Frêle Esquif

Journal de bord d’un Nofragé, le blog de Douceur.

La corrida andalouse

À Grenade, du 6 au 14 juin, c’était la feria, c’est-à-dire que toute la ville est plus ou moins en fête. La feria est notamment marquée par l’apparition d’une fête foraine, de marchés temporaires, d’attractions un peu partout, mais aussi par une période de corridas. C’était l’occasion ou jamais d’aller à la source de cette pratique aujourd’hui très controversée. Récit d’un profane en la matière.

Située Plaza de Toros (comme c’est original), l’arène de Grenade est plutôt impressionnante. Selon nos estimations qui ne valent rien, elle pourrait contenir entre 10.000 et 15.000 personnes ; autant d’Espagnols rassemblés à un même endroit, ça risque de faire du bruit. Du 6 au 14 juin, c’est tous les jours une corrida, avec quelques variantes : corrida ou novillada, avec ou sans picadores. Le 11 juin, jour de notre choix, c’était la classique corrida de toros, avec trois toreros et six taureaux au programme. Sans faire exprès, nous avons également choisi le jour de la prestation du torero chouchou de Grenade : David Fandila, alias « El Fandi ». Autant dire qu’il y avait de l’ambiance dans l’arène.

Tout le processus pré-corrida

Le mois de juin étant particulièrement chaud cette année en Andalousie (35°C le jour de la corrida), nous n’étions pas mécontent que le spectacle commençât à 19h, même si le soleil (et l’étouffante chaleur qui va avec) nous a accompagné jusqu’à 21h30. Je n’ai d’ailleurs jamais vu des bouteilles d’eau défiler aussi vite. À ce propos, les Espagnols sont équipés comme des professionnels lorsqu’il vont à la corrida : coussins (parce qu’être assis sur des bancs de pierre pendant trois heures, c’est rude), éventails, mouchoirs blancs (vous verrez plus tard pourquoi), glacière et tout ce qui va avec : glaçons, boissons et casse-croûte pour l’entracte. Dans ces circonstances, il ne faut pas s’étonner si votre voisin se fait un whisky-coca avec glaçons et qu’un autre vous propose un sandwich (bocadillo) avec la bonne odeur de jambon Serrano qui va avec. La corrida : un événement avant tout convivial et familial.

Maintenant, passons au vif du sujet, le déroulement de la corrida. Comme je l’ai dit plus haut, nous avions droit à six taureaux, chaque torero passant deux fois. Avant que le premier taureau n’arrive dans l’arène, c’est ce que l’on appelle le paseo : un défilé réunissant tous les participants à l’événement : toreros, picadores, peones, areneros ainsi que l’arrastre. Nous verrons plus tard quel rôle est dévolu à chacun.
Puis vient le combat, tant attendu. À chaque fois, le déroulement est le même. Aussitôt que le taureau débarque dans l’arène, il est baladé de droite à gauche par de petits toreros, les peones, puis le torero effectue quelques passes avec la bête, encore intacte.
Ensuite, c’est l’arrivée des deux picadores, ces hommes à cheval « blindé » et munis d’une longue pique. Le plus proche donne (tant bien que mal, un picador est pratiquement tombé de sa monture) un coup au niveau de l’échine du taureau, puis s’en va.
À partir de cet instant, le dos du taureau commence à scintiller d’une tache oscillant entre le brun et le rouge, tache qui grandira jusqu’à la mise à mort. Cet instant marque également un changement : pour de nombreuses âmes sensibles, le taureau passe du statut de bête à celui de pauvre bête.
Étape suivante, les banderillas, de petits bâtons terminés par un harpon, et posées par les peones et le matador lui-même. Cette étape est pour moi la plus impressionnante de toutes car il faut une sacrée adresse pour éviter la charge du taureau tout en lui plantant deux bâtons à un endroit précis. D’ailleurs, tous n’ont pas réussi du premier coup.
Après que six banderillas soient plantées, le matador fait encore quelques passes (avec un ¡Olé! du public à chaque fois) pour préparer la mise à mort. Celle-ci passe par l’estocade (à l’aide de l’épée), le descabello (consistant à faire que le taureau s’écroule si ce n’est déjà fait) et enfin le coup de grâce (à l’aide de la puntilla), donné par un des peones, et non par le matador. Je vous renvoie aux articles de Wikipédia pour la procédure exacte de chacune de ces étapes.

Dans l’ordre chronologique

Il faut savoir que la prestation des toreros est évaluée par un président, c’est lui qui attribuera ou non les trophées, en se basant grandement sur la réaction du public, en plus de la corrida en elle-même. Si les spectateurs ont apprécié la prestation, ils agitent un mouchoir blanc et font également beaucoup de bruit. Le torero peut se voir attribuer une oreille, deux oreilles ou encore les deux oreilles et la queue du taureau ; le trophée étant déterminé par le nombre de mouchoirs agités par le président. Pour la corrida que nous vîmes, un torero n’a rien eu, quatre ont eu le droit à une oreille et un seul a eu le droit aux deux oreilles. Une fois la coupe terminée, la dépouille du taureau est traînée par l’arrastre, laissant sur le sable une magnifique trace de sang. Le torero fait alors le tour de l’arène et récolte les divers cadeaux de public : chapeaux, cigares, foulards, fleurs. Entre chaque taureau, interviennent les areneros, qui nettoient le sable maculé de sang, rebouchent les trous, aplanissent la surface et ramassent ce qui traîne.

Le formalisme est de mise car tout ce protocole est répété exactement de la même manière six fois de suite, avec un entracte au milieu du spectacle. Le tout dure environ trois heures, ce qui fait pas mal. Concernant les prix, la corrida est ouverte à toutes les bourses : allant de douze à plusieurs centaines d’euros, les places sont variées et le prix varie en fonction de l’éloignement, mais surtout de son exposition : ombre ou soleil. Dans notre cas, nous avons payé 30 € pour une place plutôt proche mais au soleil. Je trouve qu’il n’y a pas trop d’abus de ce côté, un peu comme partout en Espagne, d’ailleurs. Après tout ça, on avait bien mérité nos tapas.

Mes impressions, quelles sont-elles ? Avant toute chose, je tiens à préciser que je ne suis ni pour ni contre la tauromachie. J’y suis allé avant tout parce que c’était l’occasion ou jamais. Avant le spectacle, j’ai entendu tout et n’importe quoi : certains disent que c’est une boucherie sans nom ; d’autres, que les taureaux sont drogués pour être moins dangereux, etc. La plupart n’ont jamais assisté à une corrida. Je m’attendais à bien pire que ce que j’ai eu l’occasion de voir : tout est orchestré magistralement et la tauromachie reste un art, quoi qu’en disent ses détracteurs. Si la danse est menée correctement, le taureau n’a pas le temps de souffrir et le spectacle est grand. Il est vrai que ça fait bizarre pour la première mise à mort, car on ne s’y attend pas forcément, mais le reste roule tout seul, même s’il y eut quelques ratés de la part des toreros qui ont pour la plupart dû s’y prendre à plusieurs reprises pour certaines étapes. Il faut se dire que dans tous les cas, le taureau finit à la boucherie, que ce soit sur le sable de l’arène ou dans un abattoir. Au final, la corrida aura été une expérience fort enrichissante et sans aucun regret. Si vous passez en Andalousie aux alentours du mois de juin, pensez-y.

PS : Merci à nos voisins dans l’arène ainsi qu’à Wikipédia pour la compréhension de nombreux aspects de la corrida.


Pour ceux qui disposent d’un compte Wefrag, vous pouvez voir la totalité les clichés à cette adresse.

