BLOGUI BOULGA

*miam* le blog de Mawwic.

DX3, SON UNIVERS CYBERPUNK ET SON TEASER

YouTube Preview Image
Le teaser en question, pour ceux qui ne l’auraient pas vu / ne liraient pas la home de NoFrag.

Le premier truc qu’il faut souligner, c’est bien évidemment l’exploitation +/- habile des canons du cyberpunk.
Cité immense baignée dans des lumières blafardes; ambiance un peu crade; un type visiblement un peu paumé et vieillissant qui tient lieu de héros; mélange d’ancien (style mobilier 50s et même antérieur) et d’ultra-moderne à la Blade Runner de Ridley Scott; union cheloue de chair et d’acier (cf. les augmentations)…
Tout ça renvoie directement aux ambiances créés par Philip K. Dick et William Gibson, entre autres.

Cela permet donc de poser efficacement l’univers (à défaut d’être original - mais c’est déjà bien traité, alors on va pas trop se plaindre). Et surtout, ça donne au petit Deus Ex 3 l’opportunité de se démarquer de l’univers de ses prédécesseurs, sans pour autant en trahir l’esprit. En effet l’ambiance des deux premiers Deus Ex était beaucoup plus froide et clinique, la technologie plus “propre” - même si ces choix ont pu être influencés par les limites techniques de l’époque: il faut plus de subtilité dans la modélisation, l’éclairage etc. pour rendre un univers hybride et crade à la Blade Runner qu’un tout-technologique plutôt propret à la Deus Ex (essayez donc d’imaginer un Bioshock avec le moteur de son ancêtre System Shock 2…).

Le parallèle cyberpunk / Renaissance présenté dans la première partie de la vidéo est par ailleurs plutôt bien vu.
A  plus d’un titre (remise en cause des savoirs, évolutions technologiques), ces deux univers possèdent des similitudes.
D’ailleurs, le steampunk n’est-ils pas autre chose que la version uchronique du cyberpunk et de ses inquiétudes, transportés dans la Renaissance/l’après Renaissance ?

Enfin, dernier point qui m’a frappé: l’attention aux détails, et la relative subtilité de l’ensemble.
Le protagoniste principal se réveille allongé sur un divan - après avoir rêvé de La Leçon d’anatomie de Rembrandt - avec quelques bandages et une bouteille d’alcool à ses côtés. On suppose alors qu’il récupère tout juste de la pose de ses implants (d’où le rêve qui prend la forme de La Leçon d’anatomie); impression renforcée lorsqu’il se sert un verre et manque de le briser en morceaux en appuyant trop fort, ce qui révèle un manque d’habitude/de maîtrise de ses prothèses.
Ou comment poser le contexte en 2-3 indices, après avoir ancré le tout dans une chouette ambiance propre au genre.

Maintenant, reste LA question: est-ce que toutes ces bonnes choses trouveront effectivement leur traduction dans le jeu réel, son gameplay (plus fidèle au premier DX qu’au second, d’après les dernières déclarations des développeurs) et son écriture ?
Wait & see.
En attendant, Eidos Montréal a réussi à (r)éveiller mon intérêt pour ce jeu; ainsi que celui de pas mal de fans auxquels Invisible War avait laissé un goût amer, si j’en crois les forums. Parce qu’après tout, un univers soigné, ça a son importance dans une franchise comme Deus Ex.


PS:
on me souffle dans l’oreille que cette petite analyse ne serait pas complète sans mentionner 2-3 éléments annexes (dont une bonne partie tient pour moi surtout du fan service): le bruit des prothèses à 0:56 qui reprend celui des robots de soins de DX 1; la musique qui porte en elle de vieilles réminiscences du thème de Deus Ex; la réutilisation du mythe d’Icare (une personne à qui on donne de formidables pouvoirs, et qui finit par se brûler les ailes en les utilisant - ce qui colle plutôt bien au futur décrit par les Deus Ex, où les progrès technologiques réalisés par l’humanité ne s’accompagne pas forcément des progrès moraux nécessaires à leur encadrement, d’où toutes sortes de dérives) qu’on retrouvait déjà mentionné dans le premier Deus Ex (où une des IA s’appelait carrément Icarus); la boite de fléchettes anesthésiantes sur la table (un classique de DX et de son approche stealth)…

12 commentaires pour “DX3, SON UNIVERS CYBERPUNK ET SON TEASER”

  1. Prezspurer dit :

    putain mec, ce n’est qu’un teaser…

  2. Mawwic dit :

    @Prezspurer: putain mec, merci d’apprendre à lire:

    “Maintenant, reste la grande question: est-ce que toutes ces bonnes choses trouveront effectivement leur traduction dans le jeu réel et son gameplay”

  3. Delva dit :

    Mawwic a dit :
    En effet l’ambiance des deux premiers Deus Ex était beaucoup plus froide et clinique, la technologie plus “propre” -

    aille, moi je trouve pas que le premier DX fasse , propre et clinique !
    rappelle toi new york au début c’était plutôt dégueulasse ! après y avais forcement moins de détail c’était l’uengine 1 donc ça date , le 2 fait déjà plus froid/clinique je suis d’accord.
    Après forcement certain labs était bien propre mais cela devenais logique dans l’histoire.

    en tout cas je brule un cierge tout les jours pour qu’il réussise celui la, mais je commence à avoir des doutes ! a la fin du trailer le mec un peu ninja qui sort sa lame ( FANTASTICU RAIDEN SAMA METUAL GUEAR LIKUUUUUUUUUUUU), ça m’a reffroidit .

