Schizophréne Récursif

Hahaha quelle merde le blog de Rom1.

2014 en jeux video

Suite au nombre incroyable de demandes reçues (deux de mémoire), je profite de mes premiers congés de l’année pour rattraper un retard de cinq mois. Pour les curieux, vous pouvez toujours retrouver par ici les bilans 2011, 2012, et 2013.
2014 fût une bien triste année (surtout en matière de FPS), et il a fallut racler les fonds de tiroirs pour trouver de quoi s’occuper. Petite mise à jour config (i5, ssd, GTX) afin de pouvoir enfin faire quelques titres mis de côté faute de puissance. The Witcher 2 ne fait toujours pas partie du bilan, mais je l’ai enfin commencé.

2014

Janvier

The Curse Of Blackwater : Slender-like sans intérêt qui ne fera frissonner que les tafioles de youtubeurs en manque de like.
Enclave : L’une des premières productions de Starbreeze Studios, cet action-RPG à la troisième personne souffre des nombreux défauts dont un équilibrage des dégâts assez rageant.
Master Reboot : FPA (first person adventure) ovni qui vous propose de revivre des fragments de mémoires d’un immense serveur “Soul Cloud”. Le jeu propose de nombreux environnements et énigmes, si la DA ne vous rebute pas.
Freedom Fall : Derrière ses graphismes colorés se cache un die & retry accessible et original. 14 niveaux remplis de pièges les plus pervers érigés par une princesse sadique.
Sniper Elite Nazi Zombie Army 2 : La même que le premier. Défoulez-vous en sniper des zombies nazis à la pelle.
Dark Void : TPS générique dont la seule originalité est le mega jetpack qui équipe le héros. Les séances en mode dogfight sont longues et chiantes.
Rise of the Argonauts : Sorte de God of War du pauvre, Rise of the Argonauts propose une monde plus ouvert avec missions secondaires et NPC. Un jeu moyen mais pas mauvais.
Guise Of The Wolf : FPS-aventure qui vous place dans la peau d’un loup-garou arpentant un vaste château. Sympa, mais on se retrouve souvent à errer sans trop savoir que faire ni où aller.

Février

Nihilumbra : Die & retry aux mécanismes simples mais variés. Un bon challenge qui commence réellement en NewGame+.
NaissanceE : En jouant à ce jeu d’exploration à la première personne, certains ont crié au génie. Si vous aimez monter des escaliers pendant cinq minutes, traverser des déserts en maintenant la touche Z pendant un quart d’heure, choisir pendant des heures le mascara que vous porterez pour sortir ce soir, le tout accompagné par de la musique “conceptuelle”, NaissanceE et sa philosophie de comptoir est fait pour vous.
Wooden SenSeY : Jeu de plateforme déjanté et prenant. Seul reproche, on aurait préféré qu’il soit découpé en de plus courts et donc plus nombreux niveaux, afin de pouvoir les recommencer facilement. Rejouer un niveau de 30 minutes pour un seul bonus manqué, ce n’est pas encourageant.
Castlevania : Lords of Shadow 2 : Placer l’action d’un Castlevania au XXeme n’était pas un pari gagné d’avance. Mélange LoS 1 et de Mirror of fate. LoS 2 est moins linéaire, mais tire plus du côté DmC. La déception principale vient des dialogues vraiment très moyens.
Rambo The Video Game : Rambo est de retour dans un rail-shooter de bonne facture qui transpire la Testostérone et la sueur. Toute la difficulté du titre est cependant concentrée dans la toute dernière mission. Un bon retour de la franchise.

Mars

Oniken : Ce magnifique jeu de plateforme 8bit est une ode aux années 80. Pour les nostalgiques des Shinobi et autres Probotector.
Fractured Soul : Jeu de plateforme aux graphismes agréables jouable en coop. Sans grande difficulté par contre.
SteamWorld Dig : Petit coup de coeur de ce jeu de plateforme exploration dans lequel on incarne un mineur-mécanique dans un farwest robotique. Malgré un gameplay répétitif, on a toujours envie de descendre encore plus profond dans la mines afin d’y découvrir trésors et easter-egg.
Urban Brawl : total conversion pour Doom 2, Urban Brawl est un street of rage en vue fps assorti de graphismes cel-shadés. Sans grand intérêt.
South Park - The Stick of Truth : Enfin ! Enfin un bon jeu exploitant la licence South Park. Une réalisation parfaite, un scénario déjanté, un univers exploité dans ses moindres recoins. Seul soucis : il sera difficile de faire mieux dans l’avenir, la barre a été placée très haute (par James Cameron en personne).
Yaiba : Difficulté “papier ciseau caillou” mal dosée dans ce spin-off de Ninja Gaiden. Si vous n’avez pas la bonne arme au bon moment, les combats prennent des plombes.
Might and Magic X Legacy : Mon premier M&M. J’ai tout de suite accroché malgré des graphismes à la ramasse et un gameplay archaïque. Les mécanismes de jeu sont plaisants et l’univers bien riche. Pour 7€, l’extension apporte vraiment trop peu de choses intéressantes.
Okami HD : J’avais acheté okami en 2007 sur PS2. Il est toujours sous blister… J’ai bien fait d’attendre la version HD même si j’ai eu du mal à ne pas m’endormir pendant les longues scènes de dialogues que l’on ne peut pas zapper.

