Schizophréne Récursif

Hahaha quelle merde le blog de Rom1.

Les fins que vous ne verrez jamais - Part XV

6 mois ! 6 mois depuis la dernière fournée de fins. Comme on dit : “la femme est la Kryptonite du geek !” (et le travail aussi). Mais heureusement, un vrai geek sait vaincre ses faiblesses et revient toujours à sa source.

Entre deux balades à moto sous le soleil vendéen, je vous propose quelques fins à vous mettre sous la dent. Histoire de reprendre doucement je vous propose Armed Forces Corp., et le final se fera sur le cultissime Daïkatana.


“Bonjour, je suis John Romero, artiste international.”

XXIX - Armed Forces Corp.
il suffit que je vous dise que les développeurs de ce magnifique jeu sont les petits gars de chez CITY Interactive pour immédiatement cerner le potentiel “jeu de merde©” de Armed Forces Corp. Le jeu emprunte beaucoup d’élément d’une autre production du studio, SAS Secure tomorrow. Tellement que ca en devient ridicule.
Le pitch : Un trio de mercenaires sans peur et sans reproche part en guerre contre un groupe terroriste, pour un gros paquet de pognon. Mais tout ne se passe pas forcement comme prévu, et comme l’indique la page du site officiel : no one can be trusted !
http://www.dailymotion.com/videoxb7gku
Voila qui va encore aider à combattre les préjugés racistes. Qui aurait cru que notre pote bronzé n’était qu’un traitre !

XXX - BlackSite : Area 51
BlackSite n’est pas une suite de Area 51, même si le titre, la qualité et le studio d’origine (Midway Studios Austin) peuvent en tromper plus d’un.
Le pitch : Alors qu’il est à la recherche d’armes de destruction massives en Iraq, l’escouade de Aeran Pierce découvre un laboratoire où sont produits d’étranges mutants.
3 ans plus tard, la zone 51 est prise d’assaut par des “Reborn soldiers”, avec à leur tête, Logan Somers, porté disparu en Iraq lors de la première mission.
http://www.dailymotion.com/videoxidai6
You don’t mess with US Army, boy ! Notez le recul parfaitement reproduit des armes.

XXXI - Daïkatana
Alors là, gros dossier comme on dit. Beaucoup d’encre a coulé concernant John “God” Romero’s Daïkatana. Un développement anarchique, des changements complets d’équipes, un jeu techniquement dépassé à sa sortie (2 ans après celle de Half-life), une jouabilité à chier, un système de sauvegardes limité… Suck it down !
Je me souviens avoir acheté le jeu dans sa jolie boite en carton pour 2,5€ à gifi. Il n’en valait pas plus, et j’en ai encore mal au fondement quand j’y repense.
Le pitch : Bon honnêtement, je vous laisse lire le résumé de la page wikipedia du jeu. Il est difficile de tout comprendre, entre le virus qui dévaste la terre, le sabre Daïkatana qui fait office de Delorean temporelle, la guerre de clans qui ont les mêmes noms que les menus du resto jap à côté de chez moi. Au final, un héros, Hiro, ses deux acolytes Mikiko et Superfly, un méchant, Mishima, et des voyages temporels.
http://www.dailymotion.com/videoxidbj8
ZZzzz… Oui c’est long, oui c’est chiant, oui c’est moche, oui on ne comprend rien, oui c’est bugué (voir à 5:06, Hiro et le sabre magique), mais bordel, il y a un autel à la gloire de John Romero !

Tags:

5 commentaires pour “Les fins que vous ne verrez jamais - Part XV”

  1. coconut dit :

    “Tu penses pas faire s’que je pense que tu penses.” …

  2. UnF dit :

    Ha moi j’ai fini Daikatana !! En anglais par contre. Chose amusante en VO, Hiro a la même voix que JC Denton ! Superfly a un accent bad boy US alors que Mikiko parle avec un accent japonais à couper au couteau… La VF est plutôt tristounette et contribue à descendre encore un peu plus ce jeu.

    Ceci dit c’est dommage, il y avait quelques idées sympa. Tout est foutu par terre à cause de l’IA déplorable des équipiers (on est content quand il faut recommencer tout un level parce qu’ils sont tombés dans une fosse et incapable de remonter) et les scripts buggés (vive la commande /noclip). Mais le dépaysement de la campagne solo est chouette, les musiques sont très bien et le multi aurait peut-être pu cartonner avec ses mouvements ultra rapides et old-school. Quake III était déja sorti…

    Ah et pour l’autel à la gloire de Romero… Purée qu’il est sinistre ce niveau des crédits de fin ! Les développeurs devaient être bien lessivés et déprimés pour finir sur cette note sombre ;-)

  3. Cpt_Zar dit :

    “You want guarantees? Buy a goddamn toaster !”

    Les dialogues des jeux pourris sont aussi bons que ceux des nanards !

  4. rgk dit :

    A chaque fois, je me dis que c’est dommage que tu montres juste la cinématique et pas au moins le combat final avec. Ce sont effectivement des jeux dont on ne verra jamais la fin, et dont on serait aussi curieux de voir un petit peu de gameplay !

    Edit: et c’est la face de Romero qui est texturée sur la tronche de Hiro ? Peut-être que j’ai cette impression à cause de Deus Ex 3 et le directeur artistique qui a modelé le héros à son image.

  5. Rom1 dit :

    @rgk : Tu peux voir ici que le combat contre le boss de Daikatana est des plus passionnant.
    L’affrontement contre Mikiko dure 17,4 secondes, elle meurt en 2 grenades.

    Quand ce sont des fin “à boss” (chose de plus en plus rare), j’essaye de capturer les deniers moment de vie du méchant.

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>