  4. Kirby dit :

    Delva a dit :
    en tout cas je brule un cierge tout les jours pour qu’il réussise celui la, mais je commence à avoir des doutes ! a la fin du trailer le mec un peu ninja qui sort sa lame ( FANTASTICU RAIDEN SAMA METUAL GUEAR LIKUUUUUUUUUUUU), ça m’a reffroidit .

    C’est un classique du cyberpunk l’implant-lame pourtant.

  5. Thermostat dit :

    Wait and see, en effet. En attendant, fap fap fap, putain que c’est classe.

  6. Mawwic dit :

    Kirby a dit :

    Delva a dit :
    en tout cas je brule un cierge tout les jours pour qu’il réussise celui la, mais je commence à avoir des doutes ! a la fin du trailer le mec un peu ninja qui sort sa lame ( FANTASTICU RAIDEN SAMA METUAL GUEAR LIKUUUUUUUUUUUU), ça m’a reffroidit .

    C’est un classique du cyberpunk l’implant-lame pourtant.

    +1
    Metal Gear n’a fait que reprendre des pans de la culture cyberpunk, en y ajoutant une bonne dose de dialogues philosophicololesques et de scènes d’action WTF bourrées d’effet de style complètement gratuits.

    Sinon, on est d’accord, DX 1 était moins propret qu’Invisible War, qui tapait carrément dans la sci-fi - mais tout de même.
    Sachant que DX 3 prendra place avant le premier Deus Ex, le choix d’un univers nettement moins clean fait donc d’autant plus sens.

  7. Wuinny dit :

    Y’a de l’espoir que ça ne sois pas un jeu console hyper simplifié pour handicapés comme IW l’a été ?
    Ps:Le contraste de ta CSS nique les yeux.

  8. UnF dit :

    Si le jeu est aussi intelligent que le trailer… Ce serait superbe. Mais on a déjà un premier bon point : Square Enix sait faire des cinématiques acceptables, on ne sera pas déçus !

  9. GrOCam dit :

    Putain on le saura ici qu’il y en a qui ont pas pu saquer Invisible war.

    Ce trailer me fait flipper, le coup des griffes qui se retractent et tout, JC Denton like sauce Wolverine - pitié .

  10. Mawwic dit :

    Invisible War avait de bonnes choses pour lui - notamment son histoire, qui prenait assez fortement en compte les choix de résolutions de quêtes effectués par le joueur. A l’époque, ça enterrait une bonne partie de ce qui existait en la matière (et ça commence seulement à devenir une obsession des développeurs aujourd’hui, avec plus ou moins de réussite - cf. les choix dans Mass Effect et Heavy Rain).

    Mais bon, même en oubliant son glorieux aîné, y avait des trucs qui étaient durs à avaler: les niveaux ridiculement petits, le design SF Star Trek très générique de l’ensemble, l’écriture faiblarde plombée par un character design un peu décevant (l’histoire était pas inintéressante, mais narrée de manière pas folichonne via des persos encore moins folichons)…
    Et c’est pas le gameplay qui risquait de compenser.

    @Wuinny: c’est la juxtaposition gris et noir qui te gêne dans la CSS ?

    @UnF: +1

    @GrOCam: voir ce que disait Kirby.
    On le retrouve souvent dans l’univers Cyberpunk, où c’est juste traité comme un gadget d’agent secret (type mini pistolet, canne-épée etc.).
    C’est pas forcément le prétexte à un personnage sautant partout sans raison aucune, si ce n’est faire “cool” - ou Dieu sait quel autre délire.
    A voir donc.

  11. Gama dit :

    “D’ailleurs, le steampunk n’est-ils pas autre chose que la version uchronique du cyberpunk et de ses inquiétudes, transportés dans la Renaissance/l’après Renaissance ?”
    Non. Le steampunk c’est l’époque victorienne, et c’est très différent du cyberpunk (en particulièrement, ça ne se prend pas autant au sérieux).

    Bon, enculage de mouche mis à part, j’aime bien ton analyse. Ça fait plaisir de voir qu’il y a effectivement quelque chose à attendre de Deus ex 3.

  12. Mawwic dit :

    :)

    C’est vrai que c’est en général plutôt l’époque victorienne, avec la révolution industrielle (anglaise) du mi-XIXème siècle.
    Mais vu qu’on retrouve le même contexte de bouleversements technologiques et de remise en cause des savoirs à la Renaissance, ça pourrait aussi un jour donner lieu à une sous-branche qui sait !

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>