._. Des photos et des jeux vidéo sans “s”

Take pictures everyday ! le blog de Caroline.

Articles taggés avec ‘reportage’

“Éditeurs d’histoires vraies”. La première fois que j’ai vu le site Ulyces, je ne savais pas très bien à quoi m’attendre. Le fait est que j’aime lire (je suis bibliothécaire) et que, depuis que je passe du temps sur téléphone ou sur tablette, j’ai de la peine à trouver un format qui me convienne : je commence des romans en epub sur ma tablette et je les finis en version papier, je lis parfois des magazines numérisés mais je trouve le format trop chargé et peu réactif.

La première chose que j’ai aimé avec Ulyces, c’est simplement son format …
Le site est clair, lisible, il y a peu d’images (seulement l’image de titre sur smartphone) et le contenu est organisé en chapitres (en général un maximum de 5 chapitres) : on est dans du long format. La partie graphique est certes importante mais le contenu prime. Ce n’est évidemment pas le premier site à proposer ce genre de mise en page mais c’est particulièrement efficace. L’exact contraire de mon blog en somme. Et avec Ulyces, le contenu m’a étonné.

En regardant la page “Qui sommes-nous” du site, on peut y lire :

“Ulyces est une maison d’édition numérique dédiée au journalisme narratif. Nous publions chaque jour des histoires vraies sélectionnées pour leur qualité littéraire et leur exigence journalistique. (…) Nos collections se composent de récits, de reportages, d’enquêtes et d’entretiens.”

C’est cette originalité et la diversité des sujets abordés qui m’a plu. Pour vous donner une idée, je suis passé d’un interview de Florent Georges (que vous connaissez sans doute et qui parle pour une fois plus de sa vie que de jeux vidéo), à une analyse du cinéma d’horreur français, pour enchaîner sur une présentation de Ken Regan qui développe un algorithme pour détecter les tricheurs dans les tournois d’échecs.
Et c’est selon moi la force d’Ulyces : on y parle de foot, on y parle de jeux vidéo (si vous aimez CanardPC …), on explore des civilisation disparues, on interview des yakuzas puis on discute avec un scientifique qui étudie les méduses avant de repartir sur une équipe de cowboys qui sauve les navires en perdition. Une dizaine d’articles sont proposés chaque mois, sans trop d’information sur le contenu sinon une accroche rapide, un titre, un auteur et un temps de lecture estimée. On se retrouve donc à lire des articles qu’on aurait peut être évité dans d’autres journaux. J’ai pourtant rarement été déçu.

Si vraiment vous souhaitez vous orienter vers un sujet donné, le moteur de recherche ou la classification par collection peut vous aider.

Collections

Après avoir lu quelques articles, puis m’être abonné (5.50€ par mois mais vous pouvez aussi acheter les articles à l’unité) j’ai eu envie de vous en parler. Seulement, difficile de mettre en valeur un site dont le contenu est payant et dont vous ne verrez que les accroches, sans pouvoir juger du contenu.

J’ai donc contacté Ulyces pour leur demander si par hasard, ils ne vous feraient pas profiter un peu de leur contenu. Et il se trouve que qu’un des éditeurs (Julien Cadot) du site lit Nofrag et qu’il est généreux en plus d’être sympa. Par conséquent, j’ai des codes à vous proposer gratuitement : certains codes vous donnent accès à un article unique. D’autres codes donnent accès à tout le site pour une durée d’un mois. Bien sûr, ne me demandez un mois d’abonnement que si vous êtes vraiment motivés à l’utiliser s’il-vous-plaît ! :)

Si vous êtes intéressés par un de ces codes d’accès gratuits (je n’ai plus d’accès à un mois d’abonnement) envoyez moi un email à :

ukarage+ulyces@gmail.com

Précisez si vous souhaitez un code unique, un code valable un mois et votre pseudo svp.


