BLOGUI BOULGA

*miam* le blog de Mawwic.

Dark Messiah VS Extraction Point

Suite aux billets de Hunt3r et quelques autres, je me suis dit que c’était autant créer mon propre billet pour y coucher mes impressions par écrit, plutôt que de pondre de longs commentaires - lesquels risquaient en prime de dévier sur Extraction Point.

Dark Messiah

Pour commencer… mon avis sur Dark Messiah ?


Leana: (ultra) bonne, mais (méga) conne.

[mode: g33k qui sort sa bite /on]

En ce qui concerne la partie technique: aucun bug’ chez moi, ça tourne comme une fleur - c’est l’avantage d’avoir une bécane qui ne sert qu’à jouer, relativement vierge de toute saloperie.
Nan ‘puis bon, la config de la bête elle-même aide également - merci le Raptor et les 2Go de DDR, j’imagine.

[mode: g33k qui sort sa bite /off]

Bref, c’est très joli (chez moi, davantage que dans la démo’ où j’avais comme un flou dans les textures à mi-distance), et bien mieux optimisé qu’avant. Si le manque d’effet en "-ing" se fait sentir, on ne peut rien reprocher aux textures de haute volée - y’a même des "pain skins", c’est dire.
De même, les animations de mort et autres chutes dans le vide m’ont paru plus fluides dans cette version finale - avant, on avait trop souvent l’impression que tout ça suivait des rails, il y’avait des "saccades".
Par contre… qu’est-ce que c’est sombre, bordel !
‘Faut vraiment régler la luminosité au max’; et encore. Après, c’est tout moche, du coup.

Pour ce qui est du jeu en lui-même… ben je suis plutôt déçu, alors que la démo’ m’avait enthousiasmé. Sans doute avais-je placé trop d’espoirs dans ce jeu, qui semblait mettre fin à une longue période de disette en matière de FPS.

D’abord, le maniement du perso’ est vraiment un peu hasardeux des fois (la vitesse par défaut est trop rapide durant les trop nombreuses phases de plate-forme; et la marche est ultra-lente).
Il m’est arrivé à de nombreuses reprises de charger un coup, et de voir le perso’ en délivrer un autre que celui que j’avais prévu 8-/.
Que je sache, je n’avais pas ce problème dans la démo’.

Du coup (ah ah !), on a un peu moins l’impression de maîtriser ce qu’on fait durant les combats.
Impression renforcée par le nombre d’ennemis simultané, qui devient vite trop important.
Dans la démo’, on avait le droit à des vagues de trois gaillards grands maximums, ce qui permettait déjà de se débarasser d’un des types avant qu’il n’arrive au contact (notamment en le prenant par surprise).
Restait ensuite les deux autres, ce qui laissait suffisament de latitude aux joueurs pour réfléchir à comment les tuer de la manière la plus efficace et/ou la plus "stylée" qui soit, en examinant le décor etc.

Désormais, ce n’est plus possible, on part au plus pressé - c’est tout de suite moins fun. Et l’impression de puissance en prend un coup: on se sent moins maître de la situation, quand bien même on peut tuer un gus d’un simple coup de pied.
Pour autant, la difficulté ne s’en trouve pas vraiment augmentée: une fois qu’on a pigé qu’un "power strike" chargé avec la flèche gauche en visant la tête décapite l’ennemi en un ou deux coups… on ne finit plus par faire que ça.
Et on parcourt ainsi les niveaux, en décimant sans grande "créativité" les vagues d’ennemis, comme dans n’importe quel shooter.

Alors que la démo’ laissait entrevoir de petits combats plus techniques, contres des groupes d’aversaires bien plus restreints, avec éventuellement de gros affrontements de temps à autres (un peu comme dans Max Payne 2, quoi).
Dommage.
On a perdu ce qui me faisait aimer la démo’: à savoir qu’éliminer ses adversaires était jouissif en soi, et qu’il n’était pas que de simples obstacles se mettant en travers de notre chemin, mais autant de possibilités de tuer avec classe, et donc de s’amuser.
Là, tout est plus confus; et même s’il faut reconnaître au mecs d’Arkane la prouesse d’avoir su rendre jouables de vrais combats au corps à corps dans un FPS, c’est loin d’être aussi jouissif que ce qu’on était en droit d’espérer.

