Canal Jazz

Musique & Graphisme le blog de Doukyo.

3e âge et informatique

Depuis maintenant 4 mois, je travaille à la formation de personnes âgées à l’utilisation de l’ordinateur.

Tout d’abord, j’ai constaté est que beaucoup de ces personnes veulent se mettre à l’informatique, soit parce que leur famille leur à offert un ordinateur portable, soit parce qu’ils veulent se mettre aux nouvelles technologies afin de comprendre et de pouvoir évoluer dans une société de plus en plus informatisée.

Ensuite, beaucoup d’entre eux n’y connaissent rien, et ont beaucoup de mal à se former, par manque d’argent pour payer les formateurs (en moyenne 40€ de l’heure, sachant que je pars d’une base de 5 heures minimum afin de connaître la bureautique, internet et l’usage de l’informatique en général afin qu’ils puissent se débrouiller seul), et parce que leur entourage refuse de vraiment les aider autrement que de manière sporadique (qui n’a jamais envoyé bouler papa/maman/papy/mamie pour l’aider avec son ordinateur).

Il y a de nombreux écueils dans leur apprentissage qu’on ne retrouve pas dans les générations plus jeune, je vais essayer d’en citer quelques uns :

  • Informatique ≠ Mécanique : PREMIÈRE chose à préciser avec les personnes âgées, un ordi ça ne casse pas à cause d’une mauvaise manip’, surtout vu comment les systèmes d’exploitation actuels (Windows Seven et Mac, pour ne citer qu’eux vus qu’ils sont les plus trouvés dans le commerce) prennent les gens par la main et les empêchent de faire des bêtises. cette peur de casser l’appareil vient à mon avis du fait que cette génération n’a connu que la mécanique, qui casse si on fait des (grosses) conneries. Généralement je leur explique un peu ce qu’il y a dans un ordinateur (petite introduction rapide sur la RAM, carte mère, etc… en leur montrant l’intérieur d’un ordinateur, ça a tendance à les destresser).
  • NON un fichier ça ne disparaît pas : deuxième grosse frayeur, perdre ses fichiers. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu “mon fichier à disparu”. Il faut bien montrer que pour supprimer un fichier définitivement, il faut le vouloir (clic droit sur le fichier, supprimer, confirmer la suppression, clic droit sur la corbeille, vider la corbeille, confirmer vider la corbeille, si on fait tout ça sans le vouloir, c’est pas un formateur mais un docteur qu’il faut voir). Il faut aussi bien leur expliquer qu’il faut faire attention à ce qu’on fait de ses fichiers, et qu’un ordinateur ne trie pas les photos selon leur contenu (”ah oui mais non mais là c’est des photos du jardin, alors les photos de la cuisine peuvent pas être là”).
  • NON, internet ça mange pas les petits enfants : grâce à nos médias géniaux, pour eux internet est un outil génial mais très dangereux : si on ne fait pas attention, on se chope des virus qui font exploser les ordinateurs et y a de vilains pédophiles chinois du FBI qui viennent sonner à notre porter et voler notre argent. Là il faut leur expliquer qu’il y a énormément de sécurités (antivirus, firewall, protections intégrées au navigateur et au système d’exploitation) et que la première sécurité c’est eux même. Pour faciliter la compréhension, je leur explique que l’apprentissage d’internet est similaire à l’apprentissage des dangers de la rue : la rue est certes pleine de dangers (voitures, vélos, pédobears…), mais on explique à l’enfant comment éviter ces dangers afin qu’il puisse se déplacer librement, facilement et sans risque.
  • NON, l’informatique n’est pas un nouveau langage aussi compliqué que le chinois. Certes, certains termes déroutent les gens, mais le plus souvent ils s’y retrouvent: un dossier contient des choses, le bureau est, comme le bureau dans une maison, le centre des activités à partir duquel on choisit ce qu’on va faire (lire, jouer, travailler, aller voir ses papiers, etc.), on copie, on coupe, on colle, etc. Pour les termes plus compliqués, il faut passer par une analogie. Faire comprendre le système de rangement d’un disque dur, c’est une étape très importante pour faire comprendre qu’un ordinateur ça se RANGE comme son bureau, et que ça ne se fait pas par magie. Sauf que c’est le bordel à leur expliquer. Pour ça je leur fait l’analogie avec une arbre (paf, explication du terme “arborescence”). Un arbre, on part de la racine (paf, la “racine du disque dur”). Ensuite on monte dans le tronc, on atteint les branches. Une branche est un dossier. Sur cette branche il y a des branches plus petites (d’autres dossiers) et au bout on a des feuilles (des fichiers). Généralement cette explication suffit. Si c’est pas le cas, on dit que le disque dur est une grosse boite d’archive, contenant des dossiers, qui contiennent des dossiers pour arriver aux papiers à la fin (les fichiers).