Pour conclure, voici un exemple des articles que vous pourrez y trouver :

Ivan Gaudé

Jeu Vidéo : L’interview d’Ivan Gaudé qui parle des débuts de Canard PC


L'ambassadeur

Jeu Vidéo : L’interview de Florent Gorges qui nous raconte comment il est devenu l’historien français pour Nintendo


Virtua Fighter

Jeu Vidéo : La bio de Yu Suzuki, génial créateur de jeux mythiques


Histoire politique de la piraterie

▲ Histoire : De la Grèce antique jusqu’à la Somalie contemporaine : 3 000 ans d’aventure et de brigandage en mer.


L'autre DuneCinéma : Alejandro Jodorowsky raconte la bataille qu’il a menée et perdue pour réaliser Dune, le film-prophète qui n’a jamais vu le jour.

Et ce n’est qu’un aperçu puisque vous pourrez accéder à des articles légers comme celui sur les égouts de Melbourne, infestés de veuves noires, sur les changements à Kiev après les révoltes de Maidan, sur la maladie d’Alzheimer et sa définition, sur une astronaute qui sera en orbite sur l’ISS en décembre, sur les studios Shaw Brothers avant l’arrivée de Bruce Lee, ou encore lire un interview de Perturbator, un de musicien de la B.O. de Hotline Miami.

Je me réjouis d’avoir vos avis sur le site. Perso c’est un coup de cœur (d’où mon article de fan, je précise que je ne connais pas les auteurs) qui me permet de lire des articles sur tous les sujets, ou que je sois.
Si je devais émettre une critique, je trouve que le contenu n’est pas assez mis en valeur : le moteur de recherche existe, les catégories aussi mais pourtant je continue de découvrir des articles que j’aurais du trouver plus facilement.
Une application est annoncée (iPhone et Android : when it’s done) et devrait permettre de stocker les articles qu’on aimerait lire sur son appareil.

[Pix-O-matic] Photo reportage #5

Mardi 5 janvier 2010

Dernière série pour ce thème “Photoreportage” ! J’ai pris du temps à tout poster, mes excuses aux participants mais la période de fêtes fait des merveilles sur ma motivation : détendu, bourré (de nourriture ou autre), il a fallu mon retour au boulot et au stress pour revenir à mes DEVOIRS : poster vos photos :)

Il y a 3 participants cette fois-ci, trois séries assez différentes. Syla avec “Shichi-Go-San” (7-5-3, rite de passage pour les enfants du yâpon), Wibip avec sa fête des lumières (de Lyon je crois) et Xavier avec un village abandonné en Sardaigne …


Syla - Shichi-Go-San

Shichi-Go-San, c’est une horde de photographes qui se ruent pour prendre les kimonos en photo. Mais ce sont aussi des gamins ravis d’être bien habillés et de manger leur Chitose-ame (NDLC : des bonbons apparemment), et des parents attendris. Oui, la photo est floue, et alors ?

Syla_Retenue

Syla_Retenue

Planche contact des 10 photos rejetées

Planche contact des 10 photos rejetées

Please enable Javascript and Flash to view this Flash video.



Wibip - Fête des lumières

« Pour la première fois j’ai du sortir mon appareil photo avec un but le « pix-o-matic ». La Fête des Lumière me paraissait le moment idéal avec de belles choses à voir et des belles ambiances. Malheureusement pour ceux qui y étaient : c’était très humide et la pluie omniprésente.

J’ai aussi pu tester un appareil en position M de nuit avec stabilisateur optique et ca change la vie.

J’hésite toujours beaucoup entre la photo choisi (plutôt académique presque basique) et la photo du manège avec le kiosque devant qui dégage une belle ambiance.

Petite précision c’est a cause des blogs de wefrag que je me suis racheté un appareil photo potable J

Bisous a tous »

Wibip retenue

Wibip retenue

Planche contact des 10 photos rejetées

Planche contact des 10 photos rejetées

Please enable Javascript and Flash to view this Flash video.