Tags: , ,

126 commentaires pour “La corrida andalouse”

  1. mr_mouche dit :

    Merci de cette présentation mesurée d’une pratique méconnue dans sa technicité et trop souvent “facilement” décriée, plus par posture que par connaissance au demeurant.(comme le veut l’expression consacrée; my two cents)

    ps: j’ai assisté à de sacrés ratages, entre la boucherie et le massacre mais j’ai eu la chance de voir ma toute première avec un “maître” du genre (El Cordobes, M.Diaz pas “l’original”) donc je ne suis pas réellement objectif.

    edit: Raumin, le proprio du blog peut te filer mon adresse mail si tu veux (en même temps elle doit être dans mon profil NF). Mais comme tu peux le remarquer j’ai eu de la chance pour ma première fois, mon dépucelage tauromachique c’est plutôt bien passé donc j’ai eu l’occasion de prendre du recul, si j’avais commencé par certaines boucheries que j’ai vu par la suite c’est certain que je serais probablement moins conciliant/ouvert)

  2. raumin dit :

    Je ne vois pas ce qui vous attire dans ce spectacle, voir un animal se faire zigouiller en live j’y arrive pas. En plus Il n’y a pas une personne mais plusieurs qui s’y mettent pour le mettre à terre…pourquoi pas laisser un seul gars faire de a à z ? Là on verrait un “beau combat”.

    Après je comprend bien que c’est une tradition mais voilà ça dérange un peu :)

    Mais bon chacun ses goûts !

  3. aze dit :

    Ordure

  4. Kher dit :

    J’ai vu une novillada (le torrero n’est pas encore matador => limite de poids des taureaux) aux arènes de Bayonne récemment, j’ai adoré.

  5. Grendel dit :

    le spectacle, c’est l’humain qui met le monstre à genoux. Il le tue uniquement car il l’a maté : il l’a déjà “tué”. Les seuls rares taureaux qui sortent graciés des arènes sont ceux qui n’ont pas plié genou, qui même épuisés; vidés (presque littéralement), dardent encore sur leur ennemi des yeux fiers plein d’orgueil et de noblesse. Le protocole, c’est la mise en scène de la lutte contre la bête, le monstre. L’homme le dompte. L’homme le tue.

    En ce sens c’est absolument magnifique quand c’est bien fait.

  6. Sick dit :

    Je jouis quand je vois un toréro broyé sous le piétinement d’un bovidé.L’homme le dompte mais arrête,qu’il aille dompter le dompte dans un champs ouvert,là il y à des cover et un crossfire de partout,mais quelle hypocrisie caché derrière des œillères,tu as.
    Le taureau n’a aucune chance de toutes façon ou très peu,champs de vision réduit et mauvaise vue,le crie de la foule réduit son peu d’audition,ses reflex sont et sont système nerveux beaucoup technique que celui d’un canidé félin ou autre mammifères ,mobilité réduite par une morphologie de frigo comparez à un fauve ou même un ours,et bon les bovidés sont quand même loin du pouce préhensile ; qui nous permet de tenir une lance ou un LIVRE.Nos yeux réclament des merveilles ou du sang .Cette tradition devrait être interdite depuis longtemps c’est une honte à notre espèce,mais de toute façon vu tes propos je pense que ton cœur est déjà bien gris .
    Le sang étant bien plus facile à obtenir surtout avec une vache inoffensive.
    Facho de la vie ! tu payera le manque de respect envers ta mère(GAÏA).
    Tue pour te nourrir et jamais pour le plaisir.
    La vie est si belle,pourquoi ? Qu’est qui justifie tout cela ? les traditions ? elles peuvent évoluer hein rien n’est figé….
    FDP !

  7. Grendel dit :

    Toi tu passes à côté du plaisir des choses simples :)

  8. Aliocha dit :

    On devrait le faire avec des humains…

  9. Sick dit :

    Et le taureau n’as pas de fierté ou de noblesse,quelle naïveté de dire ça.
    Il essaye juste de survivre,contre un ennemi omniscient sur tout points de vue.
    ET les choses simple pour ma part,je ne les trouve pas dans la violence ou dans le sang.
    Mais dans l’amour,l’humour,la bouffe,la bienséance ,la fraternité……les fps……..
    Tue en numérique fait l’amour en IRL plz.
    Enfin chacun ça planète……..

  10. Smb dit :

    Quand s’est mal fait, je trouve que c’est assez ignoble comme pratique (par exemple quand ils doivent finir le taureau au descabello (un petit poignard)). M’enfin la tradition autour est tout de même intéressante.

  11. Saniss dit :

    Ah c’est l’animal le monstre dans l’histoire ?

  12. Grendel dit :

    “ET les choses simple pour ma part,je ne les trouve pas dans la violence ou dans le sang.
    Mais dans l’amour,l’humour,la bouffe,la bienséance ,la fraternité……les fps……..”

    et t’as tes règles en même temps que celles de tes copines ?

  13. Sick dit :

    il suffit Grendel !

  14. MaloneXI dit :

    Le pire dans tout ca , ce sont les parents qui disent “nan fils , ne détournent pas le regard, le taureau s’est battu avec fierté, en le regardant mourrir face à l’assemblée, tu lui rends hommage”.

    Payes ta valeur de vie quoi mouahahaha.

    “Et pourquoi on le tue le taureau papa ? Qu’est ce qu’il a fait?”

    Je sais que c’est extrème, moi je fais partie des gens que ca insupporte. Vosu nous changerez pas, on vous changera pas , on attendra toujours qu’un mec se fasse empaler lors d’une corrida, parce que c’est à notre sens , tout ce qu’il mérite. Vous ne changerez pas , parce que c’est inscrit dans votre tradition , et que ca fait des plombes que ca dure. Pour vous c’est beau , c’est artistique …

    C’est la ou je me dis que finalement , j’ai eu dela chance de pas naitre dans votre région…

    Douceur :
    Précision : je ne suis pas andalou, mais français. Région parisienne, pour être précis.

  15. Smb dit :

    MaloneXI a dit :

    C’est la ou je me dis que finalement , j’ai eu dela chance de pas naitre dans votre région…

    Tu as tort, l’Andalousie c’est sacrément chouette comme région. Et pis, on t’oblige même pas à aller et aimer les corridas, ha!

  16. MaloneXI dit :

    Mais évidemment , je dis pas le contraire…et encore heureux d’ailleurs.

  17. Saniss dit :

    Ça doit en effet être une grosse affaire de traditions, parce que je tente objectivement de comprendre, mais je vois pas ce qui peut être attirant dans ce spectacle. Moi ça me repousse profondément.

  18. Grendel dit :

    Franchement, la tradition joue très certainement beaucoup, mais principalement pour inculquer quelques valeurs par rapport à la vie et à la mort. C’est vrai qu’en fonction des lieux, des temps et des peuples, ce rapport change. Mais ce n’est pas parce que l’on nait là-bas que l’on a automatiquement ce regard sur la vie et la mort, des hommes et des bêtes. De même, on peut l’avoir quand on nait et vit dans le nord-est de la France (c’est mon cas).

    Ce sont deux conceptions opposées du droit de vivre et de tuer. Je comprends parfaitement que ça puisse paraître du gâchis de vie, une horreur orchestrée par la bêtise des hommes qui exercent leur violence à peu de risques etc… oui, trois fois oui, je le comprends.

    Mais quand pour soi “tuer un animal pour le spectacle” n’est pas une chose choquante, on peut dépasser cela et y trouver des émotions fortes, qui n’ont rien à voir avec le sang je vous rassure, mais plus dans la scénographie et dans la symbolique du combat.

    Que ça rebute, dégoûte ou exaspère d’autres personnes, c’est normal et c’est heureux. Mais comme il n’existe pas une morale intemporelle et universelle, il vous faut admettre Mesdames et Messieurs, que c’est également acceptable pour d’autres personnes qui ont des valeurs différentes. Pas pires, pas meilleures, différentes. Et effectivement, comme pour moi tuer un animal est une chose qui me rend totalement indifférent, je peux prendre du plaisir à une corrida parce que je ne souffrirai pas du dégoût que cet acte vous inspire.

  19. Aliocha dit :

    C’est surtout, que si on autorise ça, on devrait autoriser les combats à mort de gladiateurs.

