._. Des photos et des jeux vidéo sans “s”

Take pictures everyday ! le blog de Caroline.

Articles taggés avec ‘gameplay’

L’article de popcorn (ce vieil aigri du jeu) d’aujourd’hui m’a fait me poser plein de questions sur les jeux vidéo. Il conclu son article par une question “quels sont vos tops 5 de jeux vidéo.

En y réflechissant, j’ai eu plein de coups de coeur. Des classiques comme du Deus Ex, du Shenmue, du Zelda 2D, de l’Alundra et autres Ico. Du plus vieux comme du Day of the tentacle, The Dig, du Return Fire et ce petit jeu d’avion en 2D (noir et violet) que l’on chargeait depuis une disquette 5 pouces 1/4 sur lequel j’ai perdu des heures en VS.

Par contre, à force de chercher, si j’ai adoré la Master system, la PS1, la Game gear et d’autres consoles du moment je n’ai jamais passé autant de temps (hors PC bien sûr …) que sur cette vieille merde d’

(logo officiel, vous voyez le genre ?)

(logo officiel, vous voyez le genre ?)

C’est très con mais j’ai découvert cette console en même temps que la PS1 (un pote m’avait refilé cette console à l’achat de la playstation) et si les graphisme de sony me mettaient littéralement sur le cul et me faisaient rêver, la difficulté et la “profondeur” des jeux intellivision m’y faisaient toujours revenir, au final.

Un petit aperçu de la console par Angry video game nerd (sautez à 2m15) :

YouTube Preview Image

Sexy non ?

Ok, pas vraiment. Mais les jeux étaient souvent livrés sans explications, il fallait comprendre comment ils fonctionnaient, apprendre par cœur certains passages, littéralement se battre pour survivre ! Mériter son jeu (sans récompense autre qu’une auto suffisante satisfaction).

Un de mes jeux, Advanced Dungeon & Dragons ressemblait à ça :

YouTube Preview Image

Ça pique les yeux hein ? La plupart des ennemis étaient limite différentiables des items (j’utilisais le livret de jeu pour savoir ce que je venais de trouver) et le jeu doit utiliser quoi … 5 couleurs différentes ? Pourtant j’y ai passé des heures. Et des heures passionnantes : c’était l’aventure.
Un peu comme un jeu de rôle papier en fait. Je ne vais pas vous faire l’affront de dire que le jeu ci-dessus vaut un jeu avec des potes autour d’une table … simplement il laissait à mon imagination pas mal de place (je pouvais tout imaginer, graphisme, son et musique).

YouTube Preview Image
[On parlait jeu de foot aujourd'hui sur la tribune, voici le meilleur des pires].

Graphisme VS Liberté ?

Quand je compare l’Intellivision à la PS1 (en dehors de la tentative pathétique de l’époque de me convaincre que non, je n’étais pas triste de ne pas avoir assez de fric pour la Ps1), il faut aussi se rappeler que la playstation à ses début était pleine de jeux beaux mais chiants. Ridge Racer, s’il était incroyablement beau était aussi un jeu de course aux sensations très limitées … Battle arena toshinden, que j’admirais pour la beauté de ses personnages (féminins) était moins jouissif et plus timide que d’autres jeux de combat 2D.

Bref, d’un côté l’Intellivision était cette vieille console en faux bois, avec ses manettes téléphone de merde sortie au début des années 1980 et donc complètement démodée et qui m’a sans doute prédestiné à être un gros “ragequitter” (les cartouches sont solides, c’est confirmé) et de l’autre, une fois passé l’attrait des graphismes des premiers jeux de la PS1, je n’avais pas de réel coup de cœur pour aucun des jeux de Sony (je parle des premiers jeux, les suivants étant pour moi une niche de bons jeux).

Sur Pc …

Tout ce blabla pour simplement constater que je continue sur exactement le même schéma sur PC : Crysis est un jeu qui m’a fait bavé longuement et que je continue à apprécier pour ses qualités graphiques. Mais il ne m’amuse pas : il est mou, le scénario est mauvais et je passe plus de temps à admirer son moteur qu’à vivre une histoire. A peu près à la même période (je crois) STALKER sortait et m’a marqué, moi et mes slips kangourou à jamais.

Plus récemment, après avoir apprécié Risen (que je continue à aimer mais comme un jeu popcorn), j’ai joué à Minecraft. Si les jeux sont totalement opposés (Risen est très scénarisé et dirigiste alors que Minecraft n’est rien, il est vide et liberté), j’ai bien plus pris mon pied à m’inventer des quêtes et des histoires dans le second, qu’à subir les scripts prévus par les créateurs dans Risen.

Thank you Captain Obvious ?

Si j’écris ce pavé (en dehors du plaisir non dissimulé de devoir à nouveau attribuer des avatars pixelisés pendant mes futures ex heures de sommeil) c’est aussi parce que je prends de plus en plus conscience de la limite de ce que j’ai toujours cherché dans un FPS : le réalisme. Pour moi jusque là, plus un monde est beau et crédible, plus il était intéressant à jouer.

Bien sûr, ce n’est pas le cas. Il sera intéressant à explorer, le côté technique sera intéressant à analyser mais je vais rapidement m’y emmerder. Depuis un petit passage à vide ou je perdais l’intérêt pour les jeux vidéo, je me suis recentré sur le gameplay, grâce aux jeux indépendants (ou de style indépendant) et pratiquement systématiquement j’y passe de très bon moments avec des graphismes dont l’intérêt est proche de zéro (soyons sérieux, un VVVVVV ou un super meat boy on intérêt à assurer et à être jouissif sans trop compter sur la beauté de leur monde). Idem sur des petits FPS moches ou vieux (Raaah Deus Ex, déjà moche à sa sortie) qui m’amusent bien plus que les blockbusters actuels.

TLDR :

En conclusion, non, je ne joue plus à l’Intellivision. Mais je continue de rêver d’un jeu qui mélange une totale liberté dans un monde réaliste. Un jeu qui ne me pardonne pas d’erreur, qui me fasse vraiment réfléchir avant d’entrer dans une grotte sombre sans arme et sans lumière. Un stalker ouvert et aléatoire. Un minecraft réaliste et non prévisible … ou peut être, le prochain projet Vanhlay … :)

(Si vous avez le jeu de mes rêves … je vous écoute).