Xavier - Sardaigne - village abandonné

Je me retrouvais récemment accompagné de ma bien-aimée en vacances pour une dizaine de jours dans l’est de cette superbe île italienne qu’est la Sardaigne. Surprenante en tout point, cette île réserve des surprises insoupçonnées à quiconque la visite. Les montagnes qui sont légion en Sardaigne atteignent presque les 2000 mètres d’altitude et rendent, de ce fait, les paysages proprement hallucinant.

Nous avions entendu parler quelques jours plus tôt d’un village abandonné sur le flan d’une montagne… la région avait été dévasté en 1951 par des glissements de terrains et, suite à ce drame, les villageois décidèrent d’abandonner Gairo, pour s’installer plus haut sur le flan de la montagne. Ayant toujours été attiré par ce genre de visites sortant de l’ordinaire, nous nous sommes empressé de prendre le volant pour partir à la recherche de ce site… Au bout d’une heure de route commence à apparaître les premières maisons apparemment abandonnées, rongées par le temps et brûlées par le soleil de plomb qui donne un côté très mexicain à ce coin de pays… d’abord une ou deux maisons, puis le village entier nous explosent soudainement au visage… Le vieux village de Gairo nous absorbe et nous hypnotise par son silence et ses bâtisses chargées d’histoire.

On commence donc à arpenter les rues, avec l’impression d’évoluer dans un rêve/cauchemar. Au centre d’une petite maison, on y voit une chaise, sur laquelle sont posées des chaussures, un vieux journal traîne par terre, il est daté de 1979 … en arpentant les petites rues de Gairo, nous remarquons des os d’animaux qui jonchent le sol des rues … d’abord des fémurs, puis un crâne, puis un bassin avec des restes de viande à moitié pourrie … on a presque l’impression que ça a été mis ici pour nous effrayer.

Sans y prêter plus attention, nous continuons notre ascension vers le haut du village. Arrivé au sommet, tel un garde surplombant le village se dresse la vieille église… Cet immense édifice me coupe le souffle par sa taille et par son étrangeté. Il porte une espèce d’immense œil noir en dessus de son entrée, ce qui le rend particulièrement inquiétante. Son accès est interdit pour risque d’effondrement… quelques carreaux cassés permettent de jeter un œil à l’intérieur… Une lumière jaune et sale éclaire le chœur de l’édifice, tous les bancs sont dans un bric-à-brac pas possible, seule le pupitre au cœur de la nef semble avoir survécu … spectacle étrange et envoûtant. Nous quittons l’endroit après 3 heures de visite, heureux d’avoir vécu une expérience si particulière.

Xavier retenue

Xavier retenue

Planche contact des 10 photos rejetées

Planche contact des 10 photos rejetées

Please enable Javascript and Flash to view this Flash video.




Voilà, ces trois reportages clôturent ce long, très long thème !

Perso j’ai beaucoup aimé le fait de travailler la série (même si le choix d’une photo en particulier était imposé). On m’a soumis un thème “décomposition” ou le but ne serait pas de poster des photos de cadavres (quoi que …) mais d’arriver en quelques clichés (voir en un seul) à décomposer un mouvement, un sentiment, une idée … un corps. Bref. Je partirais sur quelque chose du genre ou sur le thème de la série (suite de clichés interessants mis en communs mais neutres si pris un par un. N’hésitez pas à me dire si un des deux thèmes vous branche, vous rebute ou si vous avez d’autres idées !

A vous pour les commentaires, les critiques positives et (surtout) négatives (plus intéressantes si constructives) et les idées de thèmes (pitié !) :

[Pix-O-matic] Photo reportage #4

Dimanche 27 décembre 2009

4e série, avec pas mal de retard (mais j’ai l’excuse des fêtes, mon foie vous salue). Seita et SnippyHollow avec respectivement “Annemasse - Bonjour l’Hiver 2009″ et Gala Grenoble INP 2009″.
Ensuite une dernière série avec 3 participants et prochain thème en janvier !

PS : j’ai changé (un “très petit peu” ma CSS pour afficher des photos plus larges. Si vous voyez des bugs, faites moi signe !)


