Squat temporaire

Temporaire, jusqu’à ce que j’en ai marre le blog de Ouamdu.

Archive pour août 2009

Photo ! Photo ! Photo !

Dimanche 30 août 2009

“Tu verras, tes deux mille premières photos seront foutues” m’a-t-on dit quand j’ai acheté mon fidèle Canon EOS 400D il y a deux ans. J’en suis à plus de dix mille sur mon disque dur et je commence à peine à être satisfait de certains aspects d’un pour cent de mes photos.

img_6146_nf1

Tout d’abord il a fallu maîtriser la bête, oublier les modes automatiques pour commencer à faire de la “vraie” photo. Comme je suis pas très “théorie”, j’ai fait des essais. Plein. Afin de comprendre l’influence de l’ouverture, du temps de pose, de l’exposition, essayer les différents modes manuels. Une fois les rudiments techniques acquis, il a fallu se débarrasser de l’appareil en tant qu’outil encombrant et faire en sorte qu’il devienne naturel, qu’il finisse par ne plus encombrer le champ de vision afin de laisser parler l’inspiration.

img_6038_nf1

L”oeil” du photographe, celui qui voit partout des photos à prendre, qui donne des idées, qui remarque les détails qui feront une bonne photo. Ça m’est venu le soir de la balade à Clermont-Ferrand, alors que je me mélais à une balade entre photographes, complètement au hasard. Plus on prend des photos, plus on a des idées, plus on devient créatif. Autrement dit : j’ai encore du chemin ! Il suffit de comparer mes photos et celles de PositiveFunk ou Caroline pour s’en rendre compte.

img_6106_nf2

Enfin, la retouche, ma bête noire et mon principal axe de progression. Je commence à peine à jouer avec les courbes de niveaux et les filtres, c’est dire ! Je suis preneur de bonnes adresses et de conseils, alors faisez-vous plaisir :)

img_6149_nf1

img_6093_nf2

Et bon dimanche, sous vos applaudissements (quoique).

Do you wanna date my avatar ?

Lundi 24 août 2009

Les petits gars de The Guild (dont la mignonne Felicia Day, meow) ont tourné un clip dans la lignée de la série (que je ne connaissais pas trop). La musique est entrainante et l’humour est comme d’habitude au 8ème degré avec 20 000 références à la geeketude, ‘njoy :

YouTube Preview Image

[Guild Wars 2] Vidéo & artworks

Jeudi 20 août 2009

gw4La première vidéo de Guild Wars 2 est disponible sur le site officiel. Je me suis essayé à plein de MMO sans y trouver mon compte, seul Guild Wars (qui est presque un MMO, mais pas du tout en fait) avait attiré mon attention pendant quelques dizaines d’heures, et j’y avais pris beaucoup de plaisir.

Le design est impressionant (le pont fait de bâteaux, les rouages sur les toits des maisons…), et le jeu a l’air techniquement très propre. Vivement !

EDIT : Des artworks chez satan.

Inglourious Basterds

Mardi 18 août 2009

basterdJe sors juste d’une projection d’Inglourious Basterds, le dernier film de Tarantino, et je pense avoir du mal à roupiller avant d’avoir déposé ici une courte critique.

Le film est absolument génial. Je ne sais pas trop par quoi commencer pour étoffer un peu tout ça, alors allons-y en trois points :

  • Le casting est parfait : Brad Pitt est toujours aussi fantastique, Til Schweiger déboîte, comme l’ensemble  des acteurs qu’ils soient américains, allemands et même les français d’habitude très mauvais y sont suprenants de justesse. Les personnages sont superbement écrits.
  • Le scénario est très bien équilibré, contrairement à ce que j’avais lu, on ne passe pas tout le film à suivre Shosanna et le découpage en chapitres fait qu’au final, on ne voit pas passer les 2h28 de film. Les dialogues sont comme d’habitude totalement maîtrisés, la tension dégagée par certaines séquences est impressionante.
  • La réalisation… bah c’est Tarantino, quoi, y’a rien à redire. On notera pas mal de références à Kill Bill Volume 1 & 2. Plein de détails bien malsains à l’écran, j’aime.

Bref, c’est un vrai film de Tarantino dans toute sa splendeur, à voir absolument (et en V.O. siouplaît, de toute façon la moitié du film est en français !).

