Schizophréne Récursif

Hahaha quelle merde le blog de Rom1.

2016 en jeux video

Bla bla bla 2016. Bla bla années précédentes. Bla bla CFW bla bla 3DS & VITA. Bla bla AAA bla bla GTX 580.

2014

Janvier
Janvier

- Plug & Play : Un “jeu” flash vendu 3€. Trophée de l’année, section tripotage de nouille.
- The Ritual on Weylyn Island : Un ‘First Person Exploration’ game (a.k.a. FPEx) d’horreur dans lequel Moira W. debarque sur une étrange île à la recherche des origines de sa lignée. Sans grand intérêt et certains QTE importants sont buggués.
- Bedlam : Le FPS qui rend hommage à ses pères en vous proposant de rejouer les différentes époques “clefs” du genre. Ca commence bien mais plus on avance, plus le jeu devient chiant. Comme quoi, “c’était mieux avant”.
- Brutal Doom v20 Hell on Earth : Megawad de 30 niveaux. Incontournable (bon je l’ai fait avec brutal doom v17 et non v20). Certains mini-boss sont mal foutu, mais on lui pardonne. À faire et à refaire.
- Locked-in syndrome : FPEx dans lequel le héros tente de s’auto-psychanalyser. Sans grand intérêt.
- INFRA Part 1 : Source Engine en très grande forme dans un FPEx fort joli mais aux puzzles assez ardus. Pour les plus persévérants.
- Gemini Heroes Reborn : Petit coup de cœur pour ce FPS qui vous rappellera vos parties endiablées de HL²:DM. En effet, l’arme principale de notre héroine, Cassie, n’est autre que son pouvoir télékinésie. Redécouvrez avec elle les joies inégalées du lancer de bidet dans la gueule !
- Curse of Issyos : Locomalito, à qui l’on doit entre autres le magnifique Maldita Castilla, nous propose un nouveau Metroidvania-like à l’ambiance hellénique (et à la difficulté moindre). Encore un sans faute !

Février
Février

- Wooden Floor 2 : FPEx horrifique naze qui recèlerait une fin ultra cachée.
- Firewatch : Véritable simulateur de randonnées dans lequel vous incarnez un garde forestier armé de sa canne à pêche. Très chouette ambiance et gros effort de narration.
- Prospekt : Le mod HL² de la honte, vendu comme suite de Opposing Force, pour 10€. Je préfère encore souffrir sur Wilson Chronicles, qui lui est gratuit. On se demande pourquoi/comment cette merde a réussi à être validée par VALVe.
- Layers of Fear : FPEx horrifique dans le monde de la peinture. Attention Spoiler : rien ne fait peur dans ce jeu.
- Turok : Cette version annoncée comme “remastered” fait un peu pitié tellement elle n’apporte quasis rien (luminosité accrue et distance de vue augmentée). On attendait mieux.
- Magdalena : FPEx sans intérêt.
- Alone in space : Seul survivent d’un vaisseau spatial endommagé, vous devrez remettre la station en service et vous échapper via une capsule de sauvetage. Moyen sans plus.
- Toby The Secret Mine : Limbo-like qui ressemble pas mal à Oscura: Lost Light (ça fait beaucoup d’inspirations). Certains passages tiennent du die & retry et pourraient provoquer des rage-quits. Pour les fans du genre.
- SUPERHOT : Inutile de présenter ce FPS qui vous propose de rejouer au ralenti des scènes d’action digne de John Woo. Finir la trame principale n’est que le début car le jeu propose de nombreux secrets disséminés au travers des niveaux.
- STASIS : “Point & click d’aventure, d’horreur et de science-fiction en vue isométrique” (rien que ça) qui m’a agréablement surpris, n’étant pas forcément fan du genre.
- The Town of Light : FPEx dans lequel on incarne une femme retournant dans l’ancien hôpital psychiatrique où elle avait été internée de force en 1938 à l’age de 16 ans. Premiers amours saphiques sous les douches, maltraitances, isolements… Une chouette narration à plusieurs branches et des décors agréables.
- Pesadelo - Regressão : FPEx horrifique aux trop nombreux défauts. Le principal étant la luminosité tellement faible qu’on ne voit quasis rien dans le jeu. C’est un challenge !

