La Celibat’ cave (le blog de Celibatman)
Retour au blog <<

Vanjansse !

Dimanche 20 juin 2010 à 14:57

Je déteste les articles qui commencent par “ça fait un moment que je n’ai rien écrit sur ce blog”. C’est une façon pédante (quoique désinvolte) d’annoncer que le lecteur n’a pas grand chose à foutre sur ce blog en premier lieu. Quand je lis cette phrase, je me sens à chaque fois un peu idiot. Si ça fait un moment que rien n’a été écrit sur ce blog, qu’est-ce que je fais là ?

Pourtant, force est de constater que ça fait un moment que j’ai rien écrit sur ce blog.

Une joute verbale entre Free et France Télécom m’interdit depuis plus de 6 mois tout accès à internet. Ma ligne téléphonique étant en rade et les deux protagonistes suscités se rejetant la faute tour à tour. Vous me direz, il y a dans cette affaire plus de suspens que dans une finale de la nouvelle star, à quoi je répondrai que je n’en sais rien car je n’ai plus la télé.

C’est dans ce contexte quasi apocalyptique que je suis contraint de quitter Paris à la fin du mois, n’ayant plus les moyens de payer mon appart.
Je pars pour l’inconnu, avec dans ma valise ma haine encore bouillante des recruteurs frileux de la rondelle et des recruteuses qui font la moue avant de trancher par un “Ah en fait vous êtes… créatif”, phrase qui sonne bien souvent le glas de l’entretien.

J’ai un peu l’impression d’être Alan Wake, perdu dans la forêt du chômage, luttant contre des recruteurs possédés par le démon de la sottise, et trébuchant de temps à autre sur l’un des innombrables CVs que je ne me souviens même plus avoir rédigé.

Le chômage c’est un voyage initiatique à l’envers. Dans un voyage initiatique, on passe du statut de naïf à celui d’initié, d’Homme. Dans le processus du chômage, on passe du statut d’homme à celui de sous-merde, statut qu’on nous rappelle à chaque entretien avec la fameuse question “et vous avez fait quoi depuis votre dernier job?”. Je sais pas si on t’a tenu au courant, pauvre étron en cravate (ou tailleur, je ne suis pas sexiste) mais c’est la crise. Ce que j’ai fait depuis mon dernier job ? Eh bien j’ai passé mon temps à avoir le vertige face à la connerie des recruteurs qui me posaient cette question.

Bien évidemment, il n’y a pas que dans ces moments là qu’on fait sentir au chômeur qu’il est une sous merde.
On le lui fait également sentir lorsque sa candidature pour bosser chez Quick ou pour récurer les chiottes du McDo se voient refusées avec panache.

Je quitte Paris, soit. Pour une autre destination sans opportunité d’emploi, soit.
Mais je reviendrai. Et ma vengeance sera terrible.

D’où ma question: avez vous des plans de colocations sur Paris à moins de 500€ ne refusant pas des personnes ayant pour habitude à leurs heures perdues de de déambuler avec un slip sur la tête ?
C’est assez urgent.

par divide
20 juin 2010 à 15:04

“Le chômage c’est un voyage initiatique à l’envers. Dans un voyage initiatique, on passe du statut de naïf à celui d’initié, d’Homme. Dans le processus du chômage, on passe du statut d’homme à celui de sous-merde.”

J’aime beaucoup ton style d’écriture en tout cas. (tu serais pas créatif ?)

par Dominik
20 juin 2010 à 15:09

En même temps faut pas faire la même erreur que les immigrés : grande ville =/= travail.

Va te poser peinard en province et bonne chance.

20 juin 2010 à 16:02

Ouai, en province au moins tu pourras cultiver des trucs à manger pour survivre.

20 juin 2010 à 17:47

Fais plombier, c’est cool. Je peux te filer de bons tuyaux !

20 juin 2010 à 21:09

En même temps en province c’est aussi la galère pour trouver du taf, obligé d’aller sur Paris pour trouver quelque chose.

20 juin 2010 à 21:21

Ca dépend dans quel secteur.

21 juin 2010 à 7:42

Oui enfin pour un créatif, ça dépend pas trop.

par Grendel
21 juin 2010 à 8:30

Viens à Lille, ça recrute beaucoup. Et c’est la meilleure ville du monde.

par ici
21 juin 2010 à 8:44

par meduz'
21 juin 2010 à 8:44

Bref et bon moment de lecture. Je veux la même mais écrit en province après trois semaines de galère.

21 juin 2010 à 10:44

Lille c’est effectivement très chouette de la brève impression que j’ai eu. A condition de pas être ennemi d’un temps pas toujours mais pas rarement pluvieux =)

par Aliocha
21 juin 2010 à 13:04

Je pense que ça va pour ça, il est parisien.

par Grendel
21 juin 2010 à 13:07

ben j’ai vécu 15 ans à Reims, 4 ans en Bourgogne et 8 ans à Paris, Lille est la ville avec le plus beau temps dans laquelle j’ai vécu jusqu’à présent, et de très loin.

par Nemo
21 juin 2010 à 14:03

Et pourquoi tu viendrais pas sur Montpellier pour faire le graph de Seasons ?
Beau temps, facilité d’hébergement et bière sont garantis.
Pole Emploi garanti aussi.

21 juin 2010 à 17:51

Il faut sauver Celibatman ! :’(

Commenter

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Tags autorisés : <a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>.