Satires de partout

le blog de DindonPoilu.

Articles taggés avec ‘pensée’

« Articles plus anciens

Le sport, cet art de vivre

Jeudi 19 octobre 2006

Au tennis, l’intension de poursuivre son geste après la frappe rend celle-ci plus précise. Je pense que d’une manière générale, lorsqu’on atteint un objectif important c’est qu’on avait l’intension d’aller encore plus loin. Dans la vie, comme au tir à l’arc, pour atteindre sa cible il faut viser plus haut.

Vaincre le con

Lundi 25 septembre 2006

Convaincre, c’est vaincre le con.

J’aimerais tant vaincre le con par des arguments rationnels ! Par une démonstration par l’absurde par exemple. Rentrer dans sa logique de con, et la démonter de l’intérieur : Si t’as raison alors machin, mais si machin alors bidule. Or bidule est impossible, donc machin aussi. Donc t’es con.

Mais ça ne marche pas sur les cons, puisqu’ils sont cons. Les cons ne sont pas rationnels, ils sont capables d’inventer n’importe quel argument à la con pour continuer de se donner raison.

Voici mon plan : Puisque les cons ne sont pas rationnels, il ne faut pas les attaquer sur ce front. Oublions les arguments logiques. L’idéal c’est de les toucher par les sentiments : l’émotion, l’humour, … Les publicitaires l’ont bien compris. Les pubs pour la sécurité routière ne présentent pas froidement les statistiques liant le port de la ceinture à la mortalité. Non, elles utilisent à la place des images chocs : des gens heureux soudainement victimes d’un accident, et qui meurent au ralenti sur une musique d’opéra.

Libre arbitre

Mercredi 6 septembre 2006

Code pénal/Des causes d’irresponsabilité ou d’atténuation de la responsabilité/Article 122-1 :
N’est pas pénalement responsable la personne qui était atteinte, au moment des faits, d’un trouble psychique ou neuropsychique ayant aboli son discernement ou le contrôle de ses actes.

Donc quelqu’un qui ne contrôle pas ses actes n’est pas coupable de ses méfaits.

La majorité d’entre nous a le sentiment de contrôler ses actes. Notre intuition nous dicte que (contrairement aux animaux diront certains) nous avons le pouvoir de choisir ou de ne pas choisir un acte.
Malheureusement pour notre ego, la science ne parvient pas à démontrer ce libre arbitre. Au contraire, nos connaissances scientifiques actuelles nous amèneraient plutôt à conclure que nos choix ont pour origine les lois physiques qui agissent sur les cellules de notre cerveau.
S’en sortir en faisant appel au hasard n’est même pas possible : en quoi un comportement hasardeux serait-il un comportement choisi librement ?

En quoi une personne « saine » est donc davantage responsable de ses actes qu’un « malade mental » ? Un cerveau « sain » n’échappe pas mieux aux lois physiques qu’un cerveau « malade » ou sous l’emprise de drogue.

Je propose d’accorder la justice à la science en déclarant irresponsable, et donc non coupable, tout criminel ou délinquant.

Je suis deux

Mardi 25 avril 2006

Vous arrive t-il de vous parler à voix haute ?
Moi oui. Jamais si on peut m’entendre, bien entendu.

Dans ces cas là, je sais d’avance ce que je vais dire, mais je le dis quand même.
Du genre : “Bon ben moi je vais pisser”.
Des trucs qui peuvent être futiles donc. Ou pas.

Ce qui me turlupine c’est que ça ne me sert vraiment à rien. Puisque l’information que je transmets de ma bouche à mes oreilles, je la connais déjà. Mais je le fais quand même, c’est enrageant. Ou alors, et c’est là que ça devient intéressant, ou alors je ne la connais pas si bien que ça, cette information ! Peut-être que seule une partie de mon cerveau sait que je vais pisser, et ne peut pas transmettre l’information à une autre partie sans passer par les ondes sonores. Il paraît que le cerveau gauche gère la parole. Peut-être n’ai-je pas de corps calleux, mes cerveaux gauche et droit étant donc déconnectés, et que mon cerveau gauche n’a trouvé que ce moyen pour communiquer avec mon cerveau droit (mais comment lui répond ce dernier ?).

Je vais m’interdire de parler à voix haute, et voir ce que ça donne. Si ma jambe gauche (commandée par mon cerveau droit) refuse de m’emmener aux WC, c’est que j’ai un problème.

Ecrire un blog, n’est-ce pas semblable à se parler à voix haute ?
Bon ben moi je vais pisser.

IA

Mardi 22 novembre 2005

Mes parents sont de grands savants. Ils sont parvenus avec très peu de moyens à accomplir ce que roboticiens et chercheurs en intelligence artificielle du monde entier tentent de réaliser depuis des décennies :

Concevoir, fabriquer de toutes pièces (bravo à ma mère qui s’est investie corps et âme dans cette partie), et élever une machine* douée de conscience, jusqu’à ce que son intelligence atteigne le niveau de celle d’un humain standard.

Je suis fier d’être cette machine.

*machine : système complexe transformant une forme de travail en une autre.