Chez McChicken (le blog de McChicken)
Des jeux, du code, et des trucs qui sont drôles.

Rechercher

Archives

Pages

Méta

Trine + Nobilis = Fail

Vendredi 26 juin 2009 à 13:59

Ce midi, j’ai installé la démo de Trine (vu sur jeutu), un jeu de plates-formes médieval qui a l’air fort prometteur. Le truc rigolo, c’est que sur le site officiel de la démo, le lien en haut à gauche sur le logo de l’éditeur Nobilis renvoit vers nobilis.fr, la société de tissus - papiers peints - meubles, et non nobilis-games.com, l’éditeur de jeux vidéo. Fail.

nobilis-fail

La Nintendo DSi

Mercredi 15 avril 2009 à 20:53

La DSi est sortie vendredi dernier en Europe au prix officiel de 159€. J’avais déjà une DS Lite, mais j’ai profité d’une offre de reprise de Micromania pour leur refourguer 9 vieux jeux DS et l’avoir sans débourser 1 centime. Voici quelques impressions à chaud après à peine 1 heure de tripotage.

- La console n’est plus brillante, mais désormais toute mat. C’est assez joli à la base, mais si comme moi vous transpirez des mains plus que de vos dessous de bras, ça donnera juste l’impression d’un bout de plastique sale après votre première session de jeu.

- Le switch pour allumer la console sur le côté droit de la DS Lite a disparu, au profit d’un bouton à l’intérieur en bas à gauche de l’écran du bas. Inconvénient : il faut désormais forcément éteindre la console avant de refermer l’écran du haut. Avantage : le bouton Power permet de revenir au menu principal de la console en appuyant dessus brièvement. Plus besoin d’allumer et éteindre la console pour la redémarrer. Mais du coup, il faut appuyer un peu plus longtemps sur le bouton pour qu’elle s’éteigne vraiment (entre 1 à 2 secondes), et ça me paraît un peu lourdingue…

- Le switch du volume est passé d’en bas à droite sous la DS Lite au côté gauche. C’est pas super pratique à la base, mais surtout c’est devenu deux boutons +/- . Il faudra donc attendre 2-3 secondes pour couper complétement le son d’un jeu (et inversement). Relou.

- Les écrans sont plus grands. On s’en rend compte la première fois qu’on ouvre la console, et après on oublie tellement c’est insignifiant.

- La console a maintenant un port pour carte SD. Mais y’a une petite trappe bizarre qui demande qu’a se faire péter en deux si on fait pas attention. Je vais essayer de faire attention, comme ça ma DSi sera collector d’ici une dizaine d’années.

- Grande vraie nouveauté matériel, la DSi possède 2 caméras. Une de 3 mégapixels à l’extérieur, et une de 0,3 mégapixels à l’intérieur (au centre à côté du micro). C’est probablement pas assez pour faire de vraies belles photos, mais suffisamment pour faire joujou avec le logiciel intégré (sorte de Photobooth mais avec des effets ringards qui font quand même sourire).

- Là où ça devient intéressant, c’est côté software. La DSi a désormais un vrai menu d’accueil où l’on peut rajouter des icônes pour les jeux qu’on achète. L’ensemble des menus de paramètres a également été revu, éhonteusement proche de ceux de la Wii. La DSi est d’ailleurs accompagnée d’un manuel de près de 500 pages qui explique comment appuyer sur le bouton Power, etc… qui rappelle aussi beaucoup la Wii.

- La DSi c’est aussi l’arrivée du DSiWare, boutique en ligne où on pourra acheter et télécharger des jeux. Seul hic, pour l’instant c’est vraiment mort. On a le droit à 4 mini-jeux à la con (dont 2 étaient auparavant intégrés dans les Wario Ware), et un mini épisode de Wario Ware qui utilise la caméra (voir plus bas). Dommage qu’il n’y ait même pas de Moving Memo, le mini-jeu pour faire des flipbooks sur sa DS, alors qu’il avait pourtant été annoncé pour la sortie de la console.

- Wario Ware Snapped est vraiment pas terrible. C’est une version allégée des précédents Wario Ware avec seulement 20 mini jeux, répartis chez 4 personnages. Contrairement aux précédents WW, ici vous n’avez aucune progression, aucun score, vous pouvez juste enchaîner les 5 mêmes mini-jeux des 4 persos. Le seul truc rigolo c’est qu’à la fin d’une partie, le jeu nous montre des vidéos de nous-même en train de faire les trucs débiles des mini-jeux. C’est bien ridicule et ça pourra être utile pour se moquer des copains.

