Le blog de Blade_Runner

Un nouveau blog sur Wefrag le blog de Blade_Runner.

Roccat Kova[+]

Dimanche 9 septembre 2012 à 15:33

Suite à l’article de Nooky paru peu après la mort de ma MX518, j’ai pris une Kova+, car c’est celles qui a le plus de boutons (7 clics), elle est ambidextre et surtout c’était la moins chère des trois (35e). Un article pour donner un autre son de cloche.

On est le 30/07/2014, soit 2 ans après l’achat, la molette ne marche plus.

Comparaison de taille

Comparaison de taille

Comparaison de taille

Je n’ai jamais vraiment aimé la MX518. Je tiens mes souris en arrière, le bas de la paume posé sur la table. J’avais toujours du mal à aller chercher le bouton latéral le plus en avant et, sans être gaucher, je préfère une souris ambidextre comme la vieille MX310.

Première chose quand on la branche, des lumières (désactivables) assez cheap qui débordent de partout :
Lumière Kova

La Kova[+] a une surface gommée pas désagréable mais je trouve assez salissante, je transpire facilement et des tâches apparaissent :
Tâches de gras sur la Kova

Je me demande aussi comment la surface vieillira, on voit déjà les empreintes se creuser sur les deux clics principaux.

La prise en main est parfaite, la taille est idéale, j’adore ses angles prononcés. Les boutons sont bien placés sauf le 6 qui demande de lever l’annulaire mais un seul bouton un peu chiant à atteindre c’est pas mal pour une souris ambidextre. Les boutons fonctionnent parfaitement sur toute leurs longueurs. Seul bémol, le clic du milieu qui est assez dur et bruyant comparé aux autres.

Les drivers bouffent 25 mo :
Drivers Kova+

On trouve notamment l’easy shift, qui permet, lorsqu’on appuie sur le bouton 5 ou 7, de changer la fonction des autres boutons. C’est dommage, 5 et 7 ce sont les boutons que je voulais utiliser pour “suivant” et “précédent”, si je garde ça pas d’easy shift pour moi.
easy shift

Au niveau du capteur je le trouve plus précis que ma MX518. Je ne pourrais pas comparer beaucoup plus malheureusement : entre les deux souris j’avais une vieille souris optique pour portable.
En tout cas, des mouvements presque imperceptibles font bouger le capteur à l’écran à tel point que ça m’a surpris plusieurs fois : c’est déroutant puis ça devient très agréable.
Sur un autre test de la souris, j’ai lu qu’appuyer sur les deux clics en même temps les fait frotter, pas de souci avec celle que j’ai reçue.

Très content de mon achat. En cas de problème, je mettrais à jour l’article.

Samsung solid 271 aka B2710

Samedi 8 octobre 2011 à 10:28

Après un téléphone Windows Mobile 6.1 (i900 -Samsung Player Addict) et un android sur un téléphone chinois (ZTE Blade) qui plantaient un peu trop souvent, je me suis mis à la recherche d’un téléphone fiable.

HARDWARE

Comparaison avec un vieux Nokia. Le Samsung est beaucoup plus imposant. Son écran aux pixels plus petits est plus agréable.

Comparaison avec un vieux Nokia. Le Samsung est beaucoup plus imposant. Son écran aux pixels plus petits est plus agréable.

Le Samsung Solid B2710 est le successeur du Samsung Solid B2100. Comme son grand frère, sa particularité est d’être conçu pour résister à l’eau et aux chocs (norme IP67). Lui aussi possède au sommet une lampe torche qui s’active avec une pression longue sur un bouton dédié (même lorsque le téléphone est en veille).

Ce n’est pas un gadget : mon i900 avait lui aussi cette fonction et elle m’a vraiment manqué sur le ZTE. En fait, malgré le passage à android, j’ai eu l’impression d’un retour en arrière avec le ZTE : pas de haut parleur pour la radio, une navigation pénible car sans pavé tactile et surtout un téléphone beaucoup moins solide.

Les nouvelles fonctions en vrac qui justifient les 40 euros de plus (110e au total) : Appareil photo 2MP (vidéo en un ridicule 160×120) ; GPS (un peu long à trouver la position, n’espérez pas l’utiliser en voiture) ; Boussole ; écran 320×240 (contre 128×160 pour son prédécesseur) ; Radio FM avec affichage du nom de la station/de la chanson en cours ;

Au niveau des connections : bluetooh ; prise micro usb qui sert à la fois pour le casque, le cable de transfert de fichiers et le chargeur ; quadribande ; carte micro SD jusqu’à 16go.

