|Deus Ex Machina|

le blog de Daedalus.

Articles taggés avec ‘infographie’

Ce mois d’Aout, j’ai participé au Player Studio de Planetside 2, qui consiste à créer des objets pour le jeu. Pour l’instant, les joueurs peuvent créer des decals pour les vehicules, des textures de camouflage, des textures de vitre et des casques.

Evidemment, il faut rester dans la droite ligne de la direction artistique de chaque empire, et trop de liberté équivaut souvent à un refus de soumission du modèle.

uppix.net

Malgré ma maigre expérience avec les logiciels de 3D (hormis Sketchup, mais on l’oublie celui-là), j’ai décidé de tenter l’aventure.

Et bien, grand bien m’en a pris! J’ai décidé de viser le haut du panier en soumettant un casque, ce qui demande un temps de travail supérieur au reste évidemment. Les règles étaient simples: 6000 tris, tous les détails modélisés directement sur le casque sans une couche de bumpmap, textures fournies par le studio et on devait se débrouiller avec en “collant” des bouts de modèle sur la texture que l’on désirait. En contre partie, 40% du prix de chaque casque vendu revient à la personne l’ayant modélisé.

J’ai donc commencé mon casque, et peu de temps après, j’ai reçu des retours positifs du lead designer. Mon modèle terminé, il m’a expliqué qu’il était impatient de l’avoir en main pour le mettre en jeu. Mon modèle est donc officiellement ajouté, mais les problèmes de payement entre la belgique et les états-unis font que mon modèle reste en stand-by en attendant un arrangement légal pour la rémunération d’indépendants.

uppix.net

J’ai le temps, et finalement c’est une petite surprise pour moi, car je ne pensais pas réussir à faire le dixième de ce que j’ai fait sur ce modèle. Du coup, j’ai décidé de me mettre sérieusement à la 3D, pour un projet encore plus important, mon jeu.

J’ai parlé avec mes profs, programmation et 3D, pour leur expliquer que mon travail de fin d’étude serait mon prototype sous Unity. Le document de game design est en phase finale, la DA quasi établie, la progression d’un niveau est déterminée et je vais bientot pouvoir passer à la prochaine phase, faire mumuse avec Unity.

Pour rappel, mon but après ces 3 ans d’infographie, était de concevoir “Jack”, un jeu puzzle/action 2D qui serait le mix entre l’odyssée d’Abe et Messiah. On alternerait des puzzles ou il faut se sortir d’une situation en prenant avantage des capacités des pnj de la map que l’on peut s’approprier en s’accrochant à eux.

Les quelques tests basiques que j’ai fait sur Unity sont concluants, mais une connaissance en programmation serait un gros plus. C’est là que mon nouveau prof de web intervient. Il va me faire un forcing cette année pour que je puisse coder sans soucis d’ici à Mars/Avril.

A partir de la semaine prochaine, je vais donc mettre à jour ce blog de manière très régulière, pour que vous suiviez les différentes étapes qui me mèneront à la réussite (ou pas) de mon projet.

Prochain article: Création d’un Game Design document.

28 ans. Bientôt 30 ans. Et qu’ai-je fait durant tout ce temps? Pour moi, pas grand chose. Je n’ai pas l’impression d’avoir évolué à la vitesse que je pensais. Pire, j’ai l’impression de m’être engagé dans la mauvaise direction.

En 2006 j’avais eu la folle idée de créer un remake de Requiem-avenging angel. Mon background en dev de jeu à ce moment? Aucun. L’aventure a quand-même duré plus de 3 ans, ce projet m’ayant même survécu, vu que j’ai abandonné le dev en route à cause de mes études de médecine. Evidemment, j’ai appris beaucoup de choses grâce à cette aventure, et surtout, malgré toutes les disputes de groupe et le changement de cap du projet, il y a un truc qui est s’est allumé en moi: l’envie de créer mon propre studio.

Avec les années qui passaient, j’ai terminé mes études, trouvé un job de laborantin dans la silicon valley belge, et depuis 5 ans, j’ai acquis beaucoup d’expérience de gestion de projet scientifique.