  20. Grendel dit :

    Aliocha a dit :
    C’est surtout, que si on autorise ça, on devrait autoriser les combats à mort de gladiateurs.

    parce que tu places la vie d’un animal au même niveau que celle d’un homme.

  21. MaloneXI dit :

    Respecter la vie dans sa globalité , c’est pas mal. Sisi.

  22. Rigamix dit :

    Grendel a dit :

    Aliocha a dit :
    C’est surtout, que si on autorise ça, on devrait autoriser les combats à mort de gladiateurs.

    parce que tu places la vie d’un animal au même niveau que celle d’un homme.

    Justement, vous êtes en train de dire que l’homme prend un risque, que c’est un combat à mort, d’égal à égal, donc vous mettez la vie de l’homme au même niveau que l’animal, les deux ont autant de chances de crever.

    A part si…à part si en fait il n’y a pas de combats, juste un semblant de duel où l’homme ne peut pas perdre puisque de toute manière le taureau n’a aucun moyen de s’en sortir. Naaaan, les gens ne feraient pas ça, ça serait tellement lâche.

  23. Grendel dit :

    Tu fais des raccourcis.

    Oui c’est un combat à mort à 99,9% des cas ,oui l’homme prend un risque, mais bien évidemment que non, ce n’est pas d’égal à égal. L’homme n’a évidemment pas autant de chances que l’animal d’être blessé et encore moins de crever. Evidemment.

    L’objet n’est pas là : ce n’est pas un duel. Si vous aviez compris ça de la corrida, vous vous plantiez. Ce n’est pas un duel, c’est un affrontement de volontés.

    Oui, le taureau n’a pratiquement aucune chance de s’en sortir. Dire que c’est lâche, c’est considérer que sa vie vaut autant que celle d’un homme. C’est une affaire de jugement. Tu as parfaitement le droit de le penser, de le ressentir, de le vivre. Je vous interdis de me dire que de mon côté je n’ai pas le droit de penser, de ressentir et de vivre le contraire.

  24. moSk dit :

    Rigamix a dit :
    Justement, vous êtes en train de dire que l’homme prend un risque, que c’est un combat à mort, d’égal à égal, donc vous mettez la vie de l’homme au même niveau que l’animal, les deux ont autant de chances de crever.

    Un taureau peut peser 600kg, il a 2 grosses cornes et 4 jambes pour courir bien vite. Normalement il devrait écraser le torero et le réduire en petit morceau sanguinolent. Que le taureau n’est finalement presque aucune chance de s’en sortir, c’est justement le sens de la corrida. Alors c’est sûr que ce genre de morale, ce n’est pas exactement dans l’air du temps, mais au moins ça a un sens et ça remet les choses en place. Et d’ailleurs c’est justement parce que l’homme et le taureau ne se valent pas qu’on a ce genre de discussion, si on était pas, en quelque sorte, en dehors de la nature tout ce que nous ferions serait dans l’ordre normal des choses et nous n’aurions pas à nous demander de quelle façon agir pour respecter l’écologie puisque par définition tout ce que nous ferions serait écologique.

  25. Saniss dit :

    Grendel a dit :
    parce que tu places la vie d’un animal au même niveau que celle d’un homme.

    Ne pas le faire est pour moi une part importante de la connerie humaine. De là, il me paraît difficile de comprendre ceux qui apprécient la corrida, c’est évident.

  26. Sick dit :

    C’est le coté machomen qui est très prononcé dans l’acte de la corrida,il y à d’ailleurs un coté très Freudien à tous ça.
    Être sur et prouvé au monde qu’ont à des calots entre les cuisses l’équivalent des dos argenté chez nos cousins les Gorille et de longue plume colloré pour les Oiseaux .
    Je préfère les sport extrême pour ça !
    Mais je pense que la vie mérite oui d’être respecter dans son ensemble de ça diversité et que faire une échelle dans le droit à la vie est par principe assez nasillard pour être provocateur.
    PEACE.

  27. niam75 dit :

    Et pourquoi ils ne font pas leur spectacle sans armes et sans tuer aucun taureau ?
    Finalement, le plus “impressionnant” c’est la dextérité du torero et sa capacité à éviter les charges, pas besoin de tuer des bovins pour du spectacle.
    Sauf si les spectateurs ont besoin de sang pour être stimulé…

    Au final, avec les photos, je trouve ca encore plus pathétique qu’avant.

    Y’a une photo ou le torero tourne le dos à un taureau immobile et plein de sang. Ca montre bien toute la futilité de l’histoire.

  28. Grendel dit :

    niam75 a dit :
    Et pourquoi ils ne font pas leur spectacle sans armes et sans tuer aucun taureau ?
    Finalement, le plus “impressionnant” c’est la dextérité du torero et sa capacité à éviter les charges, pas besoin de tuer des bovins pour du spectacle.

    Ca c’est la corrida portugaise si je dis pas de connerie. Les taureaux sont plus petits aussi il me semble. C’est vraiment un autre sport pour le coup, et le taureau n’est pas soumis comme dans la corrida traditionnelle au point où il regarde le torero lui tourner le dos sans avoir l’envie d’attaquer.

    Saniss a dit :

    Grendel a dit :
    parce que tu places la vie d’un animal au même niveau que celle d’un homme.

    Ne pas le faire est pour moi une part importante de la connerie humaine. De là, il me paraît difficile de comprendre ceux qui apprécient la corrida, c’est évident.

    Effectivement :)

    Pour ma part je considère que placer la vie d’un animal au même plan que celle d’un homme est faire preuve d’une puérilité importante et d’une ignorance de la violence du monde. Je ne blâme personne hein, je ne suis pas en train de t’insulter, j’explique ma vision.

  29. Grendel dit :

  30. Bra-ket dit :


    Bonjour, quelqu’un peut-il m’aider à trouver où est la beauté, la noblesse et la fierté dans cette photo ?

  31. niam75 dit :

    Grendel a dit :

    Effectivement :)

    Pour ma part je considère que placer la vie d’un animal au même plan que celle d’un homme est faire preuve d’une puérilité importante et d’une ignorance de la violence du monde. Je ne blâme personne hein, je ne suis pas en train de t’insulter, j’explique ma vision.

    Mais ca ne contribue pas à la “grandeur” de l’Homme (je parle de grandeur puisque la vie d’un Homme vaut plus que celle d’un animal) que de mettre à mort une bête en 30 min devant 10 000 personnes.
    En tout cas, en 2009, ça fait vraiment petit-bras arriéré.

  32. Grendel dit :

    De la mettre à mort, non. De la mater, oui.
    En 2009, moi ça me fout encore des frissons.

  33. moSk dit :

    Bra-ket a dit :
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/60/Bull_killed_with_a_dagger_%28France%29.jpg
    Bonjour, quelqu’un peut-il m’aider à trouver où est la beauté, la noblesse et la fierté dans cette photo ?

    Bah sur cette photo t’as juste une grosse bête qui se fait achever, la corrida est finie.

  34. niam75 dit :

    moSk a dit :

    Bra-ket a dit :
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/6/60/Bull_killed_with_a_dagger_%28France%29.jpg
    Bonjour, quelqu’un peut-il m’aider à trouver où est la beauté, la noblesse et la fierté dans cette photo ?

    Bah sur cette photo t’as juste une grosse bête qui se fait achever, la corrida est finie.

    La mise à mort fait partie de la corrida, sinon, le taureau serait extrait de l’arène et tué en coulisse.

  35. Noodle dit :

    On tue des vaches et des boeufs, même des chevaux pour prendre un animal “beau” et moins débile, à la chaîne pour le plaisir (de manger, on pourrait manger autre chose) et tout le monde s’en branle, alors tuer un taureau qui a les moyens de se défendre je trouve ça plutôt sympa par rapport aux autres.

  36. Prezio dit :

    Douceur :
    Wait… Wat?