Wasteland - 01

Lundi 3 août 2009

f3Je me réveille. Enfin plutôt… j’ouvre les yeux. Pas facile de roupiller dans la carcasse d’un bus ballottée par le vent toute la nuit. Un coup d’œil à mon Pip-Boy 3000 m’indique qu’il est 7h32, et que j’ai la jambe droite dans un sale état… merci pour l’info, vieux. Je plonge la main dans mon sac et en tire une bouteille tiède de nuka-cola récupérée la veille dans un distributeur que j’avais éventré d’un coup de pied. J’ouvre la bouteille avec les dents, enfourne la précieuse capsule dans ma poche et m’accoude à la porte du bus, histoire d’admirer le soleil qui inonde le paysage poussiéreux du wasteland.

Ça doit faire maintenant une semaine que je suis sorti de l’abri, à la poursuite de mon père, enfin… en théorie. Je me suis rapidement détourné de mon objectif principal et suis parti en exploration à droite à gauche. Je suis quand même passé par Megaton et Rivet City, histoire de me ravitailler et de tirer un coup. J’ai aidé une rouquine, Moira, à terminer son bouquin en expérimentant deux-trois trucs qui m’ont plus ou moins entamé. Pendant une de ces expériences, j’ai croisé un gamin qui m’a parlé de monstres énormes qui avaient tué tout le monde dans sa ville… Pourquoi pas, c’est toujours marrant, les monstres. Peu importe comment j’ai résolu le problème, si je suis là maintenant, c’est parce que pendant ma quête, alors que j’arpentais les couloirs pourris du métro, je suis tombé sur le cadavre d’un mec, qui tenait encore dans sa main rongée jusqu’aux os un enregistrement de ses dernières volontés.

En substance, ça disait qu’il fallait trouver une clé, qui ouvrait un coffret, qui contenait un colis, que je devais livrer dans une ville inconnue, complètement à l’est. Oui, moi non plus, je sais pas ce qui m’a attiré là-dedans. Je rote bruyamment. Le colis… Je réalise que je ne sais même pas ce qu’il y a dedans. Je dépose ma bouteille sur un siège et m’accroupis pour atteindre mon sac. Mes mains trouvent mon fusil d’assaut, mon 10mm, des munitions et finalement la boîte en carton. J’éclate de rire alors que je découvre le peignoir “sexy” tigrée qu’il contient. Soudain, j’entends le “bilip” et l’explosion caractéristiques d’une mine de proximité, une de mes mines de proximité. Le hurlement qui suit m’indique que c’est une femme qui vient de perdre une jambe. Une raider. Ni une, ni deux, je saisis mon fusil d’assaut et lui colle un chargeur au cul, ces connards ne se déplacent jamais seuls.

Mon coeur bat à cent à l’heure, j’essaye de me calmer, de me concentrer pour entendre leurs déplacements. Maintenant qu’ils savent que le terrain est miné, ils vont faire attention. Une minute passe sans un bruit, puis deux, puis trois. Une solitaire ? Peut-être. Je décide de regagner la porte, toujours accroupi. A peine ai-je passé la tête dans l’encadrement de la porte qu’une balle me frôle en sifflant et explose la vitre derrière moi. Je recule. Au son, on dirait un fusil de chasse. Basique. Dangereux mais basique. Toujours accroupi, je retourne vers l’arrière du bus, saisis mon sac, le vide rapidement de son contenu et le remplit avec des vieux bouquins calcinés qui traînent là. Je reprends ma respiration, souffle un grand coup et balance vers l’avant du bus le sac qui se fait éclater par le raider, qui ne réalise le subterfuge qu’en m’apercevant alors que je me redresse pour lui trouer la figure.

Un bruit derrière moi. Je me retourne et vide un demi-chargeur ce qui n’est en fait qu’une énorme mouche bouffie dégueulasse. Saloperie. Je reste encore une bonne minute comme ça, sans bouger. Je finis par déposer mon fusil d’assaut et récupère la bouteille de nuka cola miraculeusement intacte pour la vider d’un trait. Je regarde mon Pip-boy : 7h47. Il me reste encore à récupérer ce qui reste de mon sac, mes mines, et à fouiller les raiders en espérant trouver un ou deux Stimpaks pour soigner ma jambe. Je dois partir dans l’heure si je veux arriver à Girdershade avant la nuit…

R.I.P. Ascaron

Dimanche 2 août 2009

sacred2Le développeur/éditeur allemand Ascaron mettra la clé sous la porte la semaine prochaine (les employés de Studio 2 ont déjà vidé les lieux). On retiendra surtout d’eux la série des Sacred, Hack’nSlash très sympathiques, dont le dernier épisode, Ice & Blood, l’extension de Sacred 2, sortira d’ici la fin de l’année.

Tout ce qui est serveurs/forums est hébergé chez Koch Media & CDV, donc le jeu devrait encore vivotter quelques temps.

Pour avoir travaillé avec Ascaron sur Sacred 2, ça fait un petit pincement au cœur. So long, guys…