Surtout qu’au bout de 8 heures de jeu, ça commence à devenir vite lassant tout ça, vu qu’on fait toujours la même chose - en prime, le baton étant chiant comme tout à manier, on a vite fait de se rabattre sur l’épée, les couteaux, et l’arc (les sorts, exceptés à ultra-haut niveau, n’étant pas assez puissants). Bref, 3 armes en tout et pour tout, avec quelques variantes de temps à autres (flèches gêlées etc.)…


Le baton, mais pas de carotte.

Et ce n’est pas l’histoire insipide (dont une cinématique maladroite vend grossièrement la mèche dès la première heure) qui va venir rattraper le tout. Histoire qui se met d’ailleurs en place par quelques niveaux d’intro’ bien longuets (on ne commence à entrer dans le vif du sujet que vers la fin du chapitre 2), comme dans Half-Life 2, avec une moins bonne mise en scène cependant.


Une intro’ qui n’en finit pas de ne pas finir…

Heureusement, y’a Xana, la succube avec laquelle on a fusionné, qui relève un peu le niveau avec ses commentaires salaces et son penchant pour les relations SM.
Leana, elle, est tout bonnement insupportable: autant Alyx (dans HL²) ne m’avait jamais dérangé, autant là, c’est vraiment horripilant.

Je n’ai pas trouvé le level-design si inspiré qu’on veut bien le dire; certains niveaux sont pas dégueux, certes. Mais bon, rien de transcendant.
Et puis on a le droit à quelques niveaux bien nazes, comme cette antre des nécros’ style Stargate, limite futuriste. Une sorte d’académie pour nécromanciens - un truc bien risible (y’a même des gus en train de briquer les sols !), on se croirait presque dans Harry Potter.
Ca vaut d’ailleurs pour tout le design en général: souvent réussi, il est victime de quelques fautes de goûts bien prononcées.
Comme ce grand méchant tout droit issu des Power Rangers avec son araignée tatouée sur le front.


‘Manque plus que McGyver et force jaune-devant-marron-derrière.

Les combats contre les boss sont d’une platitude extrème (et ultra-répétitifs) - et les 3-4 scripts liés à l’environnement, histoire de faire genre le streum’ interagit avec le décor, ne font guère illusion. Surtout quand ils sont mal foutus: ainsi, le cyclope qu’on voit soulever la pierre sous laquelle se cache le joueur comme dans la vidéo, ne peut le faire que d’un côté, pas de l’autre. Il doit faire le tour…
‘Feraient bien de s’inspirer d’Extraction Point et de ses combats dans les parkings contre certains "boss".
Ca c’est "épique", avec des éléments de décors interactifs. Lors de ces séquences, c’est le chaos total, tout valse, et on a vraiment une impression de puissance qui se dégage de ces passages - ce que Dark Messiah peine à réaliser, selon moi.

Extraction Point


Le parking souterrain et notre pote ED-209: une putain de séquence, qui fout la honte aux boss de Dark Messiah.

D’ailleurs, en parlant d’Extraction Point, c’est la bonne surprise, en ce qui me concerne.
J’avais été déçu par F.E.A.R. qui avait un peu le cul entre deux chaises: d’un côté, sa veine action, plutôt réussie… mais parfois sous-exploitée au profit de son histoire et de son ambiance, somme toute pas démentielles. Pour la flippe, on repassera: ce n’est même pas Doom 3, encore moins System Shock 2.
Bref de bref, à mes yeux, ça a toujours été quelque peu un gâchis: des séquences de fights sympas (mais qui auraient gagné à être développées), sans cesse entrecoupées de temps mort où l’histoire est sensée s’installer.
Un rythme un peu trop évident, et trop binaire, pour qu’on ne le voit pas.