Vous comprenez ici que le plus gros obstacle n’est pas leur âge, mais bien leur peur, il faut arriver à la leur faire surmonter afin qu’ils puissent s’amuser et progresser seuls (et nous foutre la paix au passage).

J’ai également remarqué qu’à force de les bassiner avec des phrases telles que “l’ordinateur c’est génial, c’est une super aide”, ils en attendent trop. Beaucoup trop. Ils s’étonnent de devoir cliquer sur telle ou telle chose pour faire une action (”ah bah l’ordinateur il fait pas ça tout seul?”. Il faut alors leur expliquer que l’ordinateur n’est pas omniscient et qu’il ne sait pas ce que veut faire son utilisateur, même si il essaye de faciliter au maximum le travail.

Enfin, il existe une barrière très difficile à surmonter : la barrière physique. Leurs mains sont beaucoup moins agiles, ils voient moins bien, ils oublient vite.

Quelques solutions pour palier à ces problèmes :

  • Le soucis des mains intervient lorsqu’ils doivent cliquer, si la personne à un ordinateur portable, essayez de lui faire bouger la souris de la main droite (si il est droitier bien sûr), et de cliquer de la main gauche sur les boutons du touchpad. Ça à tendance à les décoincer.
  • Pour les yeux, il faut configurer les logiciels qu’ils utilisent afin que les caractères soient plus gros ET leur apprendre à le faire par eux même (ctrl+molette sur firefox par exemple).
  • Pour la mémoire, je pars du principe que rien ne vaut les bonnes vieilles notes prises à la main. Ça les rassure, ça les aide à retenir les choses et ils y ont accès facilement et rapidement. Par contre certains oublient de les regarder, et là j’ai pas vraiment de solution.

Concernant l’apprentissage, je persiste à dire que les notes sont très importantes, mais elles se doivent de n’être que des indications générales, il faut leur faire comprendre que l’ordinateur est comme un tournevis : on peut noter comment l’utiliser, mais si on note tout, on ne saura viser qu’un seul type de vis sur une seule surface.

Par exemple, ils me regardent souvent avec un air désespéré quand je leur dit qu’on va trier des photos, parce qu’il faut faire plein de choses à la suite. Mais pour les rassurer, je leur explique qu’ils n’ont pas appris à trier des photos, ils ont appris à utiliser énormément d’outils : la gestion des fenêtres pour bien les placer sur l’écran et être à l’aise, la création de dossier, le déplacement de fichiers et le nommage des fichiers. La note ne devient alors plus une note unique (”comment trier ses photos en 147 étapes”) mais un ensemble de notes permettant d’expliquer plusieurs actions différentes, et utilisables dans d’autres situations (on s’approche alors de l’autonomie de l’élève).

Cependant, si ils ont des notes générales, ils se perdent bien souvent en cherchant quelle action faire à quel moment. Il faut alors leur expliquer que ce n’est pas un code rigide à faire, mais juste une progression. Faire une analogie avec l’IRL les aide énormément. Pour reprendre mon exemple des photos, je leur dit que d’abord on ouvre son album photo (le dossier images), et à coté on ouvre un classeur (la création du dossier). Ensuite on nomme le classeur (on nomme le dossier). Puis on passe les photos de l’album photo au classeur (déplacement de fichiers) et on met des indications sur les photos (le nommage des fichiers).

C’est vraiment quelque chose qu’il faut leur faire comprendre, l’ordinateur n’est qu’une autre manière de faire les choses, mais la manière de penser est la même, il faut alors les détacher des termes informatiques et les faire réfléchir comme ils le feraient IRL.

Voilà un petit article vite fait, pour le moment c’est un peu tout ce que je vois, si vous avez des propositions/remarques pour l’étoffer, je suis preneur.

35 commentaires pour “3e âge et informatique”

  1. moSk dit :

    Intéressant et très vrai. C’est vraiment pénible d’avoir à faire ça quand on a pas une approché méthodique, la prochaine fois que j’aurais à conseiller un vieux, je penserais à ton article…

  2. Doukyo dit :

    J’essayerai de l’éditer au fur et à mesure que j’aurai de nouvelles informations, si ça peut aider.

