out through the winter throat

out through the winter throat le blog de Anahkiasen.

L’ère libre

Il y a des lieux comme ça dont vous ne soupçonneriez même pas l’existence si certaines circonstances ne vous y avaient pas amené un jour ou l’autre. Des parcelles inconnues de La France dont personne n’a jamais entendu parler, des endroits reculés qui lentement se font ronger par le temps.
Dans le cas présent il s’agit d’un petit lieu-dit de montagne perché dans la vallée de la Tinée ; si j’en connais l’existence c’est parce que mon père avant d’être instituteur sur la Côte d’Azur a passé son enfance la-haut et continue d’y retourner chaque week-end. Pour y faire des photos, pour travailler dans son atelier, pour se rapprocher un peu de son côté à lui de la famille que la montagne a éloigné de nous.

Quand j’étais enfant j’y allais moi aussi chaque fin de semaine, et le temps allant, moi grandissant, j’ai peu à peu perdu le goût et l’envie, pour au final ne plus y aller. Cela faisait une dizaine d’années que je n’y étais pas retourné. Il n’y a pas beaucoup de choses à faire là-bas, pas beaucoup de monde non plus, alors quand on s’est progressivement ancré dans une routine d’étudiant à Nice, entouré d’un flux constant d’informations, retourner s’isoler de telle manière est plus complexe que prévu.

Cette session de photographies est au fond partie d’une idée comme ça, « et si j’allais faire des photos dans le petit village où j’ai passé une partie de mon enfance à moi ? ». Étant en ce moment entouré de mes cousins à la maison, j’en ai profité pour faire venir ma cousine dans le voyage, elle qui voulait aussi partir faire des photos.

Une heure et quart de ligne droite à flanc de montagne plus tard nous arrivions à La Blache.




























La Blache est un hameau médiéval perché à flanc de montagne. C’est un haut-lieu de la vie ancienne et maintenant peu à peu oublié des habitants de la vallée de la Tinée. En hiver, la population ne dépasse pas la dizaine d’habitants ; en été, elle peut atteindre une soixantaine de personnes.

C’est un endroit où malgré tout ma famille a tenu une place importante — les Fabre sont là depuis plus d’un siècle et l’église par exemple (comme d’autres bâtiments sûrement) ont été construits par mes arrières-arrière-grand-pères. Tout du moins je pense tant on sait que Fabre est courant car désignant ceux qui fabriquaient. Les forgerons, les menuisiers, et j’en passe.

Beaucoup de personnes ont eu du mal à me reconnaître. J’en ai profité que j’étais sur place pour aller voir un pote d’enfance qui fait désormais partie d’un groupe ; il est bassiste, son frère est guitariste. Je suis allé chez eux et suis resté une petite heure et demi à parler un peu musique et à voir où on en était. En redescendant de chez lui des vaches nous ont bloqué le chemin, on a mis trois plombes à rejoindre la route.

Enfin.
Mine de rien, vu sous l’angle d’un photographe c’est un endroit superbe, les images que je vous présente sont pour la plupart plus intactes que vous ne le penseriez. Les couleurs de l’endroit, l’éclairage de cette journée, font que les photos telles qu’elles, étaient pour la plupart telles que je les voulais, sans les toucher.
Nous avons quand même eu la pluie au retour, et par persévérance je me suis quand même arrêté au barrage abandonné qu’on avait repéré en chemin. Évidement ça glissait, j’avais peur pour l’objectif sous la pluie battante, alors je n’y suis pas resté longtemps.

Il faudra sûrement que j’y retourne en plein hiver quand la neige est omniprésente.

Bonus :

Tags: ,

15 commentaires pour “L’ère libre”

  1. Seita dit :

    C’est très jolie comme patelin. Calme et reposant. Et les photos sont très belle. Et ta cousine aussi.

    Jolie série.

  2. Sir_carma dit :

    Ca donne envie d’y aller, c’est vraiment superbe.
    Tu me glisses un lien google maps pour voir où c’est exactement ?

  3. Anahkiasen dit :

    C’est pas loin d’Auron et d’Isola 2000 pour ceux qui vont faire du ski. C’est pas si perdu que ça globalement, vu que c’est tout près du parc du Mercantour. Mais c’est simplement reculé et pas super visible du fait de la géographie de l’endroit.

  4. Caroline dit :

    très sympa (ta cousine) tes photos !

  5. Julius dit :

    Pas mal ton village

    fapfapfapfapfapfap

  6. xandar dit :

    Putain elle est vachement bonne … ta série !

  7. Saniss dit :

    Très rebondies ces euh… collines.

  8. Julien dit :

    Elles ont un 06 ces collines ?

  9. A dit :

    Ahah, ca y est, on montre une fille en short et tous les boutonneux de NF bavent sur leur écrans.

  10. xandar dit :

    C’est mou comme troll, très mou. On a connu mieux.

  11. moi dit :

    surtout venant d’un mec qui reste sur un site qu’il n’aime pas pour balancer ses remarques très très intéressantes !

    sinon on peut avoir les données gps de ta cousine anahkiasen ?
    (c’est bon je rigole, j’aime vraiment tes photos !)

  12. Anahkiasen dit :

    A a dit :
    Ahah, ca y est, on montre une fille en short et tous les boutonneux de NF bavent sur leur écrans.

  13. DiDay dit :

    Haha énormes les stats de visionnage.

    J’aime bien la façon que tu as de centrer les photos, ça rend rarement bien en général mais là ça donne une impression de grandeur bien classe. On se fait bouffer par la photo.

  14. Guybrush dit :

    Épiques les stats, c’est exactement ce que j’ai fait. C’est bon les cousines, mangez-en.

  15. lanael dit :

    Ma préféré c’est celle-là, pour les couleurs et l’atmosphère.

    elle qui voulait aussi partir faire des photos.

    Déconnez pas (trop) les gars, si ça se trouve elle voulait aussi lire vos commentaires.

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte sur WeFrag, connectez-vous pour publier un commentaire.

Vous pouvez, entre autres, utiliser les tags XHTML suivant :
<a href="" title="">...</a>,<b>...</b>,<blockquote cite="">...</blockquote>,<code>...</code>,<i>...</i>