Satires de partout

le blog de DindonPoilu.

Je suis deux

Vous arrive t-il de vous parler à voix haute ?
Moi oui. Jamais si on peut m’entendre, bien entendu.

Dans ces cas là, je sais d’avance ce que je vais dire, mais je le dis quand même.
Du genre : “Bon ben moi je vais pisser”.
Des trucs qui peuvent être futiles donc. Ou pas.

Ce qui me turlupine c’est que ça ne me sert vraiment à rien. Puisque l’information que je transmets de ma bouche à mes oreilles, je la connais déjà. Mais je le fais quand même, c’est enrageant. Ou alors, et c’est là que ça devient intéressant, ou alors je ne la connais pas si bien que ça, cette information ! Peut-être que seule une partie de mon cerveau sait que je vais pisser, et ne peut pas transmettre l’information à une autre partie sans passer par les ondes sonores. Il paraît que le cerveau gauche gère la parole. Peut-être n’ai-je pas de corps calleux, mes cerveaux gauche et droit étant donc déconnectés, et que mon cerveau gauche n’a trouvé que ce moyen pour communiquer avec mon cerveau droit (mais comment lui répond ce dernier ?).

Je vais m’interdire de parler à voix haute, et voir ce que ça donne. Si ma jambe gauche (commandée par mon cerveau droit) refuse de m’emmener aux WC, c’est que j’ai un problème.

Ecrire un blog, n’est-ce pas semblable à se parler à voix haute ?
Bon ben moi je vais pisser.

Tags:

22 commentaires pour “Je suis deux”

  1. Snoopers dit :

    Je me parle souvent à voix haute quand il n’y a personne, et je suis persuadé que beaucoup de gens font ça. J’énumère ce qu’il me reste à faire pour la journée, ce genre de trucs. C’est plus clair en le disant que de gamberger une heure dessus.

  2. DindonPoilu dit :

    "C’est plus clair en le disant"
    Il me semble aussi. Mais pourquoi ? Parce qu’on ne sait pas d’avance ce qu’on va dire ? Ou que de devoir le dire, ça nous pousse à rendre la chose claire ? Oui mais dans ce cas, on peut s’arrêter juste avant de le dire, non ? Pourquoi ce besoin de dire ?

  3. makiavel dit :

    As tu déjà débattu avec toi même ?

  4. OctoBinz dit :

    Pour analyser des projets informatiques lourds, on se pose souvent les questions à voix haute. Ca permet de recerner le réponses plus facilement.
    Etrange…

    J’imagine que c’est comme si une autre personne te pose une question, la reflexion est différente.
    L’écrire aussi marche bien si tu relis tes feuilles après quelques minutes.

  5. crocopower dit :

    Et puis énoncer une idée à voix haute impose de la formuler, donc de l’ordonner et de la préciser. Quelque part ça doit aider quand la pensée est un peu floue.

    D’accord, ça ne résoud pas le problème du "j’vais pisser"…

  6. DindonPoilu dit :

    "énoncer une idée à voix haute impose de la formuler, donc de l’ordonner et de la préciser."

    Oui mais on pourrait arrêter le processus juste avant de se mettre à parler. L’idée serait ordonnée, précisée, mais pas prononcée.

  7. BalrogAlastor dit :

    "Peut-être n’ai-je pas de corps calleux, mes cerveaux gauche et droit étant donc déconnectés"

    On faisait ça dans le temps pour les personnes dangereuses. En gros tu en resorts completement lobotomisé…

  8. Paill1 dit :

    C’est un peu comme parler via MSN à une personne dans la même pièce.

  9. Mastaba dit :

    ca marche aussi avec la pensée (penser se/le dire, le dire dans sa tête, au lieu que ca reste uniquement en interne)

  10. DindonPoilu dit :

    "On faisait ça dans le temps pour les personnes dangereuses"

    Je sais pas mais en tout cas on le fait encore sur des épileptiques. Ils en ressortent avec deux cerveaux indépendants qui agissent chacun de leur côté. Ca provoque quelques désagréments… mais au moins l’épilepsie disparait.

