Frêle Esquif

Journal de bord d’un Nofragé, le blog de Douceur.

Les véritables tapas

Depuis quelques temps, les tapas sont devenus l’incontournable des bars prétendument branchés, où une assiette composée de trois olives et d’une poignée de chips vous est facturée pour la modique somme de 5 €. Et si l’on revenait un peu sur l’origine populaire de ces plats espagnols et que l’on parlait des seules véritables tapas, celles que l’on vous sert à Grenade ?

Le fameux tinto de verano

Le fameux « tinto de verano »

Une tapa, qu’est-ce que c’est ? Assez difficile à définir de prime abord puisqu’à mi-chemin entre l’apéritif classique et le repas. Pour reprendre une expression à la mode, il pourrait s’agir d’un apéritif dinatoire. La tapa consiste en une assiette de mets locaux qui est servie avec votre boisson. Et tout cela se passe dans les fameux « bars à tapas ». C’est de cette pratique que découlent le verbe « tapear » ainsi que l’expression « ir de tapas », qui signifient aller prendre quelques verres tout en se sustentant de petits plats.

Si les tapas sont désormais cuisinées à l’échelle mondiale, il ne faut pas oublier qu’elles puisent leur origine en Espagne, où ce sont les plus riches, mais également les moins chers. Encore mieux, dans certaines régions, la tapa est servie gratuitement avec votre verre. Grenade (la ville comme la province) est la plus importante de celles-ci ; et l’intégralité des photos illustrant ce billet y ont été prises.

En fatras, quelques informations à connaître :

  • En règle générale, une tapa est servie avec un verre d’alcool (bière, « tinto de verano », « clara », etc.). Néanmoins, pas mal de bars ne font pas la fine bouche et vous servent une tapa si vous prenez une boisson non alcoolisée (Coca-Cola, Fanta et autres).
  • Une boisson classique comme la bière valant entre 1,50 et 2 €, vous pouvez boire et manger pour vraiment pas cher. Mais la plupart du temps, une seule tournée ne suffit pas pour vous caler, voilà pourquoi il n’est pas rare de reprendre une ou deux fois (voire plus) une consommation et de s’éterniser dans les bars. En outre, il est toujours possible de prendre une tapa seule, sans boisson, pour un prix allant de 1 à 2 €.
  • Les tapas sont très variées et il y en a pour tous les goûts : viande, poisson, légumes, hamburgers, tortillas, … Les clichés ci-dessous illustrent assez bien cette variété. En cherchant bien, on peut même trouver des tapas marocaines ou chinoises. Quand certains bars privilégient la quantité au détriment de la finesse, d’autres choisissent la voie inverse, ce qui permet d’exercer son palais avec un certain plaisir. Andalousie oblige, attendez-vous à voir pas mal d’huile d’olive dans vos tapas.
  • Pour le choix de votre tapa, il y a deux écoles. Dans la première, vous disposez d’une carte et vous choisissez ce qui vous plaît le plus. Dans l’autre, la tapa est imposée et monte en qualité plus vous prenez de tournée. Autant dire qu’au bout de la cinquième, vous disposez d’une assiette plus que correcte.
  • Dans la majorité des bars, les tapas ne sont pas servies toute la journée mais seulement aux heures des repas, à savoir entre 13h et 16h le midi, et entre 19h et 23h le soir ; grosso modo, car ces horaires sont plus ou moins flexibles.

Pour finir, voici un petit florilège de nourriture gratuite, ou tapas :








Sur ce, bon appétit !

Tags: , ,

15 commentaires pour “Les véritables tapas”

  1. Aliocha dit :

    Merde, j’ai faim maintenant :/

  2. drloser dit :

    J’étais à Grenade l’été dernier et je pense que tu as un peu enjolivé la réalité. Ceux qui vont partir en Espagne après avoir lu ton blog vont tomber de haut. C’est un peu comme si je faisais un article sur Paris en me concentrant sur les resto qui vendent le demi entre 1,5 et 2 euros et qui offrent le couscous ou les moules frittes un soir par semaine. La bouffe est beaucoup moins chere en espagne (et elle est excellente), mais ils ne t’offrent pas toujours 3 bocadillos quand tu prends un coca.

