BLOGUI BOULGA

*miam* le blog de Mawwic.

Oblivion, terrain de jeu pour apprenti photographe.

Plus j’y joue - enfin pas trop quand même, parce que l’overdose est vite arrivée - et plus je me dis que ce qui fait que je finis toujours par revenir à ce jeu (entre deux parties de FPS ou que sais-je), c’est son caractère cinégénique.

Rarement un jeu aura permis de prendre de tels "clichés", aussi bien de paysages que de "personnes", et de les traiter presque comme de vraies photos (recadrage, attention à la composition de l’image) pour aboutir à un résultat qui dépasse le simple cadre de la capture d’écran, bête et brute.

‘Faut dire aussi que le jeu en lui-même offre davantage de liberté dans les prises de vue que n’importe quel FPS: pas tellement parce qu’il propose des décors variés, mais plutôt parce qu’on n’est pas bloqué en vue subjective, avec l’arme constamment affichée.
On peut donc à loisir varier les prises de vue… et tout de suite, ça change tout.

Bon, tout n’est pas rose non plus: certains environnements sont à chier intrinsèquement, ni plus ni moins, et bien malin celui qui arrivera à en tirer quelque chose de plus qu’une capture d’écran qui fait désepéremment très jeu vidéo.
Oui, je pense à l’Oblivion, et à sa lumière pas toujours heureuse (surtout dans la dernière partie de la tour, là où se trouve le Sigil: la lumière est telle qu’elle rend les textures franchement hideuses et sans relief).

Alors, ‘faute d’avoir de quoi recalibrer correctement les quelques véritables photos que j’ai prises ces derniers temps (ça m’apprendra à partir en vacances sans mon 17" et à me contenter d’un LCD de portable aux couleurs baveuses, tiens), je me suis laissé aller à essayer quelques prises de vues "photographiques" dans Cyrodiil, avec recadrage & co.
Ca ne vaudra certainement jamais de vraies photos, mais à mes yeux, c’est assez marrant de constater comment, avec un peu de travail, on peut aboutir à un résultat qui dépasse un peu le cadre du simple "screenshot".
Et ce n’est pas tant du au "photographe virtuel", si vous voulez mon avis, qu’au jeu lui-même et au possibilités qu’il offre à qui veut bien les exploiter, comme je l’ai précédemment évoqué.

Certains d’entre vous en ont déjà vu la majeure partie, qui se trouve incluse ici, dans ce petite guide.

Mais je n’ai pu résister à la tentation d’en refaire une ou deux, que je vous livre donc ici; comme il se doit, vous pourrez les agrandir en cliquant dessus:

La série n’est pas des plus variées, surtout vers la fin, j’avoue.
Mais contrairement au guide ci-dessus, je les ai toutes prises lors de la même séance de jeu: alors forcément, j’ai pas eu le temps de me trimballer dans toute la province et de varier les plaisirs.

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>