Satires de partout

le blog de DindonPoilu.

[Enigme (résolue)] Noir de peau

Une question me travaille depuis longtemps :

La couleur noire conserve la chaleur, car elle absorbe les rayons lumineux. Les personnes à la peau noire, exposées au soleil, ont donc plus chaud que les blancs ? N’est-ce pas un paradoxe, étant donné que la peau noire est censée protéger du soleil ? Pourquoi la peau blanche brûle t-elle au soleil, alors qu’elle renvoie tous ses rayons ? N’est-ce pas la peau noire qui devrait être victime de coups de soleil ?

Tags: ,

31 commentaires pour “[Enigme (résolue)] Noir de peau”

  1. Kuro dit :

    En vrac :
    Parce que la peau blanche n’est pas blanche.
    Parce que renvoyer la lumière visible ce n’est pas renvoyer toute la lumière.
    Parce que les coups de soleils n’ont rien à voir avec la chaleur ou avec la "lumière visible".

  2. biscuit dit :

    Le sensation de chaleur est dû aux rayonnement infrarouge, les "brûlures" (coups de soleil)viennent du rayonnement Ultaviolet. Hors la couleur noire arrête les UV.

  3. DindonPoilu dit :

    Oh, bien vu. Donc, au soleil, les "noirs" ne sont pas brûlés, mais ils ont quand même plus chaud que les "blancs". C’est quoi l’intérêt d’être blanc dans les pays froids alors ?

  4. Tab dit :

    Ne pas être victime de racisme.

  5. DindonPoilu dit :

    Ah, le racisme ne peut se faire qu’envers les noirs ? C’est pas raciste comme idée, ça ?

  6. Tab dit :

    Ah si mais moi je le suis.

  7. Kuro dit :

    "Ne pas être victime de racisme."
    Très bon.

  8. aliocha dit :

    y a un article qui explique pourquoi il vaut mieux porter des vêtements sombres plutôt que blancs dans le désert mais j’arrive pas à le retrouver…

    ah, y a un truc ici… ça n’a rien à voir avec la couleur en fait…

    sinon t’es sûr que la peau réfléchit beaucoup la lumière ? j’ai jamais été ébloui par un suédois…

  9. nicoayeNF dit :
  10. DindonPoilu dit :

    Super ton "truc" aliocha. Ca marche avec les vêtements parce qu’ils sont amples, mais avec la peau, ça doit pas marcher. Donc, à poil, les "noirs" ont plus chaud que les "blancs" ?

  11. karslow dit :
  12. Dr.Loser dit :

    Je pense que la couleur de la peau est négligeable comparée à la capacité d’adaptation et d’aclimatation de l’être humain. Pour ses expéditions dans le pole nord, je ne sais quel explorateur prenait des douches glacées pendant quelques mois avant le départ afin de s’habituer. Et ça marchait à donf.

  13. DindonPoilu dit :

    Ouais mais du point de vue darwinien, quel intérêt d’être blanc ?

  14. WOLFREIM dit :

    Je sais que certaines personnes d’origine guadloupéenne ou réunionnaise se balade en petite chemise en plein hivers et supportent mieux le froid (pendant un certain laps de temps limité bien sûr) . Après, pas sûr que la couleur de peau y soit pour quelque chose.

  15. bigmac dit :

    Ouais mais du point de vue darwinien, quel intérêt d’être blanc ?

    On introduit pas de notion de "finalité" ou d’intérêt dans l’évolution bordel de merde. :-)

    edit: "Avantage" est mieux que "intérêt" vu qu’on ne contrôle pas sa couleur de peau.

  16. avalesalope dit :

    "quel intérêt d’être blanc ?"

    C’est vrai, aucun. Et pourquoi l’escargot il a une coquille et pas la limace ? C’est mal foutu la vie en faite, tout ça à cause de cette pute d’Eve…

  17. DindonPoilu dit :

    bigmac, loin de moi l’idée de finalité, je veux juste dire que si y’a autant de blancs, c’est que ça a dû être déterminant à un moment où un autre. Donc que ça a eu un intérêt. Mais lequel ?

  18. karslow dit :

    "La gradation du teint en fonction de la latitude a été observée depuis longtemps. En 1997, Relethford a montré que l’indice de réflexion de la peau, moindre à l’équateur, croissait en fonction de la latitude. Concrètement, cela signifie que plus on se déplace vers les pôles (moins la peau reçoit d’UV en moyenne dans l’année), plus la couleur de peau des autochtones s’éclaircit. Ce phénomène semble confirmé par une recherche de 2000 [2] L’hypothèse la plus généralement retenue pour expliquer ce fait est qu’une peau trop sombre sous de hautes latitudes augmente le risque de souffrir de rachitisme par manque de vitamine D, celle-ci étant synthétisée seulement si une quantité suffisante d’UV pénètre jusqu’au derme. De fait, avant l’apparition des suppléments vitaminés, le rachitisme était particulièrement fréquent en hiver dans les zones tempérées, même chez les Européens à peau claire. Les Inuits (Esquimaus) au teint cuivré tirent leur vitamine D d’une alimentation particulière, riche en graisse d’animaux marins. Le phénomène inverse, le fonçage de la peau au fur et à mesure de l’augmentation des UV, est en général expliqué par les risques de brûlure et de cancers cutanés encourus par les peaux claires. Néanmoins, d’autres hypothèses ont été proposées, comme la fréquence accrue des fausses couches chez les hominidés nus à peau pâle, les UV détruisant les réserves en vitamine C."