  37. Fwouedd dit :

    Noodle a dit :
    (de manger, on pourrait manger autre chose)

    On pourrait manger Noodle et manger utile !

  38. Sick dit :

    A ce qui parait la corrida est même élevé au niveau d’art :’(
    et mangeons Noodle !

  39. moSk dit :

    niam75 a dit :
    La mise à mort fait partie de la corrida, sinon, le taureau serait extrait de l’arène et tué en coulisse.

    L’estocade et le descabello en font parti, pas la puntilla (qui d’ailleurs est faite par un peon) puisque à ce moment le taureau est paralysé.

  40. Kher dit :

    Bra-ket a dit :

    Bonjour, quelqu’un peut-il m’aider à trouver où est la beauté, la noblesse et la fierté dans cette photo ?

    A part etre végétalien, je ne vois pas en quoi cette photo est choquante.

    Pour information a tous ces bobo bien pensant:

  41. elpopo dit :

    c’est une question de culture… pas tellement différent des gens qui vont pêcher le dimanche.
    Je comprends que vous n’aimiez pas, mais pas la peine d’en faire un drame.

  42. niam75 dit :

    moSk a dit :

    niam75 a dit :
    La mise à mort fait partie de la corrida, sinon, le taureau serait extrait de l’arène et tué en coulisse.

    L’estocade et le descabello en font parti, pas la puntilla (qui d’ailleurs est faite par un peon) puisque à ce moment le taureau est paralysé.

    Tu connais les termes exacts. Pour les non initiés, la corrida c’est tout ce qui se passe dans l’aréne. Donc si la mise à mort à lieu devant tout les spectateurs, ca fait partie de la corrida.
    Tu vas me dire que les mots ont un sens, mais ne jouons pas sur les mots pour autant.

    Et concernant le raccourci “corrida-abattoir”, la grande différence est qu’à ma connaissance, ce qu’il se passe dans un abattoir ne fait pas l’objet d’un spectacle divertissant ouvert au public.

  43. Sick dit :

    A l’abattoir il n’y à pas de spectateurs ni de billet d’entrée ni de costumes ni d’entracte et pas de POPCORN.
    Tu rentre on t’égorge et ont te bouffe chaine alimentaire logique.Comme le loup qui mange un agneau c’est dure mais c’est comme ça,ont à pas “le choix”,contrairement à la corrida.
    Mais après chacun ses mœurs et coutumes et je me réjouis de la diversité.
    Avec le temps je pense que cela disparaitra c’est quasiment sur.
    Cependant cela ne nous empêchent pas dire notre mécontentement vis a vis de cette coutumes.
    Cordialement.

  44. elpopo dit :

    ASSASSIN:

  45. Aliocha dit :

    Grendel a dit :

    Aliocha a dit :
    C’est surtout, que si on autorise ça, on devrait autoriser les combats à mort de gladiateurs.

    parce que tu places la vie d’un animal au même niveau que celle d’un homme.

    Tu veux dire que dans l’esprit d’un Romain, un rétiaire était l’égal d’un ours ou d’un lion ? Je pensais qu’on pourrait justifier ce genre de sport avec tes références : la volonté, la noblesse, la fierté, l’orgueil, etc.

  46. Kher dit :

    Aliocha a dit :
    C’est surtout, que si on autorise ça, on devrait autoriser les combats à mort de gladiateurs.

    Cela existe déjà dans plusieurs variantes. A ton avis, qu’attendent les spectateurs du Nascars aux US? Et ceux qui assistent a un match de boxe? De la violence et du sang…

  47. Grendel dit :

    Aliocha a dit :

    Grendel a dit :

    Aliocha a dit :
    C’est surtout, que si on autorise ça, on devrait autoriser les combats à mort de gladiateurs.

    parce que tu places la vie d’un animal au même niveau que celle d’un homme.

    Tu veux dire que dans l’esprit d’un Romain, un rétiaire était l’égal d’un ours ou d’un lion ?

    mais bien entendu, c’est là tout le sens de mon propos : la valeur accordée à la relation vie/mort est fluctuante entre les peuples, les lieux et les époques. Avant 1981 il était communément admis que la justice pouvait couper un homme en deux. C’était il y a pas longtemps hein… en fait, tu remontes le passé par tranches de 30 ans et à chaque fois tu verras que cette notion évolue. Ca donne des distorsions importantes quand on remonte loin, comme au temps des Romains. Mais tu parles de la vie et de la mort à un gitan aujourd’hui, ce qu’il t’en dira en toute simplicité et toute bonne foi devrait te hérisser le poil sur les bras, et pourtant, c’est aujourd’hui que ça se passe.

  48. Aliocha dit :

    Oui, mais, hum, comment dire ? Le gitan ne fait pas passer de lois au Parlement européen, c’est pour cela que j’ai un gros doute quant à l’avenir de ce sport qui se mangera probablement un décret de derrière les fagots sur la protection de l’animal.

    Douceur :
    La corrida est tellement ancrée dans les mœurs espagnoles que je vois mal une norme y mettant fin. En tout cas pas avant des années, voire des décennies. Et ce n’est pas l’Europe qui va y changer grand chose ; celle-ci sort des directives censées être retranscrites par les Etats membres sur leur territoire, mais ce n’est pas pour autant que lesdits Etats le font. En cas d’inexécution, on leur dira « C’est pas bien de ne pas appliquer nos directives, mais on ne peut rien faire contre vous, eu égard au principe de souveraineté des Etats ».

  49. Mhraya dit :

    S’émouvoir pour si peu… On est vraiment devenu une population de baltringues.

  50. moSk dit :

    Aliocha a dit :
    j’ai un gros doute quant à l’avenir de ce sport qui se mangera probablement un décret de derrière les fagots sur la protection de l’animal

    Qui au passage signera l’arrêt de mort de ces races bovines. Et de leurs éleveurs aussi. Ce qui entre nous fera sans doute souffrir plus de gens et causera plus de dégât à la diversité de la faune que 2000 ans de tauromachie.

  51. moSk dit :

    Douceur, c’est un peu lourd cette façon de répondre en éditant les messages, y a que toi qui fait ça.

    Douceur :
    Ça n’apporte rien d’effacer mes éditions. Enfin, si ça te fait te sentir mieux, fais-toi plaisir.

  52. fafalecureuil dit :

    Y’a quelques couilles à couper dans le coin.

  53. Erkin dit :

    La comparaison avec la pêche, chasse ou abattoir est ridicule dans le sens où la corrida est tout simplement la torture d’animal dans l’unique but de faire du spectacle.

    Douceur :
    Pour l’abattoir, je suis d’accord. Mais pour la pêche, la comparaison est parfois louable. Je pense à ces pêcheurs qui attrapent des poissons puis les remettent à l’eau en fin de journée, comme avant mais avec la mâchoire complètement défoncée. La définition de la torture s’applique bien alors.

  54. Chaka dit :

    moSk a dit :
    Douceur, c’est un peu lourd cette façon de répondre en éditant les messages, y a que toi qui fait ça.
    Douceur :
    Ça n’apporte rien d’effacer mes éditions. Enfin, si ça te fait te sentir mieux, fais-toi plaisir.

    Moi j’aime bien cette façon de répondre, quand on a par exemple 50 messages à lire d’un coup, on suit mieux le fil de la discussion.

    Sinon, je trouve ça un peu débile et je trouverais beaucoup plus intéressant des combats de condamnés à mort.

    Douceur :
    Merci de ton soutien, Chaka. Et je plussois les combats de condamnés à mort. Seul souci, la peine de mort est abolie dans de nombreux pays. Dommage.

  55. niam75 dit :

    Parenthèse ouverte
    Oula, je viens de capter le sens des “douceur” en italique dans les posts.
    Je commençais à croire qu’il s’agissait d’une nouvelle mode internet genre “je met “douceur” à la fin de mon post avec un contenu différent”. Mais non, c’est l’auteur du blog qui répond en éditant le post de commentateur (hum tentateur).
    Troublant en effet.
    Parenthèse fermée.

