dessin fixe, mais BORDEL, ça donne des frissons d’excitation et de jouissance incontrôlables. Rien qu’à voir Guts contre Griffith dans un duel au soleil couchant, et même rien que de m’en souvenir me donne la chaire de poule (dans le sens que mes poils s’hérissent). Enfin, les scènes de baise sont nombreuses et ô combien bandantes. Les fans de pedobear seront surement aux anges.

Pour finir, je rappelle que c’est quand même l’un des seuls mangas qui a traversé une aussi longue période (1989-2008 omg) sans être altéré par les modes. Avec ses 24 volumes parus actuellement en Europe (32 au Japon), Berserk s’annonce comme une série épique loin des stéréotypes du med-fan. Cependant, j’ai pu remarqué que sur certains tomes, l’histoire s’essouffle, comme si l’auteur faisait un mini hors-série. La qualité est toujours au rendez-vous, mais on a l’impression que le tome n’est qu’un prétexte à un charclage de monstres grotesque. Par exemple, le tome sur l’histoire de l’enfant-elfe qui envoie ses elfes sur le village pour dévorer les gens ou encore les derniers tomes sur les trolls sont un peu vide de scénario. On y découvre de super-nouvelles-armes-magiques-super-puissante, mais sinon, rien de palpitant. C’est donc une série à suivre de près en espérant que l’auteur ne tombe pas dans les travers du méd-fan à l’instar de Fly (je n’ai rien contre Fly, c’est même très sympa, mais ça reste juste sympa).

Voilà, pour finir, je vous mets une photo d’un cosplay particulièrement réussi de Guts :

En bref (notes sur 6):

Forme :

Décors : 6
Chara design : 5
Scènes d’action : 5.5

Fond

Scénario : 5
Personnages : 5.5
Relations entre personnages : 6

Intérêt : 5.5

[Edit : C'est en partie ce manga qui m'a donné envie de m'abonner à AoC <3]