  3. divide dit :

    Ma mère rencontre également ces 3 points, notamment le 2em, elle a peur qu’au milieu de l’opération couper/coller les fichiers disparaissent accidentellement… Je lui répète alors que le “coupage” n’a lieu que si le collage a bien été effectué, les fichiers ne sont pas en suspens entre ces 2 opérations.
    Elle prend aussi des notes, mais c’est à double tranchant: du coup elle repete exactement les étapes, mais sans vraiment comprendre le principe générale.

    Je pense que la peur de casser vient aussi du fait que le fonctionnement de ces machines ne repose sur rien de palpable, contrairement à quelque chose de mécanique dont tu peux tester la résistance avant de casser quelque chose.
    Sinon effectivement l’apparition de Windows 7 facilite bien la prise en main pour ce public.

  4. Doukyo dit :

    Les notes se doivent de n’être que des indications générales, il faut leur faire comprendre que l’ordinateur est comme un tournevis : on peut noter comment l’utiliser, mais si on note tout, on ne saura viser qu’un seul type de vis sur une seule surface. La clé est leur volonté de progresser, si jamais ils ne cherchent qu’à faire une seule et unique chose avec leur ordinateur, tu ne pourras rien y changer. Sinon, il faut leur faire comprendre.

    Pour faire ça je découpe les étapes, ils me regardent souvent avec un air désespéré quand je leur dit qu’on va trier des photos, parce qu’il faut faire plein de choses à la suite. Mais pour les rassurer, je leur explique qu’ils n’ont pas appris à trier des photos, ils ont appris à utiliser énormément d’outils : la gestion des fenêtres pour bien les placer sur l’écran et être à l’aise, la création de dossier, le déplacement de fichiers et le nommage des fichiers.

    Bien souvent, si ils ont des notes générales, ils se perdent en cherchant quelle action faire à quel moment. Il faut alors leur expliquer que ce n’est pas un code rigide à faire, mais juste une progression. Faire une analogie avec l’IRL les aide énormément. Pour reprendre mon exemple des photos, je leur dit que d’abord on ouvre son album photo (le dossier images), et à coté on ouvre un classeur (la création du dossier). Ensuite on nomme le classeur (on nomme le dossier). Puis on passe les photos de l’album photo au classeur (déplacement de fichiers) et on met des indications sur les photos (le nommage des fichiers).

    C’est vraiment quelque chose qu’il faut leur faire comprendre, l’ordinateur n’est qu’une autre manière de faire les choses, mais la manière de penser est la même, détache là des termes informatiques et fais la réfléchir comme elle le ferait IRL.

    Pour le coupage, prend l’exemple d’un journal : tu découpes un article dans le journal pour le coller ailleurs, mais entre le moment où l’article est découpé et celui où il est collé, tu le tiens dans ta main, il disparaît pas comme par magie.

    EDIT: J’intègre mon commentaire dans l’article, j’avais oublié de parler de cette méthode là

  5. moSk dit :

    Le triage de photo c’est l’enfer.

    J’ai du aider un mec (photographe amateur et même un peu pro par moment) qui vient de passer au numérique et n’avait jamais utilisé d’ordi jusque là… il avait des tonnes de photos dans le même dossier, aucune méthode de classement. Il a vraiment eu du mal à assimiler que finalement c’était comme IRL : si on veut s’y retrouver faut classer.

    Il a fini par l’assimiler mais il a mis tout ça sur CD… et là il refait comme au début et me dit : “Ben tu vois ça a perdu tout mes classements”.

    J’ai pas eu le courage de continuer : /

  6. Lunatic dit :

    Bravo! Très très bon article! Je penserai à tout ça la prochaine fois que mes parents ou autres personnes de leur génération me demandent de l’aide.

    J’admire surtout ta patience, moi je n’en ai malheureusement aucune…

  7. Doukyo dit :

    C’est clair que la patience c’est la clé. Mais ça commence à me faire de plus en plus défaut, j’arrive peu à peu à saturation, surtout que j’ai aucune compensation dans mon boulot par rapport à tous ces efforts. M’enfin si ça peut aider des gens…

  8. Naudec dit :

    Ils ont quel âge tes gens du 3ème âge ? Plutôt 65 ou 85 ?

