Frêle Esquif

Journal de bord d’un Nofragé, le blog de Douceur.

Privates, quand les MST contre attaquent

Quant une chaîne britannique, Channel 4, s’associe avec des développeurs de jeux, Zombie Cow Studios, dans le but de sensibiliser les jeunes (la fourchette visée est assez large) aux dangers du sexe sans protection, ça donne Privates, terme polysémique que l’on attribue aussi bien aux soldats qu’aux parties intimes. Le leitmotiv du jeu (gratuit, bien évidemment) est simple : on se balade un peu partout dans un corps humain et, accompagné de trois troufions, on lutte plus ou moins efficacement contre les bactéries, les virus, infections et d’autres vilaines bêtes à l’origine des maladies sexuellement transmissibles (MST).

Comme pour tout jeu à vocation éducative, on pourrait croire qu’on passe le temps à nous faire la morale et qu’il n’y a vraiment rien d’amusant dans les niveaux. Privates s’éloigne de ce stéréotype et propose six niveaux assez variés, bien rendus et sympas à parcourir. Le jeu traite des MST sur un ton léger et pas du tout stigmatisant, avec humour et de nombreuses références, notamment à Left 4 Dead. Le gameplay est très classique : en 2D et avec des munitions différentes pour chaque type d’ennemi.

Comptez environ dix minutes par niveau et vous obtenez une heure de gameplay où l’on ne s’ennuie que pendant certaines cutscenes un peu trop lentes. Je ne saurais me prononcer sur l’optimisation puisque les FPS sont inconditionnellement bloqués au nombre de 49. En revanche, Privates est à l’origine d’une grosse frayeur chez moi : en plein jeu (fin du dernier niveau), un des disques durs assignés à Windows et aux jeux fait un bruit vraiment bizarre ; quelques secondes après, écran bleu et redémarrage ; le BIOS ne reconnaît plus le disque dur en question ; nouveau redémarrage ; le BIOS le reconnait mais le MBR est corrompu (MBR Error 1, si je me souviens bien) ; j’insère le DVD de Windows Seven, je lance la réparation du démarrage, une boîte de dialogue me dit qu’il n’y avait rien à réparer ; je rédémarre le PC, et là Windows se lance comme si de rien était, avec mon dual boot d’antan. Et depuis lors, mon disque dur se porte comme un charme. Je n’ai rien compris à ce grand mystère informatique, mais je soupçonne Privates d’y être pour quelque chose, d’autant que le jeu a tendance à bien faire gratter mon disque dur. Autant dire que je me suis fait quelques frayeurs en relançant le jeu pour en capturer une vidéo…

Une vidéo prise au péril de la vie de mon PC :

YouTube Preview Image

Aussi, si vous expérimentez quelque chose dans ce goût-là, ne venez pas dire que je ne vous ai pas prévenus. Toutefois, ce souci ne semble être arrivé qu’à moi et il y a peu de chances pour que votre PC vous fasse aussi peur que le mien. Passé ce (gros) pont de détail, Privates se veut un petit jeu sympa, pas prise de tête et plutôt humoristique malgré le sujet traité.

Tags: ,

9 commentaires pour “Privates, quand les MST contre attaquent”

  1. ecaheti dit :

    I think our host is about to… evacuate !

    Y’a de bons dialogues quand même! Vais tester ça dans la soirée.

  2. Sir_carma dit :

    Et moi qui croyait que tu allais parler du retour fulgurant de la chaude pisse en France. Je suis déception.

  3. MrCarton dit :

    Fail.

    (Ce qui prouve que je me suis fait chier à regarder cette connerie de vidéo.)

  4. Dominik dit :

    AIDS AIDS AIDS WOOHOO AIDS

  5. Strutter dit :

    Les britanniques ont quand même une putain de longueur d’avance en matière de liberté de ton dans les médias destinés aux jeunes.

  6. deltree dit :

    en y repensant, doom 3 dans les niveaux ou l’enfer envahi la base martienne, les décors représente de maniere assez explicite un systeme digestif. je m’en rend compte maintenant.

  7. ici dit :

    Vu sur moddadict, j’aime bien les graphismes.
    Les problèmes de disque dur me refroidissent grave, je ne pense pas l’ installer. Merci pour l’info.

  8. Denshar dit :

    “Quand une chaine britannique…”
    J’avais vu un reportage là-dessus je ne sais plus où, l’idée est bien rendue.

  9. VieuxJoueur dit :

    Tout ça me rappelle un certain mème des forums wefrag…

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>