out through the winter throat

out through the winter throat le blog de Anahkiasen.

Articles taggés avec ‘mods’

[Mods] Fallout 3 (et jeux non finis)

Dimanche 29 mars 2009

Aujourd’hui j’ai décidé de me remettre est Fallout 3. Épargnez-moi votre avis sur le jeu lui-même, moi je prends beaucoup de plaisir à y jouer (et oui, j’ai joué et fini les deux précédents). Quand j’ai commencé ma partie c’était aux alentours de sa sortie, depuis les choses ont pas mal changé et il y a une liste interminable de mods sur Fallout Nexus, tant et si bien que j’ai énormément de mal à savoir vers quoi me tourner.

Pour l’instant j’ai retenu ces mods-là :

Utilitaires :

Fallout Mod Manager : Permet d’aisément gérer, ajouter et supprimer des mods

Aspects Graphiques :

Atmospheric Sun Glare : Rajoute l’éblouissement du soleil lorsqu’on le regarde en face
B.A.B.E Body + Armor Meshes for BABE Body : Refais les models des femmes dans le jeu (oui bon hein)
NeilMc_NMC Textures Packs : Megaton Pack / Rivet City Pack / Terrains and Landscape Pack / Rock Packs

Ajouts mineurs de Gameplay :

Buildable Bots : Permet de se construire son propre compagnion robot si l’on a les bonnes pièces.
Burnification : Tout simplement, permet de brûler les cadavres, juste pour le fun
Everybody Bleeds : Donne plus d’impact aux blessures faites aux autres ; au lieu de simplement être un détail graphique, les personnages saignent et perdent de la vie s’ils ne se soignent pas, à la manière de Stalker.
Realistic Explosions : Agrandit le radius des explosifs et armes à explosifs pour le rendre plus réaliste. Lancer une grenade dans une pièce blessera désormais plus de monde que simplement les personnes dans un rayon de dix centimètres. -.-
SP Destruction : Rend destructibles les objets et certains éléments du décor pour plus d’immersion

Ajouts majeurs de Gameplay :

ACE — Amplified Crippled Effects : Ajout des conséquences à avoir des blessures à ses différents membres ; une blessure à la jambe réduit la vitesse, une blessure à la tête réduit la perception et l’intelligence, et ainsi de suite.
Explosive Entry : Permet de simplement faire exploser les coffres et serrures que l’on ne pourrait pas ouvrir en temps normal, selon notre compétence en explosif et nos perks.
Global Traveling System : Remplace le fast travel par des véhicules qu’on peut emprunter, garer, etc)
Life of Raiders : Permet de rejoindre les raiders si l’on trouve l’équipement approprié, de leur parler, d’en recruter, etc. Modifie en conséquence l’hostilité des autres à votre égard.
Owned : Rajoute des propriétés à acheter dans les villes et fait en sorte que lorsque l’on élimine les occupants d’une maison cette dernière nous revienne)
The Road Wardens : Permet de défendre et plus tard éventuellement rejoindre les caravanes de marchands du Wasteland.
The Settler : Permet de fonder des villages et villes dans le Wasteland, y construire des bâtiments, y faire venir des habitants. Bien évidement ensuite il faut la protéger etc.
Wasteland Player : rajoute des interactions avec les NPC, dont le fameux fait de pouvoir prostituer des gens et d’en tirer des revenus.
101 the Collector : Même ordre d’idée mais rajoute l’esclavage.
Weapons Mod Kits : Rajoute la possibilité de modifier ses armes avec divers accessoires (silencieux, chargeurs plus grands, lunettes, etc).

Ajouts d’armes/équipements/perks/autres

Callighan’s Mind Blast : Ajoute un nouveau perk évolutif au jeu qui au fil de son amélioration vous conférera des pouvoirs mentaux tels que paralyser des gens, faire exploser la tête des gens, ou vous transformer en véritable bombe nucléaire humaine.

Vous en auriez d’autres à conseiller ? Tant au niveau de l’aspect graphique, que d’ajouts majeurs voire mineurs du gameplay ?

————

Outre cela, si je mentionne le fait que je me suis remis à ce jeu, c’est parce j’ai remarqué quelque chose. Depuis longtemps mais ça m’a frappé une nouvelle fois aujourd’hui : j’ai une tendance malsaine à ne pas finir mes jeux. Ce que j’aime au final, ce que je recherche, c’est le sentiment de commencer un nouveau jeu, d’en découvrir les mécanismes, d’en comprendre les codes.
S’ensuit une, voire deux semaines durant lesquelles je vais être obnubilé par ce jeu ; si je le finis durant cette période tout va bien. Mais si passé ce temps « d’extase de la découverte » je n’ai pas fini le jeu, alors mon intérêt pour ce dernier s’étiole et il finit inéluctablement au fond d’un placard poussiéreux ou dans les tréfonds de ma liste Steam.