Mars
Mars

- Chasing Dead : FPS tellement naze que les devs ont dû incorporer des scènes de codec impliquant des femmes aux décolletés vertigineux. Tellement risible qu’on se croirait sur Twitch.
- UnderDread : FPEx horrifique moyen où l’on se perd facilement.
- The Guest : Sorte d’Escape Room sans intérêt.
- One Upon Light : Puzzle game pour geeks dans lequel le héros doit éviter tout contact avec la lumière. Durée de vie correcte sans être trop longue.
- Obscuritas : Encore un FPEx d’horreur générique.
- Tiny Knight : Jeu d’aventure qui a tout du jeu mobile (surtout ses bugs). Mais non c’est sur PC.
- Slain: Back from Hell : Magnifique Castlevania-like 8bits qui malheureusement vous décevra par sa fin complètement “WTF”.

Avril
Avril

- Republique Remastered : Adaptation PC du jeu d’infiltration pour mobile. Malgré son gameplay limité, l’ambiance Orwell-esque et la narration sont un plaisir.
- Trial by Viking : Jeu action-plateformes pas très joli et recelant certains passages “prise de tête”. Pas terrible.
- BlueSheep : Jeu d’aventure 3D mignonnet mais aux problèmes de gameplay nombreux.
- Assassin’s Creed Chronicles - Russia : Tout comme les “Assassin’s Creed” normaux, les “Chronicles” se ressemblent un peu tous. Mais perso, je préfère ces petits jeux 2D au grands frères 3D, ça occupe un dimanche de pluie. Alors si en plus il se déroule en Russie, je suis jouasse.
- P·O·L·L·E·N : FPS se déroulant dans une base spatiale abandonnée de Titan, Pollen mise avant tous sur l’ambiance visuelle et sonore via sa compatibilité Oculus Rift.
- Flat Kingdom : Jeu de plate-forme 2D aux décors trop “choupi” dans lequel le héros possède le pouvoir de changer de masse et de forme. Je recommande chaudement.
- Everybodys Gone to the Rapture : The Chinese Room (Dear Esther, Korsakovia) nous propose leur simulateur de randonnées en campagne anglaise. Le jeu propose des décors d’une grande beauté.
- Adam’s Venture Origins : Adam’s Venture Origins est un remake de Adam’s Venture Chronicles lui même étant une compilation des trois épisodes Adam’s Venture (vous suivez toujours ?). Sorte de Uncharted du pauvre, on ne crache pas pour autant dessus, tant ce type de jeu se fait rare sur pc.
- Soul Axiom : Les auteurs de Master Reboot récidivent avec le FPS Soul Axiom, qui n’est qu’une succession de niveaux sans aucun lien entre eux et dont la durée de vie est artificiellement gonflée. À fuir sans poser de question.
- Stories : The Path of Destinies : RPG fort mignon dans lequel il vous faudra faire et refaire la trame principale en faisant différents choix afin de découvrir tous les angles de l’histoire. Un conte coloré et interactif dont vous êtes réellement le héros.

Mai
Mai

- Assassin’s Creed Chronicles - India : Nouvel épisode, nouvelle époque, nouveau pays. Mais toujours le même gameplay.
- BoxBoy! (3DS) : Petit bijou de réflexion sur 3DS dans lequel le héros génère et empile des boites afin de progresser dans les niveaux. À la fois simple et génial, c’est LE jeu qui, pour moi, justifie l’acquisition (ou le prêt) d’une 3DS.
- Dementium (3DS) : Version remastered du FPS DS. Certains boss sont pas terribles, mais vu le peu de FPS sur la plateforme, on prend ce qu’il y a.
- Moon Chronicles (3DS) : L’un des rares autres FPS de la console portable. Juste pour dire “je l’ai fini”.
- htoL#NiQ - The Firefly Diary : Petit jeu de plateformes/puzzles. À la base, c’est un jeu Vita, et l’adaptation du gameplay sur pc n’est pas des plus agréable. Autant se tourner vers la version portable si possible.
- Mighty Switch Force! 2 (3DS) : Même formule que pour le premier. Peu de nouveauté. Le troisième (Academy) semble déjà plus innovant.
- Shadwen : Jeu d’infiltration médiéval aux mécanismes originaux. Vous devez escorter une jeune fille aux travers les niveaux sans être repéré, le game-over se produisant si elle est repérée. J’avoue m’y être bien amusé.
- Lumo : Jeu d’aventure en 3D isométrique qui vous rappellera vos premiers pas sous Solstice ou Hero Quest NES. Ca n’en fait pas pour autant un incontournable.