    Pour ce qui est de l’interdiction de la corrida, sans passer par l’Europe, vous savez surement que l’Angleterre à interdit la chasse à courre sur son territoire.
    Cette pratique souffre des mêmes contestations que la corrida. Il n’est donc pas irréaliste de songer qu’un jour des pays interdisent la corrida, avec ou sans l’Europe.

    Si demain on me demande mon avis quant à l’interdiction de la corrida et de la chasse à courre, je répondrais favorablement. VOUS ETES PREVENUS ! ^^

    Petite douceur :
    Je vous aime tous, assassins ou pas :D
    *pluie de pâquerettes sur vous et votre famille*

    Douceur (c’est moi):
    Tu m’as bien fait rire, niam75, en croyant que tout le monde parlait avec douceur à la fin de leurs commentaires.

  56. Grendel dit :

    Combien de personnes jouissaient du privilège de chasse à courre, combien de personnes jouissent de la corrida ?

    Fail

    Douceur : j’aime les animaux, je suis fou de mes 2 chats. J’adore les chevaux et je trouve que le taureau est un animal superbe. J’adore regarder les documentaires animaliers, et j’ai pleuré quand la maman de Bambi est morte.

    Douceur (le vrai, l’unique):
    Idem. Je suis fou de mon chat et j’aime les animaux de manière générale. Mais ce n’est pas pour autant que je trouve que la corrida soit un spectacle dégoûtant.

  57. fafalecureuil dit :

    niam75 a dit :
    Oula, je viens de capter le sens des “douceur” en italique dans les posts.

    Pareil, il a fallu l’intervention de mosk pour que je comprenne. Je croyais que c’étaient des citations et je pigeais rien.

  58. niam75 dit :

    Y’a des gens qui jouissent à la corrida ? Bordel, il doivent bien s’amuser avec une barquette de barbaque charal sous vide.

    Douceur (ca fait tres “Carla Bruni-sarkozy Time” en fait. On tient un concept) :
    J’aime beaucoup les dauphins, d’ailleurs une corrida à marineland, ca serait géniale :D
    Bisoux

  59. kraal dit :

    Ca donne envie d’un bon steak tartare tout ça !

    Les spectacles sanglants servent d’exutoires à une violence inhérente à l’homme, lorsqu’il ne peut pas se battre lui-même, à cause de la paix ou du maintien de l’ordre public (du pain et des jeux !). Aujourd’hui on en voit aux infos, et dans nos FPS. Alors pourquoi pas dans une corrida, chacun sa culture.

    L’utilisation de l’animal choque les populations sophistiquées, mais c’est une caractéristique qui n’a pas d’avenir pérenne, de toute façon. La corrida sera peut-être interdite par l’Europe dans 20 ans, mais d’autres blood sports referont surface.

  60. Caroline dit :

    Bah, moi je suis plutôt “contre” la corrida (je dis contre mais personne m’a demandé mon avis en même temps) mais j’ai le temps pour moi : c’est une des traditions qui a 10 ans devant soi avant d’être interdite. Et celle là je la pleurerais pas.

    Les mecs qui me parlent de corrida avec passion me font gravement penser à ceux qui me parlent de foot : je ne trouve ça ni noble, ni intéressant mais je ne connais pas assez bien le sujet pour partir dans des grandes envolées “pour ou contre l’abolition”.

    Disons que de base, je vois un guignol qui met à mort lentement un animal après l’avoir torturé et ce guignol n’est presque jamais touché … si je compare avec les chasseurs (je suis pas spécialement fan non plus mais là encore, je m’en fous un peu), je préfère leur approche, plus humaine.

    (s’ensuit vidéos et photos de chasseurs bourrés :D )

  61. Sensuelle dit :

    Moi j’aime les hommes qui aiment la corrida, ce sont des mecs viriles et pas des petites chialeuses qui bouffent des haricots verts sauce soja.

  62. Caroline dit :

    Sensuelle a dit :
    Moi j’aime les hommes qui aiment la corrida, ce sont des mecs viriles et pas des petites chialeuses qui bouffent des haricots verts sauce soja.


    (je troll je troll, mais je réponds à un troll).

    sinon, superbe video de corrida ici : http://www.youtube.com/watch?v=NcKkAdyQxOo

  63. Torrero dit :

    Sensuelle, dis le que tu es une grosse cochonne et que tu aimerais bien manger mon saucisson.

  64. Aliocha dit :

    Sensuelle, y a autant de chances que ce soit une nana qui voudrait se faire encorner par un type costumé en Bioman, que Caroline soit une fille en fait…

  65. skaven dit :

    Prendre du plaisir à tuer des animaux, c’est mal.

  66. A dit :

    Salopard.

  67. Grendel dit :

    skaven a dit :
    Prendre du plaisir à tuer des animaux, c’est mal.

    oui mais c’est bon !

  68. Saucisson dit :

    Torrero, j’ai le droit de choisir aussi non ?

  69. Antipathique dit :

    Ah la corrida, une bonne reçette pour avoir 100 comz, heureusement que douceur est en espagne. Personnellement, une bande de bouchers exentriques un tantinet baltringues qui tiennent un abattoir à ciel ouvert ouvert au public, ca m’évoque pas grand chose. Si ce n’est qu’il faut être un consanguin obèse d’espagnol pour aller voir son boucher tailler dans le steak avant de manger. Mais c’est juste mon avis.

    Je préfère m’interesser uniquement au produit fini viande qu’au processus de fabrication, aussi traditionnel et exentrique soit il.

    Ps: moi ça me donne l’impression que tu chuchottes dans ma tête quand tu réponds au commentaires en éditant en italique, donc j’ai arrété de lire tes réponses.

    Douceur :
    Mais je suis dans ta tête. Et partout ailleurs…

  70. Strutter dit :

    Vous venez tous vous offusquer mais c’est quand même super beau pour un mod HL. On le télécharge où ?

    Douceur :
    I lulz!

  71. Spam_One dit :

    Bonsoir, bienvenu dans un monde ou, l’Homme, malgré qu’il soit une des seules espèces douées d’altruisme, prends plaisir (pour certains) à tuer une bête car elle est “bien évidemment moins importante qu’un Homme”.

    Mais bordel, quand comprendrez vous que nous sommes les seuls cons à tuer pour le plaisir ? Ça ne vous fait vraiment pas peur ?

    Je ne vois pas en quel honneur on peut mettre en avant une pratique ou l’on tue une bête de manière cruelle, bête qui en plus, n’a rien demandée.

    Des hommes s’entretuent pdt des guerres ou autres ? Mais osef ils l’ont cherché, ils se battent pour des idéaux absurdes, alors que nous avons l’intelligence de notre coté et nous sommes incapables de nous contenir…

    Ici ce taureau crève, et tout ça pourquoi ? Parce qu’il représente un animal puissant, et donc source de frayeur et d’honneur pour l’homme qui le tue. Tout ça, ce n’est qu’une histoire de couilles, mais faut pas oublier que la bête la dedans, elle n’a rien demandée.
    Une bête ça vit sa vie, ça tue rarement pour le plaisir, mais pour sa défense et se nourrir, et de part cette simplicité, elles sont bien plus évoluées qu’un Grendel ou autres qui cherchent des arguments poussifs pour se justifier.

    Dire que la mort d’un animal n’a rien de grave est une absurdité, une connerie, quand on sait à quel point tout ceci n’est pas nécessaire et que l’on comprend la débilité des sentiments qui animent tout ça.
    Bien sur vous pouvez ressortir l’argument du boucher, du fait de manger de la viande, mais c’est tellement facile de comparer le mauvais travail fait par certains pour une cause “juste” (se nourrir), alors qu’en temps normal ce travaille se fait (j’espère) plus de 75% des cas dans des conditions acceptables (mort direct de l’animal), et pas avec le plaisir de faire souffrir une bête pour le “fun” de la combattre/voir mourir.