Par remords souvent je conserve les sauvegardes dans une archive sur mon ordinateur et désinstalle le jeu — l’air de dire « un jour je m’y remettrai et je le finirai, ce jour-là j’aurai ma sauvegarde prête ». Au hasard sur ma liste : Dark Messiah, Black and White 2, Titan Quest, Lost Planet, Mass Effect, GTA IV (eh oui), Bully, Silent Hill 4, et ça continue comme ça pendant environ trente entrées.
Je m’efforce de boucler cette liste, en ce moment je me décide à finir Crysis et je viens de terminer Dead Space dont il me manquait les deux derniers chapitres.

Je me demande si c’est quelque chose de généralisé chez les joueurs, combien d’entre vous ici connaissent la même chose ?

Mount and Blade : mods ?

Samedi 24 janvier 2009

Étant donné qu’il était en promo sur Steam (-75% sans déconner) et que tout le monde en disait du bien je me suis dit que ça serait une bonne idée de tester un peu la chose. J’ai téléchargé la bête, je ne l’ai pas encore lancé.

Avant de le faire, je voulais savoir s’il y avait des mods vraiment essentiels à avoir ? Outre le Graphical Enhancement qui, en attendant la version 3 offre déjà des trucs sympa sur la version 2.5.
Je pensais plus à des mods niveau gameplay toussa toussa, y a des essentiels ?

Merci d’avance. :)

[Test] eXterminate

Mercredi 5 juillet 2006

Introduction

Il y a trois catégories de moddeurs. Il y a ceux qui ont de gros moyens, mais aucune bonne idée ; ceux qui ont une bonne idée, mais peu (pas ?) de moyens ; et il y a maxkarting (qui n’avait aucune bonne idée, ni aucun moyen, et en fait c’est tant mieux).
Et bien les moddeurs qui ont fait eXterminate (mod pour Half-Life 2) font parti de la deuxième catégorie. Ils ont eu une bonne idée, mais savent autant y faire qu’un caniche enragé amputé des deux pattes avant. Du coup, autant vous prévenir, si vous cherchez des maps de toute beauté, un scénario en béton, une interface qui donne envie de jouer, et bien vous pouvez vous pendre. Les maps d’eXterminate sont à chier, l’interface est pompeuse, et le scénario… inexistant (enfin si, mais… j’ai joué deux heures avant de me rendre compte qu’il en existait un, c’est dire).

Mais alors, pourquoi j’écris un article sur un mod de merde ? Parce que en fait eXterminate c’est génial (non mais, partez pas, je me fout pas de votre gueule). Le principe est simple : buter tout ce qui bouge. Et plus vous en exterminez, plus ils sont nombreux et arrivent à plusieurs.
Bref, si vous avez aimé dégommer du kamikaze au boulet de canon, ou tirer dans le tas sans rien comprendre dans la Citadelle de Serious Sam 2, ou tout autre jeu pour les mecs, les vrais ; alors ce mod est pour vous. Si aucun des critères énoncés ci-dessus ne vous correspond, et bien lisez quand même, peut-être que vous aimerez quand même.

Les modes de jeu, et ses environnements

Le jeu se divise en deux modes de jeu, eux-même divisés en cinq environnements différents. Chaque environnement a ses propres spécificités, et abrite un type d’ennemi différent.