Seita - Annemasse - Bonjour l’Hiver 2009

Jeudi 10 décembres Basile et Caramel, les deux ours qui veillerons sur nos fêtes de fin d’années, on présidés le lancement du festival de noël. Cette années ce sont les saltimbanques et les troubadours de la rue qui seront mis en avant, et qui envahirons donc la ville pour fêter noël.

Pfiou, pas facile comme pixo ! Surtout quand y se passe rien dans mon pattelin, donc je me suis rabattu sur ce sujet sans grande conviction, je m’étais engagé donc j’ai participé. Après j’ai choisi de faire mes photos en rajoutant une tite difficulté supplémentaire, pas de flash. Pas de trépieds, un 70-300 fraichement acquis (donc pas super à l’aise avec) et on se jette à l’eau.

Seita retenue

Seita retenue (cliquez pour l'avoir en grand)

Planche contact des 10 photos rejetées

Planche contact des 10 photos rejetées

Please enable Javascript and Flash to view this Flash video.


SnippyHollow - Gala Grenoble INP 2009

Affiche Gala Grenoble INP 2009Pour son édition 2009, le prestigieux Gala Grenoble INP vous réserve une soirée d’exception :

DJ Zebra aux platines, Junior JFK and the Bodyguards sur scène, les clubs et associations de Grenoble INP pour mettre l’animation dans l’ambiance guinguette du Lounge, un carré VIP, un défilé de mode…

Avec une prévente un ticket de tombola et une consommation offerte chez SOS Apéro (sur présentation du ticket).

Tenez-vous prêts pour l’événement qui regroupe chaque année près de 2500 personnes, diplômés, étudiants, administratifs, professeurs et industriels.

Rendez-vous le Samedi 28 novembre 2009 à 21h, à Alpexpo (Grenoble), tenue correcte exigée !

SnippyHollow retenue

SnippyHollow retenue : "Point and shoot", un photographe avec 2 EOS 5D en bandouillère prend une photo au compact (G11 ?).

Planche contact des 10 photos rejetées

Planche contact des 10 photos rejetées

Please enable Javascript and Flash to view this Flash video.

001 “L’ouverture”, les drapés cachent que l’on dans un hall d’exposition (Alp’Expo).
002 “Le calme avant la tempête”, les tables vides et rangées avant le banquet des diplômés pré-gala.
003 “Ombres et lumière”, une diplômée vient saluer des camarades de promo.
004 “La dualité de la classe” aka “ce n’est pas parce que l’on est bien habillé et que l’on sourit que l’on n’a pas envie de vous …”, un étudiant me fait un signe vulgaire pour signifier au photographe qu’il l’aime bien.
005 “I got it from GI”, une diplômée en Sari prend la pose.
006 “Lay down the lenses”, un photographe qui préfère son matériel léger.
007 “Gimme more”, le même photographe  avait sans doute envie de jouer le solo à la place du guitariste !
008 “Déconcentration compte !”, l’usage du téléobjectif n’était pas recommandé.
009 “True Story”, un diplômé manifeste sa bonne humeur.
010 “Barman for good”, un étudiant qui doit tenir un bar tout au long de la nuit de gala.

[Pix-O-matic] Photo reportage #3

Mercredi 23 décembre 2009

3e série sur le thème “photo reportage” avec cette fois PositiveFunk et Sylvain.
Il y aura 5 séries et demi (il reste 3 participants) et on passera à un autre thème (je reste à l’écoute si vous avez des idées / des envies / des critiques).