    Pour mes grand-mères c’est perdu d’avance (86 et 91 ans). Elles n’arrivent pas à assimiler durablement le lien entre l’objet souris et le pointeur sur l’écran.

  9. Doukyo dit :

    J’ai eu des élèves de 21 ans (Guinéen qui n’avait jamais vu d’ordinateur) à 82 ans. Et ça s’est toujours super bien passé. Même si j’admet que la souris c’est la galère pour eux souvent, mais ça y a que l’entrainement qui marche.

  10. Ulys dit :

    J’ai abandonné quand ils n’ont pas compris le principe de la souris.
    Il me faudrait un mix écran tactile + clavier (parce que ça ils connaissent, mais le clavier sur l’écran ils y arriveront pas) abordable.

  11. bloodyhenry dit :

    Intéressant ! Très intéressant, même.

  12. DjMerguez dit :

    Ma mère, à 60 ans, a beaucoup de mal à la souris, mais elle s’est très bien habituée au trackpad du mac.

  13. Bloodoctrine dit :

    Bon article, ça me rappelle mon père (72ans) qui s’est acheté un pc pour jouer (oui oui, c’est un “gamer” depuis la mega drive 2) et surfer.
    J’ai du tout lui écrire sur papier, pas facile de les adapter à ce nouveau format.
    Je penserai à ton article pour ses prochaines questions rigolotes qui je l’espère nese retrouveront pas sur bashfr :)

  14. Doukyo dit :

    Ahah c’est clair que des fois on a des questions sympas =)

  15. Bloodoctrine dit :

    J’en avais posté une sur danstonchat:

    Neuronod: Mon père il y a cinq minutes:
    Neuronod: “ça marche pas mon fils ..comment fait on pour lire des mails “plusieurs” reçus alors que l ‘on n’était pas sur les ondes??? merci bisous”
    Neuronod: Toujours pas compris.

  16. jukilo dit :

    Les notes sur papier, c’est terriblement inefficace… J’ai contourné le problème avec un “manuel utilisateur” principalement constitué de screenshots “à trous” pour les rendre génériques et habituer la personne en face à réfléchir devant la situation insurmontable.

  17. Bloodoctrine dit :

    C’est vrai que c’est une bonne solution, sauf si comme dans mon cas, la personne est réfractaire aux gros manuels à lire et relire…pour le coup les aides manuscrites l’ont bien aidé, faisant partie de la génération qui note absolument tout sur papier pour tout et n’importe quoi, au moins ça lui a permis d’avoir directement ce qui l’intéressait sous les yeux, sans avoir à chercher la bonne page dans le manuel.

    Ceci dit je me serai moins fais chier..bien que ça m’ait bien amusé ces petits cours d’info pour les nuls!

  18. ng-aniki dit :

    Le problème de la prise de note ma rappelle le moment ou j’ai essayé d’expliquer à mon grand-père comment trier ses photos.
    Il a tout noté point par point, je pensais que ça allait bien aller à l’avenir, il l’avait même refait devant moi.

    Mais je suis repassé un mois plus tard, il voulait que je lui “range” son ordinateur.

    Et quand j’ai vu le bureau je me suis dit ‘wtf ?!’… On avait l’impression qu’il s’était perdu dans ses notes, qu’il avait passé des tirets, ou refait les mêmes plusieurs fois. Il y avait un dossier “Photo” sur le bureau, mais aussi “Copie de Photo”, Copie(2) de photo, “Mes Photos”, “Liens vers Copie(2) de Photo”, “Lien vers Photo”….

    J’ouvre le dossier photo… De trouve dedans un autre “Photo”, puis dedans “2006 - Italie”, et finalement dedans “Lien vers Copie(2) de Photo”
    Et c’était pareil dans un peu tous les dossier qu’il y avait, c’était un véritable labyrinthe dans l’arborescence.
    Sans compter que je remercie la sainte corbeille, qui contenait plus des 2/3 de ses photos de vacances depuis 2000. (avec ~2 voyages par ans, faites le calcul…)

    Donc clairement, les notes précises, je confirme: à éviter.

  19. ap0 dit :

    Sous Ubuntu, ça passe très très bien.

  20. EXpMiNi dit :

    Sur Linux les vieux on beaucoup moin de mal je trouve.

  21. Pignouf dit :

    Ma grand mère est désormais non voyante après avoir lu ta css. Merci.