  11. Snoopers dit :

    Et pour les schizophrènes, aussi.

  12. set dit :

    - ca permet de clarifier
    Je sais pas vous mais mes pensées sont un peu arnachiques. Ce sont en général plus un flot d’idées abstraites qu’une phrase bien claire. Donc quand il s’agit de trancher, de passer ses idées dans un gros étau et d’en sortir une décision ou un fait concis, il s’agit d’en faire une phrase. Cette phrase soit on se la dit dans sa tête (en ce qui me concerne), soit on la dit à voix haute. Je sais pas vous mais quand dans ma tête je me dis très clairement "bon ben je vais pisser", ça me parait tout aussi efficace.

    - ça permet aussi de s’en souvenir
    C’est toujours plus facile de se souvenir des choses qu’on a exteriorisées. On reflechit toute la journée, mais on en dit qu’une petite partie. Ca rend effectivement la chose utile dans la démarche de résolution d’un problème. Pensez à vos rêves.. C’est plus simple de s’en souvenir une fois qu’on en a parlé à quelqu’un ou qu’on l’a ecrit quelque part, même si on jette la feuille ensuite.

    just my 2 cents, j’ai ptet mega tort ;D

  13. piGfreeZer dit :

    Moi je me parle à moi même comme si je parlais à une autre personne, et je le fais en anglais. Pourquoi ? Parce que c’est bien, et parce que si quelqu’un m’entend parler tout seul, je pourrai lui dire que je chantonnais un morceau de rap US.

    Et je suis d’accord avec tout ce qui a été dit; ça permet de clarifier ses pensées, permettre de tout remettre sur un rail et trouver une réponse à un problème, surement. Pour moi c’est juste que j’ai envie de me parler, je suis un peu schizophrène; enfin disons, lunatique. Donc j’essaye de me raisonner en externalisant mes bonne pensées. Genre des fois, j’essaye de me convaincre tout seul. Ca c’est fort. Purest Feeling.

  14. ng-aniki dit :

    Moi depuis petit il m’arrive de tenir des conversations imaginaires entre 2 personnes imaginaires à vois haute…
    J’imagine des situation connes, puis je parle pour les 2 personnes en immaginant une discution… Un peu comme un gosse ferait si il jouait avec 2 poupées..

    J’avais ça petit, ca ressort parfois tout seul, quand je reflechis ou quand je me fait chier…

    (Je ne fait evidemment ça que quand je suis seul, je suis pas specialement motivé pour me faire interner.."

  15. Kadis Orox dit :

    Quand à moi, je parle seul avec mon chat. Et pourtant je suis certain qu’il ne me comprend pas. J’ai peur de moi même tout à coup.

  16. ultrasud dit :

    Merde, je ne me parle jamais à moi même, je dois être fou.

  17. Ze_PilOt dit :

    j’ai essayé de me parler, mai ce con ne m’a jamais répondu.

  18. Dr.Loser dit :

    Bande de cinglés !

    Moi je me parle tout seul, mais dans ma tête… et je me demande comment font les sourds muets.

  19. seskemachine dit :

    ils ne se parlent pas, puisque muets.

  20. FericJaggar dit :

    Non, ils ne s’entendent pas, puisque sourds.

  21. -V- dit :

    Bien entendu…

  22. yram dit :

    Se dire à haute voix "Bon ben je vais pisser" ou autre chose de tout d’aussi fondamental, peut vouloir dire
    pas mal de choses comme par exemple « je t’informe mon « moi » que je viens de prendre cette décision
    et qu’il est temps d’y aller maintenant… heummm trop facile, ça ne doit pas être ça …
    hypothèse 2 : Le véritable organe de prise de décision chez l’être humain n’est pas le cerveau mais les cordes vocales.
    Heummm…. A vérifier…
    Hein ? quoi ? Marie ? tu dis ?
    Un problème psycho-somatiquementphysiologico-cérébral très répandu chez l’être humain ?
    Oui, qu’est-ce donc ?
    Le sentiment d’être seul et une façon inconscient de combler le vide …

    Mais non, tu déconnes, tiens j’y vais du coup…

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>