Sylvain - Manifestation sahraouie en soutien au discours de Mohammed VI du 6 novembre 2009

NOTES RAPIDES SUR LE SUJET :

Avant la colonisation : tribus. liens étroits avec le Maroc

colonisation :
1884 : protectorat espagnol
1924 : sahara espagnol

Decolonisation :
1965 : l’onu demande à l’espagne de decoloniser
1975 : l’espagne lache l’affaire

Conflit :

6 novembre 1975 : marche verte
27 fev 1976 : République arabe sahraouie démocratique (RASD) est proclamée par le Front Polisario

1980 : mur marocain

MON TEXTE :

En 1975-1976, après plus de 90 ans de domination sur la région, l’Espagne abandonne progressivement le Sahara Occidental. Différents acteurs revendiquent alors cette région riche en phosphate :

* Le Maroc, historiquement proche des tribus qui peuplent cette région
* La Mauritanie, pays fondé en 1958 sur une partie du territoire du Sahara Occidental
* Le Front Polisario, organisation créée par les peuples de la région en 1973, d’abord pour lutter contre la puissance coloniale, et qui s’opposera ensuite au Maroc lorsque celui-ci prétendra à la souveraineté sur la région. Il est soutenu notamment par l’Algérie, la Lybie et l’URSS. Il proclamera en 1976 la République Arabe Sahraouie Démocratique.

L’ONU ne reconnait à aucun des protagonistes l’autorité sur la région.

Le 16 octobre 1975, la Cour internationale de Justice affirme dans un avis consultatif que si le Sahara Occidental n’était pas terra nullius avant la colonisation espagnole, le Maroc ne peut prétendre à aucune souveraineté sur ce territoire. En réponse, le roi du Maroc Hassan II organise la Marche Verte : 350 000 civils marocains franchissent la frontière sud de leur pays, protégés par 20 000 soldats, unis autour de la revendication de “leurs territoires historiques”.

Une telle mobilisation pousse l’Espagne à signer avec le Maroc et la Mauritanie les Accords de Madrid, qui leur accordent respectivement le tier et les deux tiers restant du territoire de l’ancien Sahara espagnol.

Suite à une période d’instabilité politique la Mauritanie abandonne ses prétention sur le Sahara Occidental en 1979 et reconnait le Polisario comme seul représentant du peuple sahraoui.

Le Front et le Maroc sont depuis 1975 en état de guerre et le statut du Sahara Occidental reste flou. En 1980, pour mettre au fin aux incursions du Polisario sur le territoire du Maroc, celui lance la construction d’un mur d’environ 2700 km de long séparant les zones contrôlés par le Maroc  de celles contrôlée par le Front, qui sera achevé en 1987. Pendant ce temps la RASD est reconnue par environ 75 États, mais ce nombre diminuera dans les années 90 quand le scrutin d’autodetermination est sans cesse repoussé, pour arriver à une quarantaine.

L’ONU considère le Sahara occidental comme un territoire sans administration qui figure depuis 1963 sur sa liste des territoires non autonomes, suite à une demande du Maroc.

Le 6 novembre 2009, dans son discours commémorant l’anniversaire de la Marche Verte, le roi Mohammed VI, tout en défendant fermement “l’intégrité territoriale du Maroc”, a proposé au Sahara occidental une “autonomie élargie”. Ce discours semble avoir été très bien acceuilli par les citoyens marocains.  L’Association sahraouie de défense des droits de l’Homme en a également salué le contenu. C’est pour saluer ce discours qu’une quarantaine de sahraouis marocains se sont rassemblé le samedi 21 novembre 2009 après midi sur la place Stanislas à Nancy, rassemblés sous des drapeaux marocains et français, sous les slogans “Oui au projet d’autonomie” et :

Vive le roi Mohammed VI
Vive la France
Allah akbar
Allah akbar
Allah akbar
[Dieu est le plus grand]

NOTES PHOTOGRAPHIQUES :

La relation entre un photographe débutant comme moi et les manifestant est assez intéressante :
au début je n’osais pas vraiment poser trop ostensiblement mon objectif sur les gens, mais j’ai vite compris qu’ils étaient là pour se faire photographier. Cela a levé mes inhibitions et je me suis amusé à voir les manifestants littéralement poser pour moi quand ils me repéraient (cf notamment photos 06409 et 06443).