Le premier mode de jeu est le plus utilisé (quatre des environnements sur les cinq). Dans ce mode, les ennemis sont méchants et vous feront des dommages si vous vous en approchez de trop près. Le but est d’exterminer tout ce qui bouge jusqu’à votre mort, sachant que plus le temps passe, plus les ennemis arriveront vite et nombreux. Bien évidemment, des fois cela se révèle facile, des fois non, faute à la diversité des environnements.
Le premier environnement est, à mon goût, le meilleure de tous. On vous a demandé de descendre dans une cave, et de tous les cotés arrivent des zombies que vous devez buter (vous voyez ce que je voulais dire en parlant du scénario). Même si au début de la map, vous tirerez avec précision sur la petite dizaine de zombies vous entourant, on arrive bien vite à une petite centaine (non, ne comptez pas, le screenshoot n’est pas représentatif, je n’étais qu’à la deuxième vague). Et là on commence à stresser, ils arrivent de partout, et tôt ou tard vous finirez entouré de zombies qui vous tueront en un rien de temps. Parfois, vous réussirez à ‘glisser’ par dessus l’un d’eux et à courir, mais la map est si petite que vous finirez par crever, quoi qu’il arrive. Si vous avez déjà joué au monumental mod « BrainBread » pour Half Life 1, l’ambiance est exactement la même.
Le deuxième, rappelant un peu (complètement, en fait) l’ambiance de Starship Troopers, vous confie la lourde tache de défendre un fort durant une invasion d’antlions. Et là tout de suite, comparé à ces brêles de zombies, on a plus de mal. Bien que comme montré sur le screenshoot, vous serez accompagné de quelques autres personnes, elles ne feront pas long feu et vous devrez vite vous démerder par vous même pour survivre, quitte à oublier le fort. Car si au début elles ne sont que peu, et donc vulnérables, il ne faudra pas oublier qu’elles arrivent des quatre coins de la map, et qu’une antlion, ça vole.
Troisième environnement, et sûrement le plus dur à mon goût, vous demandera de partir à la chasse au headcrab dans les hautes herbes. Là, rien qu’en regardant le screenshoot, vous devez comprendre la difficulté de viser un headcrab (déjà chiant en temps normal) lorsqu’il se cache dans les hautes herbes. Et bien maintenant, dites vous qu’ils seront bientôt des dizaines. Au final, on se contente de tirer sur tout ce qui bouge à l’aveuglette. Une autre des difficulté de cet environnement, c’est que contrairement aux autres ennemis des autres mods, le cadavre de headcrab ne disparaît jamais de la map, et on vide bien souvent ses munitions sur des headcrabs morts.
Quatrième environnement, il s’agit cette fois d’enquêter sur des bruits suspects dans le voisinage. OMAGA § DES FAST ZOMBIES § Un des mods les plus funs avec le mode zombie (en fait, j’aime les zombies, c’est pour ça). Vous voilà entouré de ces saloperies, et je peux vous dire que vous allez en baver. Sauf si vous suivez mes précieux conseils un peu en dessous (admirez l’astucieux teasing).

Le cinquième environnement constitue à lui tout seul le deuxième mode de jeu. En gros, c’est exactement la même chose, sauf que vous avez un temps limité, que les ennemis sont inoffensifs, mais qu’ils sont rapides et vous colleront jusqu’à ce que vous leur dégommiez la tête. Certes, ça peut paraître carrément chiant de tirer sur des ennemis amorphes et inoffensifs, mais bien vite vous comprendrez que ces saletés vous collent comme votre ombre, au point de ne plus pouvoir bouger du tout (vécu inside) et du coup, de vous faire rater de nombreux kills (dur de tuer des gens quand cinq connards vous bouchent la vue). Bref, une plaie à exterminer de la manière la plus efficace possible. Ah, j’allais oublier le fabuleux scénario ! En fait, une météorite va s’écraser sur terre dans une minute, vous avez donc une minute pour assouvir vos pulsions sadiques que vous refouliez depuis tant de temps (oui, c’est n’importe quoi).

Petite note sur les environnements, et c’est franchement de la merde : il y a des murs invisible autour de là où vous devez pas aller. Je ne parle pas des limites de la maps, représentées par des murs, mais des zones qui vous sont tout simplement interdites.
Par exemple, si vous comptiez aller buter du zombie dans les recoins de la première map, et bien crevez parce que You can’t walk in the shadows !. Et si vous faitez votre tête de mule, vous crevez. Chouette hein ?
Bref, n’espérez pas aller vous balader sur le sable chaud autour du fort à antlions, ou vous cacher sous une voiture de la map des Fast Zombies, c’est pas possible.

Les armes (FFS§)

Ce qui nous emmène au deuxième point le plus intéressant après les modes de jeu : les armes. Sur les screenshoots ci-dessus, vous aurez peut-être eu la fâcheuse impression de retrouver les armes de Half Life 2 ? Ouais, en fait vous avez raison, les moddeurs sont aussi des brêles en modélisation. Cela dit, les effets de toutes les armes ont étés changés, parfois à votre plus grand malheur. Pour vous donner une idée, si vous avez déjà joué à l’excellent mod HL1 « Scientists Slaugherhouse » (dont le but était de tuer du scientifique encore et encore, avec une trentaine d’armes complètements tordues, et tout un tas de machines et de mécanismes tant sadiques qu’efficaces) et bien les armes n’en sont pas si éloignées.
Vous commencerez donc avec une mitraillette classique (la rare arme inchangée du mod), mais aux munitions illimitées ; accompagnée d’un pied de biche boomerang. Non, je me fous pas de vous, vous le lancez, il décapite tout ce qu’il trouve, et il revient. Malheureusement, il faut attendre un petit laps de temps avant de le voir revenir, ce qui vous oblige à l’utiliser de manière intelligente. Mais en tout les cas, ne sous estimez PAS le pouvoir du pied de biche boomerang, il pourrait vous sauver la mise de nombreuses fois.
Puis au fur et à mesure que le temps passe, des avions vous largueront des caisses d’armes (oui, ils ont dû bien aimer Worms). Peu importe où, parfois en plein milieu d’une horde d’ennemis.
Et là, commence la vraie éclate. Les armes sont aussi tordues que funs. Nous trouveront donc, dans le peu que j’ai pu voir sans mourir, de l’uber-lance-roquettes-ultra-rapide-infini-pendant-dix-secondes (un carnage assuré), du magnum tirant des bombes incendiaires, en passant par l’arbalète qui fait tomber un missile à l’endroit où vous avez tiré (comme dans Unreal Tournament, en gros) ; et tout un tas d’autres conneries comme des grenades shockwaves, des fusils à pompe mitraillette, et autres joyeusetés que je vous laisse découvrir.
Bien sûr, le plus drôle, c’est d’obtenir une nouvelle arme sans savoir son effet. Bien souvent on s’éclate la gueule en tirant une bombe à nos pieds, ou en incendiant la moitié de la map, mais là est tout l’intérêt de ces armes. A noter qu’il ne faut pas se fier à l’aspect des armes, certaines ont le même aspect, mais des effets radicalement différents.