Et voilà qu’Extraction Point arrive et, sous des apparences d’add-on expédié vite fait, corrige nombre de défauts du titre d’origine: des environnements plus variés (tout est relatif; mais comme c’est concentré sur quelques heures, on a vraiment l’impression de variété) - on croise encore des bureaux, mais ils sont désormais bien différents *rires*; moins de temps morts entre les gunfights (et des ennemis mieux placés et mieux dosés en nombre); la carte du spectaculaire jouée jusqu’au bout: on ne se contente plus que du parallax, on a désormais des pans de décor destructibles.
Et ce d’autant plus que les p’tits gars de Timegate ont décidé d’exploiter davantage les possibilités du moteur pour animer l’environnement: régulièrement, ça pète de partout avec force débris, que ce soit parce qu’on s’est amusé à tirer sur un bidon explosif (ce qui a entraîné une réaction en chaîne) ou tout simplement parce que cela fait partie du déroulement du jeu.

Là, le parti pris est clairement en faveur des combats; et c’est pas un mal, y compris pour l’ambiance: parce que, tout absorbé qu’on est par les combats, on s’attend moins aux séquences paranormales, lesquelles sont d’ailleurs plus rares (certaines sont vraiment pas mal du tout, avec le décor qui se déconstruit façon Lego pour laisser place au vide).
On est donc surpris plus facilement, puisqu’on ne s’attend plus constamment à voir Alma.
Un bon point.
Pour la flippe, j’aurais du mal à vous en parler, je suis mauvais client; même si j’ai bien du être surpris une ou deux fois, soit un poil plus que dans le jeu d’origine.

Autre défaut qui se voit (en partie) corrigé: on le droit à des phases de jeu nettement plus variées, dans des environnements parfois bien plus ouverts que l’original.
Quand bien même ce ne sont que des extérieurs de 100m par 100m, ça change tout. On peut enfin attaquer par où on veut, sans devoir suivre des couloirs. Et ça rend de suite les gunfights bien plus intéressants, avec les multiples possibilités de contournement et autres qui s’ensuivent, au lieu du classique "2 points d’entrée dans chaque pièce" dont usait et abusait le "soft" original.

Pendant les deux premières heures, on se fait pèle-mèle: des bastons dans des lieux assez ouverts; puis on tient une position alors que des groupes d’ennemis arrivent - avec pour seule aide des tourelles portatives et un dédale de containers où se planquer; ensuite (courte) balade avec notre pote Holiday - qui a le bon goût de ne pas être lourdingue comme les 3/4 des "sidekicks" (hein, Leana ?); puis séance de snipe à l’occasion pour protéger le p’tit père Doug’ etc.


Séance de snipe: ça change… un peu.

Ca peut paraître peu, mais comparé à la sempiternelle rengaine du jeu original, ça change agréablement.

Quant au scénar’, il est certes minimaliste, mais au moins il évite la complexité inutile de celui de F.E.A.R.


"Il est revenu" (et il est pas jouasse) - voilà pour l’essentiel du scénar’.

Et puis l’ambiance est là; on a vraiment l’impression d’être dans un monde dévasté.
Le minimum vital, quoi.
Et bien que l’embryon de scénario soit toujours aussi incompréhensible, l’add-on pose quelques jalons: ainsi, on peut se demander si ça n’en est pas bel et bien fini d’Alma…
Rien ne l’indique explicitement, mais le dernier quart d’heure invite à se poser la question.

Par ailleurs, après s’être farci Dark Messiah et sa maniabilité parfois approximative, c’est toujours un réel plaisir de retrouver le Pointman de F.E.A.R. qui réagit au quart de tour, sans approximations.

Seul point négatif: graphiquement, les nouveaux environnements ne sont pas tout à fait à la hauteur des originaux. Les textures sont moins chiadées, certains modèles assez anguleux (cf. l’église du début).
Enfin, rien de dramatique, hein.
Puis bon, Timegate a eu moins de temps pour se familiariser avec les outils et pondre moitié autant de contenu que pour l’original. Et un contenu bien plus varié (église, crypte, métro’, parkings souterrains ou non, hosto’ etc). Ceci explique cela.

On leur pardonnera donc volontiers.