Juin
Juin

- Investigator : Ce jeu tient plus du film “interactif” que du FPS, mais il propose de chouettes décors qui fourniront des jolis screenshots. Vous n’en triez rien de plus.
- 35MM : Voyagez dans les landes abandonnées d’une Russie post-apocalyptique. Une chouette balade “zen”.
- Paranoia 2 : L’un des plus gros mod de Half-Life revient avec une suite “stand-alone” utilisant la version libre du GoldSrc, le Xash3D Engine. Ça reste techniquement en retard par rapport aux prods actuelles, mais quelle ambiance !
- SteamWorld Heist : Après SteamWorld Dig, “Image & Form” porte l’univers SteamWorld dans un jeu d’assaut tour par tour. N’étant pas expert dans ce style de jeux, j’ai eu quelques difficultés à finir l’aventure à 100%, même en normal.
- Drizzlepath Genie : Simulateur de randonnées aussi intéressant qu’une diarrhée carabinée. Un bien gros étron.
- Shovel Knight - Plague of Shadows : Gros DLC gratuit de Shovel Knight qui vous propose de refaire la campagne originale en incarnant le “Plague Knight”, expert en alchimie. Quand un très bon jeu reçoit un trèc bon DLC gratos, que demander de plus.
- The Song of Seven - Part 1 : Jeu d’aventure 3D tout mignon pour votre petit frère ou votre petite sœur.
- Zelda - A Link Between Worlds (3DS) : Quel plaisir de retrouver l’univers de “A Link to the Past” dans ce magnifique Zelda 2D. Un quasis sans faute pour cet épisode qui transpire la nostalgie.

Juillet
Juillet

- Transmissions - Element 120 : Mod solo HL² gratuit, bien plus intéressant que Prospekt et qui vous proposera des scènes de gunfight proche du final de Ep².
- Nightfall Escape : FPEx horrifique qui ne brille pas par ses graphismes désuets ou ses nombreux bugs. Mais qui sait tout de même délivrer une bonne dose d’horreur et de gore.
- Asemblance : FPEx prétentieux dans lequel vous revivez vos souvenirs. Une fin cachée requière plus de pantomime que de danser la Macarena, bourré, en équilibre sur un poney.
- Room404 : FPEx horrifique buggué et sans intérêt.
- Lost Sea : Rogue-Like coloré qui vous plonge dans la peau d’un naufragé échoué sur une île tropicale. Extrêmement répétitif et inutilement long.
- Fossil Echo : Jeu de plateforme/aventure fort mignon mais qui saura vous faire grincer des dents lors de certains passages, notamment à cause d’un héros qui a tendance à “glisser” un peu trop quand vous avez besoin de précision.
- The Room 1 : Célébré escape-room mobile qui arrive sur PC. Joli mais sans grandes difficultés.
- The Room 2 : La suite, avec la même qualité.
- Reveal The Deep : Petit jeu de plateforme minimaliste où l’on incarne un scaphandrier explorant la carcasse submergée d’un paquebot. C’est très lent.
- Song of the Deep : Jeu d’action aventure dans lequel vous dirigez un mini sous-marin. Exploration, upgrades et passages secrets. Tous les ingrédients d’un jeu réussi et addictif.
- Another World : L’édition 20ème anniversaire est l’occasion de se replonger dans ce petit bijou qui m’a tellement occupé sur Mac étant gamin. En le refaisant aujourd’hui, je me rend compte qu’il tient plus du die & retry, tant les actions doivent être réalisées au millimètre prêt. Merci à Pl4y3r404 pour le cadeau.
- Grow Home : Sorte de démo technique devenue jeu dans lequel vous devez faire grandir une plante afin d’attendre les étoiles. Un “Jack et le Haricot magique” moderne qui aurait pu être intéressant si il avait supporté la VR.
- Klocki : Puzzle game ultra zen.
- BoxBoxBoy! (3DS) : Suite direct du très bon BoxBoy! sus mentionné, on sent clairement qu’il a été réalisé à la va-vite pour surfer sur le succès du premier épisode. Plus court, plus facile, moins inspiré.