Scores, points négatifs et positifs

Bien évidemment, on pourra se lasser facilement du mod, mais chaque score est affiché dans un tableau des scores (divisé par environnement). Et au final, on se retrouve dans le trip « Trackmania », c’est à dire qu’on a tout fini, mais qu’on joue juste pour se battre soi-même. Mieux, invitez vos potes et demandez leur de battre vos scores.
Ou alors, laissez le jeu uploader vos résultats dans leur base de données, et comparez vous aux joueurs du monde entier !
… ce qui, certes, ne marche pas vu que leur site est hors service. C’est un des points négatifs du jeu, étant donné que ça aurait été plutôt sympa de se mesurer aux autres.
Autre gros point noir du jeu : il va achever votre ordinateur. Du moins, si comme moi vous daignez baisser la qualité des modèles à « Low » (parce qu’en vrai, les modèles vous les butez avant de les regarder), tout baignera. Mais de base, le mod ramotte un peu. Idem si vous avez comme moi le Fakefactory installé, laissez complètement tomber, les Kleiners-Haute-Définition mettront à genoux votre framerate. Et je parle en connaissance de cause, au tout début, je jouais en diaporama, n’appréciant même pas le vol plané de dizaines de Kleiner après une bonne grosse explosion, imaginez mon désarroi.
Bref, avant toute partie, quelques petits réglages s’imposent. Cela dit, même avec des réglages, si vous balancez une bombe sur une centaine de zombies, vos FPS vont quand même chuter comme mémé dans un escalier, qu’importe la configuration.
En point négatif, on retiendra ces murs invisibles, qui limitent vraiment les maps à leur simple nécessaire. Ce qui d’un coté est vraiment chouette, mais qui comparé à la taille et à la qualité des maps, est plus chiant qu’autre chose.

Du coté des points positifs, on notera un HUD assez bien pensé, avec le petit compteur de Kills en haut à droite comme dans un beat’em’up bien bourrin. Les armes sont aussi franchement amusantes, et le stress souvent présent lorsque le nombre d’ennemis s’accroît.
Enfin bon, j’ai déjà tout dit sur les points positifs.

Les trucs de Tonton M.A.N6

Bon, j’exagère, le truc de The M.A.N6. En fait, dans vos premières parties, vous ferez des scores de merde, pas la peine de se leurrer. Vous vous améliorerez au fur et à mesure, mais voilà un conseil bien utile qui vous permettra de survivre quasi indéfiniment dans les modes zombies.
Plus clairement, tout le monde s’en doutait, mais pour ceux qui ne connaîtraient pas, je le dis quand même : sautez tout le temps, et tournez en rond. Même les Fast Zombies n’arriveront pas à vous mordre si vous tournez en rond. Il ne vous restera plus qu’à vous retourner de temps en temps pour tirer dans le tas, ou jeter votre pied de biche boomerang.
Bien évidemment, cette astuce ne marche pas contre les hordes d’antlions (qui vous niqueront votre race, que vous courriez ou rampez), contre les headcrabs (en fait, ça leur rend presque la tache plus facile de vous mettre en hauteur, ils ont plus qu’à vous sauter sur la gueule, c’est dire), et contre l’armée de Dr. Kleiner (qui de toute manière, vous empêchera de faire quoi que ce soit, alors sauter, ah ah !).
Autre petit truc, sauf cas extrême, n’hésitez pas à attendre avant d’utiliser une grosse arme bien bourrine. Attendez qu’il y ai plus, et encore plus de zombies à vos trousses pour larguer une bombe dans le tas. En général, quand ça commence à ramer, c’est que c’est bon.
Dernière astuce : dans certains cas sachez admettre votre défaite. S’il vous reste 5 points de vie, et une flaming bomb, n’hésitez pas à la larguer à vos pieds quitte à crever. Sachez que tous les morts après la votre sont quand même comptés. Bref, laissez les cramer après votre mort, et une fois qu’ils seront tous à terre, clic gauche.

