|Deus Ex Machina|

le blog de Daedalus.

Daedalus teste pour vous: darkstar one

Et oui, peu sont les courageux ayant eu la force de telecharger une demo de 1Go d’un jeu pas si connu que ca en fin de compte. Donc je vais epargner a quelques malheureux de telecharger la demo, ou par contre, donner envie a d’autres.

Darkstar one est un freelancer-like (je n’aime pas ce mot, tachyon etait le pere de freelancer, et elite avant lui, mais bon, revenons en au sujet), un clone de freelancer a quelques trouvailles pres. Il vous place dans la peau de Kayron, le fils d’un pilote d’une renommée galactique, ayant inventé le darkstar one, un vaisseau semi organique qui grandis au fur et a mesure qu’il collecte des artefacts E-T bien specifiques (trouvables dans tous les asteroides du coin, 20€ la quinzaine, c’est la fete). Le pere de Kayron se fera tuer par un mechant sans scrupule (noooon), mais Kayron va partir a la recherche de ce mechant, en enfourchant le darkstar one, le seul, l’unique(waiiii). Voila, l’histoire est posée.

Voici le test en lui meme.

Ce test est regroupé en [+] et en [-], successivement les choses bien, et les choses qui fachent.

les [+]
- facile a prendre en main (pas d’enorme temps d’adaptation comme X3)
- Batailles bourrines
- possibilité de controle intuitif a la souris
- graphismes colorés, soignés, avec les derniers effets neskgene a la mode.
- notre vaisseau "grandis", c-a-d qu’au fur et a mesure que l’on collecte des actefacts extraterrestres, des parties du vaisseau changent litteralement de forme et permettent d’ameliorer certaines capacités
- Le canon a plasma, arme specifique au darkstar one, veritable couteau suisse. Suivant l’amelioration, il peut etre bouclier ou laser, ou absorbeur d’energie etc.
- cinématiques superbes.
- on peut faire du commerce (mais pas trop quand-meme)

Les [-]
- hitbox des vaisseaux a la ramasse (on passe a 10-20 m d’une base, d’un asteroide ou d’un vaisseau, on a des dommages de collision, donc impossible de voler a ras des gros croiseurs, et ca, c’est impardonnable)
- Impossible de regler les axes des joystick, ils sont mis par defauts, et d’une maniere peu ergonomique.
- les logbook ne comprennent pas les discussions en vol des equipiers etc, pas pratiques si ils ont dit quelque chose d’interessant.
- ca rame plus que X 3, alors que c’est moins beau. soucis d’optimisation.
- histoire principale a chier (le ptit va venger la mort de son pere et part a la recherche de son meurtrier, avec le darkstar one que lui a legué son pere avant de crever)
- missions annexes repetitives (dans la demo: va a tel systeme, bute du monde, reviens, comme freelancer).
- IA des ennemis parfois suicidaires (tiens, je vais m’arreter net et puis foncer sur toi avec mon ptit vaisseau de merde, ca va te faire peur que je meurs comme ca)

voila, j’espere avoir été exhaustif, ce jeu ne doit pas etre une bouse, mais pas non plus une revelation comme X3. Perso, si ils ne reglent pas leur systeme de collision, je ne l’acheterai sans doute pas, mon plaisir entre deux missions etant de zigzagger entre les tourelles et antennes des gros vaisseaux en rase motte, ce plaisir m’etant privé dans le
jeu.

lien vers la demo (1Go, je vous ai prevenu)

4 commentaires pour “Daedalus teste pour vous: darkstar one”

  1. DarkRedemptor dit :

    On appelle ça elite like dans le langage courant. Déjà que je pouvais pas régler mon joystick, donc d’après ce que tu en dis c’est définitivement à oublier.

  2. Géhèm dit :

    Bonne initiative, j’ai effectivement pas la moindre envie de me fader 1 Go de téléchargement…Dommage, le jeu a l’air pas mal.

    Par contre, euh…Ça ressemble plus à Freelancer ou à X3 ? ‘Faut se mettre d’accord, parce que Freelancer est quand même bien plus pauvre (mais c’est un bon jeu de shoot)…

  3. Daedalus29 dit :

    ben pareil, darkstar c’est un bon jeu de shoot, mais tres pauvre comparé a X3.

  4. La_Bleusaille dit :

    Je viens aussi de me faire la démo de Darkstar One : Rien de neuf sous le soleil. La réalisation est très correcte sur le plan graphique et ergonomique, mais sur le principe, c’est du réchauffé. Je dois dire que j’ai plus vibrer en son temps avec un Wing Commander 4 ou un Privateer: The darkening (les scènes filmées sans doute, bien plus convaincantes que les cinématiques en synthèse).
    Même au niveau shoot et scénario, j’ai préféré StarLancer.

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>