En 2011, je me suis dit que pour créer un jeu, il ne fallait pas que l’envie, mais aussi les connaissances. C’est ainsi que j’ai commencé les études en cours du soir en infographie, avec quelques cours liés indirectement au jeu vidéo. Une école près de mon lieu de travail proposait ce genre d’activités.

C’est à partir ce ce moment que j’ai commencé mes journées de 14h.

Je me suis accroché, terminé ma première année avec mentions en dessin et animation, et je suis sur le point de terminer ma seconde année avec… Je ne sais pas. Cette année a été très inégale. Mon prof d’animation et de 3D était en dépression nerveuse pendant toute l’année et il n’a pas vraiment donné cours. Il était présent, mais restait assis à ne rien faire. Nous avons pour la plupart dû nous résoudre à apprendre la 3D par nos propres moyens, ainsi que l’animation avancée (pas nouveau pour moi qui ai dû toucher à tout en modding).

La direction étant nouvelle (un privilégié qui a été promu à ce poste uniquement pour faire bien sur son cv), elle n’a pas bougé le petit doigt.

Je me suis quand-même accroché. J’ai en parallèle continué à bosser sur un game design document pour un projet qui m’est cher. Les idées s’entassent, les projets se multiplient et j’ai pris mon courage à deux mains: prendre contact avec une équipe de jeu vidéo.

C’est ainsi que j’ai pu avoir un entretien avec l’équipe de Fishing Cactus. Chouette équipe, de chouettes projets, une chouette vision d’une équipe de jv. Ils ont accepté que je bosse avec eux durant une période de stage pour mon école. Et ce malgré le fait d’avoir des connaissances techniques bien moindre que des élèves de seconde année d’une autre école.

Tout ça grâce à quoi? En partie grâce à Requiem, le remake, d’autre part en parlant du game design de mon projet principal (Jack, pour ceux qui ont suivi mon blog déserté).

Donc d’après eux, j’ai des bonnes capacités en game design et en 3D (what?) mais j’ai un dessin médiocre (juste dans la moyenne), mais assez évolué que pour pouvoir communiquer efficacement mes idées à d’autres personnes qui potentiellement travailleraient avec moi (game designer avec composante artistique qu’il disent).

Grosse montée de confiance en soi.

Donc me voila, laborantin, à vouloir changer complètement mon avenir pour suivre ma passion qui sera, je n’en doute pas, mal payée. Le problème pour l’instant est le manque de temps. Une journée a 24h. Si l’on retire mon boulot, les cours, les travaux pour l’école, je n’ai pas beaucoup la possibilité de travailler sur mes projets. Du moins, tout seul.

Mais c’est décidé. Je fais mon propre jeu vidéo.

Mon prochain article sera consacré à mon stage dans le jv, et de mes projets en travaux.  J’aurai surement besoin de l’aide d’un ou plusieurs d’entre-vous d’ailleurs!

Voilà, j’ai eu mes points, je suis admis en seconde année d’infographie. Les profs sont très contents de notre classe, on a du niveau, et je suis dans la moyenne, heureusement. J’ai passé des nuits blanches sur certains trucs, le résultat de mes travaux ne me satisfaisait rarement, mais ils ont été bien reçu en général.

Bon, il faut dire qu’après toutes ces années d’études antérieures, j’en suis venu à la conclusion que je ne peux travailler que dans une ambiance de stress extrême, c’est à dire vraiment à la dernière minute… 2 mois pour faire mes travaux, et je commence la semaine avant les examens. Aucune marge d’erreur possible, horaires planifiés et respectés avec la minuterie à coté du bureau… Et évidement c’est dans des moments pareils qu’arrivent les plus improbables des catastrophes: PC portable qui débloque, tablette qui montre des signes de tremblement et qui refuse le clic droit,  nouvelle imprimante qui refuse de s’installer en réseau et qui finalement ne veut pas imprimer en couleur, coupure générale de courant, problème de date d’examen (secrétariat qui m’explique que je dois rendre un examen 3 jours à l’avance, vas dire ça à mon orga.)

Malgré tout ceci j’ai pu passer sans trop de soucis, pour arriver dans une année décisive: L’année des stages et de la réflexion sur le projet de fin d’étude, c-à-d “JACK”, mon jeu que je ne lâche pas. De mes profs, bien que j’ai encore 2 ans avant de présenter mon projet, il serait sage de commencer dés cette année afin qu’ils aient quelque chose de jouable pour la fin de mes études. Donc à fond dans le gamedesign document etc, histoire de ne pas les décevoir, vu que je les bassine avec ça depuis déjà un an.