Conclusion

Bref, ce mod est un excellent défouloir, ou simplement un bon mod pour passer du temps.
Pour le téléchopper, vous pouvez le prendre chez Vossey à 300Ko/s, ou chez Moddb. Dans les deux cas, peu importe votre connexion, le mod fait environ 9Mo. Ouais, on dirait presque une blague dit comme ça.
Si vous hésitez, j’ai laissé traîner quelques autres screenshoots sur mon FTP, dont trois volés à Moddb, ils étaient trop beaux (Oui, enfin, beaux… disont que leur config c’est de la merde et que, forcémment l’ambiance n’est pas la même que sur mes screens; mais moi je me suis jamais approché des zombies sauf en mourrant).
Je ne mettrai pas ici mes scores, étant donné que j’ai jamais été fort aux FPS, mais je dirai quand même que j’ai fait 463 au mode « Zombie », et que j’en suis tout fier. J’ai aussi fait environ 280 aux Fast Zombies, 80 aux headcrabs, 150 à Kleiner, et 150 aux Antlions. C’est très arrondi, mais c’est pour vous montrer qu’à même technique, le score change du tout au tout.
Voilà, n’hésitez pas à essayer le mod et à commenter mon article. Peut-être mettre vos scores, ou si vous avez une bonne technique sur un mode, laissez là traîner par ici.

P.S : En mot de la fin, j’aimerais dire à tous ceux qui postent des articles « NoFrag c’est devenu trop de la merde en boite », qu’ils n’ont qu’à se barrer. Comprenez, on a une page d’articles identiques, c’est lourd.
A noter que je supprimerai tout commentaire sur ce P.S., c’est pas le but de l’article.

P.S bis : Vous noterez que j’ai réussi à écrire beaucoup sur un mod dont le scénario se résume à tuer tout ce qui bouge, avec des armes tordues, sur des maps de merde. Journalisme \o/

[Test] The Hidden

Jeudi 25 mai 2006

(Vous me direz, “C’est naze comme test, tout le monde peut le faire, t’aurais du faire un truc audacieux comme Maïa.”. Je répondrais que j’ai pas que ça à faire.)

Petit brin de présentation pour ceux qui n’auraient jamais entendu parler de The Hidden :
The Hidden est un mod Source pour Half Life 2 développé par des gens indépendants. Le mod est essentiellement multijoueur (j’entends par là que les bots ne savent que tourner en rond en fixant les murs) et joue en grande partie sur la peur et sur des décors d’ambiance. Point de deathmatch au rocket launcher, ou de partie de sniper derrière une caisse, ici, c’est la survie.

Tout commence dans les années 50, une équipe de scientifiques britanniques sous le nom d’Infinitum mènent des expériences sur la génétique humaine dans des laboratoires. Leur projet était de créer le soldat parfait, un monstre de rapidité, de puissance, et de discrétion qui vaincrait n’importe quel adversaire.
Nous voilà maintenant dans les années 90, après quarante ans d’échecs et de morts de cobayes, le projet est quasiment à terme désormais. Les sujets sont comme prévus puissants et rapides, les scientifiques peuvent passer à la prochaine étape : l’invisibilité.
La première expérience devait se dérouler sur le sujet n°617. Et cette expérience, fut un échec. Le sujet était bien devenu invisible, mais aussi, fou et dangereux pour les chercheurs, tout autant qu’instable génétiquement.
Et ce qui devait arriver arriva, 617 s’échappa, tuant quiconque se mettant au travers de sa route.
A l’annonce de cette nouvelle, Infinitum a stoppé tous travaux et détruit toutes les preuves. Ils ont alors fait appel à une équipe de militaires surentraînés aux situations délicates, l’I.R.I.S., dont le but unique, serait de tuer le sujet n°617, connu désormais sous le nom de “The Hidden”.
Une armée de soldats, équipés d’armes puissantes, d’alarmes, et d’un équipement de base, devra alors affronter The Hidden, invisible, rapide, puissant, doté de pouvoirs psychiques, capable de vous suivre à l’odeur, et de grimper aux murs, avec pourtant dans les mains un simple couteau et quelques grenades.
La chasse peut commencer, mais dans The Hidden, les chasseurs ne sont pas toujours ceux que l’ont croit.
(Ce résumé a été résumé du résumé de Vossey.com)