    Au lieu de trouver toutes les raisons du monde pour justifier la corrida, et dire que de toutes façons, nous n’avons rien à dire, puisque nous mangeons de la viande, arrêtez de cautionner cette connerie et pointez du doigt les bouchers qui font mal leur boulot plutôt que de les utiliser comme argument contre nous.

    Pauvre Terre, plus l’on devient intelligent, plus on a la capacité d’être cons…

  72. Rigamix dit :

    Ahhh…On est bien là, entre nous…

    http://www.theync.com/media.php?name=10248-horrified

    (Video de mise à mort (sur un site glauque, vous êtes prévenus))

    Douceur :
    Vraiment glauque, ton site.

  73. Helpmefixmybike dit :

    Donc en gros c’est pas grave de 9001 animaux à la seconde pour la bouffe, tout ceci bien sur sans considération pour le dit animal vu qu’il va être tué en une seconde comme milliers de ses congénères et que tout le monde s’en bat la race, c’est vrai qu’il n’y a pas le problème de culpabilité à avoir son steak tout prêt dans la barquette en plastique, alors qu’en tuer un pour l’argent, deux pour le spectacle et trois pour le caillou c’est un crime contre l’humanité ?
    C’est vrai qu’on aime pas trop avoir le nez dans sa merde, du coup on essaie de se dédouaner du fait de bouffer de la viande en disant que la corrida c’est mille fois plus horrible.
    C’est pareil la viande que tu bouffes c’est pour le plaisir, tout comme une corrida, et c’est pas le fait de les tuer “proprement” (oui vous savez le sang c’est saaale) qui va y changer quelque chose.

  74. Saniss dit :

    Helpmefixmybike, t’as vraiment rien compris au propos de Spam_One. Il y a une différence entre tuer pour nourrir, et tuer pour le plaisir avec en bonuske une morte lente et douloureuse.
    Je dis pas non plus que je suis entièrement d’accord pour tout au niveau de « tuer pour se nourrir ». Car l’homme abuse aussi de ça, ce qui mène à des espèces en voie de disparition. C’est un autre débat.

    Grendel a dit :

    Pour ma part je considère que placer la vie d’un animal au même plan que celle d’un homme est faire preuve d’une puérilité importante et d’une ignorance de la violence du monde.

    Je ne vois aucun rapport.
    Et ne pas les placer à la même hauteur, c’est faire preuve d’un orgueil excessif. Parce que l’homme est plus évolué, il est « mieux » ? L’homme est grand, il est capable de prendre des décisions et de délibérer, c’est ce qui le différencie de l’animal. Tiens, c’est exactement mon cours de philo.
    La différence est réelle, oui, et comme pas mal de monde, je fais sans doute beaucoup trop d’antropomorphisme quand je suis face à un animal, notamment mes chats.
    Pour autant, je trouve personnellement que c’est là qu’elle se place, la puérilité, quand on place l’homme au-dessus de tout sous prétexte que.
    Mais c’est un combat perdu d’avance car ça doit être dans nos gènes, étant donné que l’homme n’a jamais respecté l’environnement et la vie animale. Enfin, il commence, doucement, mais uniquement parce qu’il sent qu’il en dépend un petit peu quand même.
    Que c’est noble.

  75. moSk dit :

    Les espèces en voie de disparition ne le sont que très rarement parce que chassés pour leur viande, en fait le plus souvent ce sont des causes indirectes (dégradation de l’habitat) qui sont à l’origine du problème. Et généralement ça se fait aussi sans qu’on s’en rende compte.

  76. Bra-ket dit :

    Comme l’a très bien dit Spam_One, les personnes qui défendent la corrida avec l’argument de l’abattoir font une confusion :
    tuer un animal pour se nourrir <> le torturer pour le spectacle, la tradition et se nourrir de lui après.
    Ce n’est pas non plus le massacre d’une pauvre bestiole qui vous regarde avec l’œil et le museau humide qui va vous permettre de vous draper de dignité, de virilité ou que sais-je.

    Vous valez mieux que cela.

    Edit : Saniss a expliqué cela beaucoup mieux que moi.

  77. Saniss dit :

    moSk a dit :
    Les espéces en voie de disparition le sont très rarement parce que chassés pour la nourriture, le plus souvent ce sont des causes indirectes en fait (dégradation de l’habitat). Et généralement ça se fait aussi sans qu’on s’en rende compte.

    Ouais. Enfin je dirais que c’est un tout, l’homme accumule les problèmes et l’environnement commence à accuser le coup.

  78. Helpmefixmybike dit :

    - La disparition des espèces est pas du fait des élevages de viande, c’est un autre problème.

    Et sinon, c’est la corrida il y a six bêtes “torturées” par corrida mais combien de bêtes y a t il par élevage intensif ? Elles apparaissent pas par magie sur le pas de l’abattoir pour se faire découper en morceaux ensuite.
    Et je parle pas que des vaches. Pourquoi s’emouvoir pour six steaks sur pates, alors qu’il y a des milliers d’élevages dans lesquels les animaux sont enfermés, nourris avec de la merde, ne sortent pas, ne sont plus des animaux, parcequ’il ne faut pas se leurrer, ce ne sont pas des animaux qu’on élève mais juste de la viande, et ça personne n’y fait gaffe. Alors venir chouiner pour dire “olala la corrida c’est mal” c’est bien, mais faudrait peut-être chercher plus loin dans son assiette, c’est pas la même torture, la même mort, mais c’est tout aussi grave, et c’est pas le fait d’avoir une mort rapide qui va changer quelque chose.

  79. xandar dit :

    Helpmefixmybike a raison je trouve.

    Ouais, c’est un peu craignos de “torturer” un animal pour le spectacle, mais quand on voit ce qui se fait pour nourrir la plèbe, ça me fait doucement marrer : un animal doit se sentir 100 fois plus mal dans un abattoir avec le stress de tous les autres animaux que dans une arène.
    Entre un animal qui vit en plein air mais qui se fait tuer en souffrant pendant 15 minutes et un animal qui passe sa vie dans 2 mètres carrés, dans le noir, gavé de bouffe mais qui crève en une seconde, pour moi le choix est fait.

    Et j’aime le foie gras.

  80. moSk dit :

    Et ça ne concerne vraiment pas beaucoup de taureaux. Et il ne faut pas non plus sous estimer la rusticité de ces bêtes, elles ont forcément mal mais leur comportement même montre bien que ça n’a rien d’une douleur extrême (moi j’ai déjà vu ce que ça fait une vache qui a vraiment mal, ça ressemble pas à ça), le plus problématique ça reste la mise à mort qui peut être ratée mais la puntilla est justement là pour ça. Bref, c’est quand même pas si important que ça, ceux qui prennent du temps à militer contre ne font qu’emmerder ceux qui aiment et si jamais ça disparait on aura perdu plus qu’on aura gagné.

  81. Sick dit :

    “on aura perdu plus qu’on aura gagné”

    Du genre ?
    Un show de moins pour des consanguins ?

  82. Caroline dit :

    moSk a dit :
    Les espèces en voie de disparition ne le sont que très rarement parce que chassés pour leur viande, en fait le plus souvent ce sont des causes indirectes (dégradation de l’habitat) qui sont à l’origine du problème. Et généralement ça se fait aussi sans qu’on s’en rende compte.

    un petit sandwich au thon peut être ? ou un sushi ? (thon rouge, disparition de l’espèce en 2012)

    http://www.wwf.fr/s-informer/actualites/ouverture-de-la-saison-de-peche-au-thon-rouge-2009-disparition-definitive-du-stock-annoncee-pour-2012

  83. niam75 dit :

    On ne s’exonère pas de ses fautes grâce aux fautes du voisin.
    Pas la peine de nous sortir “A l’abattoir les vaches souffrent encore pire heu”, ca ne rend pas la corrida plus “tolérable”.