Avril

Ether One : FPA plaisant et de très bonne qualité. Tellement vaste et détaillé que j’ai l’impression d’être passé à côté de la moitié des énigmes. A (re)faire.
Scourge Outbreak : encore un N-ème TPS générique. Aucun souvenir intéressant de ce jeu.
Betrayer : On ne présente plus ce FPS atypique de chez Blackpowder, il est régulièrement dans des bundles à pas cher. On aime ou pas l’ambiance particulière du titre. J’ai adoré.
Monkey Island 5 : j’ai ressorti Monkey Island afin de finir les deux épisodes de la saga “Tales”. Ma préférence reste envers le chapitre III, Lair of the Leviathan.
Metro 2033 : Objectif Last Man Standing (ranger mode hardcore) pour ce run. Toujours un plaisir
Batman Arkham Origins Blackgate : passage en mode 2.5D pour ce chapitre à réserver au fan du chevalier à la cape. Il permet de faire oublier la médiocrité de Arkham Origins.
Collapse : Et un autre TPS générique dans un univers post-apocalyptique. On passe.
Blades Of Time : Quelques mécanismes originaux dans ce TPS qui au final reste très moyen. Sans intérêt.
Strider : Très bon retour de la célèbre franchise de Capcom dans un nouvel épisode à mi-chemin entre le reboot et le remake. Un bon moment vidéo-ludique.

Mai

Child of Light : Habituellement, je ne suis pas fan des RPG tour par tour. Mais les mécanismes de Child of Light donnent un réel dynamisme aux combats. Rajoutons à cela une DA de tout bôôôté toute droite sortie d’un conte de fée et on se retrouve avec un petit chez-d’œuvre made in Ubisoft.
Outlast Whistleblower : Extension officielle d’un des meilleurs FPS de 2013, on retrouve exactement la même recette. Pour les fans du premier.
GUN : Le western revisité par Neversoft. Malheureusement ça n’a pas forcement bien vieilli.
Life Goes On : Coup de coeur pour ce puzzle game. Une touche de “the Cave”, un soupçon de “lemmings” et vous avez Life Goes On. Foncez dessus.
Coma-Mortuary : Encore un FPA d’horreur. Avouons-le qu’à force, ils se ressemblent tous plus ou moins. Deux autres épisodes devraient suivre.
DreadOut : Le studio indonésien Digital Happiness nous propose d’incarner une jeune lycéenne arpentant un établissement abandonnée armée uniquement de son téléphone portable. Techniquement à la ramasse, il propose quelques passages flippants comme le boss de la salle de couture.
The Last Tinker - City of Colors : un jeu d’aventure coloré pour les petits comme pour les grands. Ambiance agréable qui rappelle nos héros de l’époque N64.
Transistor : Supergiant Games, à qui l’on devait le très bon Bastion, frappe à nouveau et nous offre un action RPG SF dont les mécanismes de combats pourraient rebuter plus d’un. Comme pour leur jeu précédent, le jeu brille par sa DA unique et sa bande son léchée.
The Incredible Adventures of Van Helsing : Lors de sa sortie en 2013, Van Helsing a su immédiatement trouvé une place parmi les grands du hack & slash grâce à son univers vaste et détaillé. Mais malgré plusieurs patch, le jeu reste encore bugué. Notons que le 3ème épisode vient juste de sortir.
Full Mojo Rampage : Adorable rogue-like jouable en coop, Full Mojo Rampage vous plonge un univers régit par la magie Voodoo. De bons moments à deux.
A Story About My Uncle : Jeu de FPA plateforme très sympathique dans lequel vous devrez traverser d’immenses niveaux à l’aide de votre grappin magnétique.
Among The Sleep : un autre FPA d’horreur dans lequel vous incarner un nourrisson qui se lance dans une exploration nocturne entre rêve et réalité. Pourquoi pas, mais un peu cher de base (20€).