Il y a deux modes de jeux :
- Le mode classique, où pour gagner l’I.R.I.S. doit soit abattre le Hidden de tous les moyens possibles, soit survivre jusqu’à la fin du temps imparti. Le joueur qui tue le Hidden, devient le Hidden au round suivant. C’est le mode actuellement le plus joué.
- Le mode Survie, où quand un joueur est tué par le Hidden, il devient celui ci immédiatement. Et ainsi de suite jusqu’à ce qu’il ne reste qu’un soldat dans la partie, entouré par une armée de Hiddens prêts à tout. Ce mode n’est pas beaucoup joué et c’est d’ailleurs regrettable.

En tant que membre de l’I.R.I.S. vous commencerez par choisir un des soldats disponibles, votre rôle, et votre équipement. Cette configuration sera alors gardée jusqu’à la fin de la partie, ou jusqu’à ce que vous en changiez.
Il y trois rôles disponibles. Le premier, “Assaut”, est très (trop?) utilisé. Il consiste à tout simplement tuer le Hidden ou survivre.
Le second, “Support”, consiste en gros à la même chose que le premier, à l’exception que vous devez dispenser vos coéquipiers en munitions. Votre rôle est vital, malheureusement personne ne prend ce rôle, ce qui d’un coté rajoute du piment au jeu, mais enterre une partie du gameplay.
Et enfin le rôle de Surveillance qui consiste à pouvoir naviguer entre les différentes caméras de surveillance de la map, et celles installés sur vos coéquipiers. Cela correspond au mode spectateur de tous les autres mods.

Comme choix d’armes, vous disposer d’une mitraillette de faible cadence, mais dotée d’un viseur (dont j’ai oublié le nom.).
D’un P90 qui sert de mitraillette de base, et qui est, avec l’arme suivante, la plus utilisée.
D’un Remington qui fait office de fusil à pompe, très utilisé aussi.
Et enfin d’un “Less Lethal Launcher” dont je n’ai pas trop bien compris le but, mais qui d’après certains récits sert à “capturer le Hidden” (wtf?).
Vous devez aussi choisir une arme secondaire, soit le choix entre deux pistolets qui varient quelque peu dans leur capacité. Cela reste un peu une question de préférence, d’autant plus que vous ne vous servez du pistolet que pour viser précisément quelque chose, où lorsque vous avez tiré toutes vos balles dans le vide en croyant que le Hidden était devant vous.
Et enfin parmi votre équipement à proprement parler, il y à un viseur (comprenez par là que si vous prenez autre chose vous devrez viser à vue), des lunettes de vision nocturnes, une lampe de poche, des alarmes qui sonnent lorsque le Hidden passe dans leur rayon (on notera que celui ci ne voit pas les dits rayons, juste les alarmes elles-mêmes), et des petits stimulants.

Le jeu en tant que marine se joue essentiellement en équipe, s’aventurer seul sur la map est souvent synonyme de mort certaine. Bien évidemment, en contre partie, le Hidden ne s’aventurera que rarement en plein milieu d’un groupe de soldats, et au final il y a des chances de s’ennuyer en groupe. Du coup tout le monde se sépare, et tout le monde meurt. Oui, c’est un peu vicieux comme principe. Bien évidemment je généralise, avec un peu d’entraînement, on peut réussir à survivre en étant tout seul.
La plus grosse difficulté quand on commence à jouer à The Hidden, consiste à voir le Hidden. Il n’est pas invisible à 100%, en réalité il déforme légèrement le décor derrière lui. Il faut jouer quelques peu et s’habituer avant de réussir à voir du premier coup cette déformation, sans avoir à s’arrêter et à scruter le décor.
S’arrêter, camper, ou se cacher, et d’ailleurs le meilleur moyen de mourir sur le coup. Le Hidden trouvera toujours facilement un moyen de vous déloger, et se mettre en hauteur ne servira à rien car le Hidden monte sur n’importe quelle paroi qui vous entoure, tout à fait capable de s’accrocher au plafond et de se lâcher sur vous pour vous assener un coup mortel.
A noter, et c’est un détail important, que vider ses balles trop vite est le meilleur moyen de mourir, nombreux sont les joueurs s’étant retrouvés dans un coin, à court de balles. De plus, si vous rechargez votre arme alors qu’il reste des balles dans le chargeur, ces balles sont perdues à jamais. Il vous est aussi impossible de ramasser les armes lâchées par vos amis. En tenant compte du peu de chargeurs donnés en début de partie, il est important de comprendre que ces balles sont précieuses.
Dernier détail important, ne pas se laisser abuser par le décor. Des petits détails comme la fumée, les gazs s’échappant du sol, les flammes et autres, produisent des déformations semblables à celle du Hidden. Il est important de pas paniquer et de tirer sur ces détails, ce serait montrer ses faiblesses que de vider ses balles dans le vide, comme vu précédemment.