    Douceur :
    Il y a tellement de bars à tapas à Grenade que l’on se concentre forcément sur les meilleurs : les plus fins ou les plus généreux. Et quand on voit trois bocadillos dans une assiette, cela signifie que trois personnes ont pris un bocadillo.

  3. ol dit :

    MANJER!!!

  4. moSk dit :

    Ça donne faim tout ça…

  5. on3ck dit :

    Je vais tout les ans 2 à 4 semaines en Espagne, à Almérimar (bon beau frère vie las bas) et très franchement c’est tel que le raconte Douceur.
    Perso je vous recommande le “tinto de verano” avec le “Jamón serrano.”, je me ramène en france tout les ans un “pata negra”, le meilleur des jambon serrano!

  6. Aliocha dit :

    Et pour la bière on peut encore trouver moins cher (à Séville en tout cas), par contre, faut aimer la Cruzcampo.

  7. Smb dit :

    C’est la première fois de ma vie que je vois des tapas servies avec des frites… je dois avoir loupé un truc.
    En tout cas ma préférence en matière de tapas revient au Solomillo al whisky qu’ils servent dans certains bars à Séville (et surement dans d’autres villes).

    Douceur :
    Et pourtant les frites constituent l’accompagnement principal des tapas ; en tout cas ici à Grenade.

  8. nicoayeNF dit :

    Les boissons sont un peu plus chères que par chez moi (1€ en general et parfois moins), mais vous avez des tapas ennormes!

    Douceur :
    Et c’est où par chez toi ?

  9. nicoayeNF dit :

    Extrémadure, une des régions les moins chères d´Espagne.

  10. D0h dit :

    Ca change du bol de cacahouete après 1 tournée en France …

  11. J_heu dit :

    Avec de la chance, on peut avoir du saucisson à la place des cacahouètes, mais c’est très rare.

  12. Crampi dit :

    Alors est-ce que c’est parce que les bars français sont chers que les gens sortent moins qu’en Espagne ou c’est parce que c’est pas dans les moeurs françaises que les gens restent chez eux ?

    Douceur :
    Je choisirais la première solution, vu qu’elle s’applique à mon entourage. Mes ami(e)s et moi sortons beaucoup plus en Espagne qu’en France. Quand tu dois payer ta bière 4 € (et sans tapas), ça refroidit, c’est sûr.

  13. Prezspurer dit :

    J_heu a dit :
    Avec de la chance, on peut avoir du saucisson à la place des cacahouètes, mais c’est très rare.

    Ce n’est absolument pas rare, j’ai pas assez de doigts pour compter le nombre de bar qui ont ce genre de bonne pratique, et même quelques uns sur Paris

  14. Chavez dit :

    Je vais à Grenade souvent et je confirme ce que dit douceur (si on accepte qu’un boccadillo est petit et parfois minable, mais bon c’est gratos).

  15. Lily dit :

    bonjour,
    très sympa cet article! Je pars a grenade cette été et j’aimerai bien avoir les adresses de ces bar où es tapas sont gratuites et…généreuses!Peux tu me les donner que je vois toutes ces photos en vraie?!

    Douceur :
    Etant revenu d’Espagne depuis juillet dernier, ma mémoire des lieux et des noms s’est quelque peu estompée. Je n’ai jamais connu les adresses de mes bars favoris, mais je peux encore te citer quelques noms, qui te permettront de vite trouver les bonnes tapas : La Bella y la Bestia, Reventaero (sur Camino de Ronda), los Diamantes, plein de bars près de l’arène (Plaza de Toros) et mon bar préféré, dont je ne me rappelle plus le nom, se trouve près de la Calle Verala.
    Toutefois, il faut avoir à l’esprit qu’on trouve des bars tous les 10 mètres, et qu’on est rarement déçu. Un conseil, évite les lieux touristiques autour des grands monuments : il y a rarement des tapas et les boissons sont plus chères qu’ailleurs.

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>