Pour terminer sur le hardware, la batterie tient sans problème 3 jours en écoutant la radio 3 heures par jour, un peu de musique, pas mal d’internet et un peu de logiciels divers. Si vous n’êtes pas autant accroché à votre portable que moi vous tiendrez une semaine sans souci. A noter que j’ai l’impression qu”il se recharge très rapidement : le laisser brancher une demi-heure semble le recharger à 50%. En tout cas ça change des smartphones à recharger tous les jours. Un oubli n’est plus synonyme d’une journée sans téléphone.

Le clavier possède deux touches pour les menus, plus l’espèce de croix directionnelle au centre avec son bouton valider au milieu. Avec les touches numériques et celles pour le volume on obtient 23 touches en tout. C’est un plaisir de retrouver un vrai clavier après avoir galéré sur le tactile. Le toucher est par contre un peu désagréable, un espèce de plastique un peu mou. Il manque des repères sur les touches (il n’y en a un que sur la touche 5). On s’y perd un peu dans le noir, si on a désactivé le rétro-éclairage du clavier (il est possible de ne l’activer que pour certaines heures définies).

SOFTWARE

Alors là par contre, difficile de rivaliser avec un smartphone.

OS

Navigation assez rapide avec beaucoup de touches de racourcis. Il y a une sorte de dock personalisable sur la page d’accueil (mais pas trop personnalisable non plus). Il n’y a que trois thèmes, impossible d’en rajouter. On peut tout de même changer le fond d’écran. On peut configurer un peu n’importe quoi au niveau du son (sonnerie pour le tel, sonnerie pour les messages, mix vibreur+sonnerie, vibreur seul -on est libre) mais pas attribuer une sonnerie spécifique à un contact.

On a évidemment droit au t9 pour le clavier (que je n’utilise personnellement pas). La saisie reste rapide même sans t9. Notez que certaines applications JAVA vous obligeront à utiliser leur propre système de saisie parfois buggé (impossible d’effacer une lettre). Appuyez longuement sur dièse pour utiliser le système de saisie du téléphone. Par contre, un truc qui m’emmerde énormément : il n’y a PAS de copier/coller.

Autre chose d’un peu agaçant : il faut laisser enfoncer la touche étoile trois secondes pour verrouiller/déverrouiller. C’est moins rapide et pratique que sur les nokia où on doit entrer une combinaison de deux touches.

Très agaçant par contre, le téléphone s’embrouille un peu avec les sms double, il ajoute le second sms à un autre, ce qui fait qu’on a un message tronqué d’une part, et un message sans queue ni tête de l’autre !

Les applications sont planqués dans des sous-menus un peu pénibles à accéder (”menu”, “applications”, “jeux et autre”). On peut mettre un raccourci vers “jeux et autres” dans le dock mais pas vers une application spécifique. Il y a aussi un équivalent du finder : un champ de texte à mettre sur le bureau qui recherche le mot tapé dans les contacts, les applications et les fichiers.

Applications

Passons rapidement sur les applications de base du téléphone : Radio FM (haut parleur, affichage du nom des stations, favoris, enregistrement), Editeur d’image (contraste, quelques effets, du texte, du rognage, montage d’image dans un autre…), memo écrit et vocal, synchronisation avec un serveur, minuteur, chrono, podomètre, boussole, alarmes, calendrier, tâches, plusieurs horloges, calculette, convertisseur. Le navigateur de fichier est pas mal fichu, sélection multiple, division téléphone/carte mémoire claire.

Concernant les applications tierces, j’ai été assez surpris par le choix offert. Je retrouve le côté un peu bricolage de Windows Mobile (aller sur des vieux sites persos pour essayer de dénicher la perle rare) qui m’avait manqué avec l’Android Market où tout était pré-cuit.

Les blogs.

Les blogs.

Navigateur :
Le navigateur par défaut n’est pas particulièrement mauvais, mais on lui préfèrera Opera Mobile, vraiment impressionnant en terme de performances et de rendu. C’est simple, c’est comme sur PC. On peut même utiliser des services genre uppix sans problème. J’ai même cliqué par réflexe sur un lien youtube : youtube fonctionne (le lien se lance via le lecteur média du téléphone). Les vidéos sont assez dégueulasse (peut être 160×120) mais le son reste bon et ça charge instantanément.

Très agréablement surpris.