Pour que vous puissiez juger à donf sur mes travaux, j’en lâche quelques-un ici, ça va vanner sévère je le sens bien (par contre j’ai plein d’anim flash à montrer mais je ne sais pas comment les intégrer).

A part ça, je suis sur deux projets, je contribue au design de .Therush// de Skaven en faisant des tests d’intégration de vaisseaux, et je bosse avec Fwouedd sur une conversion des modèles de vaisseaux sur Evochron mercenary. Plus Framesoup que je vais relancer dans quelques semaines/mois, et j’ai assez de temps libre pour dormir quelques heures cette année, entre deux parties de planetside 2.

Cela fait presqu’un an que je me suis décidé à entamer des études d’infographie. En effet, je voulais me lancer dans la conception de mon jeu “Jack” et je me suis vite rendu compte que je n’aurais pas pu y arriver sans de bonnes connaissances théoriques. Et niveau bourrage de crâne je n’ai jamais rien connu de mieux que l’école. Donc j’ai cherché un établissement qui serait capable de m’apprendre les outils et les techniques de base pour me lancer dans mon entreprise. Pour tous ceux qui voudraient entamer des études dans le domaine, il faut savoir deux ou trois petites choses:

  • Vous n’avez pas besoin d’avoir déjà du talent pour vous lancer. Les profs vous donnent les outils nécessaires pour que vous puissiez d’une façon ou d’une autre vous exprimer graphiquement;
  • Vous allez avoir du boulot: Comptez deux bonnes heures de travail à la maison pour respecter les délais en matière de projet pour une année. Sinon attendez-vous à passer beaucoup de nuits blanches à l’approche des examens;
  • Privilégiez la qualité par rapport à la quantité. Les profs préfèrent voir que vous maitrisez un outil plutôt que de vous voir arriver avec tous vos projets sans inspiration, et pour ainsi dire bâclés. Vous avez tout le temps d’acquérir un rythme de travail plus rapide au long de votre cursus;
  • Habituez-vous à recevoir des critiques. Les profs ne font pas de cadeau à ce niveau. Elles sont faites pour vous faire réagir et vous servir de catalyseur pour vous donner à fond.
  • Les profs en savent plus qu’ils n’en disent. N’hésitez pas à les mitrailler de questions qui ont un lointain rapport avec l’infographie, il y a toujours quelques bons conseils de derrières les fagots.

De mon côté, j’aime toujours ce que je fais, et les cours sont cool bien qu’étoffés. En gros durant cette année j’ai appris:

  • Les bases de l’imprimerie;
  • L’énorme potentiel de photoshop et de toute la suite adobe (flash, toshop et illustrator en premier)
  • Qu’illustrator n’est vraiment pas fait pour moi. Mais je force;
  • A faire des animations sur papier, sur photoshop, stix, flash, etc. C’est difficile mais j’ai rarement connu plus gratifiant qu’une anim réussie, compte tenu du temps à en faire une fluide;
  • A dessiner des visages et des corps proportionnés (putain j’avais du mal avant les cours);
  • A peindre des exemples de différents courants d’art, en évitant si possible le contemporain;
  • A utiliser Blender pour ensuite spammer les profs avec des vaisseaux spatiaux.

Ça n’a pas l’air énorme comme ça, mais pour exemple, un de nos travaux de fin d’année est de reproduire un modèle de Transformers de Michael Bay, sous illustrator, sans vectoriser automatiquement le dessin. Finalement chaque pièce du robot doit être resculptée manuellement et colorée en filet de dégradé. Durée moyenne du travail: 72h. Nombre moyen de calques: 1300. Nombre de tués: 32, aucun survivant. Voici d’ailleurs des projets en cours et finalisés durant cette année, sauf travaux d’anim, qui doivent être encore gifisés:

Image hosted by uppix.net Image hosted by uppix.net Image hosted by uppix.net Image hosted by uppix.net Image hosted by uppix.net Image hosted by uppix.net Image hosted by uppix.net Image hosted by uppix.net