Passons au Hidden. Selon les réglages du serveur, vous pouvez le devenir aléatoirement, mais la plupart du temps c’est celui qui tue le Hidden qui le devient, et qui le reste jusqu’à être tué (ce qui peut foutre en l’air un gameplay si le joueur est trop malin, ou si les membres de l’I.R.I.S. sont peu nombreux).
Votre première arme est le couteau, il possède deux fonctions. La première est un coup rapide et qui fait peu de dommages, mais qui a l’avantage de garder le corps de la victime en un morceau (nous verrons pourquoi plus tard). La seconde est un coup létal mais qui nécessite d’être chargé et qui vous fait respirer très fort durant ce court laps de temps, pouvant forcer votre victime à se retourner instantanément (pour peu qu’elle ai des réflexes) et à vous décharger une cartouche de fusil à bout portant, ce qui vous sera mortel. Ce coup est appelé plus communément PigStick. Ce second coup gâche très, voir trop souvent le jeu, ne permettant quasiment aucune riposte à moins d’avoir de bons réflexes. Les soldats tombent alors le plus souvent comme des mouches, n’ayant jamais le temps de réagir. Le premier coup est mieux, une fois qu’on maîtrise les capacités de mouvement du Hidden, on arrive à se déplacer rapidement autour de sa proie en la lacérant sans que celle ci ai le temps d’apercevoir votre déformation.

Votre seconde arme, ce sera trois grenades. Elles ne sont pas très puissantes à proprement parler, puisqu’il faudra vraiment qu’elle percute l’ennemi pour que celui ci ne survive pas. Mais elles ont un avantage ô combien incommensurable : l’impact brouille la vue et l’ouie des soldats de l’I.R.I.S. pendant quelques secondes qui leur paraîtront interminables. Point alors question d’apercevoir une quelconque déformation, vous ne verrez qu’une bouillie de couleurs, vous obligeant à tirer sur tout ce qui semble un peu anormal, et si vous restez sur place autant vous dire que vous ne ferez pas long feu. A noter que les grenades aussi, si utilisées de manière abusive, gâchent complètement le gameplay. Rien de plus énervant qu’un Hidden qui reste au fond d’un couloir, vous empêchant d’avancer à coup de grenades.