Faute de réel concurrent, Extraction Point pourrait bien être, comme le disait le Doc’, le FPS PC de l’année.
En plus, pour un add-on à 30 euros, la durée de vie serait presque correcte (6 heures environ) au vu des standards actuels (guère plus de 10h pour l’original à >50 euros lors de sa sortie).

Ah, j’allais oublier de parler des nouveaux flingues et des nouveux ennemis: si le minigun est sympa (sans être révolutionnaire), c’est le laser qui est véritablement le plus fun (même si la skin de l’arme fait un peu négligée).
Par contre, les nouveaux modèles de Replica qui portent le minigun sont très sympas à combattre, d’autant plus que leurs apparitions sont toujours très bien mises en scène: l’environnement permet de bien se planquer, mais est aussi très nettement destructible pour qu’ils puissent s’en donner à coeur-joie avec leurs sulfateuses.


Le laser, pour les apprentis chirurgiens-bouchers.

Dernière chose, un petit truc tout con, mais qui "le fait": on peut désormais ouvrir les portes à grands coups de lattes, au lieu d’appuyer bien gentillement sur la poignée.
Ben merde, quoi, c’est vrai: vu le tueur qu’on est censé jouer, lequel se retrouve avec une armée de clones au derche, ça pouvait tout de même paraître un peu étonnant qu’il prenne toujours bien soin d’ouvrir proprement les portes… étant tout bonnement incapable de les ouvrir autrement, en fait.

16 commentaires pour “Dark Messiah VS Extraction Point”

  1. Shua dit :

    Je suis à 100% d’accord avec toi sur Dark Messiah, tu à révélé le fond de ma pensé.

  2. handsome dit :

    "Là, tout est plus confus; et même s’il faut reconnaître au mecs d’Arkane la prouesse d’avoir su rendre jouables de vrais combats au corps à corps dans un FPS, c’est loin d’être aussi jouissif que ce qu’on était en droit d’espérer."

    As tu joué à Condemned?

  3. Mawwic dit :

    @handsome: non, justement, et j’aimerais bien.

    Mais ce qui me gêne, c’est que DM avait du potentiel, comme tendait à le montrer la démo’.
    J’ai l’impression qu’ils n’ont pas su l’exploiter, c’est tout.

    Sinon, j’ai voulu agrémenter tout ça d’image, mais j’ai merdé: j’avais pas vu que y’avait des "grandes vignettes", désormais.
    Je corrigerai ça tout à l’heure, en remplaçant par des petites vignettes.

  4. handsome dit :

    Ah bah putain…rues toi dessus.. Condemned c’est un jeu burger: ça se bouffe d’un coup et ça fait plaisir. Il a une bonne ambiance, la maniabilité (en tout cas au pad 360) est "lourde", violente à souhait: tu sens bien les gros coups que t’assène dans les gueules, les persos réagissent super bien (scriptés, mais bien): c’est du concentré de violence primaire, brute. Et l’histoire, sans être super transcendante est franchement cool, à mi-chemin entre un silent hill et un Seven. L’ambiance est géniale.
    Prends toi le bordel! (c’est un crime de ne pas l’avoir déja fait.)

    C’est typiquement ce que j’appellerais un "overwhelmy underrated game"

    Ps: le côté "les experts" du jeu est plus qu’anecdotique.

  5. mansonshadow dit :

    haha, c’est vrai que Leana est vraiment chiante, c’est ce qui à fait que j’ai choisis de la tuer et de garder Xana sans hésiter ^^

    Je l’ai finit une première fois en concentrant mes compétences sur la force et le maniement des armes, j’ai juste pris un ou 2 sort de bases (sort de soins par exemple) et ça m’a empêché d’utiliser la moitié des épées que j’ai trouvé…

    C’est là qu’on voit que le mélange fps/rpg aurait pu être mieux dosé parce que là on a vraiment pas le temps d’apprécier ses nouvelles compétences. :/

    je viens donc de recommencer le jeu en me concentrant sur la magie qui donne quand même quelques sorts interessants, ça change un peu mais leana est toujours aussi conne :D

  6. SERIOUS dit :

    "Faute de réel concurrent, Extraction Point pourrait bien être, comme le disait le Doc’, le FPS PC de l’année"

    SOLO, en multi y a carrément eu de bons fps cette année.