D’après cette vidéo la DSi permettrait aussi de chopper des gonzesses, mais j’y crois pas trop. Mais elle risque vite d’être l’outil indispensable pour tous les pédophiles, dès qu’Animal Crossing Gone Wild sera sorti.

En résumé, je dirais que la DSi est encore loin d’être indispensable. Mais si Nintendo se bouge un peu les fesses et sort des vrais jeux qui utilisent la caméra, y’a moyen d’obtenir quelque chose de sympa.

Le guide 94 des jeux consoles de Carrefour

Mercredi 18 mars 2009 à 1:18

Aujourd’hui, en récupérant un super lot de jeux Game Boy, j’ai eu droit en cadeau a plusieurs livrets de l’époque. Parmi ceux là : Le guide 94 des jeux consoles de Carrefour, alias le guide d’achat des jeux vidéo de Noël 1993. L’occasion de se replonger 15 ans en arrière. A l’époque, Nintendo et Sega se disputaient le marché, le minitel était au top, et Electronic Arts avait un logo magnifique (voir page 27). J’ai trouvé ça excellent, donc j’ai pris le temps de scanner le tout, pour vous offrir ce PDF de 16 Mo.

Alors, si vous deviez faire votre liste de Noël dans ce catalogue, vous demanderiez quoi ?

Demetri Martin

Dimanche 1 mars 2009 à 22:58

Demetri Martin est un humoriste américain de 36 ans. Il a écrit pendant des années pour The Late Night de Conan O’brian ou The Daily Show de Jon Stewart. Mais il est surtout connu pour ses one-man show dans lesquels il expose tous ses talents über-geek, et tout récemment son émission sur Comedy Central : Important Things with Demetri Martin. Ca, et sa coiffure de Playmobil.

Demetri Martin n’est pas drôle dans le sens “ah ah”. Mais plutôt “oh oh oh my god excellent geek stuff whatever“. Son truc, c’est d’observer, de comprendre, et de balancer des remarques pertinentes. Ses spectacles, comme son émission, c’est plus une série de punchlines que de véritables sketches. En gros, c’est un humoriste minimaliste. Mais qui fait tout au maximum. Comme par exemple lire le dictionnaire en intégralité. Ou se forcer pendant des mois à écrire de la main gauche pour devenir ambidextre. Ou encore apprendre à faire du monocycle. Juste comme ça.

Mais son truc, c’est aussi de jouer avec les mots (et non sur). Il joue sur leur répétition, leur ordre dans les phrases, leurs différents sens, etc… Comme ce palindrome de 224 mots qu’il a écrit (”oh my god excellent !!“). Il aime aussi accompagner ses spectacles d’un tableau blanc pour illustrer ce dont il parle. Ca donne par exemple ce diagramme de la procrastination (”oh oh oh geek stuff excellent“). Il aime aussi jouer de la musique et faire son homme orchestre sur scène (mais là en général je suis moins convaincu, donc hop on passe).

Au final, ça me donne l’impression d’un mix entre Michel Gondry (pour le côté genie et créatif tout fait à la main) et George Carlin pour le côté humour lexicographique. Pour découvrir Demetri Martin, je vous conseille vivement son spectacle “If I” (première partie ci-dessous, le reste est vous savez ) ainsi que sa série qui vient de débuter : “Important Things with Demetri Martin”. Dans chaque épisode, il parle d’un thème important (pour l’instant : Timing, Power et Brains) et fait une série de jokes et de sketches autour (voir ci-dessous). A noter que Demetri était en guest dans le dernier épisode de la première saison de Flight Of The Conchords : le joueur de keytar, c’était lui.

If I - Première partie
YouTube Preview Image

Anger management (extrait)
YouTube Preview Image

Flight of the Conchords + Gondry = ♥

Jeudi 19 février 2009 à 22:37

Le dernier épisode de l’excellente série Flight of the Conchords diffusé sur HBO dimanche soir a été réalisé par Michel Gondry. Un peu comme si quelqu’un avait décidé de prendre un de mes plus gros coup de coeur récents (FotC) et d’y ajouter mon amour de toujours (Michel). Où que tu sois, quelqu’un, je t’aime.

Girlfriends from the past
YouTube Preview Image

Too many dicks on the dance floor
YouTube Preview Image

Si vous êtes attentifs, vous avez bien entendu repéré Michel dans le clip “Girlfriends from the past”.