Qualité des photos :

la lumière était franchement défavorable, pour rester poli. Ciel essentiellement gris, pas d’éclairage articiel en cette fin d’après midi. Donc les photos sont un peu ternes. Par contre je suis assez content d’avoir, je pense, pas trop mal rendu la dynamique de la manifestation en faisant apparaêtre le meneur dans des postures dynamiques sur les photos 06419, 06434 et 06435 notamment.

Choix des photos :

j’ai eu du mal à en selectionner 10 (tellement de mal que j’en garde 11), et plus encore a en choisir une en particulier… Finalement je choisi la 6434 comme “couverture” parce qu’il me semble que c’est celle qui décrit le mieux l’évenement: on voit d’abord le meneur sur la gauche, puis le regard se pose sur les banderoles expliquant les motivations, puis sur les manifestants et notamment les musiciens qui les tiennent, et enfin si on fait attention on remarque que la femme tout à gauche prend de photos ou filme avec un apn, ce que j’ai vu beaucoup de manifestants faire (c’est cohérent avec l’objectif de médiatisation).

Sylvain retenue

Sylvain retenue

Planche contact des 10 photos rejetées

Planche contact des 10 photos rejetées

Please enable Javascript and Flash to view this Flash video.


PositiveFunk - Berkeley

La semaine dernière, je suis allé à Berkeley pour y rencontrer un ami de longue date.

C’est un ex journaliste qui s’est enfuis d’Iran et nous avons passé la soirée à discuter ensemble de cette merde politique et diplomatique qui est en train de se passer. Nous parlions de la Californie en générale et nous nous sommes mis d’accord que les “ricains” tous des pourris! tout en rigolant et marchant afin de rejoindre ma voiture. Lorsque soudain, on voit une bande d’étudiant complètement torché, titubant, et nous pointant du doigt “wowuwuwowuw un arabe et un asiet LOVE TOGETHER!”

PositiveFunk retenue

PositiveFunk retenue

Planche contact des 10 photos rejetées

Planche contact des 10 photos rejetées

Please enable Javascript and Flash to view this Flash video.

[Pix-O-matic] Photo reportage #1

Mardi 15 décembre 2009

Pourquoi “Photoreportage n°1″ ? Parce que j’ai reçu 11 participations (ok 10 + moi) et poster 11 fois 11 photos ça fait … 100 … tain. 121 photos, un peu beaucoup pour un article. Je vais donc poster les résultats 2 par 2, désolé pour ceux qui n’aime pas les photos sur blogs.wefrag mais ça va faire une série de 5 articles (un post tous les 2 jours environ) !

Les participants étaient (par ordre alpha) :

  • Bestaflex - “Conemara rocky hills”

  • Caroline - “Manifestation Anti OMC Genève”

  • Err3d - “LAN party”

  • Gyan - “Course de l’escalade”

  • PositiveFunk - “Berkeley”

  • Sylvain - “Manifestation sahraouie, discours de Mohammed VI “

  • Seita - “Annemasse - Bonjour l’Hiver 2009″

  • SnippyHollow - “Gala Grenoble INP 2009″

  • Syla - “Shichi-Go-San”

  • Wibip - “Lyon - Fête des lumières”
  • Xavier - “Sardaigne - Village abandonné”

Je poste donc un texte introductif (s’il y en avait), la photo retenue (qui pourrait “illustrer un article sur le sujet”, celle qui à été choisie au détriment des autres), une planche contact avec les 10 autres photos rejetées et une galerie flash pour pouvoir consulter ces 10 photos dans de meilleures conditions.

Bon, assez causé, on va mater les résultats …


Bestaflex - Conemara rocky hills

“Pour le choisi ce sera conemara rocky hills qui raconte le voyage à elle seule : un road trip dans des paysages immenses et désertés. Pour le reste on y retrouve pèle mèle ce qui fait de l’irlande et plus précisément du conemara une terre d’exception : un temps qui joue à saute mouton, une lumière qui change toutes les 20minutes, des couleurs qui pètent les yeux, des paysages complètement différents à 3 bornes l’un de l’autre”.