Juin

Monochroma : Financé via kickstarter, les turcs de chez Nowhere Studios nous propose un jeu de platefrome/puzzles à l’ambiance efficace. Vivement leur prochain titre.
Shade - Wrath of Angels : première production de chez Black Element (Alpha Prime) ce TPS de 2004 n’apporte rien au genre. A la rigueur, pour apprendre le tchèque…
Dark Raid : FPS indé assez générique et répétitif. On notera quand même l’effort.
Chronology : Un autre jeu de plateforme dont, vous l’aurez deviné, la résolution des énigmes repose sur la possibilité de voyager dans le temps. Jolie ambiance gnome et conte de fée.
Enemy Front : City Interactive sort son Medal of Honor. On s’amuse bien plus que dans les dernières prods AAA. Un comble.
Mutant Mudds : plateforme shooter “à l’ancienne”. Réalisation parfait et challenge à la hauteur. Un bon moment.

Juillet

Qbeh-1 : FPA/puzzles basé sur des cubes. Original, long et addictif !
Sniper Elite 3 : De mieux en mieux. La possibilité de jouer en mode infiltration donne un peu plus de challenge au titre.
Valiant Hearts - Soldats Inconnus : Ubisoft nous propose un documentaire sur la première guerre mondiale adapté en point & clic. Très instructif et touchant. On aimerait voir ce genre de production plus souvent.
Wolfenstein - The New Order : LE FPS de 2014. Bethesda réussit le pari de ne pas saccager la franchise. Malgré quelques petits défauts, cet épisode est incontournable, simplement.
Shovel Knight : Le 8bit est à l’honneur dans ce superbe jeu de plateforme. Un autre incontournable !
Crysis 3 : FPS couloir déguisé. On s’écarte encore plus des espaces ouverts du 1. Heureusement, on a la possibilité de jouer en infiltration afin d’éviter les combats merdiques.

Aout

Tales from Space Mutant Blobs Attack : mignon mais vite expédié/oublié. La sensation de grandeur et de puissance n’est absolument pas rendue.
Mind Path to Thalamus : FPA contemplatif proche de NaissancE. Si vous êtes fan des grands espaces.
Daylight : Et encore un FPA d’horreur sans grand intérêt. Compatible Oculus Rift par contre.
Call of Duty 10 : Ghost : heu, je crois que ce sera bien mon dernier CoD.

Octobre

The Vanishing of Ethan Carter : Enfin un FPA qui flatte la rétine. Décors magnifiques, narration aux petits oignons, histoire prenante. Malheureusement bien court.
Blinding Dark : Amnesia-like complétement râté et bugué.
Doorways The Underworld : Et encore un FPA d’horreur. Plutôt de bonne qualité. Plusieurs épisodes sont prévus.
Ys - The Oath in Felghana : remake moderne de Ys III. Je ne connais absolument pas la série, mais si vous aimer les bons action-RPG, celui-ci est pour vous.
Styx - Master of Shadows : Agréablement surpris par ce jeu d’infiltration bien plus intéressant à jouer qu’un Assassin’s Creed. On espère qu’une suite corrigera les petits défauts de ce titre.

Novembre

Ryse Son of Rome : Jeu vitrine de la xOne. Malheureusement une fois lancé, on se heurte à un titre dirigiste, répétitif et sans grand intérêt vidéo-ludique.
Alien Isolation : Grosse surprise de 2014. Même si certains passages tiennent plus du die & retry, grosse l’ambiance oppressante pour ce titre phare.
Escape Dead Island : J’avoue, j’ai bien aimé ce titre aux graphismes cel-shiadés et à l’ambiance Galaswinda/zombie.
Ys Seven : Cet épisode bascule dans la catégorie hack & slash, et perso, ca me plait. Un très bon titre.

Décembre

The Old City - Leviathan : FPA prenant et agréablement réalisé.
Blood of the Werewolf : Die & retry qui cherche à jouer dans la cour des grands mais souffre de gros problèmes de maniabilité. Un comble.
Outland : action/plateforme de toute beauté, à la maniabilité précise et fluide. Un perfect pour le studio finlandais Housemarque.
Whispering Willows : jeu d’aventure indé mignonnet et attachant.
Wrack : gros problème d’équilibrage des dégâts qui cassent le rythme de jeu (obstacles ou ennemis qui one-shot). C’est dommage car le reste était prometteur.
Global Ops - Commando Libya : NON !

Tags:

5 commentaires pour “2014 en jeux video”

  1. Darkstryder dit :

    Wow. Quel budget financier/temps par mois? Il me faudrait 10ans pour jouer (et finir) autant de jeu.

  2. Zorglomme dit :

    Toujours un vrai plaisir de découvrir ta liste, et ça permet de noter quelques petits jeux passés sous le radar. Merki !

  3. Nioub dit :

    (Corrections) on a perdu Castlevania 2 en février.

    **en effet, je corrige. Merci.**

  4. skaven dit :

    Merci @Darkstryder de reprendre le flambeau!

  5. nico dit :

    J’aime bien ce genre de posts. Je découvre des jeux à chaque fois.

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>