Yay ! Obama !

Mardi 20 janvier 2009 à 23:22

Des artworks de Far Cry 2

Dimanche 18 janvier 2009 à 16:29

Ubisoft a gentiment mis à disposition du magazine Game Developer plus d’1,8 Go d’artworks de Far Cry 2 en vue d’un prochain post mortem. Dans tout ça, y’a près d’1,4 Go de PSD (mais quasiment tous aplatis, donc sans intérêt). Dans le reste, c’est plein de concept arts, d’artworks, et de renders. Y’a des trucs assez jolis. J’ai fait une archive condensée, sans les PSD, pour un total de 339,2 Mo, et ça se télécharge ici (les exemples ci-dessous sont en version réduite, mais toutes les images de l’archive sont en 4000px et plus).

Et surtout une super dédicace de toute l’équipe de Far Cry 2.

Nintendo premier en France en 2008

Samedi 10 janvier 2009 à 12:32

Le site LSA a annoncé hier les résultats de Nintendo France en 2008 :

  • 1,6 million de Wii vendues (contre 1 million en 2007)
  • 2,25 millions de DS vendues
  • Plus de 6 millions de DS vendues en France depuis sa sortie en mars 2005 (source). On peut extrapoler et dire qu’environ 1 français sur 10 possède une DS.
  • Mario Kart Wii est le jeu console le plus vendu de l’année (1,3 million d’exemplaires)
  • Wii Fit est le deuxième jeu console le plus vendu (1 million d’exemplaires)

Histoire de rigoler un peu, chez la concurrence, 2008 en France c’est :

  • 566 000 Xbox 360
  • 708 000 PS3
  • 392 000 GTA 4 sur PS3, ce qui en fait le premier jeu non Nintendo dans le classement des ventes en 4ème position

TED : Ideas Worth Spreading

Jeudi 8 janvier 2009 à 21:30

J’ai découvert il y a quelques jours TED, une conférence annuelle dont le but est de véhiculer des idées originales sur la technologie, le divertissement et le design (”Technology, Entertainement, Design“). Pour ça, pleins de personnalités sont conviées pour donner un speech de moins de 20 minutes sur le sujet de leur choix. Plus de 200 vidéos des discours sont disponibles sur leur site, et ça donne une source d’inspiration et de découverte absolument incroyable. Trois morceaux choisis (j’ai mis la vidéo seulement pour le premier, cliquez sur les titres pour voir les vidéos sur le site de TED).

Erin McKean : Redefining the Dictionnary

YouTube Preview Image

Ericn McKean est lexicographe, elle s’intéresse aux mots, qu’ils soient dans le dictionnaire, ou pas. Elle s’interroge sur l’évolution des dictionnaires, et pourquoi ils sont devenus obsolètes. Elle propose une nouvelle version, beaucoup plus moderne et intelligente, où on ne rejetterait pas des mots pour des prétextes de bienséance, et où chaque mot serait documenté (qui l’a utilisé en premier ? quand a-t-il été le plus utilisé ? etc…). En 20 minutes, j’ai eu plus envie de m’intéresser à la littérature et l’origine des mots qu’après 12 ans de cours de français. Et ça me donne aussi envie d’utiliser le mot “procrasturbation” sans complexe.

Steven Strogatz on sync
Steven Strogatz est mathématicien et s’intéresse ici aux phénomènes de synchronisation naturels. Vous savez, ces groupes d’oiseaux ou de poissons qui arrivent à se déplacer par milliers de manière synchronisée. Son discours est accompagné de pleins d’expériences assez rigolotes.

John Hodgeman’s : A brief disgression on matters of lost time
John Hodgeman (monsieur “… and I’m a PC“) fait partie de ces humoristes geeks, pas spécialement hilarant, mais avec un discours très bien construit et touchant d’intelligence. Ici il parle du temps qui passe, de la vie extra-terrestre et de souvenirs d’enfance…

Je n’ai pas encore regardé énormément d’autres vidéos sur le site de TED, j’ai peur de devenir accro, mais si vous en avez d’autres sympas à partager, allez-y !

The Assumption Song

Mardi 6 janvier 2009 à 22:13

YouTube Preview Image
J’adore ! Ca me rappelle “Frites Moules” des Nonnes Troppo, ou la chanson de Duloc. Comme disait l’autre, “you assume too much“.