"Pour le choisi ce sera conemara rocky hills qui raconte le voyage à elle seule : un road trip dans des paysages immenses et désertés."

"Pour le choisi ce sera conemara rocky hills qui raconte le voyage à elle seule : un road trip dans des paysages immenses et désertés."

Planche contact des 10 photos rejetées

Planche contact des 10 photos rejetées

Please enable Javascript and Flash to view this Flash video.


Caroline - Manifestation Anti OMC Genève

(Pavé inside, whoops)
Je m’étais dis que c’était une bonne idée de “couvrir” une manifestation : du monde, des angles de vue variés, il y avait du soleil. Bref, j’y suis allé sans trop me poser de questions, obsédé par la recherche d’un thème. Bien sur le sujet m’interpellais plus qu’une autre manif, mais j’y suis allé en photographe, peu concerné.

Du coup, je n’ai pas trop réfléchi au bordel ambiant qu’il pourrait y avoir … j’avoue. Bref, la manif commence très gentiment, rassemblement et cortège sympa de paysans en colère. Vu les photos plates, je décide de précéder le cortège et de chercher un angle de vue plus intéressant … que je trouverais rapidement (et involontairement) près d’un Starbucks … ça vous fait tilt ? Pas moi sur le moment, j’avais bien remarqué les quelques blaireaux cagoulés et habillés en noir mais bon, au départ du cortège ils étaient éparpillés en petits groupes de ~15 personnes, agressifs et pas très intelligents mais pas plus impressionnant que ça.

Je commence à shooter et je me prends direct des remarques de grands courageux cagoulés puis 20 secondes plus tard j’entends une vitrine qui pète (le starbucks), suivi d’une bijouterie, de voitures, etc. La technique semble d’être de péter une vitrine, de faucher le maximum de marchandise (sûrement pour lutter contre le capitalisme) puis d’y balancer des petits allume feux de camping pour tout brûler (peut importe qu’il y ait des habitations au dessus de la bijouterie).

Bref, je remonte en courant le cortège pour chopper d’autres photos (cf planche contact), je me fais allumer au passage (un blackblock (ci après “BB” ou “flics alternatifs”) qui tirait des feux d’artifice sur les photographes) et j’arrive sur une place ou une partie du cortège semble être arrêtée, désorientée. Je vois arriver un magnifique nuage de fumée (cf photo ci dessous) et en profite pour prendre des photos. “C’est rigolo tout ces gens qui courent, ils flippent à cause d’un peu de fumée ?”

Merde. MERDE PUTAIN. Les lacrymos ça pique, je chiale et j’arrive plus à respirer. Je suis vraiment un blaireau. Bien sûr, les seuls à avoir des bouteilles d’eau ce sont les BB et je vais pas aller leur en demander …

Bon je cours et rejoins la tête du cortège, décapitée entre temps … et pas mal désemparée. Vu que rien ne se passe, je me décide à rejoindre à nouveau la place (que je nommerais place lacrymo) … sauf que les robocops de la police prévoient une petite surprise aux flics alternatifs que je m’empresse de shooter avec, une fois n’est pas coutume, un plaisir sadique (chacun son tour). Dans la foulée je me prendrais un coup de matraque dans la cuisse (mais heu !) qui me fera vite foutre le camp à un endroit calme.

Sauf que les supermarchés du coin ferment, foutant les mémés et leur cabas dehors … juste au moment ou détonnent de nouveau les fusils de la police … oooooooh DES LACRYMOS (deuxième gazage, cette fois j’ai VRAIMENT de la peine à respirer, pensez aux asthmatiques bordel, et je vous parle pas des vieilles à cabas).

Là je décide d’arrêter les frais et de trouver un truc à boire (pour me laver les yeux, cherche pas je te dis c’était une journée à la con). Ça c’est calmé en soirée, tard, avec des balles en caoutchouc et un mélange blackblock/racaillon vs robocop que je n’avais plus l’envie ni le courage de suivre.

