Frêle Esquif

Journal de bord d’un Nofragé, le blog de Douceur.

S.T.A.L.K.E.R. Clear Sky, dans la continuité

L’expérience procurée par le premier S.T.A.L.K.E.R. a marqué beaucoup d’esprits, qui n’hésitent pas à faire et refaire l’aventure plusieurs fois jusqu’à écœurement. Mais GSC Game World a pensé à eux en concoctant rapidement (par rapport au premier) une extension stand alone, Clear Sky, qui se veut le prélude à l’histoire originale. Si le jeu reste toujours un excellent FPS, on ne pourra que regretter ses soi-disantes nouveautés, peu nombreuses et souvent intégrés avec maladresse.

D’un point de vue scénaristique, Clear Sky se déroule un peu avant les événements de Shadow of Chernobyl et permet ainsi de comprendre pourquoi notre Tatoué fut laissé pour mort à l’arrière d’un camion. Ici, vous incarnez le Balafré, qui n’a lui aussi qu’une seule obsession : trouver Strelok. Prologue oblige, Clear Sky dispose d’une fin unique, rendant le jeu bien plus linéaire que son grand frère. Les premiers niveaux sont déjà connus, à l’exception du marais, et son plutôt ouverts. Mais dès que l’on atteint la Forêt rouge, le parcours ne vous laisse aucun choix, et se compose de la façon suivante : couloir, combats, anomalies, etc. Dès lors, je vous conseille de bien vous équiper à partir de ce point car j’ai dû faire la dernière partie de Clear Sky sans combinaison (je pensais trouver un marchand à qui en acheter), m’imposant ainsi un taux de quick save impressionnant. Je n’ai rien contre un peu de linéarité, mais il faut que celle-ci soit un minimum assumée et cohérente : je me suis retrouvé plusieurs fois coincé en cherchant un passage compliqué alors qu’il suffisait juste de suivre bêtement le chemin tracé.

Les autres nouveautés de Clear Sky concernent le gameplay. Une guerre de factions est possible, mais vous n’êtes pas obligé d’y participer. De mon côté j’ai préféré resté neutre car je ne souhaitais pas m’amuser à courir de gauche à droite pour défendre ou capturer un point d’intérêt, façon guerre des gangs dans GTA San Andreas. Deux nouveautés utiles mais chères : les guides vous transportant directement vers la destination voulue et l’amélioration des armes. Sympa mais on y recourt finalement peu vus les prix prohibitifs des guides et les possibilités limitées des améliorations. Enfin et surtout, vos ennemis ont désormais la faculté de vous envoyer des grenades. Ils le font très souvent et très précisément, en défiant toutes les lois de la physique. C’est très frustrant, et des mods existent pour limiter ça, mais celui-ci ne fonctionnait malheureusement pas chez moi sous XP. Sous Seven oui, mais le jeu y était vraiment très instable de façon générale. À n’y rien comprendre.

Autrement, l’apport essentiel de ce Clear Sky réside dans son aspect visuel. Outre les nouveaux niveaux très réussis, le moteur a été revu pour apporter de nouveaux effets, comme les lumières volumétriques, qui divisent votre framerate par deux tous les matins entre 6 et 8 heures. Pour remédier à ça, je vous recommande ce mod, qui améliore grandement les performances sans perte visuelle notable (merci à XoBaR pour l’astuce). Les modèles des personnages ont également subi un lifting appréciable. Néanmoins, si dans l’ensemble Clear Sky a plus de gueule que son aîné, c’est sans compter sur les gros mods graphiques de ce dernier, comme Complete 2009 ou L.U.R.K.

Bref, Clear Sky est bon à prendre pour tous ceux qui ont apprécié Shadow of Chernobyl, mais il ne faut pas s’attendre à une révolution ou à un gommage de tous ses défauts. De mon côté, j’ai placé une bonne dose d’espoir dans Call of Pripyat, qui récolte des avis positifs un peu partout. Vivement sa sortie européenne.

Tags: ,

11 commentaires pour “S.T.A.L.K.E.R. Clear Sky, dans la continuité”

  1. Bestaflex dit :

    Je suis justement en train de me le faire et j’ai un peu le même avis que toi. Un bon épisode de stalker, qui reste un cran en dessous du premier.

    Pourquoi ? tout simplement parce que la guerre des gangs est complètement vérolée… entre les attaques de points ou on doit attendre des renforts qui ne viendront jamais. Des attaques de points réussies qui finissent en eau de boudin car pendant le temps de chargement entre 2 map la zone s’est reperdue (putain de base bandit dans la décharge ça doit faire 8 fois que je la vide et à chaque fois le temps de choper la récompense bim elle est re-rouge). Le fait qu’on aide sa faction a prendre tous les points et puis le temps de choper 3 artefacts/caches les rouges ont tout repris et on se retrouve a devoir attaquer 15 points avec 4 potes pour les tenir… Ou alors la zone que les mutants attaquent toutes les 45 secondes et qu’on ne peut pas vraiment quitter.

    J’ai fini pas arrêter de m’emmerder et suivre la trame principale, là je vais à yantar.

  2. HolyOne dit :

    Ouaip, t’as bien raison de mettre une bonne grosse louche d’espoir dans Call of Pripyat, parce qu’il est vraiment fantastique.

    Sinon t’as rien raté au niveau de la guerre des gangs: elle est buguée jusqu’à l’os comme l’a dit bestaflex. La guerre des gangs a été abandonnée pour Call of Pripyat (d’ailleurs j’ai pas eu un seul bug avec celui-là, chose incroyable pour un stalker. Non, même pas un corps qui disparait ou un script qu’il faut forcer, rien dutout!).

