BLOGUI BOULGA

*miam* le blog de Mawwic.

PS3 & Dumping

Question conne mais…
On a pu lire ici que Sony vendait la PS3 à un prix inférieur à son coût de production; ailleurs qu’ils perdaient envrion 200$ par unité vendue. Enfin, il me semble.

Dans ce cas, c’est de la vente à perte.
C’est interdit, normalement, non ?

Alors j’imagine bien qu’il doit y’avoir une astuce - sinon Microsoft et Nintendo se seraient fait un plaisir d’appuyer là où ça fait mal, histoire de les mettre encore plus dans la merde.
Mais je ne vois pas où.

Quelqu’un aurait une idée ?

Merci d’avance.

Edit: bon, ben après quelques recherches menant à des réponses différentes, je crois que je tiens la bonne.
En gros: il n’y'a pas vraiment de loi en matière internationale, tout juste des remontrances et des accords tacites pas forcément respectés; surtout quand certains pays comme le Danemark autorisent le dumping - mais là, ils font ce qu’ils veulent, puisqu’il s’agit de leur marché intérieur et non international (ça va, vous suivez toujours ?).

Et en prime, pour ce qui est des échanges internationaux, à partir du moment où le produit est vendu au même prix dans le marché intérieur du pays auquel appartient l’entreprise qu’à l’étranger, ça ne pose pas de problème, même si celle-ci vend à pertes.

15 commentaires pour “PS3 & Dumping”

  1. Piotr dit :

    La vente à perte est interdite pour les détaillants. Et non pour un constructeur qui a le droit de faire ce qu’il veut, tant qu’il est assez solide financièrement.

    Microsoft vend aussi à perte, d’ailleurs.

  2. Mawwic dit :

    (j’ai édité mon billet pendant que tu répondais, tiens).

    Oui, c’est ce que j’avais lu quelque part.
    Mais en fait, après avoir fouiné à droite à gauche, il me semble que le fait de l’interdire aux détaillants relève uniquement de la décision de certains pays, puisque ça concerne le marché intérieur.
    Ainsi, au Danemark, les détaillants peuvent vendre à perte - et ça n’enfreint pas forcément la règle de l’OMC (du moment que, s’ils sont implantés d’autres pays, ils y pratiquent aussi le dumping - mais pour ça, encore faut-il que les pays en question les y autorisent).

    Sinon, pour ce qui est du marché international, la règle énoncée par l’OMC semble seule prévaloir.

  3. Piotr dit :

    Oui, ce serait logique que la législation dépende de chaque pays pour les détaillants et non pour les contructeurs. Il doit d’ailleurs y avoir un problème avec internet, je suppose.

  4. moSk dit :

    Pfffffffffffffffffffffffffffffffff

    Tous les contructeurs ont vendu leur console à perte (a part nintendo sur la GC (pas certains, mais ça me parrait probable) et la WII). Les lois ça n’existent que dans le cadre des nations, il n’y a pas de loi internationale. Il y a ce qu’on appelle la pratique et il existe des accords et des traités qui font que des pays décident d’avoir des lois plus ou moins semblables, c’est tout.

  5. Mawwic dit :

    @Piotr: Logique, oui et non: maintenant, on a quand même pas mal de détaillants qui font dans l’international (Wal-Mart, pour ne citer que lui; mais y’aussi Carrefour, dans une moindre mesure, etc.).
    Donc bon.

    @moSk: et alors, on a pas le droit d’être con et de vouloir l’être un peu moins en posant la question ?
    D’ailleurs, si je ne me suis jamais davantage posé la question - alors que je savais pourtant que les mecs se refaisaient sur les jeux, sur lesquels ils touchent X royalties - c’est parce que je me disais qu’il devait y’avoir une astuce ailleurs.
    Un truc plus futé dans la manière de présenter ses comptes, ou que sais-je.
    De la vente à perte déguisée, quoi.

    Mais bon, quand tout le monde s’est mis à gueuler que Sony perdait le 1/3 du prix de sa console par vente, j’me suis dit que ‘fallait forcément que ce soit autre chose, parce qu’on peut pas faire passer ça autrement.
    Et en fait, l’astuce est simple: on s’en fout.

    Voilà voilà.
    Toutes mes excuses pour avoir été un ignare et avoir tenté de combler le vide qui me sert de cerveau.

    "Pfffffffffffffffffffffffffffffffff" comme tu dis, tiens…

  6. aurelien.b dit :

    le seuil de revente à perte est fixé par le prix de facturation au détaillant pas par le prix de production et n’existe qu’en France…
    L442-2 du code commerce-> "Le fait, pour tout commerçant, de revendre ou d’annoncer la revente d’un produit en l’état à un prix inférieur à son prix d’achat effectif est puni de 75 000 euros d’amende. Cette amende peut être portée à la moitié des dépenses de publicité dans le cas où une annonce publicitaire, quel qu’en soit le support, fait état d’un prix inférieur au prix d’achat effectif."

    dans les autres pays il n’y a pas de SRP mais une interdiction des prix prédateurs détruisant la concurrence.

