|Deus Ex Machina|

le blog de Daedalus.

Archive pour août 2011

Daedalus à la Gamescom: Jour 1

Jeudi 18 août 2011

Je profite des quelques moment ou Nets et Drloser ne squattent pas le Wifi de l’hotel (qui se déco toutes les 30 secondes), pour poster les quelques trucs que j’ai pu faire lors de ce premier jour.

Vu que c’était uniquement le jour presse, le salon était assez dégagé que pour bien faire un tour d’ensemble des stands. Etant arrivé vers la fin de la journée, on a eu qu’une heure et demi pour focaliser les stands à faire en priorité: Metro last light, Bioshock infinite, Borderlands 2, Prey 2, Deus ex 3, Starcraft 2, X-rebirth, etc.

Je n’ai pas pu m’empécher d’aller jouer à la version pc de Dx3 qui proposait le combo clavier /souris pour jouer la mission tutorial que tout le monde a vu en vidéo. J’ai pu y jouer une quinzaine de minutes avant de me faire dégommer en 2 balles par un garde. Soit.

Le début de la mission de démo se déroule comme une cinématique in engine dans un hélico lorsque Jensen parle à son patron. Ce dernier le brief sur une prise d’otage dans un de ses entrepôts, où un groupe de fanatiques pro-humains retiennent en otage du personnel. Lors de la discussion, nous avons le choix de la technique d’approche: Comme dans le premier épisode, on peut lui expliquer de quelle manière on aimerait résoudre la situation. J’ai opté en difficulté max(pas de halo jaune) par une approche corps à corps et en non létale. En conséquence, notre patron me donnera quelques grenades lacrymo et un tazer. J’ai décidé de débinder la touche de cover et le raccourcis d’invisibilité (qui malgré le fait d’être une perk comme les autres, a sa propre touche d’accès rapide). Trop cheaté, me dis-je.

Arrivé sur les toits de l’entrepot, on peut discuter tranquillement aux soldats amis en poste aux alentours de la zone, qui vont nous indiquer quelques détails supplémentaires si l’on veut bien les écouter. Ensuite on peut aisément descendre et rentrer dans l’entrepôt grâce à nos fameuses bouches d’aération (l’élément de gameplay incontournable dans deus ex et half life). Les approches sont multiples mais bien mise en évidence dans la démo (un chemin à gauche, un autre au centre et un dernier à droite).

Dans la zone, mon radar m’indique les gardes en patrouille sous forme de flèches de couleur. J’essaie d’en contourner le plus possible mais les patrouilles sont serrées et il me faudra tazer quelques gardes et les trainer à couvert pour libérer un espace de sortie satisfaisant. On les fouille rapidement pour chopper des munitions de flingue et des barres énergétiques au gout chocolat. A quelques pas de la sortie de la zone, un garde me repère et donne l’alerte juste avant de  l’assomer. Le reste des gardes vont essayer de me débusquer et je finirai par mourir quelques secondes plus tard car je n’ai pas su utiliser ma touche d’invisibilité, qui m’aurait été bien utile pour redresser un peu la situation.

15 minutes de gameplay ne sont clairement pas suffisantes pour se faire une idée définitive sur le jeu, mais le feeling général m’a bien plu. Le tazer a une portée réduite et donc la prise de risque est augmentée, les ennemis font mal (vraiment mal, difficulté max, 2 balles et c’est fini si on est pas upgradé armure), et l’ambiance est vraiment plaisante. Sur 15 min de gameplay il y avait beaucoup de dialogues, le background était bien posé et on écoute avec intérêt ce que les npc ont à nous dire.

Graphiquement parlant si ce n’est pas une claque technique, on sent la direction artistique maitrisée et les graphismes assez fins. Je pardonne le ton jaunâtre du jeu, dx1 était d’ailleurs dans les tons bleus tout au long de l’aventure.

Demain nous avons une représentation exclusive de X-rebirth, j’en dirai quelques mots (et avec de la chance, des screens). Avec évidemment mes impressions sur quelques autres jeux.