Août
Août

- Lethe - Episode One : Bon FPS/horreux, sorte de Amnesia mais avec des superpouvoirs télékinésiques.
- I am Weapon - Revival : Shoot ‘Em Up bien gore qui défoule mais dont la qualité se dégrade rapidement au cours du jeu. Jusqu’à en devenir chiant à jouer.
- Layers of Fear - Inheritance : DLC où l’on incarne la fille du héros principal. Sans intérêt.
- Doorways Holy Mountains of Flesh : 4ème (je crois) épisode de l’univers Doorways. Peut-être le meilleur. Ça fait plaisir de voir le studio gagner en qualité.
- Headlander : Coup de cœur pour ce jeu de plateformes dans lequel vous incarnez une tête dans un scaphandre, qui peut passer d’un corps de robot à un autre. Du robot soldat au robot chien, en passant par le robot aspirateur, vous devrez infiltrer une base spatiale à l’ambiance “so groovy”. Une bonne expérience malgré quelques passages chiants (niveau des “échecs”).
- The Solus Project : Ce FPex commençait pourtant bien mais il se perd rapidement dans un level design complètement loufoque qui enchaine cités souterraine, volcans et ambiances polaires, dans des cartes de plusieurs km² à parcourir à pied. On se fait horriblement chier et l’on peut facilement se retrouvé bloqué si l’on n’a pas le bon objet au bon moment. L’une de mes pires expériences de 2016.
- Left Alone : Nème FPEx horrifique sans intérêt.
- Life Goes On - Done to Death : Le retour du puzzle game Life Goes On (coup de cœur de 2014), toujours aussi bon mais à petite dose.
- Phantaruk : Un bon FPEx spatial avec une bonne ambiance et des mécanismes cohérents.
- Lichdom Battlemage : Hahaha. Une autre horrible expérience de l’année. Pourtant ça commençait bien. Le jeu est est joli, le principe de la magie original. Mais au final, le système de checkpoint, les streums qui se transforment en sacs à pv au fur et à mesure de notre progression et les sorts qui se ressemblent tous… Je n’ai jamais autant cliqué sur ma souris depuis Diablo 1… Fly, you fools !
- You Deserve : FPEx d’horreur dans lequel une adolescente doit procéder à un rituel satanique (en retrouvant des objets disséminés sur une carte immense et sombre) afin de délivrer l’esprit d’une camarade récemment décédée. Mais tout ne se passe pas comme prévu ! Haha! non n’y jouez pas, simplement.
- Valley : Un peu de “Portal 2″, un peu de “A Story About My Uncle” et vous obtenez un FPS/puzzle qui se veut rapide, dans un monde semi-ouvert et à la narration agréable. J’ai bien aimé.
- Parvaneh : Hack’n Slash simpliste qui transpire le projet non fini. Durée de vie artificiellement ralongée, système de craft à peine effleuré, final en queue de poisson. Cela doit sûrement être l’épisode 1 d’un jeu qui n’aura jamais de suite.
- Strike Force: Desert Thunder : Un bon gros FPS de merde qui rappelle la bonne époque des Specnaz et autres Mortyr.