    On parle de la corrida ici. Je trouve ce spectacle particulièrement primaire et abaissant pour l’Humanité.
    Je n’éprouve aucun plaisir à voir 4-5 taureaux se faire agresser pendant des heures avant leur mise à mort. Je n’y trouve rien de beau et rien de noble.

    Douceur :
    Oh le retour de notre ami le soleil, mon cœur se remplit de joie et d’allégresse.
    Je me ferais bien un pavé de rumsteak ce midi tiens.

  84. Aliocha dit :

    M’font marrer ceux qui la ramènent du style « on aime la corrida parce qu’on est des hommes » alors qu’ils n’ont probablement jamais eu un taureau au derche ou été placés dans une situation dangereuse de leurs vies…

  85. Prizor dit :

    Pour le “l’abattoir c’est bien pire que l’arène”, je trouve qu’il y a surtout une grande différence : à l’arène, les gens se déplacent pour voir ce spectacle. Que l’abattoir soit cruel, on n’en doute pas, mais que des gens payent pour venir voir un animal se faire embrocher, c’est déjà autre chose.
    Bien sûr, on vient plutôt pour la tradition, le goût du beau combat, etc., et je le comprends. C’est comme cette population sur une île (je ne sais plus où, désolé) qui tuent des tortues en voie d’extinction pour leur carapace par tradition, et qui ne comprennent pas pourquoi on veut les empêcher de le faire.
    Pour ma part, je ne veux pas aller à une corrida, je sais que ça me plairait pas, pourtant je ne critique pas ceux qui aiment ça, parce que je sais que ce qu’ils vont voir c’est pas le sang, l’animal qui agonise, mais tout ce qui précède.

    À part ça, il paraît que les corridas où le torrero est encore novice sont les plus dures à regarder, parce que le sang gicle plus souvent (poumon perforé, ou whatever). Si on ne regardait que les corridas les plus “réussies”, je pense qu’on aurait déjà un peu moins de mal à accepter la corrida.
    Ah, et moi aussi je jouis devant les photos de ces pauvres gars qui se prennent une corne dans les burnes. :p Pauvres bêtes. ^^

  86. elpopo dit :

    Aliocha a dit :
    M’font marrer ceux qui la ramènent du style « on aime la corrida parce qu’on est des hommes » alors qu’ils n’ont probablement jamais eu un taureau au derche ou été placés dans une situation dangereuse de leurs vies…

    j’ai vu personne écrire ça sérieusement dans les commentaires, je sais pas d’où tu le sors.

    Sinon vu que vous m’avez tous l’air tous bien versés dans l’anthropomorphisme, à choisir j’aimerais mieux être un taureau destiné à la corrida qu’une vache à l’abattoir.

    La corrida c’est un spectacle d’un autre temps, c’est cruel sous certains aspects, mais ça renvoie aussi à des valeurs, des traditions. Perso je m’en fous, on peut interdire la corrida, mais après ce sera la chasse, les pêcheurs du dimanche, etc. Ca nous fera un beau monde aseptisé.

  87. Aliocha dit :

    J’ai pas tout relu, j’ai pris les deux premiers sur lesquels je suis tombé :

    S’émouvoir pour si peu… On est vraiment devenu une population de baltringues.

    Moi j’aime les hommes qui aiment la corrida, ce sont des mecs viriles et pas des petites chialeuses qui bouffent des haricots verts sauce soja.

    Bon, je viens de me rendre compte qu’il y en avait un de Mhraya dans le tas, donc c’est juste un troll…

  88. fafalecureuil dit :

    Il y a eu ça aussi:

    Grendel a dit :
    et t’as tes règles en même temps que celles de tes copines ?

    “Valeurs” et “traditions” devraient être interdites de tout argumentaire et on devrait couper la langue qui sort “valeurs traditionnelles”.

  89. elpopo dit :

    Pourquoi?

  90. Cartouche dit :

    Moi c’est surtout le terme tradition qui m’embête. Loin d’être une tradition millénaire, la corrida s’est développée au XIXe siècle et a surtout été promue en Espagne sous le franquisme.

  91. kama dit :

    on sen branle des taureaux y’en a pleins!!!

  92. Kher dit :

    Cartouche a dit :
    Moi c’est surtout le terme tradition qui m’embête. Loin d’être une tradition millénaire, la corrida s’est développée au XIXe siècle et a surtout été promue en Espagne sous le franquisme.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_corrida

    Au cours des XVIe et xviie siècles, la tauromachie à cheval réservée à la noblesse se codifie avec notamment, en 1643, la publication du Traité d’équitation et diverses règles pour toréer de Don Gregorio de Tapia y Salcedo. Les cavaliers pratiquent un combat à l’aide de lances, ancêtre de la corrida de rejón et de la corrida portugaise modernes.

  93. kama dit :

    lol doiublon dsl!!!

  94. Aliocha dit :

    Kher a dit :

    Cartouche a dit :
    Moi c’est surtout le terme tradition qui m’embête. Loin d’être une tradition millénaire, la corrida s’est développée au XIXe siècle et a surtout été promue en Espagne sous le franquisme.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_corrida

    Au cours des XVIe et xviie siècles, la tauromachie à cheval réservée à la noblesse se codifie avec notamment, en 1643, la publication du Traité d’équitation et diverses règles pour toréer de Don Gregorio de Tapia y Salcedo. Les cavaliers pratiquent un combat à l’aide de lances, ancêtre de la corrida de rejón et de la corrida portugaise modernes.

    Ah bah si Wikipédia le dit…

    La corrida est une invention espagnole, andalouse plus précisément, dont la technique est fixée par le matador Pepe Hillo, dans un traité de 1796. Si la corrida hérite des tauromachies royales le goût du sang et la recherche de la somptuosité, d’importantes différences sont à mentionner : la création d’un animal spécifique (le taureau de combat), la réapparition des arènes, un but commercial. La technique du combat est élaborée de sorte que la mort de l’animal soit lente, sans quoi il n’y aurait point de spectacle. Il s’agit de « maintenir la vie dans la souffrance », selon la définition que Michel Foucault donne de la torture.

    Source.

  95. kama dit :

    ta source a l’air quand meme bien foireuse comparé a wiki. Jis ca je dis rien.

  96. fafalecureuil dit :

    elpopo a dit :
    Pourquoi?

    Dire “tradition” c’est comme dire “chuis perché”, pas le droit d’y toucher.
    “valeurs” est vidé de son sens, les arriérés l’utilisent comme “goûts”:
    “des valeurs et des couleurs il ne faut pas en discuter.”

  97. Mhraya dit :

    Aliocha : Haha. Tu peux admettre qu’on a une société n’ayant qu’un contact virtuel avec la mort, par le biais de série TV, JV, etc. Ceux qui chouinent sur ce spectacle le sont car ils vivent dans un monde de bisounours : La mort n’existe pas. La souffrance non plus.

    SO : “Mais bordel, quand comprendrez vous que nous sommes les seuls cons à tuer pour le plaisir ?”

    C’est faux >:]

  98. fafalecureuil dit :

    Pour Mhraya, entre Rambo et Bambi: le néant.

  99. Saniss dit :

    Cachez-vous derrière des mots comme « valeurs » et « traditions » si ça vous amuse, ça ne justifie rien.

    Je suis d’accord que les gens vont surtout voir une tradition, un spectacle, ça n’en reste pas moins malsain pour moi.

  100. Winston_Wolf dit :

    kama a dit :
    ta source a l’air quand meme bien foireuse comparé a wiki. Jis ca je dis rien.

    Excellent.
    Surtout que les 2 sources disent à peu près la même chose et que wikipedia cite une source (http://croa33.club.fr/Histoire.htm) qui parle elle-même de la source d’Aliocha. Bref.