    De rien

  19. avalesalope dit :

    Et pourquoi le singe est-il devenu intelligent ? (ou con selon Cavanna) Pourquoi pas la Loutre ou le Nubuck ?

  20. Kekouse dit :

    Ben c’est comme d’hab…
    La manière d’evoluer est basée sur une selection à "l’efficacité"
    L’interet de produire masse mélatonine quand y’a pas de soleil?
    Aucun…
    Hop ca vire au fil des générations.
    Et c’est comme ca pour tout donc…

  21. donspliff dit :

    Juste pour info, les noirs ont aussi des coups de soleil….

  22. DindonPoilu dit :

    merci karslow.

    Kekouse a dit : "L’interet de produire masse mélatonine quand y’a pas de soleil? Aucun…"

    Si ça tient chaud, au soleil (y’a toujours un peu de soleil).

    Merci à tous. Une énigme de plus résolue par les agents de NoFrag.

  23. GiovanniPanzani dit :

    C’est chouette d’être blanc

  24. Kekouse dit :

    Y’a toujours un peu de soleil…

    2 mois sur 12…

    Quand je parle du soleil, je parle de celui qui te crame la gueule pas du machin qui fait de la lumière blafarde sous nos latitudes.

  25. DindonPoilu dit :

    ce "machin qui fait de la lumière blafarde" suffit à nous chauffer quand même un peu la peau. Alors plus t’as de mélanine, plus t’as chaud, ou plutôt moins t’as froid.

  26. Nofragonard dit :

    Je vote pour l’explication de Dr.Loser, je plussoie donspliff et passe la main.

  27. BalrogAlastor dit :

    Kamoulox !

  28. Sverige dit :

    C’est marrant comme Dindon parle de la peau comme si c’était un vêtement… Il y a beaucoup plus d’éléments qui font qu’un individu est plus résistant qu’un autre au froid ou supporte plus la chaleur…
    Par exemple, les glandes sudoripares, sa corpulence, entre autres…. et sa tolérance (Les douches glacées…).

    En fait, l’évolution s’est faite ainsi, lorsque l’Homme devait courir après sa bouffe, et assurer le lendemain de sa tribu, souvenez-vous…. (Il y a plusieurs dizaines de milliers d’années)

    Ceux qui avaient la peau trop sombre sous les latitudes tempérées voire près des pôles, mourraient tout simplement (surtout les enfants) à cause du rachitisme ; seuls restaient ceux qui avaient une peau suffisamment claire et plus fine qui absorbe plus facilement les rayons du soleil(pour la production de la fameuse vitamine D). Si en plus, leurs nez étaient assez épatés, l’air froid qu’ils respiraient arrivait directement dans les poumons (bonjour les pneumos, etc au temps de la chasse et de la cueillette…). Les nez plus fins (type européen) réchauffent l’air respiré.

    Au contraire, les tribus à peau blanche qui descendaient un peu trop au sud, devaient souffrir de tumeurs de la peau, étant donné qu’à cette époque, ils avaient toujours le nez dehors…

    Les exemples que j’ai sortis, sont ceux d’une population ne se mélangeant pas à une autre.

    C’est peut-être de là, que vient l’ "attirance des opposés" ? –> Je suis plutôt blond et je suis attiré par les méditerranéennes car je me dis instinctivement "C’est bon pour ma descendance dans ce milieu, ils résisteront mieux à ces foutus UVs qui me crament…"

    @Dr.Loser :
    "Je pense que la couleur de la peau est négligeable comparée à la capacité d’adaptation et d’aclimatation de l’être humain."

    C’est vrai pour l’Homme moderne.

  29. DindonPoilu dit :

    Ah cool l’explication sur l’intérêt du nez fin. Et l’intérêt du nez épaté est de mieux respirer je présume.

  30. Sverige dit :

    Je ne pense pas qu’on respire mieux. Quoique certains sportifs mettent un "écarteur" pour un meilleur apport…

    Le nez étroit permet à l’air froid qui y rentre de s’échauffer. Prends une paille et aspire / souffle, tu verras, elle chauffe. Prends un gros tuyau, fais la même chose, tu mettras beaucoup plus de temps à le chauffer.

    La sélection naturelle (je parle toujours du temps de l’Homme préhistorique) s’est faite ainsi : dans les contrées nord, il y a plus de gens avec des nez étroits qui ont survécu. Ils résistaient peut-être mieux aux infections de l’hiver.
    En Afrique, avoir un nez étroit n’avait aucun intérêt selon Dame Nature. Cette caractéristique s’est donc faite plus rare.

    Entre les deux, on a toutes les tailles/formes. ^^ + différentes teintes de peau.

    Désolé, on digresse un peu… Mais le sujet est vaste.

  31. duchmol dit :

    @ avalesalope : les singes ont des pouces opposables => les mains servent à autre choses qu’à se déplacer à quatre patte (et fournissent divers autre avantages) => peu à peu les singes essayent de se tenir droit. Ceux qui y arrivent survivent mieux car ils voient le danger arriver de loin. Le redressement du singe, modifie sa collonne vertébrale et l’inclinaison de la machoire par rapport à la collone : libère le larinx et permet de former des syllabes => developement du language etc…

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>