Zoom sur la tribune

Zoom sur la tribune

Google maps :
Contrairement à ce que je croyais, l’absence de tactile ne se ressent absolument pas. Itinéraire, favoris, zoom… Pas de navigation. Les cartes se chargent instantanément. Il repère rapidement votre position dans un rayon de 2000m grâce aux antennes relais. Par contre, le GPS est pénible à utiliser : il faut réduire google map puis lancer notre localisation via un sous menu, puis revenir sur google map. Malgré ça, il m’a quand même sauvé plusieurs fois.

Ebooks :
Albite Reader est excellent. Il lit les epub, txt et html. Possibilité de rechercher un mot dans le livre, marque-pages, organisation de la police comme on veut, navigation fluide même dans des gros livres. Et non, ça ne défonce pas tant les yeux que ça. Bizarrement, malgré la faible résolution de l’écran, difficile de voir les pixels. albite.vlexofree.com/reader
Mobipocket ne fonctionne pas. A noter que le lecteur media peut lire les PDF (un peu galère, faut zoomer, n’espérez pas lire un libre en PDF). Ca dépanne.

Emulateurs :
Ca devrait bien être possible de faire tourner une gameboy ou une nes sur un tel portable non ? Je n’ai malheureusement rien trouvé de convainquant. Meboy est très lent. L’émulation nes de ceux là marche pas mal pour le peu que j’ai pu en voir en mode démo :
http://www.vampent.com/emu.htm

Roguelike :
Dweller fonctionne parfaitement. En fait il fonctionne même mieux que la version android :
Téléchargement par là
Un peu déçu de ne pas trouver de Nethack.

Finance :
Si vous cherchez un moyen de suivre vos comptes sur votre portable, SiMoney est sans doute la meilleure application. Ca se télécharge sur http://www.mobilerated.com/ aka getfree.cc qui s’est révélé un excellent site malgré son design et son nom un peu louches. Chopez aussi Yet Another tetris au passage.
Finalement, j’utilise google docs+opéra pour gérer mes comptes, ça fonctionne très bien.

Messagerie instantané :
Palringo est une application multi-protocole fournie par défaut avec le téléphone. Elle gère iChat, gtalk, facebook, xmpp, ICQ, GG, AIM, Yahoo! Messenger et MSN. L’interface est un peu galère mais ça marche. Au pire, il existe aussi ebuddy. Il existe aussi des trucs pour IRC genre http://jmirc.sourceforge.net/

En règle générale, tapez “nom du truc que vous cherchez”+”J2ME” pour trouver une application.

Pour conclure

Un excellent outil plein de ressources, penchant d’avantage du côté téléphone que de celui d’ordinateur de poche. Exactement ce qu’il me fallait.

Aëdemphia : CRPG amateur français

Samedi 9 avril 2011 à 21:56

Aëdemphia est un jeu de rôle français sur windows, développé ces neuf dernières années par un passionné. Son idée est de faire un mix du RPG occidental (Fallout, Planescape: Torment, Baldur’s Gate…) et du JRPG (Final Fantasy, Chrono Trigger…).

Voici le trailer de la dernière démo qui vient tout juste de sortir :

Lire le reste de cet article »

Passer de Opera à Firefox

Mardi 20 mai 2008 à 11:48

C’est pas un secret, malgré son talent avec les Acid tests, Opera souffre d’un manque de compatibilité avec le web traditionnel.

Ca, plus Cooliris et le correcteur d’orthographe, plus les récentes sautes d’humeur d’Opera, m’ont poussés à essayer firefox 3(maintenant en release candidate 1).
Evidemment, comme je vieillis, j’ai pris mes petites habitudes et j’ai cherché à ce que mon nouveau navigateur soit aussi pratique que l’ancien. Voici une petite compil des extensions utilisées.

Personnaliser les barres d’outils pour avoir le maximum de visibilité
Avec Opera, j’utilise un bouton qui affiche/masque la barre de menu, car pourquoi l’afficher en permanence si on s’en sert une fois par semaine ?

(Bouton "Annuler", "précédent/suivant", "recharger", "home", "remplissage des formulaires auto", "affichage du menu" "full screen avec onglet", "barre d’adresse", "recherche", "mettre en valeur les termes recherché")

Pour firefox, on va utiliser tiny menu. En effet, afficher le menu, puis accéder au menu désiré demande deux clics alors qu’avec un menu déroulant, on a besoin que d’un clic.
Clic droit sur une zone vierge de votre barre de menu=>"personnaliser", et déplacez tous vos boutons de la barre de navigation dans la barre de menu.
Pour le bouton annuler, on va utiliser Undo Closed Tabs. Ctrl+Z sur opera, Ctrl+shift+z sur firefox. Contrairement à ctrl+T, cette extension conserve l’historique des onglets fermés.
Puis, clic droit sur votre barre vierge et décochez toutes vos barres.
Résultat :

Ajouter une sidebar
Un panneau déroulant à gauche qui regroupe favoris, historique, téléchargements, plugins, sources et infos sur la page web.
Utilisez cette extension, tout simplement.