  101. Kher dit :

    Aliocha a dit :

    Kher a dit :

    Cartouche a dit :
    Moi c’est surtout le terme tradition qui m’embête. Loin d’être une tradition millénaire, la corrida s’est développée au XIXe siècle et a surtout été promue en Espagne sous le franquisme.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_la_corrida

    Au cours des XVIe et xviie siècles, la tauromachie à cheval réservée à la noblesse se codifie avec notamment, en 1643, la publication du Traité d’équitation et diverses règles pour toréer de Don Gregorio de Tapia y Salcedo. Les cavaliers pratiquent un combat à l’aide de lances, ancêtre de la corrida de rejón et de la corrida portugaise modernes.

    Ah bah si Wikipédia le dit…

    La corrida est une invention espagnole, andalouse plus précisément, dont la technique est fixée par le matador Pepe Hillo, dans un traité de 1796. Si la corrida hérite des tauromachies royales le goût du sang et la recherche de la somptuosité, d’importantes différences sont à mentionner : la création d’un animal spécifique (le taureau de combat), la réapparition des arènes, un but commercial. La technique du combat est élaborée de sorte que la mort de l’animal soit lente, sans quoi il n’y aurait point de spectacle. Il s’agit de « maintenir la vie dans la souffrance », selon la définition que Michel Foucault donne de la torture.

    Source.

    Je ne vois pas en quoi ta quote contredit wikipedia? Tout ce que t’on article me raconte là, c’est que la technique de la corrida a été “fixée” en 1796… Mais la tauromachie avec la mise à mort de l’animal remonte a bien avant…

    De plus, la corrida avec ses règles, ses arènes et son engouement populaire en Espagne, au Mexique et dans le sud de la France est bien une tradition.

  102. Aliocha dit :

    Parce qu’elle écrit explicitement « La corrida est une invention espagnole, andalouse plus précisément, dont la technique est fixée par le matador Pepe Hillo, dans un traité de 1796 » — donc au XIXe siècle qui a commencé quatre ans après en gros, comme l’indiquait Cartouche, et pas au XVIe siècle.

    @Mhraya>> C’est pas faux, mais si la souffrance manque à certains, il y a des donjons SM pour ça !

  103. niam75 dit :

    elpopo a dit :
    Sinon vu que vous m’avez tous l’air tous bien versés dans l’anthropomorphisme, à choisir j’aimerais mieux être un taureau destiné à la corrida qu’une vache à l’abattoir.

    Hum, interdisons les abattoirs et gloire à la corrida donc.

    elpopo a dit :
    La corrida c’est un spectacle d’un autre temps, c’est cruel sous certains aspects, mais ça renvoie aussi à des valeurs, des traditions. Perso je m’en fous, on peut interdire la corrida, mais après ce sera la chasse, les pêcheurs du dimanche, etc. Ca nous fera un beau monde aseptisé.

    ou pas.

    Par contre c’est claire que “valeur” et “tradition” sont des termes un peu désuèts et dégageant souvent une douce effluve nauséabonde.

  104. Aliocha dit :

    Y a quoi comme traditions en France à part le Beaujolmerde nouveau et les grèves ?

  105. Kher dit :

    Aliocha a dit :
    Parce qu’elle écrit explicitement « La corrida est une invention espagnole, andalouse plus précisément, dont la technique est fixée par le matador Pepe Hillo, dans un traité de 1796 » — donc au XIXe siècle qui a commencé quatre ans après en gros, comme l’indiquait Cartouche, et pas au XVIe siècle.
    @Mhraya>> C’est pas faux, mais si la souffrance manque à certains, il y a des donjons SM pour ça !

    Je confirme, je ne vois TOUJOURS PAS en quoi ta quote infirme ce qui est sur wikipedia qui décrit aussi ce passage de l’histoire de la tauromachie:

    À la suite de Francisco Romero, nombre de ses compatriotes se font aussi matadores de toros, notamment son petit-fils Pedro Romero, « Costillares » et « Pepe Hillo ». Ce dernier sera en 1796 l’auteur de « La tauromaquia, o el arte de torear de pie y a caballo » (« La tauromachie, ou l’art de toréer à pied et à cheval »), premier traité de tauromachie moderne.

    Sur un autre site http://croa33.club.fr/Histoire.htm

    Pour les aficionados les premières exhibitions taurines dateraient du XIe siècle et auraient été données à l’occasion de l’avènement d’un Roi “Abu El Hassan”. Des courses à Saint-Sever (Fr-Landes), Bazas, Aire sur Adour, etc… et même à Bordeaux datent du Moyen-Age.

  106. Kher dit :

    Aliocha a dit :
    Y a quoi comme traditions en France à part le Beaujolmerde nouveau et les grèves ?

    Pour les parigots, plus grand chose il est vrais… Les pauvres :(

  107. moSk dit :

    Aliocha a dit :

    Y a quoi comme traditions en France à part le Beaujolmerde nouveau et les grèves ?

    Les hommes politiques minables et les défaites militaires rigolotes (Agincourt… 1870… 40…).

  108. Aliocha dit :

    Kher a dit :
    t pas faux, mais si la souffrance manque à certains, il y a des donjons SM pour ça !

    Je confirme, je ne vois TOUJOURS PAS en quoi ta quote infirme ce qui est sur wikipedia qui décrit aussi ce passage de l’histoire de la tauromachie:

    Parce que Cartouche ne parlait pas de tauromachie, mais de corrida.

  109. Kher dit :

    Magnifique!

  110. niam75 dit :

    D’facon la corrida c’est un truc de nazi !

  111. Nyzer dit :

    Pour moi les amateurs de corrida sont juste des gros sadiques.

    Je les place dans la même catégorie que les petits enfants qui prennent du plaisir à arracher les pattes de sauterelles ou à faire cramer des fourmis avec une loupe au soleil.
    Sauf que la ils sont adultes, et qu’ils prennent comme excuse la tradition et la logique du moins pire pour se soustraire de toute conscience morale. C’est trop facile.

  112. A dit :

    En parlant de nazi, leur tradition c’était de construire des petits camps de vacances avec une douche quand l’abonnement est fini. Pourquoi on leur a pas foutu la paix ?

  113. niam75 dit :

    A cause de la corrida mec, c’est pourtant simple.

  114. xandar dit :

    Epic win ce billet.

    Douceur :
    Tu l’as dit, bouffi.

  115. Aliocha dit :

    Bon, plus de 110 commentaires, on peut maintenant passer aux pics !

    Image hosted by uppix.net

  116. Savonette dit :

    MMEEeeEEEEEUUuuuuuuuuuuuuuuuUuU§

  117. A dit :

    La dernière fille que baby a prise en éjac facial approuve : les bovins ça craint.

  118. Coww dit :

    Quoi ? Qu’est ce que j’ai encore fait moi ?

  119. Saniss dit :

    Allez allez, encore un petit effort et on arrivera peut-être au niveau des billets type « Ectoplasme ».

    Douceur :
    En tout cas je m’étonne que le point Godwin n’ait toujours pas été atteint.

    Edit : J’ai rien dit…

  120. SrL dit :

    niam75 a dit :

    D’facon la corrida c’est un truc de nazi !

  121. Aliocha dit :

    Putain, la photo de Savonette… je suppose que c’est la dernière que le mec a prise de sa vie.

  122. fafalecureuil dit :

    Héhé! Et vu la hauteur, il devait avoir moins de 5 ans.

  123. Saniss dit :

    fafalecureuil a dit :
    Héhé! Et vu la hauteur, il devait avoir moins de 5 ans.

    Oui enfin si on suit ta logique, là c’est carrément un liliputien.

  124. Prizor dit :

    On sait maintenant pourquoi Sarko a arrêté la photographie et s’est lancé dans la politique.

  125. Saniss dit :

    En fait au moment de la photo il était un peu plus grand qu’aujourd’hui, mais le taureau lui étant tombé sur la gueule, il a encore perdu de la hauteur (ravageant au passage le visage).

  126. ShootingStar dit :

    Moi j’aime pas les corridas.

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>