  3. D0h dit :

    Le seul vrai défaut étant les 15 dernières minutes vraiment décevante, surtout après avoir fait plusieurs fois S.T.A.L.K.E.R. pour ces fins différentes.

    Mais au prix d’un add on, ce jeu à part entière reste un très bon jeu.

  4. Dieu-Sama dit :

    “je me suis retrouvé plusieurs fois coincé en cherchant un passage compliqué alors qu’il suffisait juste de suivre bêtement le chemin tracé.”

    En meme temps . . . je vois mal comment on pourrait t’ indiquer qu’ à partir de là, ça devient linéaire

    “les possibilités limitées des améliorations.”

    Je trouve ça un peu “gros” . . . de une en faisant la chasse à l’ artefact tu te nois rapidement dans le pognon, et une fois améliorés, les armes et armures deviennent vraiment* plus efficaces . . .

    Pour la guerre des factions, je dois être cocu mais j’ ais jamais eut de prob . . . ah si : une fois j’ ais rejoins les bandits pour pouvoir profiter du lance grenade et du G36 abusay, mais ces cons de chez GSC ont oublié de mettre le groupe du Gaucher “Neutre” . . . oui ils sont “S.T.A.L.K.E.R.”, ce qui signifie que si on rejoint Yoga et sa bande avant cette mission, on peux tous simplement pas finir le jeu . . .

  5. HolyOne dit :

    Je trouve ça un peu “gros” . . . de une en faisant la chasse à l’ artefact tu te nois rapidement dans le pognon, et une fois améliorés, les armes et armures deviennent vraiment* plus efficaces

    Si j’ai bien compris, c’est pas ce que reproche Douceur. Quand il dit “possibilités limitées”, il veut sûrement dire qu’à part améliorer les stats (comme dans un RPG), les améliorations sont pas assez originales. Dans COP c’est plus le cas, à la fin tu as des améliorations vraiment originales et bien pensées (détecteur de présence ou vision thermique avec le vintar BC ie).

  6. bloodyhenry dit :

    Dieu-Sama a dit :
    “je me suis retrouvé plusieurs fois coincé en cherchant un passage compliqué alors qu’il suffisait juste de suivre bêtement le chemin tracé.”
    En meme temps . . . je vois mal comment on pourrait t’ indiquer qu’ à partir de là, ça devient linéaire
    “les possibilités limitées des améliorations.”
    Je trouve ça un peu “gros” . . . de une en faisant la chasse à l’ artefact tu te nois rapidement dans le pognon, et une fois améliorés, les armes et armures deviennent vraiment* plus efficaces . . .
    Pour la guerre des factions, je dois être cocu mais j’ ais jamais eut de prob . . . ah si : une fois j’ ais rejoins les bandits pour pouvoir profiter du lance grenade et du G36 abusay, mais ces cons de chez GSC ont oublié de mettre le groupe du Gaucher “Neutre” . . . oui ils sont “S.T.A.L.K.E.R.”, ce qui signifie que si on rejoint Yoga et sa bande avant cette mission, on peux tous simplement pas finir le jeu . . .

    A partir de quand on peut sérieusement commencer la chasse à l’artefact ? Il faut avoir un minimum de résistance aux radiations, non ?

  7. LaMarmotte dit :

    Call of Prypiat est clairement inférieur à Shadow of Chenrobyl, malgé quelques très bons passages (la forêt rouge en particulier). On perd pas mal de l’ambiance oppressante, également (la folie de l’entrée dans Prypiat n’est plus présente). Après, un mauvais Stalker, c’est juste un très bon Fps…

  8. divide dit :

    J’ai essayé le début de Call of Pripyat mais ça m’a un peu dérouté: on nous débarque direct au beau milieu de nul part sans nous expliquer vraiment les enjeux ni le but à atteindre… Tout juste si on a quelques points sur la carte. Il me semble que dans Shadow of Chernobyl et Clear Sky on était un peu plus pris en main au début non ?

  9. Sabrovitch dit :

    Je me rapelle la fin de Clear Sky, j’avais 0 ammo, une combi foutue et juste quelques artefactset un couteau. Donc un taux de quicksave pas possible. Enfin ca c’était la première fois, puis j’ai compris. N’empeche il défonce ce jeu, je regrette juste l’absebce des armures écologistes et d’une faction écologiste. D’ailleurs pour ceux qui voudraient se relancer dns la guerre des factions il y a plein de mods comme le très bon Faction Commander.

  10. drloser dit :

    divide a dit :
    J’ai essayé le début de Call of Pripyat mais ça m’a un peu dérouté: on nous débarque direct au beau milieu de nul part sans nous expliquer vraiment les enjeux ni le but à atteindre…

    T’as du zapper l’intro en images fixes commentées en Russe : elle explique tout le scénario. Tu as un résumé sur Wikipedia :

    The events of S.T.A.L.K.E.R.: Call of Pripyat unfold shortly after the end of S.T.A.L.K.E.R.: Shadow of Chernobyl following the ending in which Strelok destroys the C-Consciousness. Having discovered the open path to the Zone’s center, the government decides to stage a large-scale operation to take control of the Chernobyl nuclear plant.

    According to the operation’s plan, the first military group is to conduct an air scouting of the territory to map the anomalous fields. Thereafter, making use of the maps, the main military forces are to be dispatched.

    Despite thorough preparations, the operation fails. Most of the advanced helicopters crash. In order to collect information on the reasons for the operation’s failure, Ukraine’s Security Service send their agent (protagonist - Alexander Degtyaryov) into the Zone. From now on everything depends on the player.

  11. ecaheti dit :

    Bon, ben je vais réessayer CS puisque Steam est gentil en ce moment!

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>