Tout ça pour dire que j’ai beaucoup aimé ce thème mais que pour la prochaine manif :

- Je me renseigne un peu
- Je m’habille en rose, pas en noir comme tous les jours
- Je prends une bouteille d’eau
- Je mets des docks au pieds.

Lu à l'envers, le drapeau prends tout son sens ...

Lu à l'envers, le drapeau prends tout son sens ...

Les 10 rejetées avec la 6603 (vitrine bijouterie brisée) que j'ai hésité à choisir.

Les 10 rejetées avec la 6603 (vitrine bijouterie brisée) que j'ai hésité à choisir.

Please enable Javascript and Flash to view this Flash video.

Bref, cool expérience, j’ai pas retouché l’appareil pendant un moment après mais c’était instructif diront nous !

Ah et le flickr d’un mec qui y était, comme moi, mais avec “un peu beaucoup” plus de talent :

http://www.flickr.com/photos/smagaz/4141480111/

et son site : http://www.magaz.com/?p=269 (je rage d’avoir été derrière le rideau de fumée à ce moment là …)

Pix-O-matic #19, Photoreportage

Mercredi 11 novembre 2009

Bon alors le prochain pixomatic est sûrement compliqué, il va falloir être attentifs (et motivés), j’avais envie de proposer quelque chose d’un peu différent.

L’idée serait de faire un “photo reportage” de votre choix. Voilà comment ça se passerait :

  1. Idéalement, vous me prévenez par mail (ukarage@yahoo.fr) si vous voulez participer. Je dis idéalement parce que c’est le plus simple pour moi pour prévoir la suite et de voir si le thème est trop dur.
  2. Vous regardez votre agenda durant les 30 prochains jours et regardez ce qui est prévu.
  3. Vous choisissez un événement (visite de famille, concert, voyage, sortie entre potes, sport, etc.) ou tout autre sujet de votre choix.
  4. Le jour de l’événement choisi, vous prenez des photos avec pour but d’en avoir UNE d’intéressante au moins. L’idée c’est de “couvrir l’événement” (même si c’est l’anniversaire de tata Bernadette) et d’avoir une photo représentative qui pourrait illustrer un article (qui donne une information, délivre un message ou une ambiance sur les anniversaires, sur tata Bernadette, sur les traditions de fêtes en France, whatever).
  5. Vous m’envoyez ensuite la photo qui vous plait le plus, les autres photos (1 au minimum, 10 au max, j’en ferais une planche contact) et un tout petit texte (un paragraphe quoi) qui expliquera un peu ce qu’était votre événement, les difficultés, pourquoi vous avez choisi cette photo, etc. Selon votre envie de parler (ça peut aussi être une simple légende + 2-3 infos).
  6. Je publie les photos, auteur par auteur ou tout ensemble, on verra si on est 250 participants comme d’habitude ou pas et on “critique”, on dit ce qu’on aime, etc.

EXEMPLE :

Typiquement, ça ressemblerait à peu près à ce site http://oeilduviseur.espritblog.com/, les commentaires audios en moins (une photo, un texte qui explique le thème, une planche contact qu’on puisse voir les autres photos et ce qui à motivé le choix de celle ci). A la différence prêt qu’on décide d’un moment à l’avance pour prendre la photo et que nos sujet seront moins sulfureux ;)
(allez en tout cas pas vous faire tirer dessus pour un pixo).


Délai de retour des photos : 14 décembre, souple selon vos besoin mais prévenez moi si possible pas 2 jours avant !


Voilà, je sais pas si le thème vous motive, en tout cas il demande un peu plus d’investissement que d’hab ! On verra bien si c’est trop mais j’ai l’impression que du moment qu’il y a des participants, ça peut être intéressant …

Si le thème vous semble trop dur, dites le moi. Au pire, je partirais sur autre chose.

Ce n’est pas forcément un thème difficile je crois. N’allez pas chercher à faire du sensationnel, à chopper LA photo de l’attentat sur N. Sarko … un photo reportage peut être sur des choses de la vie de tous les jours, de vos proches, etc.

des3v