Septembre
Septembre

- The Turing Test : Puzzle à la première personne qui s’inspire un peu de Portal et qui tente une réflexion sur les IAs et la conscience humaine.
- Joana’s Life : FPEx d’horreur risible dans lequel on erre dans un quartier en essayant de trouver dans quelle maison l’on doit aller à ce moment.
- Inside : Les auteurs de LIMBO reviennent avec Inside. Un peu plus coloré, ca reste peu passionnant, limite soporifique.
- Uncharted - Golden Abyss (VITA) : Épisode Vita, réalisé par Bend Studio, du célèbre jeu d’exploration de Naughty Dog. Certains environnements sont de toutes beautés et poussent la console à son maximum. Un incontournable.
- Sly Cooper 1 (VITA) : Premier épisode de la trilogie de Sucker Punch, il n’est pas exempt de défauts, notamment au niveau du système de checkpoint/points de vie et des mini-games.
- Wooden House : trois pauvres maps sous Unity ne font pas un jeu.
- Adventures of Mana (VITA) : Remake du premier RPG Seiken Densetsu (aka Mystic Quest GB, aka Final Fantasy Adventure), on retrouve avec plaisir l’un des premiers RPG de notre jeunesse, dans un portage correct initialement réservé aux mobiles.
- Seasons after Fall : Ca ne vaut pas Ori and the Blind Forest, mais Seasons after Fall reste un jeu de plateforme agréable dont le gameplay se base sur la possibilité de changer de saison à la volée (et ainsi faire pousser plantes & champignons, assécher les mares etc).
- Event[0] : FPEx dans lequel vous devrez communiquer avec une chatbox pour progresser. C’est vite répétitif (open X, print Y, close Z), et je n’ai eu qu’une seule fois un vrai “dialogue” avec l’IA.
- Ys Memories of Celceta (VITA) : Action-RPG de grande qualité qui plaira même aux non-fans de la saga. Vivement la suite !
- Emily the Strange (NDS) : Sorte de “Professeur Layton” avec Sabrina Emily, l’apprentie sorcière. La plus grosse difficulté est le plus souvent de trouver les énigmes cachées dans les décors, et non résoudre ces énigmes…
- Okamiden (NDS) : Version “enfant” de Okami (entre le remake et le reboot), elle possède les mêmes défauts (dialogues obligatoires qui n’en finissent pas). La console DS a du mal à suivre. Il aurait sûrement fallut attendre la 3DS pour avoir un jeu techniquement acceptable.
- Vernon’s Legacy : Amnesia-like correct mais pas mémorable pour autant.
- Zenith : Un action-RGP espagnol qui a tout misé sur l’humour (et les clins d’œil grossiers). Du coup, il n’en reste rien d’intéressant. À fuir.

Octobre
Octobre

- Sly Cooper 2 (VITA) : Surement le meilleur épisode de la trilogie. Les défauts du premier ont été corrigés. Cependant la version VITA est gâchée par des cinématiques dégueulasses dignes d’un Divx de 2001. Ça fait mal aux yeux.
- Sly Cooper 3 (VITA) : L’épisode de trop. Histoire tordue, gameplay réduit, exploration moindre. Pour les fans, et encore…
- Syndrome : Étron d’or 2016. FPS dans lequel vous incarnez un asthmatique qui ne peut pas courir plus de 5 secondes et qui doit remplir une centaines de quêtes FEDEX à travers les 8 niveaux d’un vaisseau spatial, pourchassé par des ennemis quasis invincibles. Le tout dicté par une règle maitresse : “Quand tu as besoin d’un objet, il est inévitablement situé à l’endroit le plus opposé à ta localisation actuelle.”.
- Duke Nukem 3D : 20th Anniversary World Tour : Le nouvel épisode n’est pas terrible en plus d’être buggué. Le portage inférieur à celui de Megaton et les sons médiocres. Seul avantage de cette édition, le “True 3D Rendering” sympathique.
- 007 Legends : LE FPS de James Bond qui trainait sur mon disque depuis des années. Ca m’a au mons donné l’envie de refaire Nightfire.
- Sly Cooper 4 (VITA) : Nouveau studio, nouvelle plateforme. Sly se paye une petite cure de remise en forme. Mais ça reste du “more of the same” avec une histoire de voyage temporelle peu crédible.
- Aragami : Jeu d’infiltration dans lequel vous incarnez un esprit de l’ombre, dans un Japon médiéval. Vous devez à tout prix fuir la lumière en avançant de zone d’ombre en zone ombre. Une fois les mécanismes maitrisés, le jeu gagne grandement en facilité et les “rang S” (no kill no alarm) deviennent l’enfance de l’art.
- Ratchet & Clank Trilogy (VITA) : Des épisodes qui se ressemblent tous, qui possèdent les mêmes défauts de gameplay (gestion des points de sauvegarde, système de visée/lock, jeux de course prise de tête).
- Shu : Jeu de plateforme coloré et divertissant, aux mécanismes variés. Pourquoi pas !
- Rive : Twin Stick Shooter nerveux qui défoule sa mère. Rive est un bijou d’action non stop et d’humour caustique. De la bombe en barre !
- Ginger - Beyond the Crystal : jeu d’aventure 3D pour les jeunes de 7 à 13 ans.
- Through the Woods : Simulateur de randonnées en forêt, qui vous plonge dans le folklore des légendes scandinaves. Quelques jolis paysages et une narration agréable.