Mettre en pause ses téléchargements
Firefox 3 semble enfin le faire, mais vous pouvez utiliser Down them all.

Appel rapide
Sur Opera, l’appel rapide affiche vos sites en temps reel sous la forme de miniatures. Ca sert non seulement de favoris, mais aussi à avoir une vue d’ensemble pour savoir si un site à bougé ou pas.
Un bon samaritain a sorti l’extension speed dial.

Ouvrir le texte sélectionné dans un nouvel onglet.
Un classique, un posteur à la flemme de créer une url sur son lien. Il faut donc le copier/coller dans la barre d’adresse en appuyant sur tab pour ouvrir une nouvelle fenêtre.
Sur firefox, right click url permet d’éviter ça.

Gestion des onglets
Rechercher dans un nouvel onglet, actualiser la page toutes les x secondes, ouvrir la barre d’adresse dans un nouvel onglet, c’est possible et bien plus encore avec Tab Mix Plus

Rechercher avec des mots clefs dans la barre d’adresse
Dans Opera, il suffit d’ajouter un moteur de recherche qu’on appelle avec une lettre dans la barre d’adresse.
Par exemple, si je tape w jambon, je cherche jambon sur wikipedia.
C’est possible dans firefox en rusant un peu.

En effet, firefox permet d’appeler un favoris avec un lettre en raccourci dans la barre d’adresse.
Ajoutez un nouveau favoris (pourquoi pas dans un dossier "Rercherche rapide", tiens ?), donnez lui le nom wikipedia, emplacement http://fr.wikipedia.org/wiki/Special:Search?search=%s, mot clef w.
Vous pouvez l’adapter avec n’importe quel site, %s remplaçant le terme recherché.

Ajouter un client irc
A l’instar d’Opera, vous pouvez avoir un client chat dans firefox avec Chatzilla.

Ajouter un client mail
Pour l’instant, j’utilise thunderbird. L’inconvénient est évidemment qu’il s’agit d’un programme externe, alors qu’Opera va vérifier nos courriers à chaque lancement.
Je pense que je vais me tourner vers simple mail rapidement.

****
Un truc qui me manque encore, c’est la recherche dans nos moteurs de recherche perso avec un clic droit.

C’est quand même un poil pratique.

Voila. Si vous avez des extensions géniale, n’hésitez pas à poster.

(Il me semble qu’elles sont toutes compatibles avec Firefox 2.
La plupart de ces extensions étaient compatibles avec Firefox 3 Beta 2 mais pas encore approuvée pour la RC1.
Pour passer outre, dans about:config, créez une nouvelle variable de type boolean ayant pour nom extensions.checkCompatibility et pour valeur false -à vos risques et périls, bien sur.)

Je me permets de rajouter Flashblock et Adblock.

Linux sur un 586

Lundi 23 juillet 2007 à 22:22

Il y a maintenant presque une semaine, mon fidèle athlon 2000+ s’est suicidé (OoOoooh….).

Je me suis donc installé un nouveau PC, dont voici les caractéristiques émouvantes :

-Pentium 75-200 @ 166Mhz
-40 mo de ram.
-Windows 98se
-Plus silencieux que votre shuttle.

Peut-on installer un petit OS sympa pour transformer ce pc poussif en quelque chose d’agréable à utiliser ?

Si votre vieux PC ne peut pas démarrer à partir d’un cd, essayer smart boot manager et le gentil RawWrite (avec deux w) pour mettre l’image sur une disquette.

TEST 1 : PUPPY

Puppy est un petit live cd linux qui se veut petit, rapide et ideal pour les vieux ordis.

J’ai été agréablement surpris par Puppy. D’abord, parcequ’il démarre en moins d’une minute.
Ensuite, au lancement, il nous invite à choisir notre résolution d’écran et notre clavier, le plus simplement du monde.

Puis, on débarque sur un menu simple et agréable à l’oeil, avec des grosses icones. On retrouve une barre des taches, un "menu demarrer", plusieurs bureaux virtuels. L’environnement se comporte grosso modo comme windows.
En bas, des graphiques nous indiquent la ram dont dispose notre pauvre PC ainsi que l’utilisation du processeur.