    P.S. : Dark messiah en épée courte et sans compètence est bien équilibré au niveau de la difficulté. C’est sûr qu’en devenant gentil avec l’épée de dragon +487 contre les undead ça devient quand même super naze.

  7. WOLFREIM dit :

    Arrivé au moment où je dois affronter Pao kan, pouf… un joli retour windows. 8-/
    Je me demande pourquoi je n’ai pas été patient pour acheter Extraction point au lieu de Dark messiah. Cela aurait été plus court certes, mais plus fun et intense. Pourtant dans les premiers levels de Dark Messiah, il y avait vraiment moyen de s’éclater à buter des gardes ou des orcs, mais arrivé au temple araignée avec les morts vivants, je ne me suis jamais autant fait chié. Comme tu le dit bien, les ennemis deviennent des obstacles, plus que des moyens de réellement tester nos talents meutriers.

    Et puis honte à moi , j’ai été incapable d’aller dans la fosse aux araignées sauver Léana.

    Une question pour condemned: il est préférable d’y jouer sur x box 360 ou pc ? Quelle est la meilleure version sur les supports précités?

  8. handsome dit :

    "Une question pour condemned: il est préférable d’y jouer sur x box 360 ou pc ? Quelle est la meilleure version sur les supports précités?"
    Je l’ai fais sur 360 moi, j’ai eu aucun problème pour jouer..il sera sans doute plus fluide sur pc… meuh bon.

  9. ReGnarK dit :

    Condemned je confirme les impressions d’Handsome, j’ai fini le jeu et il m’a bien marqué, tant par son ambiance, son scénar et son gameplay bien lourd et de proximité. Les corps à corps sont excellents. Par contre l’IA à part le moment où interviennent/arrivent des persos, c’est pas du script. C’est monolith qu’a fait le jeu,avec le moteur de F.E.A.R. je crois, ils ont mis une bonne IA hein… On peut rejouer la même scène avec des réactions des enemis différentes, surtout dans des endroits plus ouverts, genre grande pièce ou plusieurs passages. J’aime bien aussi des fois quand on frappe un gars, il titube en arrière puis se retourne en essayant de nous foutre un grand coup de latte par suprise.
    Un des points excellents aussi c’est la mise en scène, petit clin d’oeil à la scène du casier de l’école ou du sous-sol de la bibliothèque pour ceux qui l’ont terminé.
    Et contre le boss final ouch c’est bien barbare pour le buter.

    J’y ai joué sur PC et pas sur Xbox, mais sur PC aucun problème. De toute façon il n’y a pas de "curseur de visée" et les armes à feu sont en général utilisées à bout portant pour être sûr de pas gaspiller des balles, donc sur Xbox ça devrait aller aussi.

    Sinon pour Dark Messiah je pense attendre une version a 15€, je suis pas préssé, et je vais peut-être m’acheter Extraction Point bientôt.

  10. Mawwic dit :

    @handsome: G.UNIT m’avait déjà convaincu de me le prendre.
    Seulement, à chaque fois, y’a eu un autre jeu entre temps - ou tout simplement un manque de fric: à vrai dire, je me suis tâté pour savoir quoi prendre entre Extraction Point et Condemned.
    Mais bon, dans la crèmerie où je suis allé, y’avait bien 20 euros de différence entre les deux, et comme je suis un peu à sec…

    M’enfin, s’il passe en budget, je me rue dessus, fauché ou pas.

    C’est d’ailleurs ce qui s’était passé pour Riddick, et j’avais été très agréablement surpris.

    @SERIOUS: oui, je parle uniquement du solo’.
    Le multi’, je m’en fous, à vrai dire ;-).

    @masonshadow: "C’est là qu’on voit que le mélange fps/rpg aurait pu être mieux dosé parce que là on a vraiment pas le temps d’apprécier ses nouvelles compétences. :/"

    Toutafay !

