Blog de Crampi (le blog de Crampi)
Retour au blog <<
Si t’es beau, t’es déjà rigolo ( et l’inverse )

Rechercher

Archives

Pages

Catégories

Méta

juin 2006

La procrastination

Mardi 27 juin 2006 à 19:49

Ya quelques jours de celà j’étais tranquillement à mon bureau dans ma chambre en train de manger des smacks choko trésor, quand ma moman entra pour me dire bonjour et pour me parler. Moi comme d’habitude je lui accordais mon maximum de concentration: j’entendais un brouhaha dans mon dos en même temps que j’executais des paloufs à warsong.

Bientôt le brouhaha stoppa. Silence.
-Tu sais quoi crampi ? t’es atteint.

Ce soir là il pleuvait, la lune était pleine et les petites libellules..je m’égare.
- ah ouais ? et de quoi ? ( mate l’exec à 4500 §!! )
- de procrastination.

Je laissai tomber la souris tandis que je recrachais mon smacks choko trésor tout gluand à la tête de mon furet qui se jetta dessus comme si il n’avait pas manger depuis 2 jours ( en fait il avait pas manger depuis 3 ).

Je couru dans le jardin. Je me mis à genoux et cria "NAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !" tout en déchirant ma chemise sous la pluie. Ouais j’avais toujours rêvé de faire ça.

Ensuite je suis rentré chez moi, j’ai arraché le smacks de la gueule de mon furet et j’ai tapé "procrastination" dans google.

Et voilà ce que j’ai trouvé.

Bon je résume pour les feignasses en copiant/collant la première phrase de l’article linké ci-dessus:
"La procrastination est un terme relatif à la psychologie qui désigne la tendance pathologique à remettre systématiquement au lendemain quelques actions (ou beaucoup plus !), qu’elles soient limitées à un domaine précis de la vie quotidienne ou non."

Je dis toujours: "ne remets pas à demain ce que tu pourrais faire après-demain" et Coluche me disait toujours quand on se baladait en moto: "" Pourquoi remettre à demain, ce que vous pouvez faire à une seule !! ". Ouais il me vouvoyait ce con.

Bref je pense que beaucoup ici sont atteints comme moi et je vous recommande donc cet article qui nous apprend notemment qu’on remet tout à demain à cause de:

- la peur de l’échec

- la peur de la réussite

- la peur de ne pas contrôler son environnement

- la peur de l’isolement

- la peur de l’intimité ( wtf ? )

Mais comment lutter contre ce fléau, cette maladie ?
Bah easy, suffit d’optenir ce trucs si simple à acquérir, ce trucs que tout le monde vous demande; du psy au bon copain en passant par la maman et le prof de sport/maths/couture: la confiance en soi \o/. Ahaaa tu l’avais pas vu venir celle là hein ?

bon la prochaine fois nous parlerons du syndrôme Gilles de la Tourette car je suis sûr que celà touche beaucoup de monde ici aussi.

ps: hihihi ma maman vient de me dire "bon yen a marre DEMAIN TU VAS PAYER TON AMENDE DE STATIONNEMENT !!§"

ps2: Grosse pute connard salope

Hitman Blood Money

Mercredi 7 juin 2006 à 14:12

Vala vala je viens de le finir et je dois dire que ça faisait longtemps qu’un jeu m’avait pas scotché comme ça.
C’est le premier de la série auquel je joue et je suis pas déçu.

Perso j’ai presque tout fait à la corde de piano, au poison ou à coup de mine ( ah la mine planqué dans le gateau… ). J’ai aussi fait un carnage dans la mission du bateau avec un extincteur. J’ai tenté aussi une prise d’otage à la maison blanche pis je me suis fait flingué par une mémé qui avait ramassé un gun.

Nan vraiment ce jeu est très fun, il y a pleins de possibilités pour arriver à ses fins, pleins de costumes idiots, pleins d’event scriptés bien drôles aussi ( la cérémonie de mariage orchestré par Mr 47 chez les rednecks avant de flingué le marié par exemple ). L’ambiance est aussi excellente ( spéciale dédicace à la mission "dance with the devil" dans une soirée au sous-sol et au 7e étage, énormissime).

Par contre laissez tomber le mode normal, c’est trop facile. J’ai déjà fait un niveau en flinguant tout le monde à coup de fusil à pompe. Je pense que je vais recommencer en mode "ouf gueudin" en utilisant des armes cette fois-ci.

Ah et, contrairement à ce que disent certains, le scénario pulzizi. Enfin il est pas terrible.