Le reseau s’est mit en place très simplement avec ma XXXbox, et j’ai pu surfer dans des conditions parfaites avec Dillo, un navigateur très très léger.
Son panel d’application est très complet, rien à redire (notons un gestionnaire de partition à la Partition Magic). On navigue facilement dans ses disques, pas besoin de connaitre les points de montages, Puppy nous ouvre directement nos dossiers.
Bref, il est parfait pour un débutant.

A la fermeture, il proposera d’enregistrer nos préférences sur le disque, sans toucher aux partitions et à windows.

Malheureusement, Dillo ne gérant pas les cookies (ni les CSS), on ne peut pas vraiment utiliser internet.
Et firefox ("Seamonkey") est très très lent à se lancer (plus d’une quinzaine de minutes). Une fois lancé, j’ai voulu maximiser la fenetre…l’ordinateur était reparti pour 10 minutes de travail.
C’est là le problème, Puppy n’est pas encore assez léger pour mon 586.

POINTS POSITIFS :
+Interfaces très accessible pour les windowsiens.
+Programmes très variés.

POINTS NEGATIFS :
-Pas encore assez léger.
-Installation sur le disque dur pénible (de l’OS, pas des préférences).
-Trop de logos de chiens partout.

TEST 2 3 4 : Delilinux, MenuetOS, Feather Linux

DeliLinux est un OS spécifiquement pensé pour les vieilles machines. L’installation sur le disque est assez simple, malheureusement, pas de tests, vu que LILO ne voulait pas se lancer (ni sur le mbr, ni sur une partition, ni sur une disquette). En tout cas, euh, le menu d’installation est sympa, clair et tout (me le suis tapé 5 fois).

MenuetOS est un OS graphique entierement écrit en assembleur. De ce fait, il est petit, rapide, et tient sur une seule disquette. En pratique, il est moche, ne veut pas de mon reseau et ses aplications sont plus des démos graphiques qu’autre chose. Bon, en meme temps, sans le net, difficile de le tester.

Feather linux, basé sur Knoppix, encore un linux qui se veut ultra léger. Excellente impression, démarrage rapide, réseau détecté et configuré tout seul, et, enfin firefox qui daigne marcher à peu près normalement (bien qu’il faille plus de 3 minutes pour le lancer).
Il est assez semblable à Damn Small Linux.

TEST 2 : DAMN SMALL LINUX
Il tourne comme un charme.
Moins d’une minute trente pour arriver sur la page d’accueil, firefox marche, et opéra encore mieux.
Il a détecté le réseau sans problème. L’installation s’est faite très simplement, formatage du disque, copie des fichiers, choix entre lilo ou grub et basta.

C’est vraiment la distrib idéale pour des petits PCs.

Mais il y a deux gros points noirs pour les débutants.
Premierement, Damn Small Linux est fourni avec très peu d’applications. Un ms paint basique, un éditeur de texte qui ne prend pas en charge les accents, un tableur, un client ftp et tout le reste, c’est des script et des trucs en mode console. Et pas de Synaptic ? Un apt désactivé par défaut ? Une liste d’application à télécharger toute petite ?

Et contrairement à puppy, son interface est déroutante.
En vrac :
-Impossible de taper des lettres avec un ^ dessus.
-Impossible de réduire les fenetres en cliquant sur leur nom dans la barre des taches.
-On ne voit pas toutes les fenetres ouvertes à la fois dans la barre des taches, il faut les faire défiler avec des fleches sur les cotés.
-Pas de menu démarrer.
-Le copier/coller est casse burnes, et ne marche pas avec tout les programmes de la meme manière.
-Un double clic sur la barre des fenetres ne la maximisera pas.
-Disques difficile d’accès (je ne vois pas comment un débutant aurait l’idée d’ouvrir "Emeflm", puis irait dans mnt/hda1 tout seul).

A noter qu’on peut utiliser JWM (essayer clic droit=>windows manager=>JWM, puis, revenu dans la console tapez xinit) pour avoir un style se rapprochant plus de windows.

+Ultra léger et rapide

-Pas assez d’applications fournies.
-Déroutant.
-Problèmes de clavier.

Au final, je suis resté sur DSL pour sa rapidité mais sur un PC un poil plus puissant ça aurait été Puppy sans hésiter.

Ah, si vous connaissiez un éditeur de texte sans prise de tete sous Linux (et qui prend en charge les caractères accentués), faites moi signe.