  11. Olipro dit :

    Personnellement, j’ai arreté de me mettre mes points de compétence à partir des catacombes, pour profiter de la suite du jeu, avec mon épée longue.
    Mais arrivé à la fin du jeu, j’avais largement assez de points pour prendre tous les "trucs" du menu "guerrier" (ce que je n’ai pas fait). Et pourtant, je m’étais fait evoluer quelques techniques de l’assassin, notement pour porter une armure lourde.

  12. Dr.Loser dit :

    Moi j’ai pas trop aimé Condemned : c’est vraiment le jeu popcorn que tu termines en 7h. Mon test, pour ceux qui l’ont raté : Condemned vs Cthulhu.

    Pour l’instant, mes FPS solo préférés de l’année sont FEAR:ET, Cthulhu, Blood Money et Dark Messiah. Oh, et j’avais bien aimé The Regiment aussi :-)

  13. handsome dit :

    Quand je disais "scripté", c’est qu’en fait les persos réagissent aux coups de 3-4 façons max: titube ou tombe ou font un tour sur eux même et coup dans la foulée etc.. ça n’est pas géré "physiquement", ce sont des animations préenregistrées (en fait, je me rends compte que je ne sais pas pourquoi j’avais précisé ça à la base.. ah si..pour dire que les anims sont vraiment excellentes -bien supèrieures à celles de Dark Messiah ;) - )

    @Doc
    Bah, ouais, c’est exactement ça, un jeu qu’on torche trés vite, mais qui est dense: je ne m’y suis pas ennuyé une seconde.

    Mawwic, chopes toi le en occaz sur priceminister…

    http://www.priceminister.com/offer/buy/46554145/Condemned-Criminal-Origins-Jeu-Pc.html

    http://www.priceminister.com/offer/buy/16810546/Condemned-Jeu-Xbox-360.html

  14. G.UNIT dit :

    Ouais Condemned, c’est un fps popcorn, mais je me ferais bien une seconde entract, tellement c’est bon.
    De la violence 100% pur jus, avec une pincée de baramine, rien de tel après une bonne journée de taff harassante que d’envoyer des grand coups de barre dans la tête de quelques junkies !
    Le scénario est plutôt bien dosé et pour ma part j’ai bien aimé la partie enquête, ni trop, ni pas assez.

  15. __MaX__ dit :

    Ya un curseur dans condemned… c’est dans le options ca :x

    Sinon niveau combat corps à corps qui avait arraché aussi c’est Riddick.

  16. Mawwic dit :

    @Dr. Loser: ah, oui Cthulhu, ‘me tentait bien aussi, tiens.
    Mais bon, j’y ai plus pensé, faute de le voir sur les linéaires - comme quoi c’est dingue, avec la quantité de jeux qui sort chaque jour, dès qu’un titre (même s’il nous intéresse) perd en exposition médiatique, on le zappe.
    Merci de me l’avoir remis en mémoire.

    Quant à Condemned… bah, je verrai bien (merci handsome pour les liens); m’enfin, s’il est prenant et jouissif (comme nombre d’entre vous semble le dire), alors je ne demande pas mieux.
    M’en fout qu’il se torche rapidement: si vraiment c’est bon et intense, ça rattrapera le "coût" ^^.

    J’ai bien aimé Bloodmoney aussi, Doc’, mais bon, c’est quand même un peu à part - pas vraiment un FPS.
    En tout cas, pas en la jouant "Silent Assassin": ça relève plus du casse-tête dans ce cas, je trouve.
    C’est d’ailleurs ce qui me plaît bien.

    @__MaX__: ah, Riddick.
    C’est bien simple, c’est, avec FarCry, le seul FPS sorti ces trois dernières années qui m’ait véritablement mis une méchante claque.
    Aujourd’hui encore, c’est vraiment parmi ce qu’on fait de mieux - et graphiquement, je crois bien que c’est encore inégalé, du moins pour les modèles de personnages, dont les textures sont encore plus détaillées que celles de F.E.A.R., tout en bénéficiant d’autant d’effets de "post-process" en "-ing".

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>