    @moSk: tu apprendras également qu’en France l’autorité du traité est supérieur à celui de la loi et que par le biais du droit international privé on peut appliquer à des situations mettant face à face plusieurs droit nationaux un droit national spécifique.

  7. seskemachine dit :

    "Microsoft vend aussi à perte, d’ailleurs."

    grosoft ne vend plus à perte. elle gagne environ 75 $ par console vendue.

  8. Bernardo_Guy dit :

    à partir du moment où le produit est vendu au même prix dans le marché intérieur du pays auquel appartient l’entreprise qu’à l’étranger

    Dans ce cas la, la play 3 de sony qui est un produit Japonais, et est vendu 340 euros prix local, est du dumping en France.

  9. moSk dit :

    Je disais pffffff parceque ce que tu annonces comme la réponse souléve plus de probléme que ta question de départ.

    (edit : sufffit de voir ce que vient de poster Bernardo_Guy pour s’en assurer.)

    @aurelien.b

    Oui oui, mais ça c’est ce qu’on fait nous, et rien ne nous empeche de faire tout autre chose du jour au lendemain si ça nous chante. Et puis la supériorité du traité sur la loi est assez artificielle (dans le sens où si c’est nécessaire il faut modifier la constitution pour pouvoir appliquer un traité).

  10. SethDeNod dit :

    Euh moSk tu dis n’importe quoi un traité est supérieur à la loi quoi qu’il arrive du moment qu’il est ratifié et est réciproquement appliqué, la Constitution n’a rien à y faire (’fin si, c’est elle qui pose les conditions ci-dessus art.55). On peut même dire que justement le traité est supérieur à la Constitution puisque si on en ratifie un qui soit contraire à un article de la Constitution on change celle-ci pour la rendre conforme.

    Pour ce qui est de la vente à perte c’est la législation de chaque pays qui l’autorise ou non mais c’est pour les commerçant et non les producteurs qui sont "libres" de définir leurs prix. C’est en fait la revente à perte qui est interdite.

  11. Kiwi dit :

    Peut être que tout simplement le prix de la ps3 composant par composant est bidonné, que les personnes qui ont lancé cette rumeur ne connaissent pas les prix réels des composants et qu’il s’agit d’un affabulation monstre.
    D’ailleurs les entreprises ne sont pas très chaudes à dire à quel prix elles achetent certains composants.
    Quand une société achète des composants par milliers voir plus, le prix par composant peut être que 20% du prix unitaire (acheté tout seul en un seul exemplaire)voir beaucoup moins.

  12. Mawwic dit :

    @moSk: bah alors ça aurait été pas plus mal de préciser, pour le coup.
    Parce que pour deviner qu’un "Pfffff" en guise de réponse pouvait avoir une signification aussi précise…

    Cela étant, ce que dit Bernardo_Guy est juste; c’est tout simplement moi qui me suis mal exprimé (suffisait de cliquer sur le lien pour s’en convaincre): c’est pas le même prix, effectivement, c’est un prix supérieur ou égal (mais en tout cas pas inférieur) pour l’étranger.
    Mea culpa sur ce point, donc.

    Bon, si par contre les consoles sont vendues moins chères en France qu’au Japon, là j’avoue que j’y comprends plus rien.
    M’enfin, de mémoire, il me semble qu’elles sont toujours un poil moins coûteuses au pays du Soleil-Levant, non ?

    @Kiwi: ben au début, c’est ce que je pensais.
    Mais apparament, ça suffit pas à rentrer dans ses frais.

  13. moSk dit :

    Si on ratifie un traité dont une clause est contraire à la constitution il faut modifier la constitution pourqu’il soit applicable. Si la supériorité du traité était si évidente il n’y aurait pas besoin de cette étape, on dirait juste que le traité lui passe par dessus.

  14. SethDeNod dit :

    Tout à fait, d’où le "On peut même dire que" (ça dépend si tu es un des partisans de la doctrine de l’école toulousaine de droit constitutionnel ou de l’école d’Aix).
    Mais la querelle doctrinale n’enlève rien au fait que le traité est supérieur à la loi.

  15. moSk dit :

    Ah mais je dis pas le contraire, mais pour moi cette supérioté est "artificielle" puisqu’elle correspond à une volonté politique et non à une réalité juridique claire. La facilité avec laquelle un traité peut être dénoncé va à mon avis aussi dans ce sens.

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>