  22. jukilo dit :

    Pignouf a dit :
    Ma grand mère est désormais non voyante après avoir lu ta css. Merci.

    Perso j’ai copié collé dans Notepad++ pour ne pas perdre mes yeux…

  23. Naudec dit :

    Exactement comme jukilo, véridique.

  24. velociraptor dit :

    Cet (très bon) article me fait penser au jour de mes 80 ou 90 ans (non fossilisé si possible), je me demande quelle sera la technologie avec laquelle je serai dépassé. Comment peut on perdre la main sur le progrès ?

  25. Peer dit :

    Ahah comme jukilo et Pignouf, j’étais à la limite de la crise d’épilepsie et j’ai encore les lignes blanches qui clignotent quand je regarde ailleurs.

    Ce que tu dis sur la peur de casser la machine est très juste, même après avoir expliqué que quoi qu’il arrive il ne se passera rien de grave, et que dans le pire des cas ils n’avaient aucune donnée important sur l’ordinateur qui était neuf, ils n’arrivaient pas à accepter que comme quand on est face à un outil qu’on découvre, il faut essayer de toucher un peu à tout pour apprendre.

    C’est peut-être facile à dire quand on a grandit avec et que tout ça semble naturel, mais il me semble quand même que la majeure partie du problème vient du fait qu’ils considèrent l’informatique comme un monde à part. Ils peuvent être très brillants dans la vie, mais dès qu’on les fout sur un PC ils débranchent le cerveau et s’imaginent que rien de ce qu’ils savent dans la vrai vie ne s’applique pas ici.

  26. Sim dit :

    Je rebondis sur ce que dis Peer. Mon beau père est un homme brillant, diplômé et maintenant intervenant à science po, il est DG, a été champion d’échec… et je suis sidéré qu’il soit totalement désemparé devant un ordinateur. Il a tous les symptômes que tu décris Doukyo.
    Je lui ai proposé l’iPad pour qu’il découvre internet, il a adoré, c’est beaucoup plus simple qu’il dit.
    Moi qui trouvait cet engin pourri, je comprend qu’il fasse un carton, c’est Internet (et un peu d’informatique) version simple.

  27. Doukyo dit :

    Meheu ma CSS elle est jolie… Bon j’ai pas fait de mise en page poussée pour mon article mais quand même :(

    Le plus dur pour apprendre aux personnes âgées est d’arriver à se mettre à leur place…

  28. Toilal dit :

    ng-aniki a dit :
    Et quand j’ai vu le bureau je me suis dit ‘wtf ?!’… On avait l’impression qu’il s’était perdu dans ses notes, qu’il avait passé des tirets, ou refait les mêmes plusieurs fois. Il y avait un dossier “Photo” sur le bureau, mais aussi “Copie de Photo”, Copie(2) de photo, “Mes Photos”, “Liens vers Copie(2) de Photo”, “Lien vers Photo”….
    J’ouvre le dossier photo… De trouve dedans un autre “Photo”, puis dedans “2006 - Italie”, et finalement dedans “Lien vers Copie(2) de Photo”

    Alors ça c’est un gros problème que j’ai observé chez mon grand père, et j’ai finalement compris ce qu’il se passe. Il arrive souvent qu’il clique “sans se rendre compte” pendant qu’il déplace sa souris. Du coup, ça fait des copies et des liens dans tous les sens sans même qu’il s’en aperçoive ! Ou alors il a du mal à double cliquer, et en fait ça fait un glissé déposé …

  29. LeGreg dit :

    Perso, ça fait des années que j’utilise un ordinateur et j’ai toujours peur que ça casse ou de perdre des fichiers :( (le NAS en RAID qui affiche “error on HD3 : please restructure array” après une coupure de courant). Même si on a fait des progrès sans doute (pas dans tous les domaines), le matos informatique ça reste un peu trop capricieux.

    J’ai l’impression parfois que le problème pour ces personnes agées (ou utilisateurs casuals) c’est que la puissance/intérêt d’un ordinateur c’est sa programmabilité. bref là où ils auraient besoin d’une “appliance” toute faite pour surfer/lire leurs emails/facebook/traiter leurs photos, on leur donne un truc en kit dont le manuel serait une encyclopédie en 200 volumes (et encore…).

    Pour ce qui est des “dangers” d’internet : pour une personne avisée c’est parfois difficile de s’y retrouver et il vaut mieux être sur ses gardes mais pour un utilisateur casual c’est probablement mission impossible et je crois que tout refuser “en bloc” ce n’est pas une si mauvaise politique (même si ça ne protège pas de tout).