Les subtilités du gameplay au Hidden résident dans le fait de maîtriser ces dernières.
La première et plus importante de toute, est le Hidden Pounce (Attaque cachée d’après notre ami Google). Cette attaque vous fait vous déplacer à une vitesse qui fera en sorte que les soldats n’aient aucune chance de vous toucher ou de vous voir. Il sert principalement à la fuite en cas de fusillade, ou à rattraper sa proie. Revers de la médaille, cette activité est très épuisante et vous devrez faire avec une barre d’énergie qui se videra un peu plus à chaque fois qu’il est effectué.
La seconde capacité du Hidden, à combiner avec la première, est celle de vous accrocher à n’importe quelle paroi. Pour cela il vous fait “Pouncer” sur une paroi et regarder vers le bas pour vous accrocher, vous pouvez en répétant ceci plusieurs fois, monter sur n’importe quelle paroi. Ce geste sera stratégique, servant à tendre des pièges, ou sur certaines cartes, à éviter de marcher dans l’eau (ce qui vous vaudrait d’être instantanément repéré) en vous accrochant aux murs.
Troisième capacité, celle de déplacer n’importe quel objet par la pensée. Pour cela mettez-vous près d’un objet et appuyez sur la touche Utiliser. Vous pourrez alors le reposer en rappuyant, ou le jeter en cliquant avec la touche d’attaque. Oui… je sais, c’est tout pareil que la simple fonction pour prendre un objet dans HL², à la différence que le Hidden peut jeter ces objets avec une force et à une distance que notre ami Gordon n’aurait jamais pu égaler. C’est un des gestes fondamentaux dans la terreur de l’ennemi, le faire voir des objets qui se déplacent tout seuls, ou l’attirer quelque part en bougeant le décor.
Vous pourrez avec cette technique, réaliser un autre des gestes fondamentaux dans la terreur de l’ennemi : accrocher les corps des morts. Nombreux sont les joueurs de l’I.R.I.S. qui sont arrivés dans un couloir et ayant vu les corps de leurs amis pendants au plafond, accrochés par un pied ou un bras. Pour cela il faut vous saisir d’un corps resté entier (c’est à dire qui n’a pas été réduit en charpie par un violent PigStick), vous mettre près d’une paroi (le Pounce peu servir à l’accrocher en hauteur ou au plafond dans cas là) et à utiliser le bouton d’attaque secondaire. Voilà, le corps pend désormais. Cette technique joue beaucoup sur le stress des ennemis, nombreux sont les soldats de l’I.R.I.S. qui vident leur chargeur sur un corps suspendu, croyant que vous le tenez entre les mains, ce qui est stratégique. Un ennemi qui vide ses balles trop vite est un ennemi mort. D’autant plus que comme vu précédemment, en rechargeant, le soldat perd les balles présentent dans le chargeur qu’il remplace.
Le Hidden a aussi une capacité très importante, la vue “Aura”. Cette vue vous permet non seulement de voir les ennemis à travers les murs (à condition qu’ils soient assez près hein, sinon c’est trop simple), mais aussi de voir s’ils sont blessés ou pas, et à quel point. S’ils émettent une aura verte, ils sont en parfaite santé. Rouge, ils sont blessés. Rouge très foncé, voir pourpre, ils sont foutus. A noter que cette fonction nécessite pour le Hidden de se concentrer, et doit être donc effectuée en restant parfaitement immobile, et donc plus vulnérable. Bien qu’en restant immobile, vous soyez légèrement plus invisible pour l’oeil non aguerri.
Autre fonction importante, se nourrir. Le Hidden est très très faible, quelques balles bien placées suffiront à l’achever. Pour cela, il faut comprendre qu’un corps entier (et non PigStické, ce qui constitue une bonne raison d’utiliser le coup normal) est autant de viande pour vous revigorer. Chaque bouché vous remet quelques points de vie. Vous pouvez au total vous remettre 20 ou 30 points de vie maximum (si mes souvenirs sont bons) en dévorant un cadavre. Beaucoup de Hidden accrochent les cadavres dans une petite “réserve” ou ils vont quand ils sont blessés.
Et enfin la dernière fonction du Hidden, et qui achève notre petit guide de “Comment foutre la trouille à ses ennemis”, c’est les petites phrases qu’il peut prononcer via le menu radio, d’une voix lente et inquiétante, comme murmurée à quelques centimètres de votre oreille. Du très utilisé “I am here”, au “Behind you” en passant par le “Up there…”, vous avez en main de quoi faire paniquer n’importe quel soldat un peu trouilleux ou soucieux de sa propre vie.

J’ai du jouer des heures et des heures à ce mod, sans jamais m’ennuyer. En tant que soldat de l’I.R.I.S. on a peur, on regarde tout le temps autour de soi, on vide son chargeur au moindre baril qui roule tout seul sans raison apparente, on tombe dans les pièges tendus par le Hidden, bref, de quoi nous rappeler les meilleurs moments de mes longues parties sur AVP2.
En tant que Hidden, on révèle tout notre potentiel sadique. Bien sur, il y a toujours des joueurs qui foncent sur tout grenade à la main, qui campent, et qui utilise le PigStick pour un oui ou pour un non, évidemment. Mais un vrai Hidden vous terrorise, joue avec votre peur, n’hésite pas à emmètre des voix, quitte à être repéré quelques instants, dans le simple but de vous faire peur.

Une des choses que j’ai le plus apprécié, c’est quand en début de map seuls deux joueurs ont eu le temps de rejoindre le partie, et qu’on assiste à un terrible un contre un avec la caméra du joueur tout seul. On tremble presque pour le joueur.
Petite anecdote, durant mes nombreuses parties, je n’ai rencontré qu’une fois un Hidden imbattable. Il a commencé la partie en tuant le Hidden, place qu’il n’a plus quitté pendant une dizaine de map. Nous n’étions que quatre contre lui, et il maitrisais à merveille le tout, pouvant avec sa facilité, à loisir jouer avec nous au chat et à la souris.
Bien evidemment, cela dépend des maps aussi. Certaines avantagent les soldats, d’autres le Hidden. Par exemple origin avantage le Hidden : des endroits sombres, des raccourcis, des explosions qui empechent de l’entendre, des déformations dues aux flammes et aux gazs, etc. Et Vice Versa pour les cartes avantagant les soldats de l’I.R.I.S..

The Hidden est donc un mod stratégique et terrifiant, qui à mon goût est le meilleur mod multijoueurs auquel j’ai joué. Je le conseille à quiconque cherche quelque chose d’un peu original pour s’amuser.
Je terminerais avec quelques screenshoots dur jeu lui-même, des maps, des armes, des models etc. sur le site officiel : Screenshoots.
Et bien évidemment le lien pour téléchopper cette merveille : Téléchoppage.
Sur ce, bonne journée !