Novembre
Novembre

- Araya : FPEx horrifique qui se déroule dans un de ces hôpitaux magiques ou les portes ne s’ouvrent qu’après avoir consulté tel ou tel dossier médical. Rien de passionnant.
- INFRA Part 2 : Suite directe de INFRA. Même formule avec des puzzles encore plus “prise de tête”. Ça pourrait rebuter certains. J’ai de plus en plus de mal à persévérer.
- Talewind : Petit jeu de plateforme basé sur les courants aériens. Mignon mais pas transcendant.
- Strike Force: Arctic Storm : Après Desert Thunder, vous voici plongé dans l’enfer blanc. La neige remplace simplement le sable, mais les missions se ressemblent.
- Owlboy : Petit chef-d’oeuvre d’aventure, au style proche d’une SNES boostée, Owlboy nous propose un univers magnifique et une quête épique.
- Xanadu Next : RPG initialement sorti sur n-gage (!!), Xanadu Next possède de gros défauts de gameplay qui pourraient rapidement gâcher votre aventure. Le plus gros étant l’obligation d’acheter au marchant, des clefs pour ouvrir 3/4 des portes du jeu. J’ai dû au final acheter près de 500 clés (à 500po pièces), ce qui oblige à constamment faire des retours en ville pour s’en procurer de nouvelles.

Décembre
Décembre

- Quern - Undying Thoughts : Il est rare que je me lance dans un Myst-like, mais Quern m’a tenu en haleine de bout à bout. J’ai dû noircir une dizaines de pages de calepin et utiliser Audacity pour venir à bout de toutes ses énigmes. Un régale.
- Lara Croft GO : Le jeu de réflexion simpliste ou la difficulté réside dans la chasse aux bonus cachés dans les décors, et non la résolution des puzzles en eux-mêmes…
- Root Of Evil - The Tailor : Espace room quelconque.
- Rad Rodgers - World One : Action non-stop dans ce jeu de plateforme à l’humour corrosif et à la réalisation au poil ! Hommage aux jeux de notre enfance, il propose un mode “enfant” pour désactiver les blagues graveleuses et les giclées de sang. De 7 à 77 ans.
- Shantae - Half-Genie Hero : Nouvelles aventures du demi-génie. Une B.O. au poil, peu de nouveautés niveau histoire/NPC, beaucoup trop de transformation et aptitudes (certaines ne servent qu’une fois). J’en attendais plus. Un futur DLC devrait mettre en avant Risky la pirate.
- The Butterfly Sign 1 : Overdose de motion blur, HDR et autres bloom dans ce jeu/démo technique de l’UE4. Ça en fait mal à la tête.
- Behind the Memory : FPEx dans lequel vous incarnez un père de famille, tiraillé après avoir offert sa fille cliniquement condamnée, en gang-bang à des voyous. Non, je n’invente rien…
- EntropyRising : Puzzle game “à la Portal” qui repose sur la physique (masse et température des objets). C’est long et rapidement répétitif. Il y a un éditeur de niveau, par contre.

Et oui, pas de retard cette année… Faut dire, être au CSP, ça laisse pas mal de temps. Les grosses prods de 2016 ont été mise de côté en attendant l’acquisition prochaine d’une nouvelle carte graphique. La ScummVM a pas mal tourné également, afin de refait les grands classiques que sont Lost in time, les Kyrandia, les Inca etc. En attendant le Full Throttle Remastered !

Tags:

4 commentaires pour “2016 en jeux video”

  1. rgk dit :

    C’est de toi le terme FPEx ? Jamais entendu avant, mais ça correspond bien.

    Ça a été une année riche en FPex et jeux de plate-forme/action !

  2. Rom1 dit :

    *Nettoyage de ninja*
    J’ai déjà vu “first-person exploration-adventure” (comme Valley) être utilisé, ou first-person exploration-puzzle (comme 35MM). Je ne sais pas si c’est grammaticalement correct, mais FPEx résume bien le genre, je trouve.

  3. XaToc1De dit :

    Je l’attend chaque année ton résumée de l’année. Merci pour les titres que ça me fera essayer.

  4. Shua dit :

    Je repensais justement à Paranoia l’autre jour. Je vais tester sa suite, merci !

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>