  30. Stannah dit :

    LeGreg a dit :

    J’ai l’impression parfois que le problème pour ces personnes agées (ou utilisateurs casuals) c’est que la puissance/intérêt d’un ordinateur c’est sa programmabilité. bref là où ils auraient besoin d’une “appliance” toute faite pour surfer/lire leurs emails/facebook/traiter leurs photos, on leur donne un truc en kit dont le manuel serait une encyclopédie en 200 volumes (et encore…).

    Totalement vrais. D’ailleurs je crois qu’il existe un genre de système d’exploitation ou je ne sais quoi (pub vue en speed à la tv) en mode simplifié pour nos chères papis mamies.

  31. Caroline dit :

    intéressant l’article, je sais pas comment tu fais pour ne pas les tuer.

    Par contre ta css … c’est moi ou c’est vraiment fatiguant blanc sur noir/rouge ? J’ai l’impression d’être hypnotisé et j’ai lu en diagonale du coup.

  32. Doukyo dit :

    Caroline a dit :
    intéressant l’article, je sais pas comment tu fais pour ne pas les tuer.
    Par contre ta css … c’est moi ou c’est vraiment fatiguant blanc sur noir/rouge ? J’ai l’impression d’être hypnotisé et j’ai lu en diagonale du coup.

    Les vrais artistes sont toujours des incompris.

    @ Stannah : J’ai maté ça, en gros t’as un PC d’une puissance moyenne, avec un linux modifié, le tout pour un prix bien trop cher pour ce que c’est. Je préfère leur fournir des outils complets, et la plupart s’en sortent très bien en quelques heures. Mais j’admet la puissance que peut avoir une tablette type Ipad pour eux, on évite tout de suite beaucoup de galères.

  33. Poete_guerrier dit :

    Oue la css m’eclate aussi les yeux, sinon respect pour ta patience, j’ai reussi avec mon pere pour les bases, ma mere qui pourtant bossait sur un ordi depuis des années est irrecuperable….

    Foutu classement de photo..

  34. PlasticMonkey dit :

    Article très intéressant!

    Ma grand-mère (77 ans) a un PC depuis environ 7 ans. Elle s’en sort pas trop mal mais les trucs du genre mailing et compagnie… du moins tout ce qui touche à Internet, elle a un peu de mal. C’est parfois assez compliqué de trouver une façon simple mais efficace d’expliquer les choses. Je crois en effet que l’analogie avec l’IRL reste la plus simple, même si la peur du “tout casser/effacer” est toujours bien ancrée.

  35. nibourel dit :

    Css : les fonds de couleurs pourpres auraient pu être utilisés utilisés uniquement pour le body et tu aurais pu mettre un fond clair pour le reste et le texte en noir. Cela dit, si tu as utilisé des css, c’est facile à changer.
    Pour nos anciens : je donne actuellement des cours gratuits d’initiation pc (découverte de windows, traitement de texte, mail, gestion de photo) les horaires d’ouverture font qu’ils sont presque uniquement fréquentés par des personnes entre 60 et 80 ans. Mes débuts ont été plus que difficiles, d’une part parce que ce n’est pas mon métier, je suis infographiste et que d’autre part, malgré la gratuité, ils sont finalement très exigeants.
    J’ai mis en place quelques trucs, je fais les exercices avec eux et en même temps en projetant sur un écran tout ce que je fais, je répette la manip à chaque fois que quelqu’un lâche ou est perdu. Ils ne notent absolument rien, je préfère qu’ils soient actifs. A la fin du cours, je leur donne le tutoriel (sur papier ou sur clef usb) du cours ou de l’exercice qu’ils viennent d’exécuter, ça leur libère l’esprit et ils peuvent le refaire chez eux.
    Le cours dure généralement deux heures et c’est déjà beaucoup quoiqu’ils en disent. La plupart a déjà la tête bien farcie au bout d’une heure.
    Quant à la patience, j’avoue que certaines fois elle est limite, pas parce qu’ils ne comprennent pas mais parce qu’ils confondent souvent cours et club du troisième âge ou on interrompt toutes les cinq minutes le formateur mais finalement au bout de quelques cours, c’est réglé.
    Bon, on est quand même pas toujours protégé contre les grincheux et les aigris mais dans l’ensemble ça roule

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>